Recommandations du Mariage Conseils pour la Bonne Vie de Couple

Recommandations du Mariage Conseils pour la Bonne Vie de Couple
بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-’Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« أَعْظَمُ النَّاسِ حَقّاً عَلَى المرأَةِ زَوْجُهَا وَأَعْظَمُ النَّاسِ حَقّاً عَلَى الرَّجُلِ أُمُّه »

ce qui signifie : « La personne qui a le plus de droit sur la femme, c’est son époux. Et la personne qui a le plus de droit sur l’homme, c’est sa mère » [rapporté par Al-Hâkim et d’autres].

Dans ce Hadîth, il y a la mise en évidence de l’éminence du droit de l’époux sur l’épouse. Pour cela, Allâh a interdit à cette dernière de sortir de la maison de son époux sans son autorisation sans nécessité, et Il lui a interdit de faire entrer chez lui une personne dont il n’accepte pas l’entrée, qu’elle fasse partie de ses proches à elle ou non. Allâh lui a aussi interdit de le priver de son droit de jouissance et de ce qui entraîne cela, sauf dans le cas où elle a une excuse légale. L’excuse, c’est par exemple si elle est malade et qu’elle ne supporte pas ce qu’il demande d’elle, ou si elle a ses menstrues ou ses lochies et qu’il lui demande d’avoir un rapport ou de jouir de la zone comprise entre son nombril et ses genoux par contact direct, ou encore si elle est dans la situation de rater la prière si elle répond à ce qu’il lui demande.

Il n’est pas un devoir à l’épouse d’obéir à son époux en ce qui comporte une désobéissance à Allâh ta`âlâ. S’il lui demande de lui apporter une boisson alcoolisée pour la boire, elle ne lui obéit pas, parce qu’il n’y a pas d’obéissance à une créature en désobéissant au Créateur.

Allâh soubHânahou wa ta`âlâ dit :

{ وَعَاشِرُوهُنَّ بِالْمَعْرُوفِ }

ce qui signifie : « Et vivez en commun avec elles en faisant preuve de bienfaisance » [sôurat An-Niçâ’ / 19].

Il est du devoir de l’époux de lui enseigner ce qui est obligatoire pour elle parmi les choses de la religion, ou de lui assurer quelqu’un qui lui apprendra, ou bien de lui permettre de sortir pour se rendre aux assemblées de la science de la religion, au cas où elle ne savait pas cela, de lui ordonner le bien par exemple l’accomplissement des cinq prières et la persévérance à les accomplir, le jeûne de RamaDân, le couvrement de sa zone de pudeur devant les ‘ajnabiyy et ce qui est du même genre.

Quant à ce que l’époux fait pour son épouse ou ce que l’épouse fait pour son époux en plus de ce qui leur est un devoir et qui fait partie des choses du bien, ceci entre dans le cadre de la bienfaisance et comporte des récompenses pour qui le fait avec une bonne intention.

Mouslim a rapporté dans son SaHîH – recueil de Hadîth sûrs – d’après `Abdou l-Lâh Ibnou `Amr que le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« الدُّنيَا مَتَاع وخَيْرُ مَتَاعِ الدُّنْيَا المَرأَةُ الصَّالِحَة »

ce qui signifie : « Ce bas-monde comporte des biens et parmi les meilleures biens de ce bas-monde, c’est la femme vertueuse ».

Al-Boukhâriyy et Mouslim ont rapporté d’après Abôu Hourayrah que le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« مَنْ كَانَ يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَاليَومِ الآخِرِ فَإِذَا شَهِدَ أَمْراً فَلْيَتَكَلَّمْ بِخَيْرٍ أَوْ لِيَسْكُتْ ، وَاسْتَوْصُوا بِالنِّسَاءِ ، فَإِنَّ المرأَةَ خُلِقَتْ مِنْ ضِلْعٍ ، وَإِنَّ أَعْوَجَ شَىْءٍ فِي الضِّلْعِ أَعْلاَهُ ، إِنْ ذَهَبْتَ تُقِيمُهُ كَسَرْتَهُ ، وَإِنْ تَرَكْتَهُ لَمْ يَزَلْ أَعْوَجَ ، اسْتَوْصُوا بِالنِّسَاءِ خَيْراً »

ce qui signifie : « Celui qui croit en Allâh et en le jour dernier, s’il est témoin d’une chose, qu’il dise du bien ou qu’il se taise. Et recommandez-vous les uns aux autres le bien envers les femmes. Certes, la femme a été créée d’une côte et la partie la plus tordue de la côte est sa partie supérieure, si tu t’en vas la redresser, tu la casses et si tu la laisses telle quelle, elle restera tordue. Recommandez-vous les uns aux autres le bien envers les femmes ».

Mouslim a rapporté dans son SaHîH d’après Abôu Hourayrah que le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« إِذَا بَاتَتِ المرأَةُ هَاجِرَةً فِرَاشَ زَوْجِهَا، لَعَنَتْهَا الملائِكَةُ حَتَّى تُصْبِحَ »

ce qui signifie : « Si la femme passe la nuit en s’étant refusée à son mari, les anges la maudissent jusqu’à ce qu’elle soit au matin ».

Al-Boukhâriyy a rapporté dans son SaHîH d’après Abôu Hourayrah que le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« لاَ تَصُومُ المرأةُ وَبَعْلُهَا شَاهِدٌ إِلاَّ يِإِذْنِهِ »

ce qui signifie : « La femme ne fait de jeûne surérogatoire, son mari étant présent, qu’avec la permission de ce dernier ».

Al-Boukhâriyy a rapporté d’après Abôu Hourayrah que le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« لاَ يَحِلُّ لِلمَرأةِ أَنْ تَصُومَ وَزَوْجُهَا شَاهِدٌ إِلاَّ بِإِذْنِهِ ، وَلاَ تَأْذَن فِي بَيْتِهِ إلاَّ بِإِذْنِهِ »

ce qui signifie : « Il n’est permis à la femme qu’elle fasse un jeûne surérogatoire, son mari étant présent, qu’avec sa permission, ni qu’elle autorise quelqu’un à entrer dans sa maison qu’avec sa permission ».

Al-Boukhâriyy a rapporté dans son SaHîH d’après Ibnou `Oumar, que Allâh les agrée tous deux, que le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« كُلُّكُمْ رَاعٍ وَكُلُّكُمْ مَسْئُولٌ عَنْ رَعِيَّتِهِ ، وَالأَمِيرُ رَاعٍ ، وَالرَّجُلُ رَاعٍ عَلَى أَهْلِ بَيْتِهِ ، وَالمرأةُ رَاعِيَةٌ عَلَى بَيْتِ زَوْجِهَا وَوَلَدِهِ ، فَكُلُّكُمْ رَاعٍ وَكُلُّكُمْ مَسْئُولٌ عَنْ رَعِيَّتِهِ »

ce qui signifie : « Vous êtes tous chargés de responsabilité et chacun de vous est responsable de ceux qui sont à sa charge. Ainsi, l’émir est chargé de responsabilité, l’homme est chargé de la responsabilité des gens de sa famille, la femme est chargée de la responsabilité de la maison de son époux et de ses enfants. Alors, vous êtes tous chargés de responsabilité et chacun de vous est responsable de ceux qui sont à sa charge ».

Al-Boukhâriyy a rapporté dans son SaHîH d’après `Abdou l-Lâh Ibnou `Amr qu’il a dit : le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« يَا عَبْدَ اللَّهِ أَلَمْ أُخْبَرْ أَنَّكَ تَصُومُ النَّهَارَ وَتَقُومُ اللَّيْلَ ؟ »

ce qui signifie : « Ô `Abdou l-Lâh, ne m’a-t-on pas dit que tu jeûnes le jour et que tu veilles la nuit à faire des actes d’adoration ? » J’ai dit : Oui, ô Messager de Allâh. Il a dit :

« فَلاَ تَفْعَلْ ، صُمْ وَأَفْطِرْ ، وَقُمْ وَنَمْ ، فَإِنَّ لِجَسَدِكَ عَلَيْكَ حَقّاً ، وَإِنَّ لِعَيْنَيْكَ عَلَيْكَ حَقّاً ، وَإِنَّ لِزَوْجِكَ عَلَيْكَ حَقّاً »

ce qui signifie : « Ne fais pas ainsi, jeûne certains jours et ne jeûne pas d’autres, veilles une partie de la nuit et dors une partie. Certes, ton corps a un droit sur toi, tes yeux ont un droit sur toi et ton épouse a un droit sur toi ».

Ibnou Hibbân a rapporté d’après Abôu Hourayrah qu’il a dit : le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« إذَا صَلَّتِ المرأةُ خَمْسَهَا ، وَصَامت شَهْرَهَا ، وَحَصَّنَت فَرْجَهَا ، وَأَطَاعَتْ بَعْلَهَا دَخَلَت مِنْ أَيِّ أَبْوَابِ الجَنَّة شَاءَت »

ce qui signifie : « Si la femme accomplit les cinq prières [qui lui sont obligatoires], jeûne son mois, vit chastement et obéit à son mari, elle entrera par n’importe laquelle des portes du paradis qu’elle voudra ».

Ibnou Hibbân a rapporté d’après Abôu Hourayrah qu’il a dit : le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« أَكْمَلُ الْمُؤْمِنِينَ إيماناً أَحْسَنُهُمْ خُلُقاً ، وَخِيَارُكُمْ خِيَارُكُمْ لِنِسَائِهِمْ »

ce qui signifie : « Les croyants qui ont la foi la plus complète sont ceux qui ont le meilleur comportement, et les meilleurs d’entre vous sont les meilleurs d’entre vous envers leurs femmes ».

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation