Les Prophètes et les Messagers

Les Prophètes et les Messagers

بِسمِ اللهِ الرَّحمـنِ الرَّحِيم

Bismi l-Lâhi r-RaHmâni r-RaHîm

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Louanges à Allâh Seigneur des mondes, que Allâh honore et élève davantage en degrés notre maître MouHammad et qu’Il préserve sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Esclaves de Allâh, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allâh, Al-`Aliyy, Al-Qadîr, notre Seigneur tabâraka wa ta`âlâ dit :

 ﴿ وَإِن تَعُدُّواْ نِعْمَةَ اللهِ لاَ تُحْصُوهَا إِنَّ اللهَ لَغَفُورٌ رَّحِيمٌ

wa in ta`ouddôu ni`mata lLâhi la touHSôuhâ ; inna lLâha laghafôuroun RaHîm

ce qui signifie : «Si vous comptiez les bienfaits que Allâh vous a accordés, vous ne pourriez les énumérer. Certes Allâh est Celui Qui accorde le pardon et Qui est miséricordieux.» [Sôurat An-NaHl / 18]

Certes Allâh tabâraka wa ta`âlâ a honoré l’être humain. Il lui a accordé des grâces que l’on ne peut énumérer. Il l’a créé avec le meilleur aspect. Il l’a ainsi constitué en lui donnant une très belle apparence. Il lui accordé aussi la raison. Il l’a distingué par cela afin qu’il reconnaisse son Créateur par Ses Attributs et par Ses Actes, et qu’il ait pour croyance Que Allâh l’a créé et Qu’il est le Créateur de toute chose et Qui n’a pas d’associé et Qui n’a pas de début à Son Existence, Qui n’a pas de fin à Son Existence, Qu’Il a pour attribut une Vie, une Puissance, une Science, Qu’Il a une Volonté, Qu’Il entend, Qu’il voit et Qu’Il parle et Qu’Il n’a pas de ressemblance avec Ses Créatures.

Cela afin aussi que cet homme assume la responsabilité dont son Seigneur l’a chargé et qu’il L’adore et qu’il reconnaisse Ses bienfaits. Qu’il soit reconnaissant, qu’il remercie son Seigneur comme il se doit. Allâh a fait exister cet être humain dans le bas monde où il a des penchants qui peuvent l’entraîner vers le mal et où les difficultés sont nombreuses. Il l’a éprouvé par un chayTân qui essaie de le détourner de la voie de droiture ; son objectif est de l’égarer et de le tromper. Il essaie de toutes ses forces de l’entrainer avec tout ce qu’il a comme moyens et armes. Il projette ainsi dans son cœur les confusions, les désirs et il fait qu’ils se succèdent au point de rendre le cœur malade de maux qui peuvent le tuer, ceci afin qu’il se détourne de son Seigneur, Celui Qui l’a crée et qu’il se préoccupe de ses maladies et de ses maux et des parures du bas monde et de ce qu’il comporte comme plaisir.

Mes frères de foi, la préservation des cœurs de toutes ces maladies, la guérison des cœurs de tous ces maux, c’est par la guidée créée par leur Créateur, Celui Qui sait tout au sujet de ces cœurs. Il n’y a de voie pour garantir la bonne santé si ce n’est à travers les Messagers, que Dieu les honore et les élève en degré car c’est par eux que l’on peut réparer les cœurs. Le remède pour le cœur c’est de connaître son Seigneur par Ses Noms, Ses Attributs et Ses Actes, Ses Ordres et que le cœur arrive à préférer l’agrément de son Seigneur, à éviter ce Qu’Il a interdit et ce qui fait mériter Son Châtiment. Il n’y a pas d’autres voies pour apprendre cela et connaître ce qui fait gagner l’agrément de Allâh et de connaître ce qui fait mériter Sa Punition, il n’y a pas d’autres voies pour connaître ce qui sauve dans l’au-delà et ce qui mène à la perte si ce n’est pas l’intermédiaire des Messagers qui transmettent la révélation de la part de Allâh. Car la raison à elle seule ne peut nous permettre de nous passer des prophètes. En effet, la raison ne peut connaitre cela indépendamment. Les créatures ont donc besoin des Prophètes et des Messagers, c’est un besoin nécessaire et Allâh a accordé beaucoup de bienfaits aux créatures en nous faisant la grâce d’envoyer Ses Messagers et Ses Prophètes qui indiquent la voie qui les mène à leur sauvegarde, leur bonheur et leur réussite dans le bas-monde et dans l’au-delà.

Les prophètes sont les meilleurs des créatures de Allâh. Allâh `azza wa jall les a choisis et Il sait ce qu’Il choisit et Il leur a accordé une grâce et un mérite par rapport aux autres créatures. Les Prophètes sont les gens qui ont le plus de science, qui ont le plus de piété, qui ont le plus d’indulgence, de patience, de miséricorde, ils sont les meilleurs des gens. Allâh leur a accordés spécifiquement le statut de Prophète par Sa grâce et Sa miséricorde. Ce n’est pas un statut qu’ils ont acquis par une action de leur part qui leur aurait fait mériter cela. Car notre Seigneur choisit et accorde Sa Miséricorde a qui il veut et Il n’a aucun devoir, rien n’est obligatoire pour Lui SoubHânah. Allâh ta`âlâ les a préservés de ce qui n’est pas digne du statut de celui qui reçoit une telle mission, Il les a guidés vers le bien et les a préservés des défauts, ce sont les imams et les guides. Allâh ta`âlâ dit :

 ﴿ وَجَعَلْنَاهُمْ أَئِمَّةً يَهْدُونَ بِأَمْرِنَا وَأَوْحَيْنَا إِلَيْهِمْ فِعْلَ الْخَيْرَاتِ وَإِقَامَ الصَّلاَةِ وَإِيتَاءَ الزَّكَاةِ وَكَانُواْ لَنَا عَابِدِينَ

wa ja`alnâhoum a’immatan yahdôuna bi’amrinâ wa ‘awHaynâ ‘ilayhim fi`la l-khayrâti wa ‘iqâma S-Salâti wa ‘itâ’a zzakâh ; wa kânôu lanâ `âbidîn

ce qui signifie : «Nous avons fait d’eux des imams qui guident comme Nous leur ordonnons et Nous leur avons révélé de faire les actes de biens, d’accomplir la prière et de s’acquitter de la zakât et ils ont tous été des adorateurs de leur Seigneur.» [Sôurat Al-‘Anbiyâ’ / 73]

Le Prophète, chers frères de foi est un homme qui reçoit la révélation de la part de Allâh pour suivre la Loi, c’est-à-dire un ensemble de jugements et qu’il a reçus l’ordre de transmettre à son peuple. Quant au Prophète-Messager, c’est un Prophète à qui Allâh révèle une nouvelle Loi qu’Il lui a ordonné de transmettre à sa communauté. Ainsi donc chaque Messager (Raçôul) est également Prophète (Nabiyy) mais ce n’est pas tout Prophète qui est Messager. Ainsi chacun des prophètes Messagers et des Prophètes non Messagers a reçu l’ordre de transmettre à son peuple ce que Allâh lui a révélé. Allâhou tabâraka wa ta`âlâ dit :

﴿ كَانَ النَّاسُ أُمَّةً وَاحِدَةً فَبَعَثَ اللهُ النَّبِيِّينَ مُبَشِّرِينَ وَمُنْذِرِينَ  

kâna n-nâçou ‘oummatan wâHidatan faba`atha l-Lâhou n-nabiyyîna moubach-chirîna wa moundhirîn

ce qui signifie : «Tous les gens étaient sur une seule religion, l’Islam et lorsqu’il y a eu divergence, Allâh a envoyé les Prophètes annonciateurs de bonnes nouvelles et avertisseurs d’un châtiment» [Sourat Al-Baqarah /213]

Tous les Prophètes ont donc été envoyés à leur peuple pour leur enseigner la religion. Ils ont annoncé la bonne nouvelle à celui qui croit en Dieu et en Son Messager et qui œuvre en bien qu’il aura le Paradis et ils ont averti ceux qui les démentaient contre le feu de l’enfer. Quant à ceux qui disent que le Prophète qui n’est pas messager n’a pas reçu l’ordre de transmettre, cela n’est pas correct. En effet, parmi les caractères les plus spécifiques du Prophète, c’est de transmettre même si on lui porte atteinte, même s’il est combattu, tout comme cela a été annoncé par les imams des gens de science.

Sachez, chers frères de foi que tous les Prophètes depuis ‘Âdam le premier d’entre eux jusqu’à MouHammad le dernier d’entre eux étaient musulmans. Ils ont appelé les gens à l’Islam, preuve en est la Parole de Allâh:

 ﴿ وَمَن يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلاَمِ دِينًا فَلَن يُقْبَلَ مِنْهُ وَهُوَ فِي الآخِرَةِ مِنَ الخَاسِرِينَ

wa man yabtaghî ghayra l’Islâmi dînan falâ youqbala minhou wa houwa fil-‘âkhirati minal khâçirin

ce qui signifie : «Celui qui suit une autre religion que l’Islam, elle ne sera pas acceptée de lui et dans l’au-delà, il sera au nombre des perdants.» [Sourat ‘Ali-`Imran/85]

C’est-à-dire que tous ceux qui ont suivi une autre religion que l’Islam, cette religion ne sera pas acceptée d’eux et au jour du jugement, ils seront perdants. NôuH était musulman, il a appelé à l’islam, ‘Ibrâhîm était musulman, il a appelé à l’islam, Ya`qoub était musulman, il a appelé ses fils et son peuple à l’islam, Môuçâ était musulman, il a appelé son peuple à l’islam `Îçâ était musulman, il a appelé son peuple à l’islam. Quant à ce qui est parvenu à propos de notre Maître MouHammad :

﴿ قُلْ إِنَّ صَلاَتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي للهِ رَبِّ العَالَمِينَ لاَ شَرِيكَ لَهُ وَبِذَلِكَ أُمِرْتُ وَأَنَا أَوَّلُ الْمُسْلِمِينَ

qoul ‘inna Salâti wa nouçouki wa maHyâya wa mamâTi lillâhi Rabbi l alâmin lâ charîka lah wa bidhâlika ‘oumirtou wa ‘ana ‘awwalou l-mouslimîn

ce qui signifie : « Dis, certes ma prière, mes actes d’adoration, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, le Seigneur des Mondes, Il n’a pas d’associé, c’est de cela dont j’ai reçu l’ordre et je suis le premier des musulmans. » [Sourat Al-‘An`âm /162 et 163]

C’est-à-dire au moment où il a reçu sa mission de Prophète car il n’y avait pas sur terre à ce moment-là d’autres musulmans que lui parmi les hommes. Et le prophète selon ce qu’a rapporté Al-Hâkim dans Al-Moustadrak a dit :

الأَنْبِياءُ إِخْوَةٌ لِعَلاَّتٍ أُمَّهاتُهُمْ شَتَّى ودِينُهُمْ واحِدٌ

ce qui signifie : « Les Prophètes sont comme des frères d’un même père, leurs mères sont différentes et leur religion est la même. » à savoir l’Islam.

Après avoir dit mes propos, je demande à ce que Allâh me pardonne ainsi qu’à vous.

Articles en Relation