Exégèse de sôurat Al-Moulk

Exégèse de sôurat Al-Moulk

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيمِ

La signification de Bismi l-Lâh est je commence en citant le nom de Allâh et le terme Allâh est un Nom propre, spécifique à Dieu, qui désigne l’Être glorifié, Qui mérite l’extrême glorification, Qui mérite l’extrême limite de l’humilité et de la soumission, Celui Qui a la Divinité, la puissance pour créer c’est-à-dire faire passer du néant à l’existence.

Le terme dieu est spécifique à Dieu et l’attribuer à autre que Dieu est de la mécréance même si c’est par plaisanterie ou dans un sens figuré.

Ar-RaHmân c’est-à-dire Celui Qui est très miséricordieux envers les croyants c’est-à-dire les musulmans, et les mécréants (les non-musulmans) dans ce bas monde et envers les croyants uniquement dans l’au-delà, spécifiquement aux croyants dans l’au-delà. Ar-RaHmân est aussi un nom spécifique à Dieu

Ainsi dans cette vie Allâh fait miséricorde aux musulmans et aux non-musulmans. Même l’air que respirent les mécréants est une miséricorde de Dieu mais dans l’au-delà, la miséricorde de Dieu est spécifique aux musulmans. Donc il n’est pas permis de demander miséricorde pour celui qui meurt non-musulman car Dieu ne pardonne pas à celui qui meurt mécréant.

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿وَرَحْمَتِي وَسِعَتْ كُلَّ شَيْءٍ فَسَأَكْتُبُهَا لِلَّذِينَ يَتَّقُونَ﴾

ce qui signifie : “ La miséricorde de Dieu dans cette vie concerne le musulman et le non-musulman et elle est spécifique au musulman dans l’au-delà “, [sôurat al-‘a`râf ‘âyah 156].

Ar-RaHîm c’est-à-dire Celui Qui est très miséricordieux envers les musulmans.

Abôu Dawôud a rapporté, ainsi que At-Tirmidhiyy et autres qu’eux deux, d’après Abôu Hourayrah, que Allâh l’agréé, que le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa s-sallam a dit :

 » سُورَةٌ فِي الْقُرْءَانِ ثَلاَثُونَ ءَايَةً شَفَعَتْ لِصَاحِبِهَا حَتَّى غُفِرَ لَهُ ﴿تَبَارَكَ الَّذِي بِيَدِهِ الْمُلْكُ﴾ « 

ce qui signifie : « Une sôurah dans le Qour’ân, trente ‘âyah qui intercèdent en faveur de celui qui la récite jusqu’à ce que lui soit pardonné tabâraka l-Ladhî biyadihi l-moulk ».

Et At-Tirmidhiyy a rapporté d’après Ibnou `Abbâs, qu’un homme parmi les compagnons du Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa s-sallam a installé sa tente sur une tombe et il ne savait pas que c’était une tombe, il a entendu de la tombe la récitation de tabâraka l-Ladhî biyadihi l-moulk, il est venu au Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa s-sallam, il lui a cité cela. Le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa s-sallam, a dit :

« هِيَ الْمَانِعَةُ، هِيَ الْمُنْجِيَةُ تُنْجِيهِ مِنْ عَذَابِ الْقَبْرِ »

hiya l-mâni`ah, hiya l-mounjiyah, tounjîhi min `adhâbi l-qabar

qui signifie : « Elle est celle qui préserve et qui sauve du châtiment de la tombe », ce Hadîth a été déclaré Haçan par At-Tirmidhiyy et As-SouyyouTiyy.

تَبٰرَكَ الَّذِي بِيَدِهِ الْمُلْكُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَىْءٍ قَدِيرٌ (1)

tabâraka l-Ladhî biyadihi l-moulk wa houwa `alâ koulli chay’in qadîr

Ce qui signifie : « Il est exempt de l’imperfection et des attributs des créatures, Celui Qui a la souveraineté, et Il est sur toute chose tout puissant ».

Al-Ladhî biyadihi c’est-à-dire que Dieu domine par Sa Puissance. Ibnou `Abbâs a dit : « cela veut dire la souveraineté ». Donc yad ici ne veut pas dire main, car Dieu est exempt de l’organe.

Al-moulk c’est-à-dire la souveraineté Lui appartient, à Lui appartiennent les cieux et la terre, et ce qu’ils comportent et ce qu’il y a entre eux deux. Toutes les créatures sont dominées par Sa Puissance. Il fait de Sa Souveraineté ce qu’Il veut et Il légifère par ce qu’Il veut. Il élève qui Il veut et Il rabaisse qui Il veut. Et toute chose a besoin de Lui et toute chose est facile pour lui.

wa houwa `alâ koulli chay’in Qadîr Il est Tout puissant sur toute chose possible selon la raison. Rien ne L’en empêche. Rien ne Le prive de faire ce qu’Il veut et ne repousse ce qu’Il a prédestiné. Et rien ne prive de ce qu’Il donne.

الَّذِي خَلَقَ الْمَوْتَ وَالْحَيَاةَ لِيَبْلُوَكُمْ أَيُّكُمْ أَحْسَنُ عَمَلًا وَهُوَ الْعَزِيزُ الْغَفُورُ {2}

Al-Ladhî khalaqa l-mawta wa l-Hayâta Liyablouwakoum ‘ayyoukoum ‘aHsanou `amalâ wa houwa l-`azîzou Al-ghafôur

Al-Ladhî khalaqa l-mawta wa l-Hayâta c’est-à-dire Allâh Qui a créé la mort et la vie. Il fait mourir qui Il veut et fait vivre qui Il veut à une échéance donnée. Et Il a fait du bas-monde une résidence de vie et une résidence de mort. Et Il a fait de l’au-delà une résidence de rétribution et de demeure éternelle.

Liyablouwakoum c’est-à-dire pour vous éprouver par Son ordre et Son interdiction. Pour faire apparaitre de vous ce qu’Il sait de toute éternité qui proviendra de vous, c’est-à-dire Il crée soubHânahou wa ta`âlâ vos actes de bien et de mal, Il sait de toute éternité cela, c’est Lui Qui crée votre penchant vers le bien et vers le mal, et vos actes de bien et vos actes de mal. Et c’est Lui Qui rétribue pour vos actes.

‘ayyoukoum ‘aHsanou `amalâ ce qui signifie : qui d’entre vous obéit le mieux à Allâh soubHânahou wa ta`âlâ, qui cherche l’agrément de Allâh. Et qui est le plus sincère et qui fait l’acte le plus correcte (le sincère est celui qui fait par recherche de l’agrément de Allâh et correcte c’est-à-dire que ce soit conforme à l’enseignement du Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa s-sallam). Et ce qui est visé par cela, est que Allâh vous a donné la vie par laquelle vous pouvez œuvrer, et vous a contraint par la mort qui est une incitation pour choisir l’acte de bien au détriment de l’acte de mal, car après la mort, il y a la résurrection et la rétribution qui aura lieu immanquablement.

wa houwa l-`azîzou Al-ghafôur c’est-à-dire Il est Celui Qui n’est pas vaincu, Le Tout-Puissant, Celui Qui accorde le châtiment douloureux à celui qui Lui a désobéit et qui a contredit Son ordre.

Al-ghafôur c’est Celui Qui pardonne celui qui se repent de ses péchés.

الَّذِي خَلَقَ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ طِبَاقًا مَّا تَرَى فِي خَلْقِ الرَّحْمَنِ مِن تَفَاوُتٍ فَارْجِعِ الْبَصَرَ هَلْ تَرَى مِن فُطُورٍ {3}

al-Ladhî khalaqa sab`a samâwâtin Tibâqâ mâ tarâ fî khalqi r-RaHmân min tafâwout farji`i l-baSara hal tarâ min fouTôur

Celui Qui fait entrer en existence, Qui fait passer du néant à l’existence sept cieux les uns au-dessus des autres comme cela a été confirmé dans le Hadîth de Al-‘Isrâ rapporté par Al-Boukhâriyy et Mouslim.

mâ tarâ fî khalqi r-RaHmân min tafâwout : Ô toi fils de ‘Adam, tu ne vois pas d’erreur dans la création de Ar-RaHmân, Celui Qui a la sagesse absolue, Qui est Tout-Puissant, Al-Boukhâriyy a dit at-tafâwôut c’est la divergence c’est-à-dire le fait que ce ne soit pas harmonieux, comme le fait que les parties d’une même chose ne se correspondent pas. Et ce qui est visé : « Ô toi fils de ‘Adam, tu ne vois rien de ce que Dieu a créé comme déformation ou contradiction ou erreur », et il n’est pas visé par cela le fait que les créatures ne divergent pas les unes des autres, ne se différencient pas les unes des autres du point de vue de l’aspect et leur caractéristique. Ici ce qui est visé, est de nier la non-sagesse concernant le Créateur, Ainsi Allâh soubHânahou wa ta`âlâ a la Sagesse absolue et il n’est pas valable selon la raison à Son sujet la non-sagesse.

Ensuite Allâh soubHânahou wa ta`âlâ a ordonné d’observer Ses créatures pour tirer des leçons et pour réfléchir au sujet de la Toute-Puissance de Allâh, donc Il a dit ta`âlâ : « فَارْجِعِ الْبَصَرَ هَلْ تَرَى مِن فُطُورٍ » farji`i l-baSara hal tarâ min fouTôur c’est-à-dire regarde de nouveau le ciel et observe le, ô fis de ‘Adam, est-ce que tu vois des fissures et des cassures ou un défaut, ou un manque. Al-fouTôur ce sont les fissures.

ثُمَّ ارْجِعِ الْبَصَرَ كَرَّتَيْنِ يَنقَلِبْ إِلَيْكَ الْبَصَرُ خَاسِأً وَهُوَ حَسِيرٌ {4}

thoumma rji`i l-baSara karratayni yanqalib ‘ilayka l-baSarou khâsi’an wa houwa Hasîr

ensuite regarde une autre fois après une autre fois. Et Allâh soubHanahou wa ta`âlâ a ordonné de regarder deux fois, parce que la personne si elle voit dans la chose une fois, il se peut qu’elle ne voit pas son défaut tant qu’elle ne regarde pas une autre fois. Donc Allâh soubHânahou wa ta`âlâ nous a informé que même si la personne regarde dans le ciel deux fois, elle ne verra pas de défaut ni d’erreur. Et la réponse de l’ordre de regarde, vient dans la ‘âyah : yanqalib ‘ilayka l-baSarou khâsi’an wa houwa Hasîr, c’est-à-dire le regard revient à toi humilié, loin de voir un défaut ou un manque. Le regard s’est arrêté et a atteint la limite de la fatigue, et il n’a pas vu de défaut ni de non-correspondance.

وَلَقَدْ زَيَّنَّا السَّمَاء الدُّنْيَا بِمَصَابِيحَ وَجَعَلْنَاهَا رُجُومًا لِّلشَّيَاطِينِ وَأَعْتَدْنَا لَهُمْ عَذَابَ السَّعِيرِ {5}

Wa laqad zayyanna s-samâ’a d-dounyâ bimaSâbîHa wa ja`alnâhâ roujôuman li ch-chayâTîn wa ‘a`tadnâ lahoum `adhâba s-sa`îr

Wa laqad zayyanna s-samâ’a d-dounyâ bimaSâbîHa c’est à dire Allâh a embelli le ciel du bas-monde, le ciel que les gens voient, par des étoiles qui ont une lumière. wa ja`alnâhâ roujôuman li ch-chayâTîn c’est à dire les démons qui essayent d’écouter sont lapidés par des météorites qui se séparent de ces étoiles. wa ‘a`tadnâ lahoum `adhâba s-sa`îr c’est-à-dire Allâh a préparé pour les chayTân dans l’au-delà le châtiment de l’enfer, après le châtiment de la lapidation dans ce bas-monde.

وَلِلَّذِينَ كَفَرُوا بِرَبِّهِمْ عَذَابُ جَهَنَّمَ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ{6}

Wa lil-ladhîna kafarou birabbihim `adhâbou jahannam wa bi’sa l-maSîr

c’est-à-dire Allâh a préparé pour ceux qui on mécru en leur Seigneur, parmi les humains et les jinn, le feu de l’enfer qui est un feu ardent et très puissant. Et il a été rapporté dans le Hadîth rapporté par At-Tirmidhiyy, qu’il (l’enfer) a été attisé mille ans jusqu’à devenir rouge, mille ans jusqu’à devenir blanc et mille ans jusqu’à devenir noir, il est noir et obscur. wa bi’sa c’est une parole de blâme : « quel mauvaise… ». wa bi’sa l-maSîr : c’est à dire et quelle mauvaise demeure et destination qui les attend, qui est le châtiment de l’enfer, que Allâh nous préserve de cela.

إِذَا أُلْقُوا فِيهَا سَمِعُوا لَهَا شَهِيقًا وَهِيَ تَفُورُ {7}

‘idhâ ‘oulqôu fîhâ sami`ôu lahâ chahîqan wa hiya tafôur

c’est-à-dire quand les mécréants sont jetés en enfer, ils sont mis comme est mis le bois dans le feu immense. sami`ôu lahâ chahîqan c’est-à-dire ils entendent un bruit qu’émet l’enfer. chahîqan c’est-à-dire une voix qui sort de l’intérieur, de force c’est-à-dire qu’ils entendent une voix laide comme la voix de l’âne. wa hiya tafôur, l’enfer émet une voix ainsi par le fait qu’il brule intensément, il boue.

تَكَادُ تَمَيَّزُ مِنَ الْغَيْظِ كُلَّمَا أُلْقِيَ فِيهَا فَوْجٌ سَأَلَهُمْ خَزَنَتُهَا أَلَمْ يَأْتِكُمْ نَذِيرٌ {8}

takâdou tamayyazou mina l-ghayDH koullamâ ‘oulqiya fîhâ fawjoun sa’alahoum khazanatouhâ ‘alam ya’tikoum nadhîr

c’est-à-dire l’enfer a failli se déchirer, donc il a été cité comme celui qui est en colère sur les mécréants du fait de son grand bouillonnement. koullamâ ‘oulqiya fîhâ fawjoun: à chaque fois qu’un groupe de mécréants y est jeté sa’alahoum khazanatouhâ ceux qui s’occupent de l’enfer les interrogent, Mâlik et ses aides. Et leur interrogatoire est pour le blâme, cela leur augmente en châtiment sur leur châtiment. Les anges leurs disent : ‘alam ya’tikoum nadhîr : N’est-ce pas qu’est venu à vous dans le bas-monde un Messager qui vous a mis en garde contre ce châtiment dans lequel vous-êtes.

قَالُوا بَلَى قَدْ جَاءنَا نَذِيرٌ فَكَذَّبْنَا وَقُلْنَا مَا نَزَّلَ اللَّهُ مِن شَيْءٍ إِنْ أَنتُمْ إِلَّا فِي ضَلَالٍ كَبِيرٍ {9}

qâlôu balâ qad jâ’anâ nadhîr fakadhabnâ wa qoulnâ mâ nazzala l-Lâhou min chayy’in ‘in ‘antoum ‘illâ fî Dalâlin kabîr

ce qui signifie : « ils ont dit : si, est venu à nous un avertisseur qui nous a averti, il nous a mis en garde et nous avions démenti », comme dans Sa Parole ta`âlâ :

وَقَالَ لَهُمْ خَزَنَتُهَا أَلَمْ يَأْتِكُمْ رُسُلٌ مِّنكُمْ يَتْلُونَ عَلَيْكُمْ آيَاتِ رَبِّكُمْ وَيُنذِرُونَكُمْ لِقَاء يَوْمِكُمْ هَذَا قَالُوا بَلَى وَلَكِنْ حَقَّتْ كَلِمَةُ الْعَذَابِ عَلَى الْكَافِرِينَ {71}

wa qâla lahoum khazanatouhâ ‘alam ya’tikoum rousouloun minkoum yatlôuna `alaykoum ‘âyâti rabbikoum wa youndhirôunakoum liqâ’a yawmikoum hâdhâ qâlôu balâ wa lâkin Haqqat kalimatou l-`adhâbi `ala l-kâfirîn

ce qui signifie : « Et les Anges qui s’occupent de l’enfer leur ont dit : N’est-ce pas que sont venus à vous des Messagers qui font partie de vous (c’est-à-dire des humains) qui vous récitez les ‘âyah de votre Seigneur, qui vous mettez en garde contre votre jour que ceci. Ils ont dit : si… », [sôurat Az-Zoumar / 71]. Donc les mécréants ont reconnu que Allâh `azza wa jall a envoyé à eux des Messagers qui les mettaient en garde contre le châtiment du jour dernier et ils ont reconnu qu’ils les ont démentis comme Allâh ta`âlâ dit au sujet d’eux : fakadhabnâ wa qoulnâ mâ nazzala l-Lâhou min chayy’in c’est-à-dire ils ont dit au Messager qui était envoyé à eux : Dieu n’a rien révélé sur toi de ce que tu dis comme menace et promesse et autres que cela. ‘in ‘antoum ‘illâ fî Dalâlin kabîr dans cette ‘âyah deux explications : Abôu Hayyân dans son tafsîr Al-baHrou l-mouHîT a dit : « ce qui est apparent de la ‘âyah : ‘in ‘antoum ‘illâ fî Dalâlin kabîr, c’est-à-dire certes vous êtes dans un profond égarement, ceci est la parole des mécréants aux Messagers qui sont venus à eux, qui les mettaient en garde. Au début, ils ont nié que Allâh aurait révélé quelque chose et ils ont dit que celui qui prétend cela il est dans un profond égarement. Et il se peut que la ‘âyah vise que c’est la parole des anges gardiens de l’enfer qui disent aux mécréants que « vous êtes dans un profond égarement », c’est-à-dire par rapport à ce sur quoi vous étiez dans le bas-monde pour les blâmer, ils ont visé par l’égarement, la perdition dans laquelle vous êtes, ou ils ont appelé le châtiment – Dalâl – comme c’est suite à l’égarement , ils l’ont appelé égarement ».

وَقَالُوا لَوْ كُنَّا نَسْمَعُ أَوْ نَعْقِلُ مَا كُنَّا فِي أَصْحَابِ السَّعِيرِ {10}

wa qâlôu law kounnâ nasma`ou ‘aw na`qilou mâ kounnâ fî ‘aSHâbi s-sa`îr

c’est-à-dire les mécréants disent aussi, alors qu’ils sont en enfer aux anges qui s’occupent de l’enfer : si, dans le bas-monde, nous écoutions ceux qui nous mettaient en garde, c’est-à-dire les Messagers, de ce qu’ils ont ramené comme vérité, si nous avions écouté de celui qui cherchait la vérité, et si nous raisonnions de celui qui raisonne correctement qui réfléchi à quoi ont ramené les Messagers, nous n’aurions pas fait parie des gens de l’enfer et nous n’aurions pas mérité le fait de rester éternellement en enfer.

فَاعْتَرَفُوا بِذَنبِهِمْ فَسُحْقًا لِّأَصْحَابِ السَّعِيرِ {11}

fa`tarafôu bidhanbihim fasouHqan li ‘aSHâbi s-sa`îr

fa`tarafôu bidhanbihim c’est-à-dire ils ont reconnu leur mécréance par le fait d’avoir démenti les Messagers et cette reconnaissance ne leur sera pas utile, elle ne les sauvera pas du châtiment de Allâh. fasouHqan li ‘aSHâbi s-sa`îr c’est-à-dire que soient éloignés les gens de l’enfer, qu’ils soient éloignés de la miséricorde de Allâh et ceci est une invocation contre eux.

Et sache que Allâh ta`âlâ quand Il a mentionné la menace des mécréants, ce qui attend les mécréants comme menace de châtiments, Il a fait suivre cela par la promesse aux croyants et Il a dit :

إِنَّ الَّذِينَ يَخْشَوْنَ رَبَّهُم بِالْغَيْبِ لَهُم مَّغْفِرَةٌ وَأَجْرٌ كَبِيرٌ {12}

‘inna l-ladhîna yakhchawna rabbahoum bi l-ghaybi lahoum m-maghfiratoun wa ‘ajroun kabîr

‘inna l-ladhîna yakhchawna rabbahoumc’est-à-dire certes ceux qui craignent leur Seigneur bi l-ghaybi c’est-à-dire qu’ils croient en l’au-delà et les détails de ce qu’ils n’ont pas vu s’y rapportant ou cela veut dire qu’ils craignent Dieu alors qu’ils sont loin des regards des gens, isolés, ils ont cru en Lui et ils Lui ont obéit au grand jour comme en cachette. lahoum m-maghfiratoun c’est-à-dire ils auront un pardon de leur Seigneur sur leurs péchés, wa ‘ajroun kabîr et une grande récompense, qui est le Paradis.

وَأَسِرُّوا قَوْلَكُمْ أَوِ اجْهَرُوا بِهِ إِنَّهُ عَلِيمٌ بِذَاتِ الصُّدُورِ {13}

wa ‘asirrôu qawlakoum ‘aw ijharôu bih innahôu `alîmoun bidhâti S-Soudôur

c’est-à-dire « cachez ô vous les gens, ce que vous dîtes ou dîtes le au grand jour », ici c’est l’expression de l’ordre mais ce qui est visé c’est l’information, c’est-à-dire « Que vous cachez ce que vous dites ou que vous le dites au grand jour, certes Allâh ta`âlâ sait ce qu’il y a dans les cœurs, que dire alors de ce que vous dites, Il sait ce que vous dites en cachette ou au grand jour », c’est-à-dire que vous dites au grand jour ou en cachette Dieu le sait.

Ibnou l-Jawziyy a dit : Ibnou `Abbâs a dit : « Ceci a été révélé concernant les associateurs, ils insultaient le Prophète et Jibrîl lui a informé de ce qu’ils disent, par,la suite ils disaient (par leur stupidité) : parlez doucement, cachez ce que vous dites pour que ne vous entende pas le Dieu de MouHammad ».

أَلَا يَعْلَمُ مَنْ خَلَقَ وَهُوَ اللَّطِيفُ الْخَبِيرُ {14}

‘alâ ya`lamou man khalaqa wa houwa l-LâTîfou Al-Khabîr

c’est-à-dire « Allâh soubHânahou wa ta`âlâ Qui a créé les créatures, comment ne sait Il pas ce qu’il a créé ?!! Il sait ce qui se dit en cachette ou au grand jour, Celui Qui vous a créé » et ceci est un blâme des mécréants, comment ne sait Il pas ce qu’Il a créé, Celui Qui a fait exister les choses du néant à l’existence.

wa houwa l-LâTîfou Al-Khabîr c’est-à-dire Il est Celui Qui est bienfaisant envers Ses esclaves d’où ils ne s’attendent pas. Al-Khabîr Celui Qui sait la réalité des choses et rien n’est caché à Dieu, même les choses cachées pour nous, ne sont pas cachées pour Dieu.

هُوَ الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ الْأَرْضَ ذَلُولًا فَامْشُوا فِي مَنَاكِبِهَا وَكُلُوا مِن رِّزْقِهِ وَإِلَيْهِ النُّشُورُ{15}

houwa l-Ladhî ja`ala lakoumou l-‘arDa dhalôulan famchôu fî manâkibihâ wa koulôu min rizqihi wa ‘ilayhi n-nouchôur

c’est-à-dire Allâh est Celui Qui a fait pour vous, la terre facile sur laquelle vous résidez et qu’il est aisé de marcher sur elle, de creuser des puits, d’ouvrir les sources, de construire des constructions, d’y semer des graines et d’y planter des arbres et ce qui est de la sorte. Et si c’était un rocher dur, rien de cela ne se serait facilité, donc Dieu vous a facilité tout cela.

famchôu fî manâkibihâc’est-à-dire marchez dans les routes de la terre et il a été dit dans ses montagnes, c’est-à-dire c’est Lui Qui vous a facilité de marcher dans ses montagnes et ceci est plus fort dans le fait qu’Il vous a facilité. wa koulôu min rizqih c’est-à-dire manger de ce que Allâh vous a rendu licite

wa ‘ilayhi n-nouchôur c’est-à-dire à Lui les gens reviennent pour rendre des comptes le Jour Dernier et vous serez ressuscités de vos tombes pour l’exposition des actes et la rétribution. Ensuite Allâh soubHânahou wa ta`âlâ a fait peur aux mécréants et Il a dit :

أَأَمِنتُم مَّن فِي السَّمَاء أَن يَخْسِفَ بِكُمُ الأَرْضَ فَإِذَا هِيَ تَمُورُ {16}

‘a’amintoum m-man fi s-samâ’i ‘an yakhsifa bikoum l-‘arDa fa’idhâ hiya tamôur

c’est-à-dire ne craignez-vous pas que celui qui est au ciel c’est-à-dire l’ange chargé du châtiment, qui est Jibrîl, ne vous enfonce dans la terre, c’est-à-dire qu’elle va vers le bas comme a subit cela qârôun à l’époque de notre maître Môuçâ, la terre s’est fissurée et l’a englouti, et comme Jibrîl a fait cela avec aussi avec le peuple de LôuT. fa’idhâ hiya tamôur c’est-à-dire qu’elle bouge avec les gens sur elle.

Remarque importante : Les gens du tafsîr (spécialiste de l’exégèse du Qour’ân) ont expliqué cette ‘âyah en disant que Allâh n’est pas attribué de l’endroit, ni la localisation, ni de la direction car ce sont les attributs des créatures et Allâh est exempt de cela, Il n’est pas un corps palpable ni un corps impalpable et Il n’est pas attribué des attributs des corps. Il n’habite pas le ciel, Il n’habite pas le Trône, Il n’est pas assis ni établi sur le Trône. Ainsi Allâh existe sans endroit et sans comment. Et celui qui attribue à Dieu la direction, la localisation, est mécréant. Le grand HâfiDH Al-`Irâqiyy (spécialiste du Hadîth) a dit : « ‘irHâmôu man fi ‘arDi yarHamoukoum man fi s-samâ’ » c’est-à-dire « soyez miséricordieux envers les gens de la terre, les gens du ciel c’est-à-dire les anges seront miséricordieux envers vous », il a expliqué le Hadîth : « ‘irHâmôu man fi ‘arDi » par une autre version du Hadîth « ‘irHâmôu ‘ahla l-‘arDi yarHamkoum ‘ahlou s-samâ’ » c’est-à-dire « soyez miséricordieux envers ceux qui sont sur terre, ceux qui sont au ciel seront miséricordieux envers vous », et ceux qui sont au ciel est expliqué par un autre Hadîth qui dit « ‘ahlou s-samâ’ » ce qui signifie : « les gens du ciel c’est-à-dire les anges », et suite à cela, le HâfiDH Al-`Irâqiyy a dit que cette explication du Hadîth nous indique que « man fi s-samâ’ » dans sôurat Al-Moulk vise les anges.

Dieu a créé le ciel, le Trône, et Il existe avant le ciel et le Trône, Il n’habite pas le ciel, Il existe sans endroit et sans comment et ne dépend pas du temps. Celui qui habite quelque chose a une forme, une couleur, une quantité. Donc il n’y a pas d’excuse sur le fait que celui qui a attribué à Dieu l’endroit, ou la localisation, ou la quantité, ou la direction, ou le changement n’est pas musulman, il ne revient à l’Islam qu’en prononçant les deux témoignages en délaissant la mauvaise croyance.

Voir plus d’explications des savants : http://islamislam.ms/sounna/5-explications-et-interpretations/fi-s-sama/

أَمْ أَمِنتُم مَّن فِي السَّمَاء أَن يُرْسِلَ عَلَيْكُمْ حَاصِبًا فَسَتَعْلَمُونَ كَيْفَ نَذِيرِ {17}

‘am ‘amintoum m-man fi s-samâ’i ‘an yoursila `alaykoum HâSibâ fasata`lamôuna kayfa nadhîr

ce qui signifie: c’est-à-dire ou croyez-vous être protégés de ceux qui sont au ciel (les anges) qu’ils ne vous envoient, par la volonté de Allâh, un vent avec des pierres du ciel comme cela a été envoyé sur le peuple de LôuT et les gens de – Al-fîl – l’éléphant. fasata`lamôuna kayfa nadhîr « vous saurez ô vous les mécréants Quel est le châtiment de Allâh, si vous démentez les Messagers c’est-à-dire quand vous verrez le châtiment, vous saurez que la menace du châtiment de Allâh est une vérité mais à ce moment-là ce savoir ne sera pas utile pour vous ».

وَلَقَدْ كَذَّبَ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ فَكَيْفَ كَانَ نَكِيرِ {18}

wa laqad kadh-dhaba l-ladhîna min qablihim fakayfa kâna nakîr

c’est-à-dire les mécréants avant eux ont démenti, ceux qui étaient avant les mécréants de la Mecque et ce sont les communautés passées comme le peuple de NôuH, `Âd et Thamôud, et le peuple de LôuT, de Madyan, et ceux de pharaon. Ainsi ils ont démenti ce que les Messagers ont amené comme vérité. fakayfa kâna nakîr : alors comment, n’est-ce pas qu’ils ont trouvé le châtiment de Allâh ta`âlâ comme étant véridique. N’est-ce pas qu’ils ont trouvé que le châtiment de Dieu est vrai suite à leur démenti ! Si.

Étant donné que Allâh soubHânahou wa ta`âlâ les a mis en garde de ce qui peut leur arriver comme châtiment, comme le fait que la terre les ensevelisse, et qu’ils leur soit envoyés le vent, Allâh les a incité à tirer des leçons par les oiseaux et quelle sagesse il y a dans Sa création. Allâh `azza wa jall dit :

أَوَلَمْ يَرَوْا إِلَى الطَّيْرِ فَوْقَهُمْ صَافَّاتٍ وَيَقْبِضْنَ مَا يُمْسِكُهُنَّ إِلَّا الرَّحْمَنُ إِنَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ بَصِيرٌ {19}

‘awalam yaraw ‘ila T-Tayri fawqahoum Sâffâtin wa yaqbiDna mâ youmsikouhounna ‘illa r-RaHmân ‘innahou bi koulli chay’in baSîr

ce qui signifie: c’est-à-dire les mécréants n’ont ils pas vu oiseaux qui volent au-dessus d’eux dans le ciel, (dans l’espace, dans l’air). Sâffâtin c’est-à-dire en ouvrant les ailes quand ils volent, wa yaqbiDna c’est-à-dire et qui rabattent leurs ailes sur les côtés. Al-Boukhâriyy a dit : « c’est-à-dire ils frappent sur le côté avec leurs ailes ». mâ youmsikouhounna ‘illa r-RaHmân : avec leur lourdeur et leur grande corpulence, Allâh a fait qu’ils ne tombent pas, c’est Allâh Ar-RaHmân Qui les maintient ainsi , soubHânahou wa ta`âlâ , c’est-à-dire leur maintient dans l’air n’est que par la puissance de Allâh et Sa préservation. ‘innahou bi koulli chay’in baSîr : Il est certes Allâh ta`âlâ, Il voit toutes choses et Il sait toutes choses , et rien ne Lui est caché.

أَمَّنْ هَذَا الَّذِي هُوَ جُندٌ لَّكُمْ يَنصُرُكُم مِّن دُونِ الرَّحْمَنِ إِنِ الْكَافِرُونَ إِلَّا فِي غُرُورٍ{20}

‘amman hâdha l-Ladhî houwa joundoun Lakoum yanSouroukoum min dôuni r-RaHmân ‘ini l-kâfirôuna ‘il-Lâ fî ghourôur

ce qui signifie: quelle aide pour vous ô les mécréants, qui peut vous donner la victoire et qui peut vous préserver du châtiment s’il s’abat sur vous, c’est-à-dire vous n’avez pas d’aide autre que Ar-RaHmân, vous n’avez pas d’aide autre que Dieu, c’est-à-dire ici c’est une interrogation de reniement, c’est-à-dire  » vous n’avez personne qui peut vous protéger contre le châtiment de Allâh « . ‘ini l-kâfirôuna ‘il-Lâ fî ghourôur c’est-à-dire certes les mécréants en Allâh sont dans une duperie, les chayTân les dupent, les chayaTîn les dupent en leur faisant croire qu’il n’y a pas de châtiment ni d’exposition des actes. C’est-à-dire les mécréants en Allâh ne sont que dans une duperie, par le fait qu’ils pensent que ce qu’ils adorent autre que Allâh les rapprocheraient de Allâh, et qu’elles profiteraient ou qu’elles nuiraient (les idoles). Qui peut vous donner la subsistance et vous descendre la pluie, si Allâh vous prive.

أَمَّنْ هَذَا الَّذِي يَرْزُقُكُمْ إِنْ أَمْسَكَ رِزْقَهُ بَل لَّجُّوا فِي عُتُوٍّ وَنُفُورٍ {21}

‘amman hâdha l-Ladhî yarzouqoukoum ‘in ‘amsaka rizqah bal lajjôu fî `outouwwin wa noufôur

si Allâh vous prive de Sa subsistance qui vous accordera la subsistance, c’est-à-dire personne ne peut vous accorde la subsistance si Allâh ta`âlâ arrête sur vous les causes , comme la pluie et les plantes et autres que cela. bala l-lajjôu fî `outouwin wa noufôur mais ils persévèrent et ils persistent alors que la vérité est clair, ils persistent sur l’orgueil et l’entêtement. Et ils persistent à s’éloigner de la vérité et de se détourner de la vérité. Ensuite Allâh ta`âlâ a donné un exemple aux croyants et aux mécréants :

أَفَمَن يَمْشِي مُكِبًّا عَلَى وَجْهِهِ أَهْدَى أَمَّن يَمْشِي سَوِيًّا عَلَى صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ {22}

‘afaman yamchî moukibban `alâ wajhihi ‘ahdâ ‘amman yamchî sawiyyan `alâ SirâTin moustaqîm

ce qui signifie : est-ce que celui qui marche la tête vers le bas ne regarde ni devant, ni à droite ni à gauche, et donc il n’est pas sauf de trébucher et de tomber sur son visage, il ne sait pas où aller, et ceci est le mécréant qui est tombé dans les péchés dans ce bas-monde, et Allâh l’a ressuscité et l’a rassemblé sur son visage au Jour Dernier, est-ce que celui là est plus guidé ou celui qui marche droit , regardant ce qu’il y a devant lui, à droite et à sa gauche, regardant le chemin de droiture qui ne comporte pas de déviation. Ainsi Allâh a assimilé le croyant qui s’attache à la religion de vérité et qui marche sur la voie de droiture, Il l’a comparé à celui qui marche dans la voie droite où il n’y a pas ce sur quoi on peut trébucher. Et Il a assimilé le mécréant dans le fait qu’il marche dans les péchés, dans la religion non-valable , Il l’a assimilé à celui qui marche dans la voie qui comporte des trous, des élévations, des abaissements et qui ainsi trébuche et qui tombe sur son visage, à chaque fois qu’il évite un trébuchement, il tombe dans un autre.

قُلْ هُوَ الَّذِي أَنشَأَكُمْ وَجَعَلَ لَكُمُ السَّمْعَ وَالْأَبْصَارَ وَالْأَفْئِدَةَ قَلِيلًا مَّا تَشْكُرُونَ {23}

qoul houwa l-Ladhî ‘ancha’akoum wa ja`ala lakoumou s-sam`a wa l’abSâra wa l-‘af’idata qalîlan mâ tachkourôun

ce qui signifie: Dis : Ô MouHammad aux associateurs : c’est Allâh Qui vous a créé et Il vous a créé l’ouïe avec lequel vous entendez et les vues par lesquelles vous regardez et les cœurs par lesquels vous raisonnez. Peu vous remerciez Allâh sur Ses bienfaits qu’Il vous a accordé. Et remercier Allâh pour Ses bienfaits, c’est d’utiliser les bienfaits dans l’obéissance de Allâh. Et vous étant donné que vous avez utilisé l’ouïe, la vue et le cœur pour autre que l’agrément de Allâh, donc vous n’avez pas remercié Dieu. Et le premier remerciement, c’est de croire en Dieu, donc celui qui n’a pas cru en Dieu, il n’a pas remercié Dieu. Dis: Ô MouHammad.

قُلْ هُوَ الَّذِي ذَرَأَكُمْ فِي الْأَرْضِ وَإِلَيْهِ تُحْشَرُونَ {24}

qoul houwa l-Lâdhî dhara’akoum fi l’arDi wa ‘ilayhi touHcharôun

ce qui signifie: Dis: Ô MouHammad : c’est Allâh Qui vous a dispersé sur terre et vous allez être ressuscités le Jour Dernier, vous allez sortir de vos tombes pour l’exposition des actes et la rétribution. Et la signification que Celui Qui est Tout-Puissant, de vous avoir créé du néant, Il est Tout-Puissant à vous faire revivre et en cela il y a une réplique à ceux qui renient la résurrection et le rassemblement.

وَيَقُولُونَ مَتَى هَذَا الْوَعْدُ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ {25}

wa yaqôulôuna matâ hâdha l-wa`dou ‘in kountoum Sâdiqîna

c’est-à-dire les associateurs, qui renient la résurrection disent : quand est-ce qu’est le Jour Dernier et quand est-ce qu’est ce châtiment que vous nous promettez si vous êtes véridiques en ce que vous nous promettez et en ce que vous menacez, et ceci est une moquerie de leur part envers les messagers de Dieu. Et Allâh a donné la réponse à cela.

قُلْ إِنَّمَا الْعِلْمُ عِندَ اللَّهِ وَإِنَّمَا أَنَا نَذِيرٌ مُّبِينٌ {26}

qoul ‘innama l-`ilmou `inda l-Lâh wa ‘innamâ ‘ana nadhîroun moubîn

c’est-à-dire Ô MouHammad, dis : certes Seul Allâh ta`âlâ sait le Jour du Jugement et nul autre que Allâh ne sait cela et certes je suis un avertisseur pour vous, je met en garde contre le châtiment de Allâh pour votre mécréance, et je vous montre les Lois de Dieu.

فَلَمَّا رَأَوْهُ زُلْفَةً سِيئَتْ وُجُوهُ الَّذِينَ كَفَرُوا وَقِيلَ هَذَا الَّذِي كُنتُم بِهِ تَدَّعُونَ {27}

falammâ ra’awhou zoulfatan sî’at woujôuhou l-Ladhîna kafarôu wa qîla hâdha l-Ladhî kountoum bihî tadda`ôun

c’est-à-dire quand ces associateurs ont vu le châtiment le Jour Dernier proche d’eux, est apparu sur le visage des mécréants la tristesse, la noirceur, le chagrin comme quelqu’un qui est emmené à l’exécution et les anges de l’enfer et ceux qui les blâment leurs disent : ce châtiment duquel vous vous hâtiez en disant : « il est où ce châtiment ? Ramenez-nous le châtiment que vous nous promettez » ; ou cela veut dire que vous prétendiez qu’il n’y a pas de résurrection après la mort.

قُلْ أَرَأَيْتُمْ إِنْ أَهْلَكَنِيَ اللَّهُ وَمَن مَّعِيَ أَوْ رَحِمَنَا فَمَن يُجِيرُ الْكَافِرِينَ مِنْ عَذَابٍ أَلِيمٍ {28}

Qoul ‘ara’aytoum ‘in ‘ahlakaniya l-Lâhou wa man ma`iya ‘aw raHimanâ faman youjîrou l-kâfirîna min `adhâbin ‘alîm

c’est-à-dire Ô MouHammad, dis aux associateurs de ton peuple qui espéraient ta mort, voyez-vous si Allâh nous fait mourir moi et les croyants avec moi comme vous voulez, ou Il qu’Il nous maintient en existence, qui vous protège du châtiment douloureux, dont la cause est votre mécréance. C’est-à-dire ne sauvera pas les mécréants du châtiment de Allâh notre vie, ni notre mort.

قُلْ هُوَ الرَّحْمَنُ آمَنَّا بِهِ وَعَلَيْهِ تَوَكَّلْنَا فَسَتَعْلَمُونَ مَنْ هُوَ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ{29}

qoul houwa r-RaHmân ‘âmannâ bihi wa `alayhi tawakkalnâ fasata`lamôuna man houwa fî Dalâlin moubîn

ce qui signifie: Dis, Ô MouHammad : c’est Ar-RaHmân que nous adorons et nous croyons en Son unicité, et que je vous appelle à L’adorer, on a cru en Lui, on ne Lui a rien associé et à Lui on se fie, et c’est Lui Qui créé le profit et la nuisance. vous allez savoir : ô vous, les mécréants en Allâh, quand le châtiment s’abattra sur vous, qui est dans le profond égarement, qui est sur autre que le chemin de droiture !!

قُلْ أَرَأَيْتُمْ إِنْ أَصْبَحَ مَاؤُكُمْ غَوْرًا فَمَن يَأْتِيكُم بِمَاء مَّعِينٍ {30}

qoul ‘ara’aytoum ‘in ‘aSbaHa mâ’oukoum ghawran faman ya’tîkoum bimâ’in ma`în

ce qui signifie : Dis, Ô MouHammad , à ces associateurs : ô vous les gens de Qouraych voyez vous si l’eau deviendrait très très profonde sous la terre que vous n’arriverez pas à l’atteindre, qui vous donnera une eau apparente, c’est-à-dire où on peut l’atteindre, c’est-à-dire ne vous ramène cela que Allâh soubHânahou wa ta`âlâ, comment alors reniez-vous qu’Il peut vous ressusciter.

Il est recommandé après cela de dire : Allâhou rabbou l-`âlamîn, Allâh le seigneur du monde.

الحمد لله رب العالمين

La Louange est à Allâh le Seigneur du monde

Articles en Relation

3 Comments

  1. Sunnite

    Donc il a été rapporté dans le Hadîth Da`îf (faible), que celui qui dit trois fois : « Allâhoumma ‘ajirnî mina n-nâr » qui signifie : « O Allâh préserve moi de l’enfer », le feu de l’enfer fera un dou`a, que Allâh le préserve de lui. Et il a été rapporté que celui qui dit sept fois après la prière de Al-maghrib et de as-soubH avant de parler « Allâhoumma ‘ajirnî mina n-nâr », et qu’il meurt dans cette nuit ou dans ce jour-là Allâh le préserve de l’enfer.

Les commentaires sont fermés