Hôud et SâliH deux Prophètes Arabes. Les Prophètes sont tous Musulmans

Hôud et SâliH deux Prophètes Arabes. Les Prophètes sont tous Musulmans

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-‘Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

Hôud et SâliH sont deux Prophètes arabes. Hôud vivait au Yémen tandis que la ville de SâliH se situait entre Tabouk et Médine. Ils ont tous deux appelé les gens à suivre la religion de l’Islam, mais certains ne les ont pas suivis. Ces non croyants ont été exterminés par un châtiment violent et inattendu. Voici leur récit.

Hôud et SâliH ont appelé à l’Islam, la religion pour l’humanité

Hôud et SâliH sont deux Prophètes arabes. Il faut savoir que sur les 124 000 Prophètes que Dieu a envoyés pour guider les gens, seuls quatre étaient arabes : Hôud, SâliH, Chou`ayb et le dernier Prophète MouHammad.

Le Messager de ALLAH a dit s’agissant des prophètes :

« الأَنْبِيَاءُ إِخْوَةٌ لِعَلاّتٍ دِينُهُم وَاحِد وَأُمَّهَاتُهُم شَتَّى »

(al ‘anbiyâ’ou ‘ikhwatoun li`allât dînouhoum wâHid wa ‘oummahâtouhoum chattâ)

Ce qui signifie : « Les Prophètes sont comme des frères du même père, leur religion est la même et leurs lois diffèrent » Voir: L’Islam est la Religion de Tous les Prophètes. Unique Religion Céleste

Houd : Premier Prophète arabe

Longtemps après l’envoi de notre maître Noé (NôuH) عَلَيْهِ السَّلاَم, certaines personnes ont commis de l’association à Dieu (Allâh) en adorant autre que Lui. Ainsi, Allâh a envoyé un Prophète d’entre les arabes qui était au Yémen et s’appelait Hôud. Il fut le premier Prophète arabe, sa tribu se nommait `Ad.

Le Prophète de Allâh Hôud عَلَيْهِ السَّلاَم appelait les gens à l’Islam et disait : « Ô gens, adorez Allâh uniquement et abandonnez ce que vous adorez en dehors de Allâh. » Certains ont cru en lui, mais d’autres l’ont traité de menteur. Ceux-là, Allâh ta`âlâ les a anéantis par le vent.

Dieu dit :

وَأَمَّا عَادٌ فَأُهْلِكُوا بِرِيحٍ صَرْصَرٍ عَاتِيَةٍ (6) سَخَّرَهَا عَلَيْهِمْ سَبْعَ لَيَالٍ وَثَمَانِيَةَ أَيَّامٍ حُسُومًا فَتَرَى الْقَوْمَ فِيهَا صَرْعَى كَأَنَّهُمْ أَعْجَازُ نَخْلٍ خَاوِيَةٍ (7)

(wa ‘ammâ `âdoun fa’ouhlikôu bi rîHin SarSarin `âtiyah sakhkharahâ `alayhim sab`a layalin wa thamâniyata ‘ayyamin Houçôuman fatara l-qawma fîhâ sar`â ka’annahoum ‘a`jâzou nakhlin khâwiyah)

ce qui signifie: « quant à `Ad , ils furent détruits par un vent mugissant et furieux, que Allâh leur a envoyé durant 7 nuits et huit jours consécutifs ; tu voyais alors les gens gisant à terre comme des palmiers étêtés… » [Al-Haqqah / 6-7]

Allâh ta`âlâ leur a infligé des vents puissants qui ont duré sept nuits et huit jours continus. Ces vents les soulevaient dans les airs puis les rabattaient sur terre la tête en premier ce qui la séparait du corps. Ils en sont tous morts sauf les croyants. Ces croyants ont vécu longtemps, puis la mécréance est réapparue.

Le Prophète SâliH

Allâh a alors envoyé à la tribu de Thamoud un Messager nommé SâliH عَلَيْهِ السَّلاَم. Il les appelait à adorer Allâh, leur annonçait la bonne nouvelle et les avertissait. Certains ont cru en lui et d’autres l’ont considéré comme menteur. Allâh les a anéantis par un châtiment particulier : leurs cœurs se sont déchirés dans leurs corps suite à un seul cri de l’Ange Jibril.

Allâh ta`âlâ dit :

فَأَخَذَتْهُمُ الرَّجْفَةُ فَأَصْبَحُوا فِي دَارِهِمْ جَاثِمِينَ

(fa’akhadhat-houmou r-rajfatou fa’aSbaHôu fî dârihim jâthimîn)

ce qui signifie: « Le cataclysme les saisit et les voilà étendus dans leur demeure… » [Al-‘A`raf / 78]

Allâh les a faits périr et Il a préservé les croyants d’entre eux.

Le peuple de SâliH était arabe et son pays se trouvait entre le Hijâz (arabie) et la Jordanie.

L’histoire de la chamelle

Son peuple a demandé à notre maître SâliH d’accomplir un miracle. Ils disaient : « Nous voulons une preuve de ta véracité ; fais-nous sortir de ce rocher une chamelle ayant avec elle son petit. » Par la puissance de Allâh, SâliH عَلَيْهِ السَّلاَم a fait sortir pour eux une chamelle et son petit. Le rocher était compact, il n’avait aucune ouverture. Son peuple a alors reconnu son impuissance à le contrecarrer et s’est soumis. Cependant, Allâh les a éprouvés en leur ordonnant de consacrer un jour à l’abreuvement de la chamelle et le lendemain à celui de leur bétail. Il leur a aussi ordonné de ne pas contrarier cette chamelle. Ils ont trouvé cette situation difficile. Alors 9 personnes ont comploté pour tuer la chamelle, ils se sont exécutés et l’ont tuée. Allâh ta`âlâ dit :

وَكَانَ فِي الْمَدِينَةِ تِسْعَةُ رَهْطٍ يُفْسِدُونَ فِي الأَرْضِ وَلا يُصْلِحُونَ

(wa kâna fi l-madînati tis`atou rahtin youfsidôuna fi l-‘arDi wa lâ youSliHôun)

« Il y avait dans la ville neuf personnes qui faisaient du mal sur terre et pas le bien. » [An-Naml / 48] Ces gens-là faisaient partie du peuple du Prophète SâliH.

C’est à ce moment-là que SâliH les a avertis qu’un châtiment s’abattrait sur eux dans trois jours. Certaines personnes ont même comploté en secret pour tuer notre Prophète ainsi que sa famille mais Allâh les a fait tuer par des pierres avant qu’ils ne mettent en œuvre leur complot. Trois jours se sont écoulés puis le châtiment s’est abattu sur le peuple de SâliH. Allâh les a anéantis par un cri de Jibrîl.

Articles en Relation