Le Châtiment de la Tombe et son Supplice

Le Châtiment de la Tombe et son Supplice

بِسمِ اللهِ الرَّحمـنِ الرَّحِيم

Louanges à Allâh, Celui Qui est Unique, Celui Qui n’a besoin de rien, Qui n’est pas engendré, Qui n’engendre pas et Qui n’a nul équivalent. Je loue Allâh ta`âlâ et je L’implore de me guider sur le chemin de droiture. Je recherche Son pardon et je me repens à Lui. Je recherche la préservation de Allâh contre le mal de mon âme et de mes mauvais actes. Le bien-guidé est celui que Allâh guide, et nul ne peut guider celui qu’Il égare.

Que l’honneur et l’élévation en degrés les plus complets et les plus parfaits soient accordés à notre maître MouHammad le maître des fils de `Adnân (ancêtre du prophète), celui que Allâh a envoyé en tant que miséricorde pour les mondes, en tant que guide et annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur d’un châtiment. Le Prophète, qui est comme une lumière éclatante et une lune éclairante, a appelé à la religion agréée par Allâh. Allâh a guidé par lui la communauté. Il a dévoilé par lui les obscurités. Le Prophète a transmis le message. Il s’est acquitté de ce qui lui a été confié. Il a conseillé la communauté. Que Allâh le rétribue pour nous du meilleur de ce dont Il a rétribué chacun de Ses prophètes.

Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allâh, Lui Seul n’a pas d’associé. Il a envoyé Son messager avec l’enseignement de droiture et la religion de la vérité. Je témoigne que notre maître MouHammad est Son esclave et Son messager. Que Allâh l’honore ainsi que tous les messagers qu’Il a envoyés.

Esclaves de Allâh, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allâh Al-`Aliyy, Al-Qadîr, Celui Qui dit dans la révélation explicite :

﴿ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ وَلا تَكُونُوا كَالَّذِينَ نَسُوا اللَّهَ فَأَنسَاهُمْ أَنفُسَهُمْ أُوْلَئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ لا يَسْتَوِي أَصْحَابُ النَّارِ وَأَصْحَابُ الْجَنَّةِ أَصْحَابُ الْجَنَّةِ هُمُ الْفَائِزُونَ ﴾

(Yâ ayyouha l-ladhîna ‘âmanou t-taqou l-Lâha wa l-tanDHour nafsoun mâ qaddamat lighad wa t-taqou l-Lâha ‘inna l-Lâha khabîroun bimâ ta`malôun ; Wa lâ takôunôu ka l-ladhîna naçou l-Lâha fa‘ançâhoum ‘anfouçahoum ; ‘oulâ‘ika houmou l-fâsiqôun ; Lâ yastawî ‘aS-Hâbou n-nâri wa ‘aS-Hâbou l-jannah ; ‘aS-Hâbou l-jannati houmou l-fâ‘izôun )

ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru, faites preuve de piété à l’égard de Allâh et que chacun considère ce qu’il a réservé pour demain. Faites preuve de piété à l’égard de Allâh, certes Allâh sait ce que vous faites. Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allâh et à qui Il leur a fait oublier par conséquent leur propre âme. Ces gens-là ce sont eux les pervers. Les gens de l’enfer ne sont pas équivalents aux gens du paradis. Les gens du paradis, ce sont eux les gagnants. » [sourat Al-Hachr/ 18-20].

Mes frères de Foi, nous allons parler aujourd’hui de la vie du Barzakh (la période entre la mort et la résurrection) et ce qu’elle comporte. Notre Seigneur tabâraka wa ta`âlâ dit :

﴿ وَمَنْ أَعْرَضَ عَن ذِكْرِي فَإِنَّ لَهُ مَعِيشَةً ضَنكًا ﴾

(Wa man a`raDa `an dhikrî fa‘inna lahou ma`îchatan Dankâ)

ce qui signifie : « Celui qui se détourne de la Foi en Allâh ta`ala, Allâh lui fera subir un séjour difficile. » [sourat Tâhâ / 124], c’est-à-dire dans la tombe tout comme l’a expliqué le Prophète.

At-Tirmîdhiyy a rapporté du Messager de Allâh qu’il a dit :

« القبر روضة من رياض الجنة أو حفرة من حفر النار »

(al-qabrou rawDatoun min riyâDi l-jannati ‘aw Houfratoun min Houfari n-nâr)

ce qui signifie : « La tombe est un des jardins du paradis ou un des trous de l’enfer. »

Et dans les Sounan de An-Naça’iyy d’après `Aichah que Allâh l’agrée, elle a dit : « J’ai interrogé le Messager de Allâh au sujet du supplice de la tombe et il a répondu :

« نعم عذاب القبر حق »

(na`am `adhâbou l-qabri haqq)

ce qui signifie : « Oui, le supplice de la tombe est une vérité. »

Parmi les choses auxquelles il est un devoir de croire, chers frères de Foi, il y a le supplice de la tombe pour le mécréant et certains musulmans désobéissants.

L’Imam Abôu Hanîfah, que Allâh l’agrée a dit dans Al-Fiqhou l-‘Akbar :

« وضغطة القبر وعذابه حق كائن للكفار ولبعض عصاة المسلمين »

ce qui signifie : « La pression de la tombe et son supplice sont une vérité. C’est quelque chose qui aura lieu pour le mécréant et certains musulmans désobéissants

Il n’est donc pas permis de nier le supplice de la tombe. Nier le supplice de la tombe est de la mécréance. L’Imam Abôu ManSôur Al-Baghdâdiyy dans son Livre Al-Farqou bayna l-Firaq a dit :

وقطعوا (أى أهل السنة والجماعة) بأن المنكرين لعذاب القبر يعذبون فى القبر (أى لكفرهم)

c’est-à-dire : « Ahlou s-Sounnah wa l-Jamâ`ah ont été catégoriques à dire que ceux qui nient le supplice de la tombe seront suppliciés dans leur tombe – c’est-à-dire en raison de leur mécréance. » Voir: Comment le Musulman Préserve sa Foi. Éviter Apostasie, Mécréance, Blasphème

Ce supplice, mes bien-aimés aura lieu par l’âme et le corps. Cependant, Allâh l’a voilé des yeux de la majorité des gens, afin que l’esclave croit au supplice de la tombe alors qu’il lui est voilé et caché. La récompense de l’esclave en sera ainsi plus éminente.

Ce qui indique que le supplice de la tombe aura lieu avec l’âme et le corps, c’est ce qui est rapporté de notre maître `Oumar Ibnou l-Khattab que Allâh l’agrée, lorsqu’il a interrogé le bien-aimé MouHammad, il lui a dit :

« أَتـرَدُّ علينا عقولنا يا رسول الله ؟ »

ce qui signifie : « Est ce que nous reprendrons conscience ô Messager de Allâh ? »

Le Prophète lui a répondu :

« نعم كهيئتكم اليوم »

(na`am kahay’atikoumou l-yawm)

ce qui signifie : « Oui, tout comme vous êtes conscients aujourd’hui.»

Celui qui a rapporté le Hadith a dit que `Oumar s’est alors tu et il n’a pas commenté puisqu’il a entendu l’information qu’il ne connaissait pas auparavant.

Parmi les preuves du supplice de la tombe, il y a la parole de Allâh tabâraka wa ta`âlâ :

﴿ النَّارُ يُعْرَضُونَ عَلَيْهَا غُدُوًّا وَعَشِيًّا وَيَوْمَ تَقُومُ السَّاعَةُ أَدْخِلُوا آلَ فِرْعَوْنَ أَشَدَّ الْعَذَابِ ﴾

(An-nârou you`raDôuna `alayhâ ghoudouwwan wa`achiyyâ ; wa yawma taqôumou s-sâ`atou ‘adkhilôu ‘âla fir`awna ‘achadda l-`adhâb)

ce qui signifie : « Ils seront exposés au feu une fois en début de journée, une fois en fin de journée. Et au jour dernier, faites entrer ceux qui ont suivi Pharaon dans la mécréance au pire des châtiments ! » [sourat Ghafir/ 46].

Ce qui est visé ici par ‘âla fir`awn, c’est-à-dire ceux qui l’ont suivi sur l’association et la mécréance. Ces gens-là seront exposés à l’enfer une fois au début du jour et une fois à la fin du jour. Ils seront emplis de terreur et de peur. Cette exposition n’aura pas lieu dans l’au-delà mais elle aura lieu avant le jour du jugement, tout comme cela est compris de cette ‘ayah. Ce n’est pas non plus avant la mort tout comme cela est clair. Cela implique donc que cette exposition aura lieu dans la période de la tombe, dans le Barzakh. C’est la période entre la mort et la résurrection.

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré:

﴿حَتَّىٰ إِذَا جَاءَ أَحَدَهُمُ الْمَوْتُ قَالَ رَ‌بِّ ارْ‌جِعُونِ {٩٩} لَعَلِّي أَعْمَلُ صَالِحًا فِيمَا تَرَ‌كْتُ ۚ كَلَّا ۚ إِنَّهَا كَلِمَةٌ هُوَ قَائِلُهَا ۖ وَمِن وَرَ‌ائِهِم بَرْ‌زَخٌ إِلَىٰ يَوْمِ يُبْعَثُونَ {١٠٠}﴾

Ce qui signifie: « Quand la mort arrive au mécréant, il dira Seigneur faites moi revenir à la vie du bas monde, j’essaierai de faire le bien (la foi en Dieu et son Messager) que j’ai délaissé ; il n’ y a pas de retour et ce n’est qu’une phrase qu’il dit (pour échapper du châtiment) et ils seront dans le barzakh (vie dans le tombe) jusqu’à la résurrection » [sôurat al-mou’minôun ‘âyah 99-100]

At-Tirmidhiyy a rapporté du Messager de Allâh MouHammad qu’il a dit ce qui signifie : « Rappelez-vous souvent du destructeur des plaisirs à savoir la mort parce qu’il n’y a pas un jour sans que la tombe dise : « je suis la demeure de l’exil, je suis la demeure de la solitude, je suis la demeure de la terre, je suis la demeure des vers !

Et lorsque l’esclave croyant c’est-à-dire dont la Foi est complète sera enterré, la tombe lui dit : « Bienvenue ! Tu étais de ceux que j’aime le plus quand tu marchais à la surface et maintenant que tu es à ma charge et que tu es arrivé chez moi, tu verras comment j’agis avec toi » La tombe va s’étendre pour lui à perte de vue. Il lui sera ouvert une porte qui donne vers le paradis.

Alors que si c’est l’esclave pervers ou mécréant qui sera enterré, la tombe lui dit : « tu n’es pas le bienvenu ! Tu faisais partie de ceux que je détestais le plus quand tu marchais à la surface et maintenant que tu es à ma charge et que tu es arrivé chez moi, tu verras ce que je fais de toi ! ». Alors la tombe se referme sur lui au point que ses côtes vont s’entrecroiser. Le Messager de Allâh a montré de ses doigts, il les a entrecroisés et il a dit ce qui signifie : « Allâh met à sa charge soixante-dix serpents, si l’un d’entre eux soufflait sur la terre, elle ne ferait plus rien pousser jusqu’à la fin du bas monde. Ils vont le mordre et le griffer jusqu’à ce qu’il arrive au jour de l’exposition des actes. »

Parmi le supplice de la tombe, mes frères de foi, il y a la pression dans la tombe. Les parois des deux côtés de la tombe vont se rapprocher au point que les côtes du supplicié vont s’entrecroiser. Les côtes du côté droit vont croiser ses côtes du côté gauche.

Mes bien-aimés, qui supporte la douleur de la torsion d’un de ses doigts ?

Qui supporte la douleur de la fracture de sa main ?

Quelle douleur alors celle qui suivra l’entrecroisement des côtes !

Ô Allâh préserve nous du supplice de la tombe et de la pression de la tombe, Ô Toi Le plus miséricordieux des miséricordieux.

Parmi le supplice dans la tombe également, il y a la peur de son obscurité et de sa solitude, il y a aussi le coup donné par les deux anges Mounkar et Nakir. Ils frapperont le mécréant avec une masse de fer. Si ce coup était asséné à une montagne, elle fondrait. Ils lui donneront un coup et il poussera un cri de douleur tellement fort que tous ceux qui sont aux alentours vont entendre sauf les humains et les jinns.

Parmi ce qui est un supplice dans la tombe également, il y a l’attaque des serpents, des scorpions et des bestioles de la terre qui vont le mordre et consommer de son corps.

Dans Al-Moustadrak, d’après le Messager de Allâh, il sera dit au pervers ce qui signifie : « Reste ! Tu seras atterré et mordu. Il n’y a pas un animal sous terre sans qu’il ait une part de ton corps. »

Et At-Tabaraniyy a rapporté du Prophète salla l-Lahou `alayhi wa sallam qu’il a dit :

« ويسلط عليه عقارب وثعابين، لو نفخ أحدهم فـي الدنيا ما أنبتت شيئا تنهشه »

ce qui signifie : « Il sera attaqué par des scorpions et des serpents. Si l’un d’entre eux soufflait dans le bas monde, il ne pousserait rien. Ils vont le mordre. »

Mes frères de foi, Abôu Dawoud a rapporté dans ses sounan d’après Al-Barâ’ Ibnou `Azib, qu’il a dit : « Nous étions sortis avec le Messager de Allâh dans le convoi funéraire d’un homme parmi les ‘AnSâr -les partisans-. Nous étions arrivés près de la tombe et après qu’il soit enterré le Messager de Allâh s’est assis et nous avions pris place autour de lui, comme si nous avions des oiseaux qui s’étaient posés sur nos têtes. Nous étions immobiles. Il portait dans sa main une branche avec laquelle il tapait la terre, il a relevé la tête et il a dit à deux ou trois reprises :

« استعيذوا بالله من عذاب القبر، استعيذوا بالله من عذاب القبر »

ce qui signifie : « Demandez à Allâh la préservation du supplice de la tombe, demandez à Allâh la préservation du supplice la tombe ! »

Dans le SaHîH de Mouslim, d’après Abôu Hourayrah, il a dit : « le Messager de Allâh a dit :

« عوذوا بالله من عذاب الله عوذوا بالله من عذاب القبر عوذوا بالله من فتنة المسيح الدجال عوذوا بالله من فتنة المحيا والممات »

ce qui signifie : « Demandez à Allâh de vous préserver de Son châtiment ; demandez à Allâh de vous préserver du supplice de la tombe ; demandez à Allâh de vous préserver de la dissension que va entraîner le faux-messie ; demandez à Allâh de vous préserver des dissensions provoquées par la vie et la mort »

Esclaves de Allâh, craignez Allâh, faites preuve de piété à Son égard et demandez à Allâh avec crainte et supplication au milieu de la nuit et dans vos prosternations et peu avant l’aube, le salut et la préservation du supplice de la tombe. Combien il est étonnant de ceux qui croient et sont donc certains qu’il y a un supplice dans la tombe, qu’ils osent désobéir à Allâh, Celui Qui les a créés, comment osent-ils s’exposer au châtiment de Allâh et à Sa punition.

Ô Allâh, nous Te demandons la préservation contre le supplice de la tombe, contre le châtiment de l’enfer, nous te demandons Ton agrément pour être protégé de Ton châtiment.

Après avoir dit mes propos, je demande à ce que Allâh me pardonne ainsi qu’ à vous.

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation

1 Comment

  1. Sunnite

    Quant à ce qu’a rapporté Al-Boukhâriyy et Mouslim du Hadîth de `Abdou l-LAh fils de `Oumar que ALLAH les agrée tous les deux que le Messager de ALLAH, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :
    « الميت يعذب في قبره بما نيح عليه »
    Ce Hadîth veut dire que si le défunt avait recommandé de se lamenter sur lui, il sera châtié dans sa tombe pour les lamentations qui auront été faites pour lui ; ou s’il savait que sa famille allait se lamenter sur lui et il ne leur a pas renié tout en espérant qu’ils acceptent de lui ; sinon c’est connu que la personne n’est pas châtiée à cause du péché d’autrui.

Les commentaires sont fermés