Interdiction d'insulter les compagnons du Prophète

Parmi les péchés de la langue, il y a insulter les compagnons du Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam. Insulter tous les compagnons est de la mécréance ; ainsi celui qui dit qu’ils n’ont pas de mérites par rabaissement envers eux, il devient non-croyant de même celui qui dit qu’ils ne sont pas honnêtes pour transmettre la Loi, il devient non-croyant, car les compagnons sont ceux qui nous ont transmis la religion ; le Qour’ân nous est parvenu par leur voie, ainsi que tous les sujets de la religion car aucun d’entre nous n’a rencontré le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam.

Allâh ta`âlâ dit :

﴿ وَالسّابِقونَ الأَوَّلونَ مِنَ المُهاجِرينَ وَالأَنْصارِ وَالَّذينَ اتَّبَعوهُمْ بِإحْسانٍ رَّضِيَ اللهُ عَنْهُمْ وَرَضواْ عَنْهُ ﴾

(wa s-sâbiqôuna l-’awwalôuna mina l-mouhâjirîna wa l-’anSâri wa l-ladhîna t-taba`ôuhoum bi’iHsânin raDiya l-Lâhou `anhoum wa raDôu `anh)

ce qui signifie : « Les premiers prédécesseurs parmi les émigrants et les partisans et ceux qui les ont suivis avec bienfaisance, Allâh les a agréés pour leurs bonnes actions et ils ont été satisfaits de Allâh pour Ses bienfaits dans la religion et le bas monde » [sôurat At-Tawbah / 101] ; ce sont eux les saints parmi les compagnons. Insulter l’un d’entre eux est un péché plus grave que le fait d’insulter quelqu’un d’autre qu’eux [des gens du commun].

Cependant, il est permis de porter atteinte pour une cause légale à un de ceux qui étaient injustes et qui ont exagérés dans les grands péchés parmi les compagnons.

Un jour le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam est rentré dans la mosquée et il y’avait un compagnon qui faisait l’orateur, ce dernier a dit :

« من يطع الله ورسوله فقد رشد ومن يعصيهما فقد غوى »

ce qui signifie : « celui qui obéit à Allâh et à Son Messager a gagné et celui qui leurs désobéit il a perdu », le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« بأس الخطيب أنت قل و من يعص الله و رسوله »

ce qui signifie : « Quel mauvais orateur tu es ! Dis : et celui qui désobéit à Allâh et à Son Messager », car l’orateur a réuni entre Allâh et le Messager par un seul pronom ; ainsi le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam ne s’est pas tû face à ce cas qui n’est que déconseillé.

Les savants de Hadîth sont unanimes à dire que tous les compagnons sont fiables pour rapporter le Hadîth, c'est-à-dire qu’ils n’attribuent pas des paroles mensongères au Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam ; mais cela ne veut pas dire que chacun d’entre eux est pieux vertueux.

Le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam n’a jamais dit qu’aucun de mes compagnons ne tomberait dans un péché et qu’aucun ne serait châtié dans sa tombe ; ainsi dans de nombreux Hadîth il a été confirmé que des compagnons ont commis des péchés et il y a parmi eux qui ont bu de l’alcool de nombreuses fois.

Quant au Hadîth rapporté par Al-Boukhâriyy dans lequel le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam dit :

« لا تسبوا أصحابي فو الذي نفسي بيده لو أن أحدكم أنفق مثل أحد ذهبا ما بلغ مد أحدهم و لا نصيفه »

Ce qui signifie : « N’insultez pas mes compagnons - les premiers prédécesseurs parmi eux -, par Celui Qui détient mon âme par Sa puissance, si l’un de vous – du commun des compagnons – donnait en aumône l’équivalent de la montagne de ‘OuHoud en or, il n’atteindrait pas le mérite de l’un d’entre eux ni la moitié de son mérite », dans ce Hadîth, le Messager de Allâh, Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam, ne vise pas tous ses compagnons mais il vise les premiers prédécesseurs parmi les immigrants et les partisans – al-AnSâr – comme les dix qui ont reçu la bonne nouvelle d’entrer au Paradis et autres qu’eux. La cause du Hadîth est que Khâlid ibnou l-Walîd a insulté `Abdou r-RaHmân ibnou `Awf ; ainsi le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam voulait montrer que les prédécesseurs dont fait partie `Abdou r-RaHmân ibnou `Awf, personne de ceux qui n’ont pas leurs degré n’atteindra leur niveau tel que Khâlid qui ne fait pas partie des premiers prédécesseurs, en effet il est rentré en Islam au cour des deux années qui précèdent la conquête de la Mecque. Donc ce Hadîth ne vise pas qu’il est interdit de citer n’importe quel compagnon en mal dans l’absolu sinon les savants de Hadîth n’auraient pas rapportés dans leurs livres les Hadîth dans lesquels le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam blâme certains compagnons comme kirkirah et Mou`âwiyah ; ainsi il a dit au sujet de Mou`âwiyah :

« ما أشبع الله بطنه »

ce qui signifie : « Que Allâh ne lui rassasie pas le ventre ».

Et donc dire que ceux qui ont combattu `Aliyy sont des rebelles et des injustes (boughât ) ne relève pas de l’insulte envers les compagnons, car ceci fait partie de ce qui a été rapporté explicitement dans le Hadîth au sujet de certains d’entre eux à savoir ceux qui ont combattu dans la bataille de Siffîn. L’Imâm Ach-Châfi`iyy, que Allâh l’agrée, l’a dit.

En effet, Al-Bayhaqiyy a rapporté de MouHammad Ibnou Is-haq qu’il avait dit : « Ce sur quoi j’ai connu mes Chaykh, c’est que celui qui s’est rebellé et qui a remis en cause l'Emir des croyants `Aliyy dans son gouvernement était un rebelle, un injuste et c’était sur cela qu'était MouHammad Ibnou ‘Idrîs », visant par-là Ach-Châfi`iyy. Al-Bayhaqiyy a mentionné cela dans son livre Al-I`tiqâd.

L’Imam, le MouHaddith, le Châfi`iyy Sirâjou d-Dîn Ibnou l-Moulaqqin dans son Takhrij des Hadîth de Ar-Râfi`iyy qu’il a appelé Al-Badrou l-Mounîr fI Takhriji ‘AHadîthi r-Râfi`iyyi l-Kabîr a dit : « Il a été confirmé que ceux qui ont combattu `Aliyy étaient des rebelles injustes » et cela a été rapporté de lui par le HâfiDH Ibnou Hajar dans son MoukhtaSar dans lequel il a résumé justement le livre (Takhrijou l-Badri l-Mounîr) en étant en accord avec lui et en l’acceptant.

Al-Bayhaqiyy a rapporté dans As-Sounanou l-Koubrâ ainsi que Ibnou Abî Chaybah dans son MouSannaf d’après `Ammâr Ibnou Yâçîr qu’il avait dit : « Ne dites pas que les gens du Châm ont mécru mais dites : ils ont commis un grand péché et ont été injustes ». Il vise par les gens du Châm ceux qui ont combattu l’Emir des croyants `Aliyy dans la bataille de Siffîn. Il est connu que celui dont il s’agit est `Ammâr, l’un des trois compagnons (`Aliyy, Bilâl et `Ammâr) au sujet desquels le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« إنَّ الجَنَّةَ تَشْتاقُ إلى ثَلاثَةٍ »

(’inna l-jannata tachtâqou ‘ilâ thalâthah)

ce qui signifie : « Le paradis se languit de trois » [rapporté par Al-Bayhaqiyy]

D’autre part, le Prophète a dit à son sujet également :

« عَمّارُ مُلِّئَ إيماناً إلى مُشاشِهِ »

(`Ammârou mouli’a ‘îmânan ‘ilâ mouchâchihi )

ce qui signifie : « `Ammar a été rempli de foi jusqu’aux bout de ses os » [rapporté par Al-Bayhaqiyy].

Comment dès lors délaisser de telles paroles et prendre la parole de celui qui dit : « Les deux groupes étaient excusés » ou « récompensés », comment quelqu’un de raisonnable et d’objectif ira-t-il dire pareille chose alors que cela a été rapporté dans le Hadîth moutawâtir d’après le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam qu’il a dit :

« وَيْحَ عَمّارٍ تَقْتُلُهُ الفِئَةُ الباغِيَة يَدْعوهُمْ إلى الجَنَّةِ وَيَدْعونَهُ إلى النّارِ »

(wayHa `Ammârin taqtoulouhou l-fi’atou l-bâghiyah yad`ôuhoum ‘ila l-jannati wa yad`ôunahou ‘ila n-nâr)

ce qui signifie : « Pauvre `Ammâr, c’est le groupe injuste qui va le tuer, il les appellera au paradis et eux l'appelleront à l'enfer » [rapporté par Al-Boukhâriyy], Al-Boukhâriyy ayant rapporté cette expression dans le livre de la prière avec cette version-là, Ibnou Hibbân l’a également rapporté à deux reprises ; la version de AT-Tabarâniyy comporte un ajout :

« وَيْحَ عَمّارٍ تَقْتُلُهُ الفِئَةُ الباغِيَة الناكبة عن الحق »

ce qui signifie : « Pauvre `Ammâr, il va être tué par le groupe injuste, qui sont contre la vérité ».

Ce Hadîth a été rapporté par vingt-quatre compagnons. Notre maitre `Ammâr combattait avec notre maitre `Aliyy.

Allâh ta`âlâ dit :

﴿ وَإِن طَائِفَتَانِ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ اقْتَتَلُوا فَأَصْلِحُوا بَيْنَهُمَا فَإِن بَغَتْ إِحْدَاهُمَا عَلَى الْأُخْرَى فَقَاتِلُوا الَّتِي تَبْغِي ﴾

Ce qui signifie : « Si deux groupes de croyants s’entretuent alors arrangez entre eux, et si l’un des deux groupes fait preuve d’injustice sur l’autre alors combattez le groupe injuste ». Ainsi notre maître `Aliyy a agit conformément à cette ‘âyah. Et Allâh ta`âlâ dit :

﴿ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ أَطِيعُواْ اللّهَ وَأَطِيعُواْ الرَّسُولَ وَأُوْلِي الأَمْرِ مِنكُمْ ﴾

Ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru obéissez à Allâh, et obéissez au Messager ainsi qu’à ceux qui vous gouvernent (calife) », et sans aucun doute notre Maître `Aliyy gouvernait les musulmans justement et il a obtenu le pouvoir justement.

L’insulte des compagnons qui est considérée comme un grand péché, c’est comme ce que faisaient Banôu ‘Oumayyah, les Omeyyades, lorsqu’ils insultaient notre maitre `Aliyy du haut des minbar : ils le maudissaient et lui portaient atteinte, à lui et à ceux qui l’ont suivi, c’est-à-dire ceux qui ont combattu avec lui.

péchés Langue les grands péchés en Islam les péchés en Islam Ordonner le bien Péché péchés capitaux en Islam Péchés de la Langue Jurisprudence Islamique sunnite Les Péchés insulter compagnons insulter sahabah