L’Islam est une condition de l’acceptation des bonnes œuvres

L’Islam est une condition de l’acceptation des bonnes œuvres

بِسْمِ اللهِ الرحْمَنِ الرحِيم

Télécharger l’audio : La foi et ce qui l’annule

Avoir une bonne croyance est une condition pour l’acceptation des bonnes œuvres. Ainsi sans la bonne croyance de l’Islam, il n’y a pas de récompense dans l’au-delà.

Allâh Ta`âlâ dit :

﴿ مَثَلُ الّذِينَ كَفَرُواْ بِرَبِّهِمْ أَعْمَالُهُمْ كَرَمَادٍ اشْتَدّتْ بِهِ الرِّيحُ فِي يَوْمٍ عَاصِفٍ ﴾

(mathalou l-ladhîna kafarôu birabbihim ‘a`mâlouhoum karamâdin ichtaddat bihi r-rîHou fî yawmin `âSif)

ce qui signifie: « Les œuvres de ceux qui ont mécru, sont telle de la cendre emportée par le vent, un jour de tempête », [sôurat Ibrâhîm / ‘âyah 18].

Le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« وَأَمَّا الْكَافِرُ فَيُطْعَمُ بِحَسَنَاتِهِ فِي الدُّنْيَا حَتَّى إِذَا أَفْضَى إِلَى الْآخِرَةِ لَمْ يَكُنْ لَهُ حَسَنَةٌ يُعْطَى بِهَا خَيْرًا »

(wa ‘amma l-kâfirou fayouTamou biHasanâtihi fi d-dounyâ Hattâ ‘idhâ ‘afDâ ‘ila l-‘âkhirah lam yakoun lahou Haçanatoun you`Tâ bihâ khayrâ)

ce qui signifie: « Quant au mécréant il sera rétribué pour ses bonnes œuvres dans cette vie, mais dans l’au-delà il n’aura aucune récompense », rapporté par l’imam AHmad.

L’imam Abôu Hanîfah que Dieu l’agrée a dit : « il n’est pas de foi pour une personne sans Islam ni d’Islam pour une personne sans foi, ils sont liés l’un à l’autre comme le sont la face et le revers d’une même chose ».

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ قُلْ يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لِمَ تَكْفُرُونَ بِآيَاتِ اللهِ وَاللهُ شَهِيدٌ عَلَى مَا تَعْمَلُونَ ﴾

(Qoul yâ ‘ahla l-kitâb lima takfourôuna bi ‘âyâti l-Lâhi wa l-Lâhou chahîdoun `alâ mâ ta`malôun)

ce qui signifie: « Dis ô vous les gens du livre pourquoi vous êtes mécréants en les ‘âyah de Allâh et Allâh est Témoin de ce que vous faites », [sôurat ‘Ali `Imrân / ‘âyah 98]. Ce verset indique qu’ils sont mécréants car ils ont falsifié les livres révélés. Les gens du livre veut dire ceux qui se réclament du livre et ne veut pas dire qu’ils suivent le livre.

Allâh Ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré :

﴿ وَلَوْ آمَنَ أَهْلُ الْكِتَابِ لَكَانَ خَيْرًا لَّهُم ﴾

(wa law ‘âmana ‘ahlou l-kitâb lakân khayran lahoum)

ce qui signifie: « Et si les gens du livre avaient cru cela aurait été mieux pour eux », [sôurat ‘Ali `Imrân / ‘âyah 110].

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân au sujet des gens du livre:

﴿ يُحَرِّفُونَ الْكَلِمَ عَنْ مَوَاضِعِهِ ﴾

Ce qui signifie: « Ils falsifient les expressions du livre », [sôurat ‘Ali `Imrân ‘âyah 46]. Les gens du livre se réclament de la Thora et de l’Évangile mais ils les ont falsifiés.

Il y a parmi les gens du livres qui se sont convertis à l’Islam à l’époque du Prophète MouHammad tel que le roi Négus de l’Abyssinie qui était chrétien puis il s’est converti à l’Islam et devenu un bon musulman et de même le savant des juifs à Médine `Abdou lLâh ibnou salâm qui s’est converti à l’Islam après avoir posé trois questions au prophète MouHammad Salla lLâh alayhi wa sallam. Ce sont ces gens du livre qui se ont convertis à l’Islam que le Qour’ân désigne par croyants comme cela est expliqué dans le tafsir exégèse de at-Tabariyy et fakhrou d-dîn ar-Raziyy.

Allâh ta`âlâ dit :

﴿ كَانَ النَّاسُ أُمَّةً وَاحِدَةً فَبَعَثَ اللَّـهُ النَّبِيِّينَ مُبَشِّرِ‌ينَ وَمُنذِرِ‌ينَ ﴾

Ce qui signifie : « Les gens étaient sur une seule religion et quand certains ont mécru Dieu a envoyé les prophètes annonciateurs de bonne nouvelle et avertisseur d’un châtiment », [sôurat al-baqarah 213], c’est-à-dire tous les gens étaient sur la religion de l’Islam, à l’époque des prophète Adam, Chîth et Idris, ensuite est advenue la mécréance après la mort du prophète Idrîs. Par la suite Dieu a envoyé le prophète NôuH Noé.

Voir: La Foi Musulmane et ce qui l’Annule. Croyance Apostasie Mécréance

Articles en Relation