Les Choses qui Annulent le WouDOu’ – la petite ablution –

Les Choses qui Annulent le WouDOu’ – la petite ablution –
بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Allâh le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Les choses qui annulent le wouDôu’

Lorsque les choses qui annulent le woudou’ arrivent à quelqu’un qui a fait son wouDôu’, il n’est plus valable qu’il fasse la prière sauf s’il fait de nouveau le wouDôu’. Les choses par lesquelles le wouDôu’ est rompue sont les suivantes:

– la sortie de quoi que ce soit par l’un des deux orifices inférieurs – antérieur ou postérieur -, comme la sortie d’urine, de selles, de gaz, de calculs, de vers ou autre chose.

– toucher avec l’intérieur de la main le sexe ou l’anus, le sien ou celui de quelqu’un d’autre, sans rien qui empêche le contact direct. L’intérieur de la main c’est la partie des deux mains qui n’apparaît plus lorsqu’on les plaque l’une contre l’autre -paume contre paume- en pressant légèrement et en écartant les doigts moyennement. Quelque chose  » qui empêche le contact direct  » : par exemple des gants que l’on a mis avant de toucher avec la main.

– le contact peau contre peau avec une personne ‘ajnabiyyah – de sexe féminin qui n’est pas inépousable à jamais à cause de lien de sang, d’allaitement ou de mariage – ayant atteint un âge où elle peut être désirée par quelqu’un de normal.

– la perte de distinction, par la folie, l’évanouissement ou l’ivresse.

– le sommeil autrement qu’en étant assis bien calé sur son postérieur. Par conséquent, si quelqu’un s’endort assis bien calé sur son postérieur, de sorte qu’il n’y a pas d’espace entre son postérieur et son siège, son wouDôu’ n’est pas annulé.

Ce qui est interdit à celui qui a annulé son WouDôu’

Il est interdit à celui dont le wouDôu’ a été rompu d’accomplir la prière -la prière obligatoire et la prière surérogatoire- ainsi que les tours rituels autour de la Ka`bah,  qu’ils soient obligatoires ou surérogatoires, car les tours rituels sont comme la prière sauf qu’il y est permis de parler.

Il lui est aussi interdit de porter le livre du Qour’ân  (Al-Mous-Haf) ou de le toucher c’est-à-dire d’en toucher les pages ou la reluire qui est reliée au MousHaf,  à moins qu’il y ait nécessité.

Il est cependant permis à celui dont le woudou’ est rompu de réciter le Qour’ân, d’entrer dans une mosquée et d’y rester.

Parmi les choses qu’il est déconseillé de faire pendant le wouDôu’ (mais ne sont pas des causes d’annulation) :

– Laver un organe ou y passer la main mouillé plus que trois fois.

– Parler pendant le wouDôu’ sauf pour dire des paroles de bien comme faire du dhikr – évoquer Allâh -.

– Utiliser une quantité d’eau excessive pour le wouDôu’.

Voir : Les Choses qui Annulent le WouDôu’ petite ablution (plus d’explication)

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation