Patienter Face aux Épreuves et se Fier à Dieu. Allâh fait ce qu’Il veut

Patienter Face aux Épreuves et se Fier à Dieu. Allâh fait ce qu’Il veut

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Allâh le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maitre MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’Islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ وَلَنَبْلُوَنَّكُم بِشَيْءٍ مِّنَ الْخَوْفِ وَالْجُوعِ وَنَقْصٍ مِّنَ الْأَمْوَالِ وَالْأَنفُسِ وَالثَّمَرَاتِ وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ {١٥٥} الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُم مُّصِيبَةٌ قَالُوا إِنَّا لِلَّـهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ {١٥٦} ﴾

ce qui signifie : « Nous vous éprouverons par la crainte et la faim, la diminution des biens, la mort d’êtres chers et la diminution des récoltes. Annonce la bonne nouvelle à ceux qui font preuve de patience, ceux qui, lorsqu’ils sont atteints d’une épreuve, disent : Certes, nous appartenons à Allâh et certes, nous reviendrons à Son jugement. Ceux-là leur Seigneur les élève en degré et leur fait miséricorde, ce sont eux les bien-guidés » [sôurat Al Baqarah ‘âyah 155 et 156].

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân :

﴿ وَمَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَل لَّهُ مَخْرَجًا {2} وَيَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لَا يَحْتَسِبُ وَمَن يَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ فَهُوَ حَسْبُهُ ﴾

(wa man yattaqi l-Lâha yaj`al lahou makhrajan, wa yarzouqhou min Haythou lâ yaHtasibou wa man yatawakkal `ala l-Lâhi fahouwa Hasbouhou)

Ce qui signifie : « Et celui qui fait preuve de piété envers Allâh , Il lui accorde une issue et lui accorde la subsistance d’où il ne s’attend pas ; et celui qui se fie à Allâh Il lui suffit », [sôurat ‘AT-Talâq ‘Ayah 2/3].

Ainsi la piété est une grande cause pour la facilité et la réussite ; la piété consiste à accomplir tout ce que Dieu a ordonné comme devoirs et à éviter tout ce que Dieu a interdit comme péchés.

Il faut patienter face aux épreuves et obéir à Dieu en sachant que Dieu n’a pas besoin de notre adoration et c’est nous qui avons besoin de Lui. Il est plus facile de patienter ici que d’endurer le châtiment douloureux dans l’au delà.

Le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« لا طاعة لمخلوق في معصية الخالق »

(lâ Tâ`ata limakhlôuqin fî ma`Siyati l-Khâliq)

ce qui signifie : « Pas d’obéissance à une créature en désobéissance au Créateur » [rapporté par At-Tirmîdhiyy].

Le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« من أُعطي فشكر وابتُلِي فصبر وظُلم فغفر وظَلم فاستغفر فأولئك لهم الأمن وهم مهتدون »

ce qui signifie : « Celui à qui il a été donné et qui a ensuite remercié, qui a été éprouvé et qui a ensuite patienté, qui a subi une injustice et qui a ensuite pardonné, qui a été injuste et qui s’est ensuite excusé, ceux-là auront la sauvegarde et sont bien-guidés ».

Allâh tabaraka wa ta`âlâ dit :

﴿ وَعَلَى اللَّـهِ فَتَوَكَّلُوا إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ ﴾

ce qui signifie : « Et fiez-vous à Allâh si vous êtes croyants », [sourat al-ma’idah / 23] .

Et le tawakkoul, le fait de se fier à Allâh, c’est de s’en remettre à Allâh dans toutes ses affaires et le croyant accompli se fie totalement à Allâh et agit conformément à la parole de Allâh ta`âlâ :

﴿ وَقَالُوا حَسْبُنَا اللَّـهُ وَنِعْمَ الْوَكِيلُ ﴾

ce qui signifie : « Allâh nous suffit et Il est le meilleur à qui se fier », [sourat ‘al `Imran / 173]. Le croyant accompli patiente face à ce par quoi Allâh l’a éprouvé. Il n’émet pas d’objections contre Allâh. Il ne doute pas au sujet de la sagesse du Créateur. Il ne doute pas que les croyants sont véritablement victorieux quoiqu’il leur arrive comme catastrophe et comme épreuve. Il ne doute pas que la vérité a le dessus et qu’elle n’est pas vaincue. C’est pour cela qu’il a été confirmé que notre maître Khoubayb a persévéré sur la foi et l’Islam lorsque les associateurs ont voulu l’assassiner. Il a fait une prière puis il a invoqué en disant :

فلستُ أبالي حين أقتل مسلما على أي جنب كان في الله مصرعي

ce qui signifie : « Peu m’importe si je suis tué en persévérant sur l’Islam par recherche de l’agrément de Allâh, de quel côté aura lieu ma mort ».

Il n’en est pas comme certains qui se détournent de la foi pour la mécréance, du remerciement pour la désobéissance suite à une épreuve qui leur parvient. Allâh ta`âlâ dit :

﴿ وَمِنَ النَّاسِ مَن يَعْبُدُ اللَّـهَ عَلَىٰ حَرْ‌فٍ ۖ فَإِنْ أَصَابَهُ خَيْرٌ‌ اطْمَأَنَّ بِهِ ۖ وَإِنْ أَصَابَتْهُ فِتْنَةٌ انقَلَبَ عَلَىٰ وَجْهِهِ خَسِرَ‌ الدُّنْيَا وَالْآخِرَ‌ةَ ۚ ذَٰلِكَ هُوَ الْخُسْرَ‌انُ الْمُبِينُ ﴾

ce qui signifie : « Il y a des gens qui adorent Allâh en étant perturbés et qui, s’il leur arrive un bien, leurs cœurs s’apaisent de cela et si jamais il leur arrive une catastrophe, ils se détournent de la foi », [sourat al-Hajj / 11].

Allâh tabaraka wa ta`âlâ fait que ce bas-monde est une résidence pour les épreuves, il est une résidence de difficultés et d’examens, ce n’est pas une résidence de repos ni de joie et de félicité. Il a fait que la patience dans cette vie face aux épreuves comporte une grande récompense et une bonne rétribution au jour du jugement, et une élévation en degré selon le jugement de Allâh.

Et le Prophète `alayhi s-salatou wa s-salam a dit :

((أشد الناس بلاء الأنبياء ثم الأمثل فالأمثل يبتلى الرجل على حسب دينه))

ce qui signifie : « Ceux qui ont le plus d’épreuves, ce sont les prophètes, ensuite ceux qui ont plus de mérite que les autres, l’homme sera éprouvé selon sa foi ». Les prophètes qui sont les meilleures des créatures de Allâh sont ceux parmi les gens qui ont le plus d’épreuves. Ainsi lorsque le fils du Messager de Allâh Ibrahîm était mort, les yeux du Messager s’étaient remplis de larmes. `Abdou r-Rahman Ibnou `Awf lui a dit : « Et toi aussi, Ô Messager de Allâh ? ». Alors le Messager lui a dit :

((يا ابن عوف إنّها رحمة))

ce qui signifie : « Ô Ibnou `Awf certes, c’est une miséricorde ». Puis il a fait couler une autre larme puis il a dit :

((إن العين تدمع والقلب يحزن ولا نقول إلا ما يرضي ربنا))

ce qui signifie : « Certes, les yeux pleurent et le cœur est attristé mais nous ne disons que ce que notre Seigneur agrée ». Voici le Bien aimé de Allâh qui nous enseigne par sa parole : ((ولا نقول إلا ما يرضي ربنا)) qui signifie : « Et nous ne disons que ce que notre Seigneur agrée ». Sa parole montre un attachement à l’obéissance et à ne pas émettre d’objections contre Allâh `azza wa jall car émettre des objections contre Allâh revient à sortir de la religion agréée par Allâh, que Allâh nous en préserve. Se révolter contre Allâh ne fait pas revenir Ses bienfaits, cela ne ramène pas un fils qui est mort, cela ne ramène pas ce qui a été perdu, ce n’est en fait qu’une source de châtiment pour celui qui aura objecté, une perte claire. En effet, le Prophète Salla l-Lâh `alayhi wa sallam a dit :

((عظم الثواب مع عظم البلاء وإذا أحب الله قوما ابتلاهم فمن رضي فله الرضا ومن سخط فله السخط))

ce qui signifie : « L’éminence de la récompense est relative à l’éminence de l’épreuve. Si Allâh agrée des gens, Il les éprouve. Celui qui se sera satisfait aura gagné l’agrément et celui qui se sera rebellé aura le châtiment ».

Dieu fait ce qu’Il veut, Il n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait, Il a la sagesse absolue, voir : Croire en la Volonté de Dieu. Prédestination du Bien et du Mal

Voici le Messager de Allâh qui avait répondu à celui qui lui avait dit : « Ô Messager de Allâh, certes, je t’aime » ce qui signifie : « Observes ce que tu est en train de dire ». Il lui a répété : « Certes, je t’aime ». Il lui a dit ce qui signifie : « Observes ce que tu est en train de dire ». Il lui a répété : « Certes, je t’aime ». Alors le Prophète `alayhi s-salatou wa s-salam lui a dit ce qui signifie : « Certes, les épreuves descendent sur celui qui m’aime encore plus rapidement que la pluie lorsqu’elle s’abat ».

Bonheur à celui qui aura été éprouvé et qui aura patienté face à ce par quoi Allâh l’aura éprouvé et qui aura eu pour comportement de rechercher la protection de Allâh et d’invoquer Allâh tabaraka wa ta`âlâ. Voici l’exemple de Ibrahim `alayhi s-salam. Son peuple a comploté contre lui. Alors qu’ils attisaient pour lui ce feu intense et qu’ils le ligotait, il disait :

( لا إله إلا أنت سبحانك لك الحمد ولك الملك لا شريك لك)

ce qui signifie : « Il n’est de dieu que Toi, Tu es exempt d’imperfection, à Toi le remerciement, à Toi la souveraineté, Tu n’as pas d’associé ».

Lorsqu’il a été projeté dans le feu, il a dit par la langue de celui qui se fie totalement à Allâh :

( حسبي الله ونعم الوكيل )

ce qui signifie : « Allâh me suffit et Il est le meilleur à qui se fier ».

Allâh ta`âlâ lui a accordé ce miracle éminent et le feu ne l’a pas brûlé. Il n’a été atteint d’aucune nuisance, ni lui ni même ses vêtements.

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’an honoré :

﴿وَبَشِّرِ الصَّابِرِينَ الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُم مُّصِيبَةٌ قَالُوا إِنَّا لِلَّـهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ ﴾

ce qui signifie : « Annonce la bonne nouvelle à ceux qui font preuve de patience, ceux qui, lorsqu’ils sont atteints d’une épreuve, disent : Certes, nous appartenons à Allâh et certes, nous reviendrons à Son jugement » c’est-à-dire qu’ils ont su, ils ont eu la croyance ferme et ils ont été catégoriques qu’ils appartiennent à Allâh ta`âlâ, qu’Il fait d’eux ce qu’Il veut, qu’ils reviendront pour le jugement de leur Seigneur et que la résidence des croyants sera la félicité éternelle dans l’au-delà. Que l’on sache, mes bien-aimés, que Allâh ta`âlâ a mentionné la catastrophe dans une expression indéterminée dans cette ‘ayah. Il dit :

﴿ الَّذِينَ إِذَا أَصَابَتْهُم مُّصِيبَةٌ ﴾

c’est-à dire : lorsqu’ils sont atteints d’une catastrophe, pour faire comprendre que toute catastrophe qui atteint le musulman, qu’elle soit petite ou grande, lui sera utile pour l’élever en degré, pour effacer certains de ses péchés s’il patiente. C’est pour cela que certains ont dit : Certes, les saints se réjouissent de l’arrivée des épreuves tout comme les gens se réjouissent de recevoir un cadeau.

Si une épreuve t’atteint, patiente face à ce par quoi Allâh t’a éprouvé et aies recours à Lui, supplie Allâh `azza wa jall et rappelle-toi le hadith du Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam :

((من يرد الله به خيرًا يُصِبْ منه))

man yourid l-Lâhou bihi khayran youSib minhou

qui signifie : « Celui pour qui Allâh veut le bien, Il fait que des épreuves l’atteignent », c’est-à-dire que beaucoup d’épreuves du bas-monde l’atteignent tandis que Allâh le protège d’être éprouvé dans sa religion.

Nous demandons à Allâh ta`âlâ qu’Il ne fasse pas que notre épreuve concerne notre religion.

الحمد لله رب العالمين

La louange est à ALLAH, le Créateur du monde.

Articles en Relation