La Modération et le Juste Milieu

La Modération et le Juste Milieu

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

ALLAH ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

« وَكَذَلِكَ جَعَلْنَاكُمْ أُمَّةً وَسَطًا لِّتَكُونُواْ شُهَدَاء عَلَى النَّاسِ وَيَكُونَ الرَّسُولُ عَلَيْكُمْ شَهِيدًا »

Ce qui signifie : « ALLAH a fait de vous une communauté de juste milieu… », [sôurat Al-Baqarah / 143].

C’est-à-dire tout comme Nous vous avons guidé, vous les croyants, par MouHammad et par ce qu’il vous a amené de la part de ALLAH, Nous avons fait également de vous une communauté du juste milieu.

Effectivement, les croyants ne sont ni outranciers ni négligents mais ce sont des gens faisant preuve de modération et suivant une voie de juste milieu c’est à dire la Loi de Dieu.

Apprendre les divers degrés des devoirs et des interdits en fonction de la Loi est le remède, l’antidote indispensable afin d’ éviter de tomber dans l’excès et la négligence. En effet, en apprenant cela, on peut distinguer ce qui est de la mécréance de ce qui n’est qu’un interdit de moindre gravité. On peut distinguer ce qui est interdit de ce qui n’est que déconseillé (makrôuh), ce qui constitue une obligation d’ordre personnel, de ce qui constitue une obligation d’ordre communautaire ou encore un acte seulement recommandé (sounnah).

Il est vrai que c’est toi qui veille sur tes biens matériels tandis que la science de la religion c’est elle qui veille sur toi. Elle te prévient de toute forme d’outrance, d’excès et de manquements. Ainsi, le Prophète de ALLAH, que notre Seigneur l’honore et l’élève davantage en degré, a dit vrai en disant :

« مَنْ يُرِد اللهُ به خَيْرًا يُفَقِّهْهُ في الدِّينِ إِنمَّا العِلْمُ بالتَّعَلُّمِ والْفِقْهُ بالتَّفَقُّهِ »

Ce qui signifie : « Celui pour qui ALLAH veut le bien, Il lui facilite l’apprentissage de la religion certes la science de la religion est par transmission orale », [rapporté par Al-Boukhâriyy].

Comme il est important de revenir aux sources véridiques, de s’attacher aux sources de la Loi de l’Islam sans les déformer. L’Imam, successeur des compagnons, l’honorable MouHammad fils de Sîrîn a dit :

« إِنَّ هذا العِلمَ دينٌ فانظروا عمَّن تَأخذونَ دينكُم »

(Inna hâdha l-`ilma dîn, fa nDHourôu `amman ta’khoudhôuna dînakoum)

qui signifie : « Certes, cette science est la science de la religion alors prenez garde de qui vous apprenez votre religion ».

Ainsi la science de la religion permet de connaître ce que Dieu a ordonné et ce qu’Il a interdit et le remerciement obligatoire à Dieu c’est d’utiliser les bienfaits qu’Il nous a accordé (le cœur, l’ouïe, la vue, les mains, etc…) dans l’obéissance à Dieu c’est à dire en accomplissant les devoirs et en évitant les interdits et bien sur Dieu n’a pas besoin de nôtre remerciement car Dieu n’a besoin de rien et toutes les créatures ont besoin de Lui ; Dieu nous ordonne de Lui obéir mais Il n’a pas besoin de nôtre obéissance ; Il ne Lui advient pas de profit par l’obéissance des gens qui obéissent et il ne Lui advient pas de nuisance par la désobéissance des gens qui désobéissent ; celui qui fait ce que Dieu a ordonné sera gagnant dans l’au delà et celui qui fait ce que Dieu a interdit mérite le châtiment douloureux.

Il est un devoir pour toute personne responsable d’apprendre une part dont on ne peut se passer de la croyance, de la purification, de la prière, de la zakAt (aumône obligatoire) pour celui pour qui elle est obligatoire, du pèlerinage pour celui qui en est capable et des péchés du cœur, de la main, des yeux et autres.

Le Messager de ALLAH, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« طلَبُ العلمِ فريضةٌ على كلِّ مُسلمٌ »

ce qui signifie : « Quérir la science de la religion est une obligation pour chaque musulman », [rapporté par Al-Bayhaqiyy]

Sache qu’il est un devoir pour toute personne responsable d’apprendre une part de la science de la religion qu’aucune personne responsable (moukallaf) ne peut se dispenser d’apprendre. Cette part se classe en science de la croyance et en science des lois.

Parmi les choses qu’il est un devoir pour la personne responsable de connaître et de croire parmi les choses de la croyance, il y a :

La foi en ALLAH et en ce qui est venu de la part de ALLAH et la foi en le Messager de ALLAH et en ce qui est venu du Messager de ALLAH. C’est par exemple la connaissance des deux témoignages et des attributs de ALLAH qu’il est obligatoire de connaître, la connaissance que ALLAH est exempt ta`âlâ de ce qui n’est pas digne de Lui et ce qui est du même ordre. C’est porter foi au Messager de ALLAH MouHammad en tout ce qu’il a transmis de la part de ALLAH, que ce soit les nouvelles de ceux qui nous ont précédés ou les choses qui auront lieu entre la mort et la résurrection ou au jour du jugement, ou concernant l’autorisation ou l’interdiction des choses et ce qui est semblable à cela, ainsi que la connaissance des choses qui font sortir de l’Islam, par exemple les sortes de mécréances et comment s’en garder. Parmi ce qu’il est un devoir de connaître en matière de lois, il y a la connaissance des lois de la prière comme conditions de validité, piliers et causes d’annulation, la connaissance de la purification et des choses de ce genre.

Mouslim a rapporté dans son SaHîH, Introduction, démonstration que la transmission par chaîne de transmission orale fait partie de la religion, que l’on ne retient les versions que des gens fiables, que dire du mal des rapporteurs par ce qui est véritablement en eux est licite et que c’est de surcroIt un devoir, ceci ne constitue pas une médisance interdite et encore moins un détournement de la sainte Charî`ah. Il a donc rapporté de Ibnou Sîrîn qu’il a dit : « Certes cette science est la science de la religion, faites donc particulièrement attention de qui vous prenez votre religion ».

La science et l’apprentissage de la science de la religion sont les meilleures choses auxquelles on puisse consacrer le plus précieux de son temps. En effet, la voie saine pour se préserver soi-même ainsi que sa famille du châtiment de l’enfer passe par l’apprentissage des choses de la religion, c’est-à-dire apprendre ce que ALLAH a rendu obligatoire d’apprendre et éviter ce que ALLAH nous a ordonné d’éviter.

ALLAH tabaraka wa ta`âlâ dit :

« يَرْفَعِ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا مِنكُمْ وَالَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ دَرَجَاتٍ »

Ce qui signifie : « ALLAH élève en degré ceux d’entre vous qui ont cru et qui ont acquis la connaissance », [sôurat Al-Moujâdalah / 11].

L’esclave de ALLAH ne peut être vertueux qu’avec la science jointe à la pratique, c’est-à-dire en apprenant les choses de la religion puis en mettant en pratique sur lui-même ce qu’il a appris. Celui donc qui a appris et a œuvré conformément à ce qu’il a appris, celui-là est la personne qui sait comment orienter son cœur et ses organes dans l’obéissance à ALLAH. C’est ainsi que le musulman parvient aux qualités de grand mérite. Il se sert alors de son ouïe dans le but de recevoir la science par transmission orale et il se sert de sa langue pour la révision de cette science et aussi pour transmettre ce qu’il a appris.

En effet, le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« بَلِّغوا عَنِّي وَلَوْ ءَايَةً »

Ce qui signifie : « Transmettez de moi ne serait-ce qu’une ‘Ayah », [rapporté par Al-Boukhâriyy].

Conformément à ce qui vient d’être dit nous vous invitons à venir assister aux nombreuses assemblées de science de la religion organisées dans les centres islamiques dont vous trouverez les adresses en cliquant sur ce Centres Islamiques (pour les autres adresses nous contacter par email) :

الحمد لله رب العالمين

La louange est à ALLAH, le Créateur du monde.

Articles en Relation