L’incitation au repentir. Ne pas se croire protégé du châtiment de Allâh et ne pas désespérer de la miséricorde de Allâh.

L’incitation au repentir. Ne pas se croire protégé du châtiment de Allâh et ne pas désespérer de la miséricorde de Allâh.

Bismi l-Lâhi r-RaHmâni r-RaHîm

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Louanges à Allâh Seigneur des mondes, que Allâh honore et élève davantage en degrés notre maître MouHammad et qu’Il préserve sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Esclaves de Allah, je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, de faire preuve de piété à l’égard de Allah Al-‘Aliyyou l-‘Adhîm.

Mes frères de Foi, sachez que le péché laisse des traces sur le cœur de la personne car comme les auteurs des Sounan ( Abou Dawôud, An-Naça’iyy, Ibnou Mâjah et At-Tirmidhiyy), ont rapporté cela du Messager de Allâh :

إِنَّ الْمُؤْمِنَ إِذا أَذْنَبَ كانَتْ نُكتَةٌ سَوْداءُ في قَلْبِهِ فَإِذا تابَ ونَزَعَ وَاسْتَعْتَبَ صُقِلَ قَلْبُهُ وإِنْ زادَ زادَتْ حَتَّى يُغْلَقَ قَلْبُهُ فَذَلِكَ الرّانُ الَّذِي قالَ اللهُ تَعالى :كَلاَّ بَلْ رَانَ عَلَى قُلُوبِهِم مَّا كَانُواْ يَكْسِبُونَ

(‘inna l-mou’mina ‘idhâ ‘adhnaba kânat nouktatoun sawdâ’ou fî qalbih fa’idhâ tâba wa naza`a wa s-ta`taba Souqila qalbouh wa ‘in zâda zâdat Hattâ youghlaqa qalbouh fadhâlika r-rânou l-ladhî qâla l-Lâhou ta`âlâ : kallâ bal râna `alâ qoulôubihim mâ kânôu yaksibôun)

ce qui signifie : « Certes, quand le croyant commet un péché, il aura un point noir sur son cœur. S’il fait le repentir, qu’il abandonne ce péché et qu’il regrette, son cœur sera purifié. Mais si au contraire il récidive, ce point s’étend davantage jusqu’à ce que son cœur se renferme à l’image de l’enveloppe que Allâh a mentionnée par Sa Parole qui signifie : « Leurs cœurs ont été enveloppés d’une couche en raison de ce qu’ils faisaient. »

Lorsque les péchés se succèdent, ils finissent comme par faire refermer le cœur. Dès lors, de la part de Allâh viendra un sceau qui fera que la Foi n’arrive plus au cœur et la mécréance n’en échappera plus, tout comme l’a dit MouHammad bnou Jarîr At-Tabariyy, que Allâh ta`âlâ lui fasse miséricorde. Il ne convient donc pas à l’un d’entre nous de négliger le repentir même s’il réitérait le péché une fois après l’autre. En effet, il y a dans le repentir des péchés une purification pour le cœur avant qu’il ne soit complètement enveloppé par cette couche et qu’il ne soit donc scellé. Que personne ne dise : Comment vais-je faire le repentir alors que j’ai déjà fait le repentir avant et j’ai à nouveau commis le péché après le regret ?

At-Tirmidhiyy a rapporté du Messager de Allâh:

كُلُّ بَنِي ءادَمَ خَطَّاؤُونَ وخَيْرُ الخَطَّائِينَ التَّوَّابُو

(koullou banî ‘Adama khaTTâ’ôuna wa khayrou l-khaTTâ’îna t-tawwâbôun)

 ce qui signifie : « La plupart des fils de ‘Adam sont des pécheurs et les meilleurs des pécheurs sont ceux qui se repentent ».

Ce Hadîth signifie que la plupart des fils de ‘Adam tombent dans les péchés et les meilleurs d’entre eux sont ceux qui se repentent après avoir commis leurs péchés, chaque fois qu’ils désobéissent, ils font le repentir.

Mes frères de Foi, le repentir est une obligation à accomplir dans l’immédiat suite à n’importe quelle désobéissance, que le péché soit grand ou petit… Ne néglige aucune désobéissance de sorte à la laisser sans repentir car certes tu as désobéi au Seigneur. Alors, mon frère musulman ne prends pas en compte la petitesse du péché, mais prends plutôt en compte Celui à Qui tu désobéis… Empresse-toi à te repentir de tes péchés, des grands comme des petits péchés. Empresse-toi de te repentir des péchés en les délaissant, tout en regrettant de ne pas avoir observé ton obligation à l’égard de Allâh, Lui Qui t’a créé, Qui t’a fait grâce par de nombreux bienfaits que tu ne peux énumérer et que par la suite, tu les utilises dans le péché… Seigneur, Toi Qui es exempt d’imperfection! Combien Tu nous donnes du répit !

Mes frères de Foi, faites le repentir à Allâh et prenez la décision ferme par vos cœurs que vous n’allez plus jamais commettre le péché avant qu’il ne soit trop tard, car la mort vient soudainement.

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا تُوبُوا إِلَى اللَّهِ تَوْبَةً نَّصُوحًا عَسَى رَبُّكُمْ أَن يُكَفِّرَ عَنكُمْ سَيِّئَاتِكُمْ وَيُدْخِلَكُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ

(Yâ ayyouha l-ladhîna ‘âmanôu tôubôu ‘ila l-Lâhi tawbatan naSôuHan `açâ rabboukoum an youkaffira `ankoum sayyi’âtikoum wa youdkhilakoum jannâtin tajrî min taHtiha l-‘anhâr)

ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru, faites le repentir à Allâh d’une manière définitive. [Si vous le faites,] Votre Seigneur vous expie vos péchés et vous faire entrer dans des jardins au Paradis dans lesquels coulent des fleuves.» [Sôurat At-TaHrîm / 8]

Mon frère musulman, si ton péché consistait à avoir délaissé une obligation, alors rattrape-la car l’acceptation de ton repentir dépend de cela. Si ton péché concernait un des droits des esclaves de Allâh, alors l’acceptation de ton repentir dépend du rétablissement de ce droit-là à son ayant droit et de s’être débarrassé des charges suite aux droits que tu as usurpés car le Prophète a dit :

مَنْ كانَ لِأَخِيهِ عِنْدَهُ مَظْلَمَةٌ فَلْيَسْتَحِلَّهُ اليَوْمَ قَبْلَ أَنْ لا يَكُونَ دِينارٌ ولا دِرْهَمٌ

(man kâna li’akhîhi `indahou maDHlimatoun falyastahillahou l-yawma qabla ‘an lâ yakôuna dînâroun wa lâ dirham)

ce qui signifie : « Que celui qui a lésé son frère cherche à réparer cela aujourd’hui avant que ne vienne un jour où il n’y aura ni dinar ni dirham. »

Celui qui a été injuste envers son frère en portant atteinte à son honneur, pour l’avoir insulté ou en consommant ses biens sans droit, alors qu’il répare cela aujourd’hui, car certes le jour du Jugement est très difficile… Ce sera le jour où la personne va fuir son frère, sa mère, son père, sa compagne, ses fils et ses enfants. En ce qui concerne celui qui s’était approprié des droits d’autrui et qui est mort avant de s’en acquitter sans excuse valable ou qui a été injuste envers d’autres personnes, et qui est mort avant de s’en repentir sans excuse ; alors ceux qui ont subi les injustices, vont prendre des bonnes actions de l’injuste au jour du Jugement. Si ses bonnes actions ne suffisent pas, il sera pris des mauvaises actions de ceux qui ont été lésés et cela sera imputé à l’injuste. Ensuite, il sera jeté en enfer…

Alors, faites le repentir à Allâh, vous les croyants, avant de mourir. Mon frère, fais le repentir avant ta mort car, la mort va dévoiler tes secrets. Et au jour du Jugement tes nouvelles seront annoncées et le châtiment va te dévoiler.

Mes frères de Foi, préparez- vous pour le jour du Jugement… Pour le jour de la grande épreuve… Pour le jour des difficultés… Pour le jour du souffle dans le Cor… Pour le jour du tremblement… Pour le jour où les montagnes seront désintégrées et les mers seront en feu… Rappelle-toi ce jour-là,

يَوْمَ لَا تَمْلِكُ نَفْسٌ لِّنَفْسٍ شَيْئًا وَالْأَمْرُ يَوْمَئِذٍ لِلَّهِ

(Yawma lâ tamlikou nafsoun linafsin chay’an wa l-‘amrou yawma’idhin lil-Lâh)

ce qui signifie : « Le jour durant lequel aucun ne détient profit à quelqu’un d’autre; ce jour-là, personne ne pourra contester le jugement de Allâh »[Sôurat Al’-InfiTâr / 19]

Cependant, ne désespérez pas de la miséricorde de Allâh, esclaves de Allâh. Ne désespère pas de la miséricorde de Allâh, ô toi mon frère croyant, quelque soit le nombre de tes péchés. Allâh tabâraka wa ta`âlâ dit :

قُلْ يَا عِبَادِيَ الَّذِينَ أَسْرَفُوا عَلَى أَنفُسِهِمْ لَا تَقْنَطُوا مِن رَّحْمَةِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ يَغْفِرُ الذُّنُوبَ جَمِيعًا إِنَّهُ هُوَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ

(Qoul yâ `ibâdiya l-ladhîna ‘asrafôu `alâ anfouçihim lâ taqnaTôu min raHmati l-Lâhi ‘inna l-Lâha yaghfirou dh-dhounôuba jami`an ‘innahou houwa l-ghafôurou r-raHîm)

 ce qui signifie :« Ô vous Mes esclaves qui ont été injustes envers eux-mêmes, ne désespérez pas de la miséricorde de Allâh. Certes, Allâh pardonne tous les péchés. Certes, Il est Celui Qui pardonne et Qui est miséricordieux envers les croyants. »[Sôurat Az-Zoumar / 53]

Mon frère croyant, ne dis pas : Moi, Allâh ne va pas me pardonner, Il va me châtier sans aucun doute car j’ai tellement commis de péchés…C’est interdit de penser cela de Allâh. En effet, que sais-tu de ce que ton Seigneur va faire de toi ? Comment peux-tu être catégorique à dire qu’Il va te châtier ?… Le châtiment de la part de Allâh est un châtiment terrible mais Il est également Celui Qui est miséricordieux, Qui pardonne. Prends garde de persister à faire des péchés en comptant sur la miséricorde de Allâh, sans te repentir et en te disant que Allâh est Celui Qui pardonne et Qui est miséricordieux, qu’Il ne va pas te châtier : cela est interdit. Prend garde aussi de désespérer de la miséricorde de Allâh, si tu n’as pas fait le repentir et de dire que Allâh va certainement te châtier et qu’Il ne va pas te pardonner. Cela aussi est interdit. Mon frère croyant, tu dois être entre la crainte et l’espoir. En ce sens que tu dois craindre le châtiment de Allâh et espérer Son pardon tout comme Sa récompense. C’est ainsi qu’il convient que tu sois… Sois entre la crainte et l’espoir.

Mon frère musulman, écoute avec moi ce Hadîth rapporté par Ibnou Mâjah dans ses Sounan et qu’il rapporte de Abou Môuça Al-‘Ach`ariyy, que Allâh l’agrée. Il dit : le Messager de Allâh a dit :

إِنَّ اللهَ يُمْلِي لِلظّالِمِ حَتَّى إِذا أَخَذَهُ لَمْ يُفْلِتْهُ

(‘Inna l-Lâha youmlî liDH-DHâlimi Hattâ ‘idhâ ‘akhadhahou lam youflit-h)

ce qui signifie : « Certes Allâh ne châtie pas immédiatement l’injuste, mais quand Il le châtie, l’injuste ne pourra pas y échapper »

Alors, que la personne ne se laisse pas méprendre par ses péchés et son injustice en voyant que le châtiment tarde à venir ; parce que quand Allâh châtie l’injuste, l’injuste est perdu. Écoute-moi mon frère, ce Hadîth qoudsiyy rapporté par At-Tirmidhiyy avec une chaîne remontant jusqu’à ‘Anas, où le Messager de Allâh a dit:

قالَ اللهُ تَعالى

(qâla l-Lâhou ta`âlâ)

Ce qui signifie : « Allâh ta`âlâ dit » :

يَا ابْنَ ءادَمَ إِنَّكَ ما دَعَوْتَنِي ورَجَوْتَنِي غَفَرْتُ لَكَ عَلَى ما كانَ مِنْكَ وَلاَ أُبَالِي يَا ابْنَ ءادَمَ لَوْ بَلَغَتْ ذُنُوبُكَ عَنانَ السَّماءِ ثُمَّ اسْتَغْفَرْتَنِي غَفَرْتُ لَكَ يا ابْنَ ءادَمَ إِنَّكَ لَوْ أَتَيْتَنِي بِقُرابِ الأَرْضِ خَطايا ثُمَّ لَقِيتَنِي لا تُشْرِكُ بي شَيْئًا لأَتَيْتُكَ بِقُرابِها مَغْفِرَةً

(yâ bna ‘âdama ‘innaka mâ da`awtanî wa rajawtanî ghafartou laka `alâ mâ kâna minka wa lâ ‘oubâlî ya bna ‘âdama law balaghat dhounôubouka `anâna s-samâ’i thoumma s-taghfartanî ghafartou lak ya bna ‘âdama ‘innaka law ‘ataytanî biqourâbi l-‘arDi khaTâyan thoumma laqitanî lâ touchrikou bî chay’an la’ataytouka biqourâbiha maghfirah)

Ce qui signifie : « Ô toi, fils de ‘Adam, tant que tu M’invoques et que tu espères Mon pardon, Je te pardonne quels que soient tes actes ; et Je n’en tiens pas compte.

Ô toi, fils de ‘Adam, même si tes péchés atteignent les hauteurs du ciel et que tu me demandes de te pardonner, alors Je te pardonnerai.

Ô toi fils de ‘Adam, même si tu viens au jour du Jugement avec semblable à toute la terre en péchés et sans toutefois M’attribuer d’associé, alors Je te donnerai autant de pardon. »

             Ô Allâh, Ô Allâh, esclaves de Allâh… Ô Allâh, Ô Allâh, esclaves de Allâh… Faites le repentir à Allâh… revenez à l’obéissance à Allâh… Accourez vers l’obéissance à Allâh.

Ô Allâh, fais- nous miséricorde, ô Toi Qui est miséricordieux avec les croyants. Accorde- nous le repentir et ne dévoile pas nos défauts. Pardonne- nous ô Toi Allâh, accorde-nous Ton pardon.

Après avoir dit mes propos, je demande à ce que Allâh me pardonne ainsi qu’à vous.

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation