Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Le Gain Usuraire Prêt avec Intérêt Ar-Ribâ

Le Messager de AllAh a dit : « كُلُّ قَرْضٍ جَرَّ مَنْفَعَة فَهو رِبا » qui signifie : « Tout prêt où il est conditionné un intérêt c'est un gain usuraire », [rapporté par al-Bayhaqiyy]. Et il a dit aussi : « لَعَنَ اللهُ ءَاكِلَ الرِّبا وَمُوكِلَهُ وَكَاتِبَهُ وَشَاهِدَيْهِ » qui signifie : « AllAh maudit celui qui consomme le gain usuraire, celui qui le donne, celui qui l’écrit et ses deux témoins » [rapporté par Abôu Dâwôud]. Le gain usuraire (ar-ribâ) est interdit : le pratiquer, le consommer, le prendre, le noter et être témoin de son contrat.

https://www.islam.ms/?p=199

Le Jour du Jugement Dernier en Islam

Le jour dernier c'est le jour du jugement. Il commence avec la sortie des gens de leurs tombes et se termine lorsque les gens du paradis seront établis au paradis et les gens de l'enfer en enfer. Il y aura des situations difficiles auxquelles les croyants pieux échapperont. Leurs œuvres, qu'elles soient de bien ou de mal, leur seront exposées. Leurs œuvres seront pesées avec une balance. Le non-croyant n'aura aucune bonne action.

https://www.islam.ms/?p=50

Le Paradis et l'Enfer Géhenne. Au-Delà

Allāh Ta`âlâ dit dans le Qour'ân ce qui signifie: « Celui qui obéit à Allāh et à Son messager, Allāh le fera entrer dans des jardins sous lesquels coulent des rivières, ils y demeureront éternellement et c'est cela la grande réussite ». Et Il dit aussi ce qui signifie: « Certes, Allāh a maudit les non-croyants et leur a préparé l'enfer où ils resteront éternellement, à jamais. Ils ne trouveront personne à qui s'en remettre ni personne pour les soutenir »

https://www.islam.ms/?p=80

Apostasie: actes et paroles qui annulent l'Islam

La règle est que toute croyance, tout acte ou toute parole qui signifie un rabaissement à l'égard de Allāh, de Ses Livres, de Ses messagers, de Ses anges, des signes emblématiques de la religion agréée par Allāh, de Ses lois, de Sa promesse ou de Sa menace est une mécréance. Que cela soit en étant sérieux, en plaisantant ou en colère.

https://www.islam.ms/?p=96

Signification de je témoigne que Mouḥammad est le Messager de Dieu Allāh

La signification de 'ach-hadou 'anna Mouḥammadan raçôulou l-Lâh (je témoigne que Mouḥammad est le messager de Dieu) est: Je sais, je crois et je reconnais que Mouḥammad, fils de `Abdou l-Lâh, est l'esclave de Allāh et Son messager envoyé à tous les humains et aux jinn. Il s’en suit la croyance qu'il est né à La Mecque, qu’il a reçu la mission de prophète alors qu'il y résidait et qu'il a émigré à Médine où il a été enterré. Ce témoignage comprend qu'il est véridique en toutes les choses qu’il a fait savoir et qu’il a transmises de la part de Allāh

https://www.islam.ms/?p=101

La Zakât Aumône Obligatoire en Islam

La zakât est l’un des principaux devoirs de l’Islam, c’est un des sujets les plus éminents de l’Islam. Celui pour qui c’est un devoir de payer la zakât.

https://www.islam.ms/?p=279

Incitation à entretenir les relations avec les proches parents et mise en garde contre leur rupture

Parmi les points sur lesquels la Loi a insisté, il y a l’entretien des relations avec les proches parents, c’est un caractère que nous a enseigné le Messager de Allāh par son comportement et par sa parole. Ainsi, le Messager de Allāh, notre maître Mouḥammad, quand Jibrîl `alayhi s-salâm est venu la première fois avec la Révélation, il a mentionné ce qu’il a vu comme descente de l’Ange à la dame Khadîjah, et qui lui a dit ce qui signifie: « Persévère, ô toi fils de l’oncle et à toi la bonne nouvelle. Certes, tu entretiens les relations avec les proches parents, tu dis vrai quand tu parles, tu combles les besoins, tu honores l’invité et tu aides face aux épreuves ». [Rapporté par Al-Boukhâriyy]

https://www.islam.ms/?p=289

La biographie du troisième calife: le compagnon `Outhmân Ibnou `Affân

`Outhmân a eu la charge du califat de l’an 24 à l’an 36 de l’hégire. L’empire musulman s’est agrandi durant cette période. `Outhmân a joué un rôle décisif dans la diffusion du Mouṣ-ḥaf (le livre du Qour'ân). Durant son califat, il a repris les feuillets rassemblés par Abôu Bakr et les a fait vérifier et confirmer par les compagnons avant de les faire copier en un seul livre. Il a diffusé plusieurs exemplaires de ce livre dans l’empire musulman pour qu’ils servent de référence.

https://www.islam.ms/?p=318