Allâh existe sans endroit.

Allâh existe sans endroit.

بِسمِ اللهِ الرَّحمـنِ الرَّحِيم

Bismi l-Lâhi r-RaHmâni r-RaHîm

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Louanges à Allâh Seigneur des mondes, que Allâh honore et élève davantage en degrés notre maître MouHammad et qu’Il préserve sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle.

Esclaves de Allâh, je vous recommande de faire preuve de piété à l’égard de Allâh Al-`Aliyy, Al-Qadîr, Lui Qui dit dans Son Livre exempt de tout défaut :

﴿ وَمَن يُشَاقِقِ الرَّسُولَ مِن بَعْدِ مَا تَبَيَّنَ لَهُ الْهُدَى وَيَتَّبِعْ غَيْرَ سَبِيلِ الْمُؤْمِنِينَ نُوَلِّهِ مَا تَوَلَّى وَنُصْلِهِ جَهَنَّمَ وَسَاءتْ مَصِيرًا

 (wa man youchâqiqi r-raçôula min ba`di mâ tabayyana lahou l-houdâ wa yattabi` ghayra sabîli l-mou’minîna nouwallihî mâ tawallâ wa nouSlihî jahannama wa sâ’at maSîrâ)

Ce qui signifie : « Celui qui s’écarte de la voie du Messager, après qu’il a eu connaissance de la bonne guidée, et suit une voie autre que celle des croyants, Nous lui ferons subir dans l’au-delà ce qu’il mérite, Nous le ferons entrer en enfer. Et quelle mauvaise demeure que l’enfer ! » [sôurât An-Niçâ’ / 115].

Mes frères de foi, cette honorable ‘âyah indique que celui qui veut être sauvé doit s’attacher à la voie suivie par les croyants,  c’est-à-dire ce sur quoi les savants des musulmans ont été unanimes. Ainsi, celui qui se détourne de cela, sa rétribution sera l’enfer. Et quelle mauvaise rétribution !

Parmi les fondements de la croyance des musulmans, indiqués par les preuves et par les arguments catégoriques tirés à partir du Qour’ân, du Hadîth, de la raison et de l’unanimité –al-‘ijmâ`-, il y a l’exemption de Allâh soubHânahou wa ta`âlâ de la localisation dans un endroit ou du fait d’être diffus dans tous les endroits. Notre Seigneur soubHânahou wa ta`âlâ est le Créateur des endroits, Il existe avant l’existence de tous les endroits, sans en avoir besoin. Ensuite, Il a créé les endroits et après les avoir créés, Il est tel qu’Il est de toute éternité, c’est-à-dire sans endroit. En effet, Allâh soubHânah fait changer les choses alors que Lui-même ne change pas, tout comme cela s’est répandu parmi les musulmans du commun ainsi que parmi leurs savants. En effet, si le changement était possible au sujet de Allâh, Il aurait besoin de  qui le ferait changer. Or, celui qui a besoin d’autrui ne peut être un dieu.

De plus, chers frères de foi, l’endroit est l’espace qui est occupé par un corps. Si Allâh était dans un endroit, Il serait un corps, ayant une longueur, une largeur et une épaisseur, tout comme le soleil a une longueur, une largeur, une épaisseur, un volume, une forme et un endroit. Celui qui est ainsi est sans aucun doute créé et, par conséquent, semblable aux créatures qui ont besoin de qui les a spécifiées par cet endroit, par cette largeur et par cette profondeur. Or, le fait d’avoir besoin contredit la divinité. Il est donc obligatoire selon la raison que Allâh soit exempt de l’endroit. Ce que nous avons mentionné ici est une preuve selon la raison.

Les preuves tirées des textes de la Loi, qui indiquent l’exemption de Allâh de l’endroit, ce sont des ‘âyah du Qour’ân dont cette ‘âyah explicite qui englobe beaucoup de sens, à savoir la parole de Allâh ta`âlâ :

﴿شَيْءٌ لَيْسَ كَمِثْلِهِ

(layça kamithlihî chay’)

Ce qui signifie : « Rien n’est tel que Lui » [sôurât Ach-Chôurâ / 11].

En effet, si quelqu’un prétendait que Allâh est dans un endroit, sa parole signifierait que Allâh  a des semblables ; et cela contredirait cette ‘âyah. Cette ‘âyah explicite est suffisante pour exempter Allâh de la localisation dans un endroit et dans une direction. Plus encore, elle L’exempte de toutes les caractéristiques des créatures.

Quant à la preuve à partir du Hadîth à ce sujet, il y a ce qu’ont rapporté Al-Boukhâriyy, Al-Bayhaqiyy et d’autres avec une forte chaîne de transmission. Ainsi, le Messager de Allâh a dit :

كَانَ اللهُ وَلَمْ يَكُنْ شَىْءٌ غَيْرُهُ 

(kâna l-Lâhou wa lam yakoun chay’oun ghayrouh)

Ce qui signifie : « Allâh est de toute éternité et rien d’autre que Lui n’est de toute éternité ».

Cela veut dire que Allâh existe de toute éternité, et que rien d’autre que Lui n’est de toute éternité. Rien n’existait avec Lui de toute éternité, ni l’eau, ni l’air, ni la terre, ni le ciel, ni alkoursiyy -le Piédestal-, ni al- `arch -le Trône-, ni les humains, ni les jinns, ni les anges, ni le temps, ni les endroits, ni les directions n’existaient de toute éternité. Il existe ta`âlâ avant même les endroits, sans endroit car l’endroit évidemment n’est pas Allâh fait partie, de ce qui est autre que Allâh.

C’est conformément à cela que notre maître `Aliyy, que Allâh l’agrée, a dit :

« كَانَ اللهُ وَلاَ مَكَان وَهُوَ الآنَ عَلَى مَا عَلَيْهِ كَانٌَ »

(kâna l-Lâhou wa lâ makân wa houwa l-‘âna `alâ mâ `alayhi kân)

Ce qui signifie : « Allâh est de toute éternité, et il n’y a pas d’endroit de toute éternité. Et Il est maintenant tel qu’Il était  de toute éternité ». C’est-à-dire que Allâh existe sans endroit. Et cela est clairement compris à partir du Hadîth précédent.

 Le HâfiDH Al-Bayhaqiyy a dit dans son livre Al-‘Asmâ’ou wa S-Sifât : « Parmi nos compagnons [c’est-à-dire les savants châfi`iyy ‘ach`ariyy], certains ont tiré l’argument afin de nier l’endroit au sujet de Allâh, à partir de la parole du Prophète :

« أَنْتَ الظَّاهِرُ فَلَيْسَ فَوْقَكَ شَىْءٌ وَأَنْتَ البَاطِنُ فَلَيْسَ دُونَكَ شَىْءٌ »

(‘anta DH-DHâhirou falayça fawqaka chay’ wa anta l-BâTinou falayça dôunaka chay’)

Ce qui signifie : « Tu es ADH-DHahir, rien n’est donc au-dessus de Toi et Tu es Al-BâTin,  rien n’est donc en dessous de Toi ». Al-Bayhaqiyy a dit : « Puisque rien n’est au-dessus de Lui, et puisque rien n’est en dessous de Lui, Il n’est donc pas dans un endroit ».

Mes frères de foi, comme nous l’avons cité et comme vous le savez, ce sujet fait partie des fondements de  la croyance des musulmans. Plus encore, c’est un sujet sur lequel les savants du Salâf et du Khalâf ont été unanimes. L’unanimité sur ce sujet a été rapportée par de nombreux savants comme ‘Abôu ManSôur Al-Baghdâdiyy, comme l’Imam des deux Haram Al-Jouwayniyy, comme l’Imam Ar-Râziyy et bien d’autres.

Au sujet de l’exemption de Allâh de l’endroit, il y a la parole de Al-Baghdâdiyy, tirée de son livre Al-Farqou bayna l-firaq :

وَأَجْمَعُوا ـ أَيْ أَهْلُ السُّنَّةِ ـ أَنَّهُ لاَ يَحْوِيهِ مَكَانٌ وَلاَ يَجْرِي عَلَيْهِ زَمَانٌ 

Qui signifie : « Ils -à savoir Ahlou s-Sounnah- ont été unanimes qu’Il n’est pas contenu dans un endroit et qu’Il n’est pas assujetti au temps ».

Pour cela, bien comprendre ce sujet et en maîtriser parfaitement les preuves, est essentiel. Par conséquent, à nous d’œuvrer pour maîtriser ce sujet, en comprenant et en mémorisant les preuves, en les indiquant et en les enseignant car la religion agréée par Allâh nous est extrêmement chère et que l’égarement dans la croyance mène à la perte.

Ô Allâh, fais que nous persévérions sur la croyance de vérité, Toi Qui est le plus miséricordieux des miséricordieux. Accorde-nous une forte ardeur pour soutenir cette religion par le degré du maître des envoyés. Certes, Tu es sur toute chose tout-puissant.

Après avoir dit mes propos, je demande à Allah qu’Il me pardonne ainsi qu’à vous.

Articles en Relation