Conseils sur la Nourriture en Islam

Conseils sur la Nourriture en Islam

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Allâh le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent. Et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’Islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Les Vertus et Bienfaits du Miel

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ يَخْرُ‌جُ مِن بُطُونِهَا شَرَ‌ابٌ مُّخْتَلِفٌ أَلْوَانُهُ فِيهِ شِفَاءٌ لِّلنَّاسِ ۗ إِنَّ فِي ذَٰلِكَ لَآيَةً لِّقَوْمٍ يَتَفَكَّرُ‌ونَ ﴾

Ce qui signifie : « Il sort d’elles (les abeilles) une boisson liquide qui a des couleurs différentes et qui comporte une guérison pour les gens »[sôurat an-NaHl ‘âyah 69]

Il est utile de boire de l’eau mélangée avec du miel à jeun régulièrement, cela renforce le corps et comporte une guérison comme cela est parvenu dans le Hadîth. Le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« عليكم بالشفاءين القرءانِ والعسل »

Ce qui signifie : « Utilisez les deux causes de guérison le Qour’ân et le miel » [rapporté par al-Bayhaqiyy et al-Hâkim].

Les Vertus et Bienfaits de l’huile d’olive

Le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« كُلُوا الزَّيْتَ وَادَّهِنُوا بِهِ فَإِنَّهُ مِنْ شَجَرَةٍ مُبَارَكَةٍ »

Ce qui signifie : « Mangez de l’huile de l’olive et enduisez vous le corps avec, certes il provient d’un arbre bénie » [rapporté par at-tirmîdhiyy].

Pour l’extérieur du corps l’huile d’olive ancienne a un grand profit.

Savoir se nourrir est une grande cause pour préserver sa santé

Un médecin (parmi les anciens) très réputé dans la pratique de la médecine arabe qui se nome Khâlid ibnou Kaladah a dit :

« المَعِدَةُ بَيْتُ الدَاءِ و الحِمْيَةُ رَأْسُ الدَّوَاءِ »

Ce qui signifie : « L’estomac c’est la maison des maladies et le fait de manger que ce qui est bénéfique pour la personne c’est le chef des médicaments ».

Cela veut dire que la plupart des maladies proviennent de ce que la personne mange et le fait que la personne mange ce qui est bon pour sa santé c’est le chef des médicaments.

Dans le Hadîth il est rapporté qu’il y a quatre états que l’on retrouve dans les corps.

Dans l’être humain, il y a quatre états réunis :

  • Le chaud
  • Le froid
  • Le sec
  • L’humide

Quand l’être humain naît, ces quatre états sont à égalité et après selon ce que la personne mange en grandissant ces états changent.

Exemple : si la personne est en hiver l’air est froid et elle mange des concombres qui sont eux même de type froid et elle boit avec cela du lait qui est lui-même froid alors le froid ajouté au froid ajouté au froid fait que le froid qui est dans le corps de la personne augmente et elle tombe malade.

Dans la nourriture on retrouve quelques un de ces états : dans la viande, les plantes, les fruits, les légumes il y en a parmi eux qui sont chauds et humides d’autres qui sont froids et secs d’autres qui sont froids et humides et ainsi de suite mais dans le corps humain les quatre états sont présents et meilleur c’est ce qui est chaud et humide.

Parmi les nourritures chaudes et humides il y a le pain, l’huile d’olive, les raisins secs, la viande de poulet, celle de mouton, les pois chiches, le blé concassé ( bourghoul ) et autre que cela.

Parmi les nourritures froide il y a : le lait, le riz, le poisson, les lentilles, le concombre, la pastèque, l’eau et autre que cela.

Il est rapporté que le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam, mangeait la pastèque avec des dattes et il disait :

« هَذا إِمْلاَحٌ لَهُ »

Ce qui signifie : « Ceci est une correction pour elle »

En effet nous savons que la pastèque est de type froid alors que la datte est de type chaud ainsi l’état de la datte corrige l’état de la pastèque lorsqu’ils sont consommées ensemble.

Ainsi même si une nourriture est à l’origine froide elle peut être corrigée en la combinant avec un autre type de nourriture.

Si la personne s’attache à manger ce qui est de type chaud humide ce qu’on appelle nourriture équilibrée ceci maintient les quatre états au même niveau, et s’il s’avère que l’un des états a augmenté plus que les autres alors le fait de se maintenir à manger ce qui est chaud humide rétablit les quatre états au même niveau.

La viande de poulet et la viande de mouton sont de bonnes viande contrairement à la viande de bœuf qu’il convient d’éviter de manger et si la personne veut tirer un profit de cette dernière viande, cela nécessite environ quatre heures d’activité physique car elle est dure à digérer pour l’estomac.

Ce qui est encore meilleur que la viande elle même c’est le bouillon de la viande al-marq et cela même si le bouillon est obtenu avec un petit morceau de viande, on met ce petit morceau de viande dans un récipient d’eau que l’on fait bouillir et cette eau sera appelé bouillon qui est meilleur que la viande elle-même et le bouillon de poulet est excellent.

Cela est contraire à ce que font malheureusement les gens aujourd’hui, ils cuisinent avec beaucoup de viande et très peu de bouillon alors que le fait de manger beaucoup de viande est mauvais pour le cœur ; de plus le Messager de Allâh a dit :

« أَكْثِرُوا المرق »

Ce qui signifie : « [si vous cuisinez de la viande alors] faites [en sorte qu’il y ait] beaucoup de bouillon ».

Car on fait à partir du bouillon entre autre ce qu’on appelle Ath-tharîd qui est le fait de manger le pain trempé dans une sauce tel que le bouillon de viande ou l’huile d’olive et ce qui est du même ordre et le Messager de Allâh a fait l’éloge de cette manière de manger il a dit :

« فَضْلُ الثَّرِيدِ عَلَى بَاقِي الطَّعَام كَفَضْلِ عَائِشَةَ عَلَى بَاقي النِّسَاءِ »

Ce qui signifie : « Le mérite du Ath-tharîd sur les autres nourritures est tel le mérite de `A’ichah sur le reste des femmes ».

Si le corps est froid et sec la personne n’arrive pas à mémoriser et elle oublie, si la personne continue et empire dans cet état cela peut mener à une maladie qui s’appelle as-sawdA’ et cela peut aussi mener à terme à la folie, c’est pour cela qu’il y a un exemple très connu chez les arabes et très ancien qui dit dans le sens : « Ne mangez pas le poisson avec le lait » et il est connu chez eux que c’est une cause de folie, en effet si on regarde le poisson on voit qu’il est de type froid ainsi que le lait (ce qui est pris en considération c’est que la personne multiplie ce type de nourriture ce n’est pas le simple fait qu’elle en ait mangé une fois qui fait quelle deviendra folle ou qu’elle mourra ).

Parmi les nourritures qui provoquent les même effets sur la personne si on multiplie leur consommation et qu’il convient de ne pas manger en grande quantité car elles sont entre autre une cause de folie et de as-sawdâ’ et la nourriture des djinns parmi lesquelles les fèves et les aubergines.

Si l’état froid augmente dans le corps de la personne alors la paresse s’installe dans ses capacités à mémoriser et à raisonner et la personne ne mémorise plus si elle a un texte à mémoriser.

Si le corps est froid et humide la personne ne mémorise pas et oublie mais si toutefois elle parvient à mémoriser un texte par cœur ce n’est qu’après beaucoup d’effort et un long temps.

Si le corps est chaud et sec c’est alors que la personne mémorise rapidement et oublie rapidement.

Si la personne a le corps chaud et humide alors elle mémorise rapidement et elle n’oublie pas.

Les savants recommande de boire le thé avec du lait et cela rend le thé plus bénéfique, car le thé est à l’origine chaud et ainsi bien que le thé comporte certains bienfaits le fait d’en boire trop n’est pas une bonne chose et mélangé avec le lait il est meilleur.

De même il est connu que le fait de boire une grosse quantité de café tous les jours tout en fumant une grosse quantité de cigarette est une cause de folie.

L’orange multiplie les glaires ainsi on la mange avec le sucre en été et le miel en hiver de même la pastèque il est conseillé de la manger avec du miel.

Il convient que la personne délaisse les champignons, les pommes de terre (elles font grossir sans donner des forces), éviter les fritures, les tomates…

Le jus de carotte renforce ainsi que le jus de canne à sucre, cela est puissant, et il est mieux de remplacer le sucre blanc par le sucre roux, tout comme le pain brun est meilleur que le pain blanc c’est-à-dire le pain d’orge ou de seigle qui est meilleur que le pain de blé.

Il est rapporté que le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam n’a jamais mangé de pain blanc et ce bien qu’il existait à son époque et il mangeait du pain brun.

Le thym – za`Tar – c’est bien de le manger mélangé avec de l’huile d’olive et c’est bon pour l’intelligence ainsi que la mémoire.

Les pois chiches en purée avec de l’huile d’olive et du pain, c’est une nourriture chaude et humide.

Les œufs il ne convient pas de les cuire jusqu’à ce que le jaune devienne sec il convient qu’il soit un peu humide sinon il devient chaud et sec, ainsi il sera bon pour la mémoire car il est chaud et humide.

Les pommes sont bonnes pour le sang et le cœur.

Si une personne mange un repas sans viande c’est mieux qu’elle boive une demi heure après le repas.

Si une personne mange un repas avec viande elle boit deux heures après.

Ainsi quand la personne mange la nourriture va à l’estomac, qui l’envoie au foie qui la transforme et quand la personne boit juste après avoir mangée tous remonte et le travail est interrompu.

Le mieux c’est de faire une sauce et de tremper le pain dedans.

[Exemple de tharîd : morceaux de pain dans l’assiette avec du thé versé dessus, juste après que il s’imbibe ensuite on verse le lait].
La courgette c’est l’ami du ventre.

Marcher une heure par jour avec une marche rapide c’est bon pour la santé.

Mouton, agneau, poulet, sont des bonnes viandes.

Fèves et aubergines, sont des causes de cancer.

7 raisins secs (raisins noir), huile d’olive le matin à jeun c’est bon pour la santé.

Le jus de raisin renforce ainsi que les fruits secs.

L’eau est froid est humide

La pastèque est froide et humide

Le miel est chaud et sec

Pour les glaires, l’eau de mer c’est bon ainsi que l’huile d’olive sur le corps en se mettant au soleil.

Par ailleurs, il convient, pour profiter le plus des bienfaits des fruits c’est de les consommer avant le repas, et non pas après. Car consommer les fruits après le repas ils altèrent le repas, à cause du sucre (jus) [léger, rapide] qu’ils contiennent. Et les consommer une demi heure avant le repas est encore mieux. Et ce n’est pas une condition de consommer des fruits tous le jours ; mais si la personne a besoin pour sa santé d’en consommer tous les jours elle fait.

Il est connu que tous les Prophètes, ainsi que les saints veillaient à manger peu, sans pour autant entraîner de nuisance à leurs corps. En effet, le fait de manger peu au point de nuire au corps, est interdit.

Mais manger une petite quantité sans que cela ne nuise au corps, cela est digne d’éloge selon le jugement de Dieu. Ceci est la manière de vivre des Prophètes et des vertueux au sein de leur communauté. Notre maître MouHammad, que Dieu l’élève davantage en degré, était parmi ceux qui appliquaient le plus cette noble habitude. Il disait, que Dieu l’élève d’avantage en degré :

« مَا مَلأَ ابنُ ءَادَمَ وِعَاءًا شَرًّا مِنْ بَطْنِهِ ، بِحَسْبِ ابْنِ ءَادَمَ لُقَيْمَاتٍ يُقِمْنَ صُلْبَهُ فَإن كَانَ ولا بُدَّ فَثُلُثٌ للطَّعَام وثُلُثٌ للشَّراب وثُلُثٌ لِلنَّفَسِ »

ce qui signifie : « Le fils de ’Adam n’a pas rempli un récipient pire que son ventre. Alors, que quelques bouchées pour maintenir son corps en bonne santé, sont suffisantes au fils de ’Adam. S’il ne veut vraiment pas se limiter à cela, alors qu’il consacre un tiers pour le repas, un tiers pour la boisson et un tiers pour l’air ». Sa parole, que Dieu l’élève davantage en degré, ce qui signifie : « Le fils de ’Adam n’a pas rempli un récipient pire que son ventre. Alors, que quelques bouchées pour maintenir son corps en bonne santé … » veut dire un nombre de bouchées ne dépassant pas les dix.  » louqaymât – des bouchées- » c’est un pluriel, mais de faible nombre. Le pluriel de ce qui est peu, c’est ce qui est en-dessous de onze : la dizaine et ce qui est en-dessous. Il a dit, que Dieu l’élève davantage en degré, ce qui signifie : «…Alors, que quelques bouchées, pour maintenir son corps en bonne santé, sont suffisantes au fils de ’Adam… » cela veut dire qu’elles entretiennent sa force et l’empêchent de faillir. ce qui signifie : « S’il ne veut vraiment pas se limiter à cela, alors qu’il consacre un tiers pour le repas, un tiers pour la boisson et un tiers pour l’air ». C’est ainsi le Noble Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam incitait à manger peu, et il était parmi ceux qui appliquaient le plus cette honorable manière.

Par ailleurs la bonne habitude, [si on ne jeûne pas] est de manger deux fois par jour , [ainsi faisaient le Prophète et ses compagnons] et cela est l’habitude des arabes avant, [et parfois ils consommaient quelque choses de léger après l-`aSr comme boire du lait].

La Médecine Arabe. Médecine des Humeurs

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allâh, le Créateur du monde.

Articles en Relation

2 Comments

  1. Abou ouways

    Pour l’eau mélangé avec le miel, on mélange le miel dans de l’eau froide ou tiède ? Baaraka llaahou fiikoum

Les commentaires sont fermés