Ceux qui sont agréés par Allâh: Pieux, Saints, Vertueux

Ceux qui sont agréés par Allâh: Pieux, Saints, Vertueux

بِسمِ اللهِ الرَّحمـنِ الرَّحِيم

Bismi l-Lâhi r-RaHmâni r-RaHîm

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Louanges à Allâh Seigneur des mondes, que Allâh honore et élève davantage en degrés notre maître MouHammad et qu’Il préserve sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Chers bien-aimés musulmans, Allâhta`âlâdit dans le Qour’ân honoré :

﴿مَن يُطِعِ اللهَ وَالرَّسُولَ فَأُولَئِكَ مَعَ الَّذِينَ أَنْعَمَ اللهُ عَلَيْهِمْ مِّنَ النَّبِيِّينَ وَالصِّدِّيقِينَ وَالشُّهَدَاءِ وَالصَّالِحِينَ وَحَسُنَ أُولَئِكَ رَفِيقًا (٦٩)﴾

ce qui signifie :«Celui qui obéit à Allâh et au Messager, il sera avec ceux à qui Allâh a fait grâce, parmi les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux et quelle bonne compagnie que la compagnie deceux-là. ».[Sôurat An-Niçâ’/69]

Bonheur à celui qui fait partit de ceux que Allâhta`âlâ agrée, à celui qui s’attache à ceux que Allâh agrée. Bonheur à celui qui suit ceux quiAllâh agrée, bonheur à tous ceux qui sont concernés par la Parole de Allâh :

﴿أَلاَ إِنَّ أَوْلِيَاءَ اللهِ لاَ خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلاَ هُمْ يَحْزَنُونَ (٦۲) الَّذِينَ ءَامَنُوا وَكَانُوا يَتَّقُونَ (٦۳) لَهُمُ البُشْرَى في الحَيَاةِ الدُّنْيَا وَفِي الآخِرَةِ (٦٤)﴾

 ce qui signifie :«Certes les waliyyde Allâh n’ont pas à avoir peur et ils ne seront pas chagrinés.Il s’agit de ceux qui ont été croyants et qui ont fait preuve de piété. Ils auront l’annonce de bonne nouvelle dans le bas-monde et dans l’au-delà.»[Sôurat Yôunous / 62 à 64]

Bonheur à ceux qui sont concernés par la Parole de Allâh dans le HadîthQoudsiyy :

 أَعْدَدْتُ لِعِبَادِيَ الصَّالِحِينَ مَا لاَ عَيْنٌ رَأَتْ وَلاَ أُذُنٌ سَمِعَتْ وَلاَ خَطَرَ عَلَى قَلْبِ بَشَرٍ

 ce qui signifie : « J’ai réservé pourMes esclaves vertueux, ce qu’aucun œil n’a vu, aucune oreille n’a entendu et qui n’a même pas effleuré le cœur d’un humain. » [Rapporté par Al-Boukhâriyy et Mouslim]

Bonheur à celui qui a suivi ‘Âdam, Môuçâ et `Îçâ, bonheur à celui qui a suivi Dâwôud, Soulaymân, ‘Ayyôub et Yôunous, bonheur à celui qui a suivi MouHammad`alayhi S-Salâtou wa s-salâmd’une manière complète.

L’honneur que l’esclave obtient est en raison de l’honneur de son état en termes de croyance et d’acte. L’esclave n’obtiendra pas un degré dans les hauteurs de `illiyîn du simple fait qu’il a un bel aspect, qu’il plaît à ceux qui le voit. La félicité est pour celui qui s’est préparé pour ce qui vient après la mort et pour celui qui fait partit de ceux qui œuvrent dans la voie que Allâh agrée. Bonheur à celui qui construit pour les musulmans et qui ne détruit pas. Bonheur à celui qui suit les traces des prophètes, des véridiques, des martyrs et des vertueux pour être avec eux dans les plus hauts de `illiyîn. Œuvrer dans la voie que Allâh agrée est un honneur pour celui qui le fait. Œuvrer dans la voie que Allâh agrée élève l’état de celui qui le fait. Construire dans la voie que Allâhagrée élève le degré de celui qui le fait. Pour cela,Allâh ta`âlâdit à propos de son esclave agrééMouHammad `alayhi S-Salâtou wa s-salâm:

﴿وَرَفَعْنَا لَكَ ذِكْرَكَ (٤)

ce qui signifie : « Nous avons élevé l’évocation de ton nom » [Sôurat Ach-CharH / 4].

 Celui qui est agréé selon le jugement de Allâh, c’est celui qui est dans l’état que Allâhagrée, c’est celui qui s’attache à la Loi de Allâhqui accomplit les devoirs et qui évite les péchés. Celui-là lorsqu’il meurt, il ne sera pas supplicié dans sa tombe ni dans son au-delà. Les prophètes de Allâh`azza wa jall, leurs degrés sont les plus hauts des degrés. Ni les anges, ni les saints parmi les humains ne sont égaux à eux quelque soit le sérieux dont ils font preuve dans l’obéissance et dans l’adoration. Abou Bakr n’arrivera pas au degré de `Îçâ ou de Môuçâ. Et `Oumar Ibnou l-KhaTTâb et `Outhman et `Aliyy n’arriveront pas à un des prophètes quel que soit leur ardeur dans l’obéissance. Le statut de prophète ne peut pas être acquis, c’est Allâh ta`âlâ qui spécifie parmi Ses esclaves des êtres qu’Il agrée et dont Il fait des prophètes annonciateurs de bonnes nouvelles et avertisseurs d’un châtiment. En raison du haut degré de MôuçâIbnou `Imrân, Allâh dit à son propos :

﴿وَكَانَ عِندَ اللهِ وَجِيهًا (٦٩)

ce qui signifie :« Et il a un haut degré selon le jugement de Allâh. »[Sôurat Al-‘AHzâb/69]

 Qu’ilssont étonnants ces gens-là qui prétendent des choses contraires au taSawwouf et qui attribuent au prophète de AllâhMôuçâ que Allâh lui aurait dit : « est ce que tu penses que tu es meilleur que le chien galeux ? Et il a dit : « Non » et que Allâh `azza wa jall lui aurait dit : « si tu avais répondu oui, je t’aurais effacé du registre des prophètes. »

 Est-ce que quelqu’un de sensé dit pareille parole mensongère calomnieuse à propos d’un prophète vertueux.Allâhdit à son sujet :

 ﴿وَكَانَ عِندَ اللهِ وَجِيهًا (٦٩)

ce qui signifie :« Il était parmi les hauts dignitaires de son peuple. »

 Pareilles personnes qui rapportent pareille histoire, leur exemple est comme l’exemple de ceux à qui il a été ordonné d’agir conformément à At-Tawrât mais qui ne l’ont pas fait, leur exemple est comme l’exemple d’un âne qui porte de grands livres de science.

Les esclaves agréés de Allâh ne calomnient pas les prophètes de Allâh, les esclaves agréés de Allâh ne racontent pas de fausses histoires à propos de Allâh, les esclaves agréés de Allâh ne déforment pas le Livre de Allâh. Comment l’esclave serait-il agréé selon le jugement de Allâh ? L’élévation en degré de l’esclave et son haut degré, c’est lorsqu’il s’attache à ce que Allâh lui a ordonné de faire. Il ne s’agit pas, selon le jugement deAllâhd’avoir un bel aspect, un beau visage, un ventre rempli, un cou qui est large avec des poches pleines d’argent dans différentes banques pour que la personne devienne agréée. Ce qui compte selon le jugement de Allâh tabâraka wa ta`âlâ, c’est l’attachement à la Loi de Allâh. Ce qui compte selon le jugement de Allâh ta`âlâ, c’est l’attachement à Son Livre. Selon le jugement de Allâh,après le fait d’avoir une bonne croyance, il s’agit d’accomplir ce qui est de l’intérêt des musulmans, d’œuvrer pour régler leurs affaires, les affaires des veuves, des orphelins, des pauvres et des démunis. Les esclaves agréés de Allâh ta`âlâ,ce sont les prophètes et ceux qui les ont suivis parfaitement.

Avoir un haut degré selon le jugement deAllâh, ce n’est pas avec de l’argent. L’imam Mouslim a rapporté qu’une prostituée des fils de ‘Isrâ’îl était musulmane mais fornicatrice. Elle avait vu un jour un chien cherchant autour de lui un puits, il était assoiffé près de mourir, c’est alors que cette femme a pris sa chaussure et elle a puisé dedans de l’eau à partir du puits et elle a donné à boire au chien et Allâh lui a pardonné par cela.

Qu’ont il certains alors à délaisser le fait de donnerà boire à des âmes pures ou des enfants qui pleurent ou des veuves dont l’état est déplorable, à des hommes qui ont presque des larmes qui coulent sur leurs joues à cause des soucis et des épreuves et de l’élévation des prix. Celui qui est agréé selon le jugement de Allâh,c’est comme Allâh ta`âlâ dit à propos de ‘Ibrâhîm `alayhi s-salâm :

 ﴿وَلَقَدْ ءَاتَيْنَا إِبْرَاهِيمَ رُشْدَهُ مِنْ قَبْلُ وَكُنَّا بِهِ عَالِـمِينَ(٥١)

ce qui signifie :«Nous avions accordé à ‘Ibrâhîm sa bonne guidée et Nous savions tout de lui.» [Sôurat Al-‘Anbiya’/ 51]

Il a appelé son peuple à croire en Allâh et à rejeter l’adoration des idoles mais ce à quoi ‘Ibrâhîm les a appelé ne leur a pas plu, c’est-à-dire la croyance au prophète et à l’unicité de Allâh.Ils ont dit :« Brûlez-le et soutenez vos dieux »maisAllâh ta`âlâa promis sa victoire dans Sa Parole.

﴿قُلْنَا يَا نَارُ كُونِي بَرْدًا وَسَلاَمًا عَلَى إِبْرَاهِيمَ (٦٩)

 ce qui signifie :«Nous avons dit : « Ô feu, sois fraicheur et paix pour ‘Ibrâhîm. »[Sôurat Al-‘Anbiya’/69]

 NôuH`alayhi s-salâm lui qui était dignitaire selon le jugement de Allâh a appelé son peuple durant mille années moins cinquante. Malgré cela, chaque fois qu’ils passaient auprès de lui alors qu’il construisait son navire en terre d’Irak avant le déluge, ils le frappaient Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam jusqu’à ce qu’il s’évanouissait.

Allâh ta`âlâ dit :

 ﴿وَنُوحًا إِذْ نَادَى مِن قَبْلُ فَٱسْتَجَبْنَا لَهُ فَنَجَّيْنَاهُ وَأَهْلَهُ مِنَ الكَرْبِ العَظِيمِ (٧٦)

ce qui signifie :« Et NôuH quand il a appelé auparavant et Nous l’avons exaucé. Il avait demandé à ce que sa famille soit sauvée du grand déluge. »

 Le bas-monde est une résidence d’épreuves, il se peut que le prophète soit éprouvé dans ses biens, dans ses enfants, dans sa santé, et il se peut que le mécréant ou le vil soit éprouvé dans ses biens, ses enfants et sa santé mais ce qui compte c’est d’avoir un degré selon le jugement de Allâh et non pas dans des choses que ceux qui prétendent cela font.

A propos de Dâwôud`alayhi s-salam, Allâh`azza wa jall dit :

﴿وَكُلاًّ ءَاتَيْنَا حُكْمًا وَعِلْمًا وَسَخَّرْنَا مَعَ دَاوُدَ الجِبَالَ يُسَبِّحْنَ وَالطَّيْرَ (٧٩)

 ce qui signifie :«A chacun Nous avons accordé une sagesse et une science et Nous avons asservis les montagnes pour Dâwôud qui font le tasbîH ainsi que les oiseaux. » [Sôurat Al-‘Anbiya’/ 79]

Et Il dit également :

﴿وَلِسُلَيْمَانَ الرِّيحَ عَاصِفَةً تَجْرِي بِأَمْرِهِ (٨۱)

 ce qui signifie :«A Soulaymân, il a le vent qui souffle et qui l’emporte où il veut. » [Sôurat Al-‘Anbiya’/ 81]

Et Il dit également :

﴿وَمِنَ الشَّيَاطِينِ مَنْ يَغُوصُونَ لَهُ وَيَعْمَلُونَ عَمَلاً دُونَ ذَلِكَ (٨۲)

  C’est-à-dire que Allâh a accordé à Soulaymân une souveraineté qu’il ne convient à personne après lui d’avoir. MaisSoulaymânn’a pas oublié que cette grâce provient de la part de Allâhet il n’était pas de ceux qui étaient tombés dans l’infatuation. C’était quelqu’un qui œuvrait en bien, qui était sincère et bienfaisant, qui était agréé, qui avait un haut degré selon le jugement de Allâh.

Ce n’est pas tous les humains qui sont égaux selon le jugement de Allâh. Celui qui adore Allâhn’est pas comme celui qui ne l’adore pas selon Son jugement. Celui qui croit aux Messagers n’est pas comme celui qui les insulte selon le jugement de Allâh. Celui qui fait du bien n’est pas comme celui qui fait du mal. Nous terminons par ce que Allâhtabâraka wa ta`âlâ nous a appris à propos de Son Prophète NôuH :

 ﴿رَبِّ اغْفِرْ لِي وَلِوَالِدَيَّ وَلِـمَن دَخَلَ بَيْتِيَ مُؤْمِنًا وَلِلْمُؤْمِنِينَ وَالـمُؤْمِنَاتِ وَلاَ تَزِدِ الظَّالِـمِينَ إِلاَّ تَبَارًا (۲٨)

ce qui signifie :«Seigneur, pardonne-moi ainsi qu’à mes parents et pour ceux qui sont rentrés chez moi en étant croyant et aux croyants et les croyantes, Ô Allâh augmente les injustes en perte.» [Sôurat NôuH/ 28]

Articles en Relation