Le Prophète LôuT

Le Prophète LôuT
بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Allâh Al-`Aliyy Al-`ADHîm dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ وَإِنَّ لُوطًا لَّمِنَ الْمُرْسَلِينَ

ce qui signifie : « Et certes, LôuT est parmi les messagers » [AS-Sâffât, ‘âyah 133].

Le prophète éminent et honorable LôuT, Allâh l’a cité dans le Qour’ân honoré à 27 reprises.  Il est Lôut fils de Hârân, fils de Târikh c’est-à-dire ‘Azar .

Allâh ta`âlâ l’avait envoyé à l’époque de ‘Ibrâhîm (`alayhi s-salâm). Il est le fils du frère de ‘Ibrâhîm parce que Hârân est le frère de ‘Ibrâhîm.

Sachez mes frères de foi que le nom de Lôut est un nom qui n’est pas arabe, donc ce n’est pas un nom qui dérive de al-liwâT (la sodomie) car al-liwâT est un terme arabe. Et il n’est pas digne du rang des prophètes que le nom de l’un d’entre eux soit dérivé d’un terme dont le sens est laid. Les noms des prophètes ne sont pas laids et ne dérivent pas d’un nom qui est mauvais. Et il n’y a pas de noms laids ou mauvais qui dériveraient du nom d’un prophète.

LôuT `alayhi s-salâm avait fait l’émigration avec son oncle paternel ‘Ibrâhîm `alayhi s-salâm et ensuite Allâh ta`âlâ l’a envoyé aux gens de Sodome, en Jordanie près de la mer morte.

Les habitants de Sodome faisaient parties des gens les plus mécréants et des plus pervers. Ils avaient innovés un grand péché, une grande désobéissance, par laquelle ils ont été réputés et dans laquelle personne d’autres qu’eux ne les avaient précédés à savoir d’avoir des rapports avec les personnes de sexe masculin c’est-à-dire la sodomie que Allâh nous en préserve.

Ainsi Allâh ta`âlâ a envoyé à ce peuple LôuT `alayhi s-salâm qui les a appelés à l’Islam, à l’adoration de Allâh Lui Seul, à ne pas adorer autre que Lui. Il leur a interdit de pratiquer les choses interdites et blâmables et ces actes laids mais ils avaient persisté sur leur mécréance et leur adoration d’autre que Allâh.

Ils ont poursuivi dans leur égarement et leur tyrannie en commettant au grand jour la sodomie que Allâh nous en préserve. Comme il est dit dans le Qour’ân, dans sôurat Al-`Ankabôut ‘Ayah 30, LôuT invoqua Allâh afin qu’Il lui donne la victoire sur ce peuple malfaiteur. Allâh ta`âlâ a voulu donner la victoire à Son prophète LôuT. Il envoya au peuple de Lôut des anges honorés pour anéantir ce peuple malfaiteur : c’était Jibrîl, Mikâ’îl et Isrâfil pour qu’ils renversent leur village sens dessus dessous et qu’ils fassent abattre sur eux un châtiment.

Ils avaient quatre villes. Les anges sont venus à notre maître LôuT `alayhi s-salâm à l’image de jeunes hommes de très belle apparence, c’était une épreuve de la part de Allâh pour le peuple de LôuT et pour que la preuve leur soit donnée.

Les anges ne sont pas de sexe masculin ni de sexe féminin mais ils peuvent prendre l’apparence d’un homme sans l’organe génital. Quand ils arrivèrent au village, au milieu de la journée, ils se dirigèrent vers le prophète Lôut. Ils avaient l’apparence de jeunes hommes sans barbe, très beaux, leurs visages étaient rayonnants de beauté et de jeunesse mais ils ne lui ont pas dit en réalité qui ils étaient. Quand ils se sont retrouvés avec lui et qu’il a vu leur apparence et leur beauté, il fut chagriné parce qu’il pensait que c’était des humains et il a eu peur pour eux, du vice de son peuple et qu’il ne puisse pas les défendre contre son peuple. Il fut profondément chagriné pour eux et il dit : « Aujourd’hui est une journée difficile ». Il a été rapporté que Allâh ta`âlâ a ordonné aux anges qu’ils n’anéantissent le peuple de LôuT que lorsque LôuT aura fait quatre témoignages contre son peuple.

Lorsque LôuT marcha avec ces anges pour les emmener chez lui, il leur a dit : « Vous n’avez pas entendu la réalité des gens de ce village ? » Ils lui ont dit : « Et quelle est donc leur histoire ? » Il a dit : « Je témoigne par Allâh que c’est le pire village sur terre par leurs actes » et il a dit cela quatre fois. Ils entrèrent avec lui chez lui et ne le dit à personne mais sa femme sortit et elle informa son peuple. Sa femme était mauvaise et mécréante et elle suivait ses passions, les passions de son peuple. Elle a dit à son peuple que dans la maison de LôuT, il y a des hommes dont je n’ai jamais vu une beauté semblable.

Son peuple vint en courant comme s’ils étaient poussés à venir. LôuT `alayhi s-salâm a alors proposé à son peuple d’épouser les filles de son village. « Ce sont là mes filles – c’est-à-dire les filles du village – épousez-les ! » En effet, donner des musulmanes en mariage à des mécréants était permis à cette époque là. LôuT a dit : « Faites preuve de piété à l’égard de Allâh en préférant le mariage avec mes filles [c’est-à-dire les filles de son village] et ne m’humiliez pas en agissant en mal avec mes invités. Il n’y aurait pas parmi vous quelqu’un qui soit guidé vers la voie de vérité pour accomplir le bien et cesser de faire le mal ?» Ils lui ont dit « tu sais ce que nous voulons ». Ils voulaient dire avoir un rapport avec les hommes et le désir qu’ils éprouvaient en cela, que Allâh nous en préserve. LôuT `alayhi s-salâm a dit : « Si je pouvais, je vous aurais empêché de force de cela ou si je pouvais trouver du renfort par quelqu’un de fort qui me protège contre vous ». Il a été rapporté qu’il avait fermé la porte lorsqu’ils sont venus et il s’est mis à discuter avec eux pour les empêcher mais quand les anges ont vu le chagrin et le tourment de LôuT, ils lui ont dit : « Ô LôuT, tu as un renfort puissant pour te protéger, nous sommes des messagers de ton Seigneur, ouvre la porte et laisse nous avec eux ». Il ouvrit alors la porte et les gens de son peuple entrèrent et se sont retrouvés face à Jibrîl, Mikâ’îl et Isrâfil.

Jibrîl `alayhi s-salâm a demandé l’autorisation à son Seigneur pour les châtier et il a reçu l’autorisation. Il a frappé avec son aile leurs visages et les gens de son peuple de LôuT se sont tous retrouvés aveugles. Il a été rapporté que LôuT à dit aux anges : « Quel est donc l’heure de leur anéantissement ? » Ils lui ont dit : « Ce sera à l’aube ». LôuT a dit « Je veux que ce soit encore plus rapide que cela ». Ils lui ont dit : « L’aube n’est elle pas proche ? ».

Les messagers de Allâh, c’est-à-dire les anges, ont ordonné au prophète LôuT de quitter sa terre, la terre de son peuple avec sa famille pendant la nuit avant le lever du soleil et ils lui ont dit de ne pas se retourner afin qu’il ne voit pas le grave châtiment qui va s’abattre sur son peuple mécréant mais que sa femme allait se retourner et que l’atteindra ce qui a atteint son peuple.

Le peuple de LôuT a reçu de la part de Allâh, un châtiment terrible. Jibrîl `alayhi s-salâm a introduit une seule plume de ses ailes sous leur village puis il les a soulevés jusqu’ avant le premier ciel au point que les gens du ciel entendait les aboiements de leur chien. Puis il les a renversés et les pierres se sont abattues sur eux et c’est cela la signification de ce qui est venue dans les ‘âyah 82-83 de sôurat Hôud.

Il a été dit sur chaque pierre qui tombait, il était inscrit le nom de la personne à qui elle était destinée.

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation