Rendre des Comptes le Jour du Jugement Dernier

Rendre des Comptes le Jour du Jugement Dernier

بِسمِ اللهِ الرَّحمـنِ الرَّحِيم

Louanges à Allâh, Lui Qui est Unique, Lui Qui n’a besoin de rien, Lui Qui n’est pas engendré, Qui n’engendre pas et Qui n’a nul équivalent. Je loue Allâh ta`âlâ et je L’implore de me guider sur le chemin de droiture. Je recherche Son pardon et je me repens à Lui. Je recherche la préservation de Allâh contre le mal de mon âme et de mes mauvais actes. Le bien-guidé est celui que Allâh guide, et nul ne peut guider celui qu’Il égare.

Que l’honneur et l’élévation en degrés les plus complets et les plus parfaits soient accordés à notre maître MouHammad le maître des fils de `Adnân, celui que Allâh a envoyé en tant que miséricorde pour les mondes, en tant que guide et annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur d’un châtiment. Le Prophète, qui est comme une lumière éclatante et une lune éclairante, a appelé à la religion agréée par Allâh. Allâh a guidé par lui la communauté. Il a dévoilé par lui les obscurités. Le Prophète a transmis le message. Il s’est acquitté de ce qui lui a été confié. Il a conseillé la communauté. Que Allâh le rétribue pour nous du meilleur de ce dont Il a rétribué chacun de Ses prophètes.

Je témoigne qu’il n’est de dieu que Allâh, Lui seul n’a pas d’associé. Il a envoyé Son messager avec l’enseignement de droiture et la religion de la vérité. Je témoigne que notre maître MouHammad est Son esclave et Son messager. Que Allâh l’honore ainsi que tous les messagers qu’Il a envoyés.

Esclaves de Allâh, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de Allâh Al-`Aliyy, Al-`ADHîm, Celui Qui dit dans Son Livre :

﴿ وَأَنَّ السَّاعَةَ آتِيَةٌ لَّا رَيْبَ فِيهَا وَأَنَّ اللَّهَ يَبْعَثُ مَن فِي الْقُبُورِ ﴾

(Wa ‘anna s-sâ`ata ‘âtiyatoun lâ rayba fîhâ wa ‘anna l-Lâha yab`athou man fi l-qoubôur)

ce qui signifie : « Le jour du Jugement viendra sans aucun doute et Allâh ressuscitera ceux qui sont dans leurs tombes. » [sôurât Al-Hajj / 7].

Al-Hâkim a rapporté un Hadîth de `Abdou l-Lâh Ibnou `Oumar qui a dit que, le Prophète صلى الله عليه وسلّم a dit :

 « مَنْ أَحَبَّ أَنْ يَنْظُرَ إِلى يَوْمِ القِيامَةِ فَلْيَقْرَأْ إِذا الشَّمْسُ كُوِّرَتْ »

ce qui signifie : « Celui qui veut avoir un regard sur le jour du Jugement, qu’il récite إِذَا الشَّمْسُ كُوِّرَتْ ‘idha ch-chamsou kouwwirat ».

﴿ إِذَا الشَّمْسُ كُوِّرَتْ (۱) وَإذَا النُّجُومُ انكَدَرَتْ (٢) وَإذَا الجِبَالُ سُيِّرَتْ (٣) وَإذَا العِشَارُ عُطِّلَتْ (٤) وَإذَا الوُحوشُ حُشِرَتْ (٥) وَإذَا البِحَارُ سُجِّرتْ (٦) وَإذَا النُّفُوسُ زُوِّجَتْ (٧) وَإذَا الـمَوْءُودَةُ سُئِلَتْ (٨) بِأَيِّ ذَنبٍ قُتِلَتْ (٩) ﴾

(‘idha ch-chamsou kouwwirat ;wa ‘idha n-noujôumou nkadarat, wa ‘idha l-jibâlou souyyirat ; wa ‘idha l-`ichârou `ouTTilat ; wa ‘idha l-wouHôuchou Houchirat ; wa ‘idha l-biHârou soujjirat ; wa ‘idha n-noufôuçou zouwwijat, wa ‘idha l-maw’ôudatou sou’ilat ; bi ‘ayyi dhanbin qoutilat) [sôurat At-Takwîr / 1 à 9]

C’est-à-dire, lorsque les parties du soleil seront rassemblées les unes avec les autres, que le soleil sera jeté, et que sa lumière aura disparu. Et lorsque les étoiles vont tomber du ciel et que les montagnes seront arrachées de la terre puis aplaties, tout comme au début de la création, quand la terre ne comportait ni montagnes ni vallées.

Et lorsque les chamelles enceintes depuis plus de dix mois seront laissées, sans berger pour les faire paître ni les traire car les gens seront tellement préoccupés par les sujets de l’au-delà.

Et lorsque les animaux seront réunis après la Résurrection pour que le talion soit appliqué pour les uns contre les autres puis tous seront transformés après cela en terre ; tout cela par manifestation de l’équité de Allâh. En effet, il n’y a pas de responsabilité pour les animaux. Et lorsque les mers seront attisées de feu.

﴿ وَإِذَا النُّفُوسُ زُوِّجَتْ (٧) ﴾

(wa ‘idha n-noufôuçou zouwwijat)

C’est-à-dire, lorsque les âmes seront réunies en couple : les vertueux avec les vertueux au paradis et les pervers avec les pervers en enfer..

﴿ وَإِذَا الـمَوْءُودَةُ سُئِلَتْ (٨) بِأَىِّ ذَنبٍ قُتِلَتْ (٩) ﴾

(wa ‘idha l-maw’ôudatou sou’ilat ; bi ‘ayyi dhanbin qoutilat)

Al- maw’ôudah est la fille qui est enterrée vivante, c’était une pratique pendant la jâhiliyyah. Pendant la jahiliyyah, il arrivait souvent à un homme, lorsque sa femme accouche d’une fille, d’enterrer la fille vivante ; soit par crainte qu’elle ne soit faite prisonnière et qu’elle ne devienne esclave, soit par crainte de la pauvreté.

La question posée à cette femme enterrée vivante est : « Pour quel péché as-tu été tuée ? » C’est un blâme pour celui qui l’a enterrée vivante. Et sa réponse est : « Je n’ai commis aucun péché ! »

﴿ وَإِذَا الصُّحُفُ نُشِرَتْ ﴾

(wa ‘idha S-SouHoufou nouchirat)

 

C’est-à-dire, les livres des œuvres, sur lesquels les anges ont inscrit ce que les gens ont fait comme bien et ce qu’ils ont fait comme mal, seront diffusés au jour du Jugement pour que chacun lise ce qu’il y a dans son livre.

Ibnou Hibbân rapporte que le Messager de Allâh صلى الله عليه وسلّم a dit :

« يُدْعَى أَحَدُهُمْ فَيُعْطَى كِتابَهُ بِيَمينِهِ ويُمَدُّ لَهُ فى جِسْمِهِ سِتّونَ ذِراعًا ويُبَيَّضُ وَجْهُهُ ويُجْعَلُ عَلى رَأْسِهِ تاجٌ مِنْ لُؤْلُؤٍ يَتَلأْلأُ، قالَ فَيَنْطَلِقُ إِلى أَصْحابِهِ فَيَرَوْنَهُ مِنْ بَعيدٍ فَيَقولونَ اللَّهُمَّ بارِكْ لَنا فى هَذا حَتَّى يَأْتِيَهُمْ فَيَقولَ أَبْشِرُوا فَإِنَّ لِكُلِّ رَجُلٍ مِنْكُمْ مِثْلُ هَذا »

ce qui signifie : « L’un d’entre eux sera appelé et il lui sera remis son livre à sa main droite. Son corps sera agrandi de soixante coudées, son visage sera blanc et il lui sera placé une couronne de perles qui scintillent sur sa tête. Il va revenir auprès de ses compagnons qui, en le voyant de loin, ils vont lui dire : Ô Allâh, accorde-nous des bénédictions en cet homme, Jusqu’à ce qu’il les rejoint, il leur dira alors : je vous annonce la bonne nouvelle, chacun d’entre vous aura pareil que moi. »

Allâh `azza wa jall dans Son Livre :

﴿ فَأَمَّا مَنْ أُوتِىَ كِتَابَهُ بِيَمِينِهِ فَيَقُولُ هَآؤُمُ اقْرَءُوا كِتَابِيَهْ ﴾

ce qui signifie « Quant à celui qui a reçu son livre à sa main droite, il va dire :  lisez le livre de mes actes ! » [sôurât Al Hâqqah ‘âyah 19].

Le fait que le livre soit reçu à la main droite est une preuve que la personne est sauvée. Après cela, le croyant sera tellement heureux de savoir qu’il fait partie de ceux qui sont sauvés, qu’il va le manifester à d’autres personnes qui seront alors heureuses pour lui.

Ô Allâh, fais que nous soyons de ceux qui sont sauvés au jour du Jugement, ô Toi Le Seigneur des mondes.

Donc, celui qui reçoit son livre à sa main droite, il sera dans une vie paisible. Car, il aura eu la récompense et aura eu la garantie qu’il ne sera pas châtié.

Mes frères de Foi, Quant à celui qui fait partie des perdants qui vont à leur perte au jour du Jugement celui qui reçoit son livre à sa main gauche, il trouvera sa mauvaise fin qui lui a été dévoilée. Il va souhaiter n’avoir pas reçu son livre en raison de ce qu’il voit comme laideur de ses actes. Il va souhaiter que Allâh ne l’ait pas ressuscité pour l’interrogatoire. Il dira ce qui signifie : « Si seulement, c’était la dernière ! » c’est-à-dire la vie du bas monde et qu’il n’y a plus de résurrection après.

Al-Boukhâriyy a dit :

 « القاضِيَةَ الـمَوْتَةَ الأُوْلَى الَّتِي مُتُّهَا لَمْ أُحْيَ بَعْدَهَا »

ce qui signifie : « Il regrette que sa première mort n’a pas été la « définitive » après laquelle il n’est pas ressuscité ».

L’argent qu’il possédait dans le bas monde ne repousse pas de lui le châtiment de Allâh. Le pouvoir, la souveraineté et la force qu’il avait dans le bas monde lui seront ôtés. Il sera dit ce qui signifie : « Emmenez-le ! Attachez ses mains à son cou et enfoncez-le dans le feu de l’enfer ! »

Il a été dit qu’il y aura une chaîne qui lui sera entrée par sa bouche, sa longueur est de soixante-dix coudées et elle sortira par son derrière. Ô Allâh préserve- nous de Ton châtiment, ô Toi Le Seigneur des mondes.

Quelle est la raison du châtiment pour le mécréant ? La mécréance fait mériter le châtiment, c’est-à-dire pour celui qui meurt en étant chargé d’une mécréance. La mécréance fait mériter le châtiment éternel qui n’a pas de fin.

Allâh ta`âlâ dit :

﴿ إِنَّ اللهَ لَعَنَ الْكَافِرِينَ وَأَعَدَّ لَهُمْ سَعِيرًا (٦٤) خَالِدِينَ فِيهَآ أَبَدًا لاَّ يَجِدُونَ وَلِيًّا وَلاَ نَصِيرًا (٦٥) يَوْمَ تُقَلَّبُ وُجُوهُهُمْ فِى النَّارِ يَقُولُونَ يَا لَيْتَنَآ أَطَعْنَا اللهَ وَأَطَعْنَا الرَّسُولاَ ﴾

(Inna l-Lâha la`ana l-kâfirîna wa ‘a`adda lahoum sa`îrâ ; Khâlidîna fîhâ ‘abadan lâ yajidôuna waliyyan walâ naSîrâ ; Yawma touqallabou woujôuhouhoum fi n-nâri yaqôulôuna yâ laytanâ aTa`na l-Lâha wa ‘aTa`na r-raçôulâ) [sôurat Al-‘AHzâb ‘âyah 64 à 66]

Ce qui signifie: « Certes Dieu a maudit les mécréants et leur a réservé l’enfer, Ils y resteront éternellement sans fin, Ils ne trouveront ni alliés, ni secoureur. Le jour où leurs visages se retourneront dans le feu ils diront ah si nous avions obéi à Dieu et si nous avions obéi au prophète ».

Ainsi Allâh n’accordera pas sa Miséricorde aux mécréants et Il leur a préparé l’enfer. Et ce, qu’il s’agisse d’un mécréant qui né de parents mécréants ou qui est né d’un ascendant musulman et qui a apostasié par la suite à cause d’une croyance de mécréance. C’est le cas de celui qui croit que Allâh est un corps ou qui croit que Allâh habite le ciel ou qui croit que Allâh est assis ou établi au dessus du Trône ou qu’il est diffus dans tous les endroits. Voir: Comment le Musulman Préserve sa Foi. Éviter Apostasie, Mécréance, Blasphème

Il peut s’agir de quelqu’un qui a apostasié à cause d’un acte de mécréance, par exemple pour avoir marché sur le livre du Qour’ân tout en sachant que ce sur quoi il marche, est le livre du Qour’ân. Ou bien s’il le jette à la poubelle, tout en sachant que ce qu’il a jeté est bien le MouSHaf, le livre du Qour’ân. Que Dieu nous en préserve.

Il peut s’agir de quelqu’un un qui a apostasié pour avoir dit une parole de mécréance. C’est le cas de celui qui, quand il se met en colère, insulte Le Seigneur des mondes ou bien dit : « Ô toi fils de dieu ! », ou se moque d’une chose faisant partie de la religion tout comme cela est parvenu de la part de certains impudents qui racontent ce qu’on appelle de nos jours des blagues, qui comportent des choses qui reviennent à attaquer la religion pour faire rire les gens.

Par conséquent, ils sortent de l’Islam pour tomber dans la mécréance et l’égarement sans s’en rendre compte. Et il se peut qu’ils ne reviennent pas dans l’Islam car ils pensent qu’ils sont toujours dans l’Islam. Et ce, du fait qu’ils sont tellement loin des assemblées de science de la religion et tellement plongés dans le bas monde et dans ses plaisirs. Ils persistent ainsi sur leur mécréance jusqu’à ce que leurs âmes leurs soient retirées. Que Dieu nous préserve. Ils seront dans le châtiment de l’enfer où ils resteront éternellement.

Dans le Hadîth qoudsiyy, Al-Boukhâriyy a rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلّم a dit que Allâh tabâraka wa ta`âlâ dit à celui d’entre les gens de l’enfer qui a le châtiment le moins intense :

 « لَوْ كانَتْ لَكَ الدُّنْيا وما فيها أَكُنْتَ مُفْتَدِيًا بِها ؟ »

ce qui signifie : « Si tu avais possédé tout le bas monde et ce qu’il contient est-ce que tu ne les donnerais pas en compensation pour que tu puisses sortir de l’enfer ? il répondra : oui ».

Allâh `azza wa jall lui dit :

« قَدْ أَمَرْتُكَ بِأَهْوَنَ مِنْ هَذا وَأَنْتَ فى صُلْبِ ءادَمَ أَنْ لا تُشْرِكَ فَأَبَيْتَ إِلاَّ الشِّرْكَ »

ce qui signifie : « Je t’ai ordonné ce qui est moindre que cela et plus facile alors que tu étais encore parmi les âmes que Allâh a fait sortir du dos de ‘Âdam. Il s’agissait de ne pas attribuer d’associé à Allâh, mais tu as refusé et tu Lui as attribué des associés. »

Ô Allâh, Toi Qui fait changer les cœurs, fais que nos cœurs persévèrent sur la religion que tu agrée et fais-nous sortir de ce bas monde tout en ayant la Foi complète et préserve- nous du châtiment le jour où tu rassembles Tes esclaves, ô Toi Le Seigneur des mondes.

Après avoir dit mes propos, je demande à ce que Allâh me pardonne ainsi qu’à vous.

Articles en Relation

1 Comment

  1. Sunnite

    Ta mère t\’a mis au monde ô fils de Adam tu pleurais et les gens autour de toi riaient heureux de joie. Assure toi quand les gens pleureront le jour de ta mort, que toi tu sera heureux riant de joie.

Les commentaires sont fermés