La Foi Musulmane et ce qui l’Annule

La Foi Musulmane et ce qui l’Annule

بِسْمِ اللهِ الرحْمَنِ الرحِيم

Télécharger l’audio : La foi et ce qui l’annule

La louange est à Allâh le Seigneur des mondes Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’Islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« مَنْ يُرِد اللهُ به خَيْرًا يُفَقِّهْهُ في الدِّينِ إِنمَّا العِلْمُ بالتَّعَلُّمِ والْفِقْهُ بالتَّفَقُّهِ »

Ce qui signifie : « Celui pour qui Allâh veut le bien, Il lui facilite l’apprentissage de la religion certes la science de la religion est par transmission orale », [rapporté par Al-Boukhâriyy], [Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam veut dire que Dieu l’élève davantage en degré et qu’Il préserve sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle ; ainsi la langue arabe est riche et le mot Salla a plusieurs sens et ici il ne veut pas dire prier mais élever en degré].

Dieu nous a accordé des bienfaits que nous ne pouvons dénombrer, tel que le fait d’exister, de voir , de respirer, etc… Le remerciement obligatoire à Dieu c’est d’utiliser les bienfaits qu’Il nous a accordés, dans l’obéissance à Dieu. C’est-à-dire accomplir les devoirs et éviter les interdits et le premier devoir c’est la croyance en Dieu. La Science de la religion, permet de connaître ce que Dieu a ordonné et ce qu’Il a interdit.

Dieu n’a pas besoin de notre remerciement. Dieu n’a besoin de rien et toutes les créatures ont besoin de Dieu ; Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ اللهُ الصّمَدُ ﴾

(Allâhou s-Samad)

Ce qui signifie : « Dieu n’a pas besoin des créatures et toutes les créatures ont besoin de Dieu ».

Dieu nous a ordonné les actes d’adoration tels que la Prière, la Zakât, le Jeûne, mais Dieu n’a pas besoin de nous. Il ne Lui advient ni nuisance, ni profit SoubHânahou wa ta`âlâ [SoubHânahou wa Ta`âlâ veut dire que Dieu est exempt de toute imperfection Il est exempt des attributs des créatures].

Ainsi, il y a un minimum de la science de la religion qu’il est un devoir de connaître, le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« طلَبُ العلمِ فريضةٌ على كلِّ مُسلمٌ »

Ce qui signifie : « Quérir la science de la religion est une obligation pour chaque musulman », [rapporté par Al-Bayhaqiyy].

Et il a dit Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam,

« إِنمَّا العِلْمُ بالتَّعَلُّمِ »

Ce qui signifie : « Certes, la Science de la religion est par transmission orale »; on a donc besoin nécessairement de la transmission orale.

Parmi les choses qu’il est un devoir de connaître dans la science de la religion, il y a les sujets de la croyance comme la connaissance des deux témoignages et les Attributs de Dieu qu’il est un devoir de connaitre, les attributs des Prophètes et les choses qui font sortir de l’Islam afin de les éviter car celui qui ne connaît pas le mal, risque d’autant plus d’y tomber.

Ensuite on apprend sur la purification, la prière, les péchés pour les éviter. On apprend aussi le chapitre du repentir.

Le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« التَّائِبُ مِنَ الذَّنْبِ كَمَنْ لاَ ذَنْبَ لَهُ »

Ce qui signifie : « celui qui se repent d’un péché, c’est comme s’il ne l’avait pas commis », donc il faut apprendre les conditions du repentir.

Il y a aussi les lois du jeûne, et les lois générales de la zakât (l’aumône obligatoire) pour celui pour qui elle est un devoir, et le pèlerinage pour celui qui a la capacité de l’accomplir, et les lois des transactions pour celui qui s’y engage (tel que vendre, acheter, louer, hypothéquer, se marier, divorcer).

Ainsi en premier on apprend sur la croyance. Le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« أَفْضَلُ الأَعْمَالِ إِيمانٌ بِاللهِ ورَسُولِهِ »

(‘afDalou l-‘a`mâli ‘îmânoun bi l-Lâhi wa raçôulih)

Ce qui signifie : « la meilleure des œuvres est la croyance en Allâh et en Son Messager », [rapporté par Al-Boukhâriyy].

L’Islam est une condition de l’acceptation des bonnes œuvres.

Avoir une bonne croyance est une condition pour l’acceptation des bonnes œuvres. Ainsi sans la bonne croyance, il n’y a pas de récompense dans l’au-delà.

Allâh Ta`âlâ dit :

﴿ مَثَلُ الّذِينَ كَفَرُواْ بِرَبِّهِمْ أَعْمَالُهُمْ كَرَمَادٍ اشْتَدّتْ بِهِ الرِّيحُ فِي يَوْمٍ عَاصِفٍ ﴾

(mathalou l-ladhîna kafarôu birabbihim ‘a`mâlouhoum karamâdin ichtaddat bihi r-rîHou fî yawmin `âSif)

Ce qui signifie : « Les œuvres de ceux qui ont mécru, sont telle de la cendre emportée par le vent, un jour de tempête », [sôurat Ibrâhîm / ‘âyah 18].

Le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« وَأَمَّا الْكَافِرُ فَيُطْعَمُ بِحَسَنَاتِهِ في الدُّنْيَا حَتّى إِذا أَفْضَى إِلى الآخِرَةِ لَم يَكُنْ لَهُ مِنْهَا نَصِيبٌ »

(wa ‘amma l-kâfirou fayouT`amou biHasanâtihi fi d-dounyâ Hattâ ‘idhâ ‘afDâ ‘ila l-‘âkhirah lam yakoun lahou minhâ naSîb)

Ce qui signifie : « Quant au mécréant il sera rétribué pour ses bonnes œuvres dans cette vie, mais dans l’au-delà il n’aura aucune récompense ».

L’imam Abôu Hanîfah que Dieu l’agrée a dit : « il n’est pas de foi pour une personne sans Islam ni d’Islam pour une personne sans foi, ils sont liés l’un à l’autre comme le sont la face et le revers d’une même chose ».

Le prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« وَاللهِ إِنِّي لأعْلَمُكُمْ بِاللهِ عَزَّ وَجَلَّ وَأَخْشَاكُمْ لَهُ »

(wa l-Lâhi ‘innî la ‘a`lamoukoum bi l-Lâhi `azza wa jall wa ‘akhchâkoum lah)

ce qui signifie : « Par Allâh, je suis celui qui a le plus de connaissance au sujet de ce qui est digne de Allâh et celui qui a le plus de crainte envers Lui », rapporté par ‘AHmad dans son Mousnad. Ainsi, le prophète s’est spécifié lui-même d’avoir plus de science au sujet des attributs de Dieu, car c’est la plus honorable des sciences, la plus éminente, la plus obligatoire et la plus prioritaire.

La croyance est telle que l’a expliqué le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam, lorsqu’il a été interrogé sur la foi, il a dit :

« أَنْ تُؤْمِنَ باللهِ وَمَلائِكَتِهِ وَكُتِبِهِ ورُسُلِهِ والْيَوْمِ الآخِرِ وتُؤْمِنَ بالْقَدَرِ خَيْرِهِ وَشَرِّهِ »

(‘an tou’mina bi l-Lâhi wa malâ’ikatihi wa koutoubihi wa rouçoulihi wa l-yawmi l-‘âkhiri wa tou’mina bi l-qadari khayrihi wa charrih)

Ce qui signifie : « La foi est que tu crois en Allâh, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Prophètes, en Le Jour Dernier et que tu crois que Dieu a prédestiné le bien et le mal », [rapporté par Mouslim] ; Dieu a prédestiné toute chose SoubHânahou wa ta`âlâ.

Donc ce sont les six piliers de la foi qu’il est important de connaître.

Le prophète MouHammad a cité au début : La croyance est que tu crois en Allâh , c’est-à-dire tu crois fermement en l’existence de Dieu selon ce qui est digne de Lui, et qu’Il est le Créateur de ce monde.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ إِنَّ فِي خَلْقِ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ وَاخْتِلاَفِ اللَّيْلِ وَالنَّهَارِ لآيَاتٍ لأُوْلِي الألْبَابِ ﴾

(‘inna fî khalqi s-samâwâti wa l-‘arD wa khtilâfi l-layli wa n-nahâr la’âyâtin li ‘ouli l-‘albâb)

ce qui signifie : « Certes, dans la création des cieux et de la terre et dans le changement du jour et de la nuit, il y a des preuves pour ceux qui sont dotés de raison », [sôurat ‘âli `Imrân / ‘âyah 190].

Le monde est une preuve de l’existence de Dieu ; ainsi selon la raison, les cieux la terre et les autres créatures auraient pu ne pas exister ou exister à une autre époque avec une autre forme, ou d’autres caractéristiques ; l’existence de ces créatures signifie qu’il y a un Créateur qui les a spécifié par le fait d’exister au lieu de ne pas exister, par le fait d’exister à cette époque au lieu d’une autre et par le fait d’avoir ces caractéristiques plutôt que d’autres ; ainsi c’est Dieu qui crée toute chose, Il fait passer toute chose du néant (non existence) à l’existence.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ وَخَلَقَ كُلَّ شَىء ﴾

Ce qui signifie : « Il crée toute chose », [sôurat Al-Fourqân / ‘âyah 2], c’est à dire Il fait passer toute chose du néant (non existence) à l’existence ; créer dans ce sens est spécifique à Dieu et l’attribuer à autre que Dieu, est de la mécréance.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ هَلْ مِنْ خَالِقٍ غَيْرُ اللهِ ﴾

(hal min khâliqin ghayrou l-Lâh)

Ce qui signifie : « Il n’y a pas de créateur autre que Allâh », [sôurat FâTir / ‘âyah 3]. Et Il dit SoubHânahou wa Ta`âlâ :

﴿ وَاللهُ خَلَقَكُم وَمَا تَعْمَلُونَ ﴾

Ce qui signifie : « Allâh vous a créé et ce que vous faites », [sôurat aS-Saffât / ‘âyah 96].

Dieu a créé toute chose et n’a aucune ressemblance avec ce qu’Il a créé.

Allâh a créé le monde en deux sortes : les corps et les caractéristiques des corps.

Dieu a créé donc Les corps palpables, (c’est ce qu’on peut saisir à la main) tel que les pierres, les plantes, les humains…

Dieu a créé aussi les corps impalpables, (c’est ce qu’on ne peut pas saisir à la main) tel que la lumière, les Anges, les Jinns, les âmes, l’air, l’obscurité.

Et Il a créé Les caractéristiques des corps, c’est-à-dire ce qui advient aux corps tel que le goût, la couleur, la pensée, le mouvement, le sentiment…
Tous sont des créatures de Dieu.

Il n’y a pas d’autre créateur que Dieu ; Il a créé le bien et le mal.
Dieu agrée le bien mais pas le mal, Il récompense le bien mais pas le mal. Dieu ordonne le bien et interdit le mal mais c’est Lui qui a créé et prédestiné l’existence du bien et du mal.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿وَلَوْ شِئْنَا لآتَيْنَا كُلّ نَفْسٍ هُدَاهَا وَلَكِنْ حَقّ الْقَوْلُ مِنِّي لأَمْلأَنّ جَهَنّمَ مِنَ الْجِنّةِ وَالنّاسِ أَجْمَعِينَ﴾

(wa law chi’nâ la’âtaynâ koulla nafsin houdâhâ wa lâkin Haqqa l-qawlou minnî la’amla’anna jahannama mina l-jinnati wa n-nâsi ‘ajma`în)

Ce qui signifie : « si Dieu voulait, Il aurait guidé tout le monde [à l’Islam], mais Dieu a voulu qu’il y ait des humains et des jinns qui entrent en Enfer », [sôurat as-Sajdah / ‘âyah 13].

Ainsi si Dieu voulait Il aurait guidé tout le monde, mais Dieu n’a pas voulu cela et Il fait ce qu’Il veut, Il n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ لاَ يُسْأَلُ عَمّا يَفْعَلُ وَهُمْ يُسْأَلُونَ ﴾

(lâ yous’alou `ammâ yaf`al wa houm yous’alôun)

Ce qui signifie : « Dieu n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait et les esclaves seront interrogés », [sôurat Al-‘Anbiyâ’ / ‘âyah 23].

Et Il dit aussi Ta`âlâ :

﴿ إِنّ رَبّكَ فَعّالٌ لِّمَا يُرِيدُ ﴾

(‘inna rabbaka fa`-`âloun limâ yourîd)

Ce qui signifie : « Certes, ton seigneur réalise tout ce qu’Il veut », [sôurat Hôud / ‘âyah 107].

Le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« مَا شَاءَ الله كَانَ وَمَا لم يَشَأ لم يَكُنْ »

(mâ châ’a l-Lâhou kân wa mâ lam yacha’ lam yakoun)

Ce qui signifie : « Ce que Dieu veut est, et ce qu’Il ne veut pas n’est pas », [rapporté par Abôu Dâwôud].

Tout ce qui arrive dans ce monde est selon la volonté éternelle de Dieu qui ne change pas. Tous les attributs de Dieu ne changent pas, car celui qui change a besoin de qui le fait changer et Dieu n’a besoin de rien. Dieu fait changer les créatures et Lui ne change pas. Ainsi on dit dans les pays musulmans :

« سُبْحَانَ الّذِي يُغَيِّر وَلا يَتَغَيَّر »

(soubHâna l-Ladhî youghayyir wa lâ yataghayyar)

Ce qui signifie : « Dieu est exempt d’imperfection, Il fait changer les créatures mais Lui ne change pas ».

Aussi Dieu sait toute chose avant qu’elle n’arrive. Il sait de toute éternité, qui va être croyant ou mécréant, ainsi Dieu n’apprend pas des choses, Il sait toute chose avant que le monde existe. La Science de Dieu n’augmente pas et ne diminue pas, elle ne change pas et de même tous Ses Attributs ne changent pas.

Dieu est puissant sur toute chose, par Sa puissance Il crée et anéantit.

Dieu n’a pas de début à son existence. Tout ce monde a un début, c’est Dieu qui l’a créé mais Dieu n’a pas de début et Il ne change pas.

Le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« كَانَ الله وَلم يَكُنْ شَىءٌ غَيْرُهُ »

(kâna l-Lâhou wa lam yakoun chay’oun ghayrouh)

Ce qui signifie : « Dieu existe de toute éternité et rien d’autre que Lui n’est de toute éternité », [rapporté par Al-Boukhâriyy].

Dieu a créé toute chose, Il a créé les créatures et Il n’en a pas besoin,

Dieu a créé le ciel, Il n’a pas besoin du ciel Il existe avant le ciel sans avoir besoin du ciel et après qu’Il a créé le ciel Il ne change pas Il existe sans avoir besoin du ciel ;

Dieu a crée le Trône, Il n’a pas besoin du Trône Il existe avant le Trône sans avoir besoin du Trône et après qu’Il a créé le Trône Il ne change pas Il existe sans avoir besoin du Trône ;

Dieu a créé l’endroit, Il n’a pas besoin de l’endroit Il existe avant l’endroit sans endroit et après qu’Il a créé l’endroit Il ne change pas Il existe sans endroit ;

On ne dit pas où, ni quand, ni comment à Son Sujet.

Ainsi on dit où est tel objet ou comment est tel objet, donc ceci est réservé aux créatures et on ne dit pas cela au sujet de Dieu car dire cela au sujet de Dieu est de la mécréance qui fait donc sortir de l’Islam et celui qui est sorti de l’Islam ne revient à l’Islam qu’en prononçant les deux témoignages : il n’est de dieu que Dieu et MouHammad est le Messager de Dieu.

Il n’est pas permis de dire qu’Il est partout, on dit que Dieu existe sans comment et sans endroit et qu’Il ne dépend pas du temps, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, rien n’est tel que Lui, Il n’a aucun équivalent, Il n’a aucune ressemblance avec les créatures et donc Il n’habite pas les cieux ni la terre, Il n’est pas attribué des attributs des créatures tel que le mouvement, l’immobilité, le sentiment, le changement, la position assise ou l’établissement.

On dit que Dieu existe sans endroit et sans comment et ne dépend pas du temps.

Les savants de l’Islam disent :

« الله مَوجُودٌ بِلا كَيْفٍ وَلا مَكَانٍ وَلا يَجْرِي عَلَيْهِ زَمَانٌ »

Allâh mawjôud bilâ kayf wa lâ makân wa lâ yajrî `alayhi zamân

C’est-à-dire : « Dieu existe sans endroit, sans comment et qu’Il ne dépend pas du temps ».

On ne dit pas Dieu est partout. On dit « où que tu sois Dieu sait toute chose ».

Ainsi celui qui attribue à Dieu la localisation ou l’habitation du ciel ou la position assise ou l’établissement sur le trône ou la couleur ou le changement ou le sentiment, celui-là n’est pas musulman, même s’il a mal compris le sens d’un Verset du Qour’ân ou mal interprété un livre qui traite de la religion car certains ont une mauvaise compréhension ou ils sont induits en erreur par d’autres mais sur les bases de la Foi, il n’y a pas d’excuse ; Dieu nous a accordé la raison et selon la raison obligatoirement ce monde a un créateur et il est impossible qu’Il ait une ressemblance avec Ses créatures sinon Il aurait été une créature.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَىْءٌ ﴾

Ce qui signifie : « Rien n’est tel que Lui », [Sôurat Ach-Chôurâ / ‘âyah 11].

Et Il dit Ta`âlâ

﴿ وَلَمْ يَكُن لَّهُ كُفُوًا أَحَدٌ ﴾

Ce qui signifie : « Et Il n’a aucun équivalent », [Sôurat Al-‘IkhlâS / ‘âyah 4].

L’Imam AHmad ibnou Hanbal a dit :

« مَهْمَا تَصَوَّرَتَ بِباَلِكَ فَالله بِخِلافِ ذَالِك »

Ce qui signifie : « Quoi que tu imagines, Allâh en est différent », ainsi il est impossible d’imaginer le Créateur car Il ne ressemble pas aux créatures.

Dieu est Al WâHid : l’Unique ; Dieu est Unique dans l’absolu.

L’Imâm ‘Abôu Hanîfah a dit :

« وَالله وَاحِدٌ لاَ مِنْ طَرِيقِ الْعَدَدِ وَلَكِنْ مِنْ طَرِيقِ أَنَّهُ لا شَرِيك لَهُ »

Ce qui signifie : « Dieu est unique, non pas dans le sens numérique mais dans le sens qu’il n’a pas d’associé ».

Dieu est unique par Lui même, par Ses Attributs et par Son Acte ; ainsi il n’y a pas un être qui ressemble à Dieu, il n’y a pas un être qui a des attributs comme les Attributs de Dieu et il n’y a pas un être qui a un acte comme l’Acte de Dieu ; l’Acte de Dieu est sans organes, ni contact, ni mouvement.

L’Imâm ‘Abôu Hanîfah, que Allâh l’agrée a dit ce qui signifie : « Il est impossible que le Créateur ait une ressemblance avec ce qu’Il crée ».

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ البَصِيرُ ﴾

Ce qui signifie : « Rien n’est Tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit », [Sôurat Ach-Chôurâ / ‘âyah 11].
Ainsi Dieu entend toute chose sans oreille et voit toute chose sans œil.

De même Dieu a pour attribut la vie, Il dit Ta`âlâ :

﴿ اللهُ لاَ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ ﴾

Ce qui signifie : « Allâh, Il n’est de Dieu que Lui, Le Vivant Qui ne s’anéantit pas », [Sôurat Al-Baqarah / ‘âyah 255].

Dieu est vivant, sans âme, ni cœur ni chair, Il ne meurt pas et ne s’anéantit pas.

Parmi les attributs de Dieu, il y a aussi la Parole.

Dieu parle sans langue ni lèvre, ni aucun autre organe, Sa Parole n’a pas de début ni de fin, elle ne ressemble pas à la parole des créatures.

L’Imâm ‘Abôu Hanîfah, qui est un grand savant de l’Islam, né en 80 de l’Hégire et mort en 150 de l’Hégire a dit :

« وَالله يَتَكَلَّمُ بِكَلاَمٍ لاَ يُشْبِهُ كَلاَمَنَا نَحْنُ نَتَكَلَّمُ بِالآلاَتِ مِنَ المخَارِجِ وَالحُرُوفِ وَالله مُتَكَلِّمٌ بِلاَ آلَةٍ وَلاَ حَرْفٍ »

(wa l-Lâhou yatakallamou bikalâmin lâ youchbihou kalâmanâ naHnou natakallamou bil-‘âlâti mina makhâriji wa l-Hourôufi wa l-Lâhou moutakallimoun bilâ ‘âlatin wa la Harf)

Ce qui signifie : « Dieu parle d’une parole qui n’est pas comme la nôtre, nous parlons par le moyen d’organes à partir de points de prononciation et de lettres mais Dieu parle sans organe ni lettre ».

La parole de Dieu n’est pas une langue arabe, ni une autre langue, ce n’est pas une voix ni des sons, c’est un Attribut digne de Dieu qui ne ressemble pas à la parole des créatures.

L’Imâm ‘Abôu Ja`far aT-TaHâwiyy né en 227 de l’Hégire et mort en 321 l’Hégire a dit :

« وَمَنْ وَصَفَ الله بِمَعَنى مِنْ مَعَاني الْبَشَرِ فَقَدْ كَفَرَ »

(wa man waSfa l-Lâha bima`nan min ma`âni l-bachari faqad kafar)

Ce qui signifie : « et celui qui attribut à Dieu, un des sens des humains certes est devenu mécréant ».

Ainsi, il faut savoir qu’il y a des choses qui font sortir de l’Islam, tel que insulter Dieu, les Prophètes, les Anges ou, se dire non musulman même en plaisantant ; aussi attribuer à Dieu la direction, la quantité, le changement, la localisation, le sentiment, ceci consiste à attribuer à Dieu ce qui n’est pas digne de Lui et cela fait donc sortir de l’Islam.

Allâh Ta`âlâ, dit dans le Qour’ân :

﴿ وَلَقَدْ قَالُواْ كَلِمَةَ الْكُفْرِ وَكَفَرُواْ بَعْدَ إِسْلاَمِهِمْ ﴾

( wa laqad qâlôu kalimata l-koufri wa kafarôu ba`da islâmihim )

Ce qui signifie : « Ils ont dit la parole de mécréance, ils sont devenus mécréants après avoir été musulmans » , [Sôurat At-Tawbah / ‘âyah 74].

Pour revenir à l’Islam, il faut prononcer les deux témoignages en délaissant la mécréance ; les deux témoignages sont :
« Il n’est de dieu que Dieu et MouHammad est le Messager de Dieu ».

Tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad ont enseigné que Dieu n’a aucune ressemblance avec Ses créatures.

Le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« الأَنْبِيَاءُ إِخْوَةٌ لِعَلاّتٍ دِينُهُم وَاحِد وَأُمَّهَاتُهُم شَتَّى »

(al ‘anbiyâ’ou ‘ikhwatoun li`allât dînouhoum wâHid wa ‘oummahâtouhoum chattâ )

Ce qui signifie : « Les Prophètes sont comme des frères du même père, leur religion est la même et leurs lois diffèrent » (rapporté par Al-Boukhâriyy). Ce qui diffère ce sont les lois tel que le nombre de prières, la Zakât…mais leur religion est la même.

Le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« أَفْضَلُ مَا قُلْتُ أَنَا وَالنَّبِيُّونَ مِنْ قَبْلِي لاَ إِلَهَ إِلاَّ الله وَحْدَهُ لاَ شَرِيكَ لَهُ »

( ‘afDalou mâ qoultou ‘anâ wa n-nabiyyôuna min qablî lâ ‘ilâha illa l-Lâhou waHdahou lâ charîka lah )

Ce qui signifie : « La meilleure des choses que j’ai dite ainsi que les Prophètes qui m’ont précédé c’est « Lâ ilâha illa l-Lâhou waHdahou lâ charîka lah » ; Il n’est de dieu que Dieu, l’Unique qui n’a pas d’associé ».

Tous les Prophètes ont appelé à l’Islam. L’Islam est la seule religion valable et la seule religion céleste.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ إِنَّ الدِّينَ عِندَ اللهِ الإِسْلاَمُ ﴾

(‘inna d-dîna `inda l-Lâhi l-islâm)

Ce qui signifie : « Certes, la seule religion que Dieu agrée est l’Islam », [sôurat ‘Ali `Imrân / ‘âyah 19].

Et Il dit aussi :

﴿ وَمَن يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلاَمِ دِينًا فَلَن يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الآخِرَةِ مِنَ الْخَاسِرِينَ ﴾

(wa man yabtaghi ghayra l-‘islâmi dînâ falan youqbala minhou wa houwa fi l-‘âkhirati mina l-khâsirîn)

Ce qui signifie : « Celui qui prend pour religion autre que l’Islam, elle ne sera pas acceptée de lui, et il sera parmi les perdants au jour du jugement », [sôurat ‘Ali `Imrân / ‘âyah 85].

Tous les Livres révélés la Thora -At-Tawrah-, l’Evangile -Al-‘Injîl-, les Psaumes -Az-Zabôur-, Le Qour’ân ont enseigné une seule religion : l’Islam.

Les mécréants ont falsifié la Thora et l’Evangile, ainsi ce qu’ils ont maintenant ce sont des livres falsifiés.

Les gens du livre veut dire qui se réclament du livre et ne veut pas dire qu’ils suivent le livre car ils ont falsifié les livres révélés, ils sont des mécréants.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ قُلْ يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لِمَ تَكْفُرُونَ بِآيَاتِ اللهِ وَاللهُ شَهِيدٌ عَلَى مَا تَعْمَلُونَ ﴾

(Qoul yâ ‘ahla l-kitâb lima takfourôuna bi ‘âyâti l-Lâhi wa l-Lâhou chahîdoun `alâ mâ ta`malôun)

Ce qui signifie : « Dis ô vous les gens du livre pourquoi vous êtes mécréants en les ‘âyah de Allâh et Allâh est témoin de ce que vous faites », [sôurat ‘Ali `Imrân / ‘âyah 98].

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ وَلَوْ آمَنَ أَهْلُ الْكِتَابِ لَكَانَ خَيْرًا لَّهُم ﴾

(wa law ‘âmana ‘ahlou l-kitâb lakân khayran lahoum)

Ce qui signifie : « Et si les gens du livre avaient cru cela aurait été mieux pour eux », [sôurat ‘Ali `Imrân / ‘âyah 110].

Ainsi ces ‘âyah indiquent clairement que les gens du livres sont mécréants et il n’est pas permis de les appeler croyants car le seul croyant c’est le musulman.

Le Prophète`Içâ -Jésus- `alayhi s-Salâm a enseigné l’Islam et les gens qui l’ont suivi sont des musulmans et les gens qui ne l’ont pas suivi sont des mécréants. Il n’a pas été tué ni crucifié, il a été élevé au ciel et il va redescendre ce qui fait partie des grands signes de la fin du monde.

De même le Prophète Môuçâ -Moïse- `alayhi s-Salâm a enseigné l’Islam et les gens qui l’ont suivi sont des musulmans et les gens qui ne l’ont pas suivi sont des mécréants.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ كَانَ النَّاسُ أُمَّةً وَاحِدَةً ﴾

(kâna n-nâsou ‘oummatan wâHidah)

Ce qui signifie : « Avant, les humains étaient tous sur une seule religion [l’Islam] » [Sôurat ‘Al-Baqarah ‘âyah 21].

Pendant deux mille ans, au début de l’humanité, il n’y avait que des musulmans. C’est l’époque où vécurent successivement les Prophètes ‘Adam, Chîth et Idrîs. ‘Adam `alayhi s-Salâm fut le premier homme et le premier Prophète. Il avait une belle apparence.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ لَقَدْ خَلَقْنَا الإِنسَانَ فِي أَحْسَنِ تَقْوِيمٍ ﴾

(laqad khalqna l’insâna fî ‘aHsani taqwîm)

Ce qui signifie : « Allâh a créé l’être humain avec une belle apparence » [Sôurat At-Tîn / ‘âyah 4].

Ainsi c’est de la mécréance de dire que le singe est l’origine des humains.

Le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam nous explique dans le Hadîth que ‘Adam `alayhi s-salâm était grand de soixante coudées sur sept coudées de large (60 coudées = environ 27m).

‘Adam a enseigné l’Islam aux humains, il a aussi enseigné la fabrication de ceux dont ils ont besoin tel que le tissage, la forge, et aussi l’agriculture, comment semer le blé et en faire du pain ; il a enseigné les langues tel que l’arabe, l’hébreux, le syriaque, le latin et il a enseigné comment construire.

‘Adam a vécu cent trente ans au Paradis et huit cent soixante-dix ans sur terre, il a donc vécu mille ans.

Tous les Prophètes ont enseigné l’Islam, l’unique religion valable et céleste ; mais tous les Prophètes ne sont pas arabes ; quatre d’entres eux sont arabes : Hôud, SaliH, Chou`ayb et le Prophète MouHammad, mais ils sont tous musulmans.

Il est faux de penser ou de croire ou de dire que l’Islam est la dernière religion ; ainsi l’Islam est la première religion et la seule religion que Dieu a révélé à Ses Prophètes, et les Anges sont tous musulmans et ils existent avant les humains.

Les Anges sont des esclaves honorés de Dieu ; ils font tout ce que Dieu leur ordonne et ils ne désobéissent pas à Dieu.

Les Prophètes sont les meilleures des créatures, ils sont meilleurs que les Anges.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân au sujet des Prophètes :

﴿ وَكُلاًّ فَضَّلْنَا عَلَى الْعَالَمِينَ ﴾

(wa koullan faDDalnâ `ala l-`âlamîn)

Ce qui signifie : « Tous nous leur avons accordé un degré plus élevé par rapport au reste des créatures », [Sôurat Al-‘An`âm / ‘âyah 86].

Les Prophètes sont véridiques, honnêtes, intelligents, chastes, éloquents, ils ne trahissent pas et ne mentent pas, ce sont des modèles pour les gens.

Ils sont tous courageux, ainsi il n’est pas permis de dire que le Prophète a fuit de la Mecque à Médine, mais nous disons qu’il a émigré parce que Dieu lui a ordonné cela.

Les Prophètes ne commettent pas de grands péchés tels que la fornication ou le suicide.

De même les Prophètes ne commettent pas de mécréance, de blasphème. Aucun Prophète n’a adoré autre que Dieu, ni douté de la puissance de Dieu… les Prophètes sont préservés de cela.

Les Prophètes ne commettent pas non plus de petits péchés de bassesse tel le fait de voler un grain de raisin. Attribuer cela aux Prophètes est de la mécréance.

Ainsi les Prophètes sont préservés de la mécréance, des grands péchés et des petits péchés de bassesse avant l’avènement de leur mission de Prophète comme après.

De même, les Prophètes sont éloquents et ils ont tous une belle apparence.

Le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« مَا بَعَثَ الله نَبِيًّا إِلاَّ حَسَنَ الْوَجْهِ حَسَنَ الصَّوْتِ وَإِنَّ نَبِيَّكُم أَحسَنُهُمْ وَجْهًا وَأَحْسَنُهُمْ صَوْتًا »

(mâ ba`atha l-Lâhou nabiyyan ‘illâ Hasan l-wajhi Hasna S-Sawti wa ‘inna nabiyyakoum ‘aHsanouhoum wajhan wa ‘aHsanouhoum Sawtâ)

Ce qui signifie : « Dieu a envoyé les Prophètes, tous avec un beau visage et une belle voix et Certes votre Prophète a le plus beau visage et la plus belle voix d’entre eux », rapporté par at-Tirmîdhiyy.

Les Prophètes ont tous une belle apparence et ils sont préservés de tout ce qui repousserait les gens d’accepter leur appel, ainsi il ne leur arrive pas des maladies qui repoussent les gens comme la lèpre.

Ainsi c’est faux ce que certains disent qu’un Prophète avait des vers qui sortaient de son corps, ceci n’est pas digne des prophètes.

Il est possible aux Prophètes d’avoir des maladies douloureuses mais pas des maladies qui repoussent les gens, ils sont préservés de cela.

De même, il est possible que les Prophètes commettent un petit péché qui ne comporte pas de bassesse mais ils sont immédiatement avertis et s’en repentent avant que d’autres ne les suivent en cela. Comme ce qui est cité dans le Qour’ân au sujet de notre maître ‘Adam qui a mangé du fruit de l’arbre que Dieu lui a interdit, il a commis un petit péché qui ne comporte pas de bassesse, puis il s’est repenti et Dieu lui a pardonné ; ainsi il n’est pas permis de dire que c’est un grand péché ou le péché capital comme le disent les mécréants ; de même il n’est pas permis de dire que ‘Adam a été chassé du paradis, mais nous disons comme cela a été rapporté : Dieu l’a fait descendre sur terre.

Il faut croire aussi aux Anges, qui ne sont ni males ni femelles, ils ne mangent pas et ne dorment pas. Ils sont tous musulmans ils font tous ce que Dieu leur ordonne ; Ils sont créés directement et ne se reproduisent pas. [Ils peuvent prendre l’apparence d’un homme sans l’appareil génital mâle]
Par ailleurs c’est de la mécréance de dire qu’un Ange est une femelle.

De même il faut savoir que notre maître `Içâ -Jésus- ne fut ni tué ni crucifié, il a été élevé au ciel et il est toujours vivant dans le deuxième ciel. Avant le jour du jugement, il descendra sur terre et vivra quarante ans. L’Islam s’étendra sur la terre après sa descente. Il gouvernera selon la loi (Charî`ah) du Qour’ân, la loi de notre maître MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam.

Allâh Ta`âlâ dit :

﴿ وَمَا قَتَلُوهُ وَمَا صَلَبُوهُ وَلَـكِن شُبِّهَ لَهُمْ ﴾

(wa mâ qatalôuhou wa mâ Salabôuhou wa lâkin choubbiha lahoum)

Ce qui signifie : « Ils ne l’ont pas tué ni crucifié mais ils furent trompés par la ressemblance », [sôurat An-Niçâ’ / ‘âyah 157].

Pour finir citons quelques exemples de choses qui font sortir de l’Islam, car nous avons vu que celui qui ne connaIt pas le mal risque d’autant plus d’y tomber.

Pour revenir à l’Islam, il faut prononcer les deux témoignages en délaissant la mécréance ; les deux témoignages sont : « Il n’est de dieu que Dieu et MouHammad est le Messager de Dieu ».

Parmi les choses qui font sortir de l’Islam il y a :

– Insulter Dieu, les Prophètes, les Anges ou se dire non musulman même par plaisanterie.

– De même démentir la religion même par plaisanterie : comme celui qui renie l’obligation de la prière ou du jeûne ou celui qui renie le caractère illicite de la consommation d’alcool, ou du porc ou de la viande de ce qui n’est pas égorgé [selon la loi de l’Islam] , ceci est de la mécréance.

– De même fait sortir de l’Islam le fait de blâmer ce qui est considéré comme bien dans la loi de l’Islam, comme le fait rabaisser la langue arabe, ou les noms de Dieu ou les noms des prophètes.

– De même le fait de dire au sujet d’un péché « il n’y a pas de mal ou ce n’est pas grave », ceci est de la mécréance.

– Aussi appeler un non musulman croyant cela fait sortir de l’Islam, ainsi le grand savant l’imam Abôu Hanîfah a dit ce qui signifie : « il n’y a pas de foi sans Islam ni d’Islam sans foi ils sont comme le plat et le revers d’une même chose » ; Le musulman est le croyant et le croyant est le musulman. [Si un mécréant reconnaît l’existence de Dieu on dit simplement il reconnaît l’existence de Dieu et on ne dit pas il croit en Dieu].

De même fait sortir de l’Islam le fait d’insulter tous les arabes dans l’absolu car parmi les arabes il y a quatre prophètes arabes, ou aussi le fait d’insulter tous les hommes dans l’absolu car cela englobe aussi les prophètes.

De même insulte tous les hébreux dans l’absolu c’est de la mécréance si la personne sait qu’il y a des prophètes hébreux ou si quelqu’un insulte la langue hébreu en sachant que la vraie torah a été révélé en hébreu. Voir: Islam Religion de Tous les Prophètes

De même insulter tous les hommes dans l’absolu car cela englobe les prophètes, de même insulter toutes les femmes dans l’absolu car cela englobe les femmes vertueuses que Dieu a cité dans le Qour’ân telle que la dame Maryam la mère du prophète `Içâ Jésus

Le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« إِنَّ الْعَبْدَ لَيَتَكَلَّمُ بِالْكَلِمَةِ لاَ يَرَى بِهَا بَأْسًا يَهْوِي بِهَا فِي النَّارِ سَبْعِينَ خَرِيفًا »

(‘inna l-`abda layatakallamou bi-lkalimati lâ yarâ bihâ ba’san yahwî bihâ fi n-nâri sab`îna kharîfâ)

Ce qui signifie : « Certes, il arrive que l’esclave de Allâh prononce une parole dans laquelle il ne voit pas de mal mais à cause de laquelle il chutera en enfer pendant soixante-dix Automnes », rapporté par at-Tirmîdhiyy.

Ce Hadîth est une preuve que la plaisanterie n’est pas une excuse, de même la colère et l’ignorance du jugement ne sont pas des excuses ; ainsi si quelqu’un attribue à Dieu le fils il devient mécréant, même s’il a dit cela par plaisanterie ou sous l’effet de la colère ou en ne visant pas le vrai sens du mot fils.

– De même fait sortir de l’Islam le fait de jeter dans les ordures une feuille sur laquelle est inscrit le Nom de Dieu, ou le nom des Prophètes, ou des Versets du Qour’ân ou ou le nom de ce qui est honoré selon la Loi de l’Islam ( la solution est de découper de telle sorte qu’il n’ait plus de sens ou de brûler jusqu’à la disparition de l’écriture).

– De même fait sortir de l’Islam le fait de douter de la Foi, ou de croire qu’il y a une autre religion valable autre que l’Islam, ou croire qu’un des Prophètes n’est pas musulman, tout ceci est de la mécréance.

– De même, aider à la mécréance est de la mécréance et se satisfaire de la mécréance est de la mécréance.

La règle de base en Islam est la suivante : aider au bien est un bien et aider au péché est un péché donc aider à la mécréance est de la mécréance. Allâh ta`âlâ dit :

﴿ وَتَعَاوَنُوا عَلَى الْبِرِّ‌ وَالتَّقْوَىٰ ۖ وَلَا تَعَاوَنُوا عَلَى الْإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ ۚ وَاتَّقُوا اللَّـهَ ۖ إِنَّ اللَّـهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ ﴿٢﴾﴾

Ce qui signifie : « Aidez vous pour le bien et la piété et ne vous aider pas pour le péché et l’injustice » [sôurat al-mâ’idah].

Si quelqu’un aide un autre à faire de la mécréance ou à prononcer de la mécréance c’est de la mécréance ; ainsi par exemple on ne demande pas à un mécréant quelle est ta religion ? [lorsqu’on ne la connaît pas et que l’on penche vers le fait qu’il va répondre par la mécréance] car le fait de l’aider à prononcer la mécréance est de la mécréance.

– De même si quelqu’un approuve la mécréance d’autrui ou dit que c’est respectable ceci est de la mécréance.

Par ailleurs si une personne souhaite devenir musulmane elle doit prononcer immédiatement les deux témoignages [dans la langue qu’elle comprend], et il n’est pas permis de retarder son entrée en Islam ; ainsi la seule condition pour devenir musulman est de prononcer les deux témoignages en y croyant et ce n’est pas une condition de se laver le corps, ni de se parfumer, ni de se circoncire, ni d’apprendre l’arabe, ni de connaitre une partie du Qour’ân, ni la présence d’un imam ni de témoins ; ainsi devient mécréant celui qui retarde l’entrée en Islam de celui qui voulait devenir musulman .

Si une personne a demandé qu’elle veut devenir musulmane il n’est pas permis de lui dire revient plus tard, mais on lui dit de prononcer les deux témoignages.

Si la personne ne sait pas dire MouHammad, on lui dit de dire le surnom du Prophète à savoir Abou l-Gâçim (le père de Gâçim qui été donc son fils), ainsi elle dit : « Il n’est de dieu que Dieu et Abou l-Gâçim est le Messager de Dieu ».

Par ailleurs, les mots tels que : « honoré », « saint », « sacré » ou « respectable » ne doivent pas être employé pour désigner la mécréance ou quelque chose que Dieu a interdit car ceci est de la mécréance.

Le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« أَكْثَرُ خَطَايَا ابْنِ آدَمَ مِنْ لِسَانِهِ »

(‘aktharou khaTâyâ bni ‘Adama min lisânih)

Ce qui signifie : « La plupart des péchés du fils de ‘Adam proviennent de sa langue », [rapporté par At-Tabarâniyy avec une chaîne de transmission SaHîH -sûre-].

Allâh Ta`âlâ dit :

﴿ مَا يَلْفِظُ مِن قَوْلٍ إِلاَّ لَدَيْهِ رَقِيبٌ عَتِيدٌ ﴾

(mâ yalfiDHou min qawlin ‘illâ ladayhi Raqîboun `Atîd)

Ce qui signifie : « Il n’y a pas une parole qu’il prononce [l’esclave de Allâh] sans qu’il ait auprès de lui les deux Anges Raqîb et `Atîd »,[sôurat Qaf / 18].

Ainsi les deux Anges Raqîb et `Atîd écrivent tout ce qu’on dit et tout ce qu’on fait.

Il est donc important d’employer le discours rapporté si on veut rapporter des paroles contraires à la religion de l’Islam, en disant par exemple « il a dit », « l’auteur a dit » ou autre parole qui indique le discours rapporté ; et de même on fait cela pour ce qui est écrit.

Si une personne ne sait plus si elle a commis ou pas telle mécréance, c’est à dire qu’elle a un doute est ce qu’elle a fait telle ou telle mécréance, dans ce cas elle doit prononcer les deux témoignages par précaution, c’est à dire pour se décharger de cette mécréance ou de ces mécréances au cas où cela serait provenu d’elle : « Je témoigne qu’il n’est de dieu que Dieu et je témoigne que MouHammad est le Messager de Dieu ».

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation

12 Comments

  1. Sunnite

    Dieu dit dans le Qour’ân : وَإِنْ تَعُدُّوا نِعْمَةَ اللَّهِ لَا تُحْصُوهَا qui signifie : si vous essayez de dénombrer les bienfaits de Dieu vous n’y arriverez pas. Parmi les bienfaits de Dieu : Il nous a créés et nous a accordé l’existence, la vision, les mains, la respiration, etc…

    Donc on doit remercier Dieu en sachant qu’Il n’a pas besoin de notre remerciement, car Dieu n’a besoin de rien. Et remercier Dieu c’est accomplir les devoirs et éviter les interdits et le premier devoir c’est de croire en Dieu et en tous Ses Prophètes et ceci est le meilleur bien et le premier bien.

    Ainsi celui qui ne croit pas en Dieu et en tous Ses prophètes est mécréant et n’a pas remercier Dieu pur Ses bienfait même s’il aide les pauvres et les nécessiteux et pour cela Dieu le récompense dans le bas monde en lui accordant des bienfaits tels que la richesse matérielle la santé les enfants, la célébrité mais dans l’au delà il n’aura aucune récompense et restera éternellement en enfer comme cela est cité explicitement dans le Qour’ân honoré (s’il meurt en étant responsable à savoir pubère, sain d’esprit et ayant entendu l’appel à l’Islam, voir : La personne responsable en Islam Moukallaf)

  2. Sunnite

    – De même, aider à la mécréance est de la mécréance et se satisfaire de la mécréance est de la mécréance.
    La règle de base en Islam est la suivante : aider au bien est un bien et aider au péché est un péché donc aider à la mécréance est de la mécréance. Allâh ta`âlâ dit :

    ﴿ وَتَعَاوَنُوا عَلَى الْبِرِّ‌ وَالتَّقْوَىٰ ۖ وَلَا تَعَاوَنُوا عَلَى الْإِثْمِ وَالْعُدْوَانِ ۚ وَاتَّقُوا اللَّـهَ ۖ إِنَّ اللَّـهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ {٢}﴾

    Ce qui signifie : « Aidez vous pour le bien et la piété et ne vous aider pas pour le péché et l’injustice » [sôurat al-mâ’idah].

  3. Sunnite

    Le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

    « لا طاعة لمخلوق في معصية الخالق »

    ( lâ Tâ`ata limakhlôuqin fî ma`Siyati l-Khâliq )

    ce qui signifie : « Pas d’obéissance à une créature en désobéissance au Créateur » [rapporté par At-Tirmîdhiyy].

  4. Sunnite

    Si la personne a vraiment douté avoir fait ou non la mécréance elle ne doit pas retarder la prononciation des deux témoignages par précaution car le fait de retarder dans ce cas c\’est de la mécréance et dans ce cas elle doit dire les deux témoignages catégoriquement pour revenir à l\’Islam

  5. moundi

    salam. J’ai une question: est-il permit de fêter anniversaire ou la naissance d’un prophète. Le cas de la fête de la nativité chez les chrétien et le MouhLouh douh, chez les musulmans? Salam.

  6. Sunnite

    Les sunnites sont ceux qui suivent la voie du prophète Salla lLâhou `alayhi wa sallam dans la croyance et la pratique.
    Les sunnites ne divergent pas sur les fondements ni concernant ce qui est cité explicitement dans le Qour’an et le Hadîth. Les quatres écoles sunnites ne divergent pas sur cela mais sur certains sujets autre que cela qui ne sont pas cités explicitement dans le Qour’an ni dans le Hadith. comme ont divergé les compagnons Abou Bakr et Ali que Dieu les agrée concernant l’héritage des frères et du grand père car ce cas n’a pas été cité explicitement dans le Qour’an ni dans le Hadith. Les savants des quatre écoles sont ainsi.

Les commentaires sont fermés