L’Imam Ath-Tha`alibi rapporte qu’un groupe de savants a interprété illa wajhah par sauf Allah dans Sourat Al-Qasas/88

L’Imam Ath-Tha`alibi rapporte qu’un groupe de savants a interprété illa wajhah par sauf Allah dans Sourat Al-Qasas/88

Dans son tafsir du Qour-an « Al-Jawahir Al-Hissan» l’Imam Ath-Tha’alibi, lors de l’explication du verset :

﴿ كُلُّ شَىءٍ هَالِكٌ إِلَّا وَجهَهُ ﴾

[« koullou chay-in halikoun illa wajhah » qui signifie : « tout sera anéanti sauf Son Wajh »] (sourat Al-Qasas/88) il a dit :

«  Un groupe (de savants) a dit : Le sens est : « tout  sera anéanti sauf Lui soubHânah (c’est-à-dire sauf Allâh) ». At-Tabari la mentionné, ainsi qu’un groupe (de savants) et parmi eux il y a Abou l-Ma`ali (l’Imam Al-Jouwayni) que Allah lui fasse Miséricorde. Et Az-Zajjaj  a dit : « sauf Lui (c’est-à-dire sauf Allâh). »

 

Informations utiles :

– L’Imam, le MouHaddith (spécialiste de la science du Hadîth), le Faqîh (spécialiste de la jurisprudence), le Moufassir (exégète) `Abdou r-RaHman ibnou Mouhammad ibnou Makhlouf Abi Zayd Ath-Tha’alibi Al-Maliki est né en 786 dans la région de Ouled Isser et il est décédé en 875 de l’Hégire à Alger (rahimahou l-Lâh), c’est-à-dire il y a environ 560 ans. Il est un savant dans le madh-hab (école de jurisprudence) de l’Imam Malik. On peut citer parmi ses nombreux Chouyoukh, le HâfiDH Waliyou d-dîn Al-`Irâqiyy. Et de parmi les savants reconnu qui ont fait son éloge, le Hafidh As-Sakhawi. Il est enterré à Alger dans un Mausolée connu par le nom  » Sayyidi `Abder-raHmân « .

– Ici, il rapporte d’un groupe de savants et parmi eux, l’Imam At-Tabari et l’Imam Az-Zajjaj qui sont deux grand savant du salaf et également de l’Imam Abou-l Ma’ali Al-Jouwayni, l’explication du verset {koullou chay-in halikoun illa wajhah}, et ces savants ont dit que « illa wajhah » signifie « sauf Allah ».

– Le mot « wajh » dans la langue arabe a plusieurs sens, et son sens premier est « visage » ou « face ». Mais ce n’est pas ce sens qui est retenu lorsqu’il est attribué à Allah. Car Allah n’est pas composé de partie, il n’est pas un corps et il n’a ni membre, ni organe. Par exemple, le mot wajh peut avoir le sens de al-Moulk (la souveraineté) comme l’a dit l’Imam Al-Boukhari.

– Le fait de prendre ce verset et ceux de ce type selon le sens apparent (c’est-à-dire au sens de « visage ») est la voie des anthropomorphistes (mouchabbihah) comme l’a mentionné, entre autres, l’Imam Ach-Chahrastani.

– L’Imam, le Hafidh, le Moujtahid Abou Ja’far Mouhammad Ibnou Jarir At-Tabari  est un célèbre savant du salaf, il est né en 224 et il est décédé en 310 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 1120 ans. Il est l’auteur d’un tafsir connu sous le nom de « Jami’ou l-bayan fi ta’wil al-Qouran».

– Le Loughawi –Spécialiste de la langue – Abou isHaâq Ibrahîm Ibnou Mouhammad Ibnou s-sourri Az-Zajjaj Al-Baghdadiyy, est l’un des linguistes les plus connus, il faisait partie des gens du salaf, il est né en 241 et il est décédé en 311 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 1120 ans. Il est souvent cité comme référence par les moufassir -exégète-.

– L’Imam Al-Haramayn (des deux Haram) Abou l-Ma`âliyy `Abdou l-Malik Ibnou `Abdi l-Lâh Al-Jouwayniyy, est né en 419 et il est décédé en 478 de l’Hégire (rahimahou l-Lah) c’est-à-dire il y a plus de 950 ans. C’est un grand savant reconnu par toute la communauté musulmane. Il était surnommé « Imam al-Haramayn » c’est-à-dire l’imam des deux enceintes sacrées de la Mecque et Médine. Il était du madh-hab (Ecole de jurisprudence) de l’Imam Ach-Chafi`iyy et il fût l’un des chouyoukh de l’Imam Abou Hamîd Al-Ghazâliyy (rahimahou l-Lah).

Articles en Relation