Interdiction du Mensonge en Islam

Interdiction du Mensonge en Islam

بِسمِ اللهِ الرَّحمـنِ الرَّحِيم

Bismi l-Lâhi r-RaHmâni r-RaHîm

الحَمدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين والصَّلاةُ والسَّلامُ عَلى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ رَسُولِ اللهِ

Louanges à Allâh Seigneur des mondes, que Allâh honore et élève davantage en degrés notre maître MouHammad et qu’Il préserve sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle. Sachez que Allâh ta`âlâ dit :

 ﴿ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اتَّقُواْ اللّهَ وَكُونُواْ مَعَ الصَّادِقِين

(yâ ‘ayyouha l-ladhîna ‘âmanou t-taqou l-Lâha wa kôunôu ma`a S-Sâdiqîn)

ce qui signifie : « Ô vous qui êtes croyants, faites preuve de piété à l’égard de Allâh et soyez avec les véridiques.» [sôurat At-Tawbah / 119]. Mes frères de Foi, Allâh soubHânahou wa ta`âlâ nous a ordonné d’accomplir le bien et Il nous a interdit de faire le mal. Il en est de même de la part de Son messager honoré. Notre Seigneur l’a envoyé pour enseigner aux gens le bien, pour les appeler à adopter les excellents comportements, et aux meilleurs d’entre eux. Tout comme le Prophète `alayhi S-Salât wa s-salâm l’a dit :

« إِنَّمَا بُعِثْتُ لِأُتَمِّمَ مَكَارِمَ الأَخْلاَقِ »

(innamâ bou`ith-tou li’outammima makârima l-‘akhlâq)

ce qui signifie : « Je n’ai été envoyé que pour vous compléter les caractères d’excellence ». Nous allons parler d’un caractère éminent que Allâh nous a ordonné d’adopter et que le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam nous a incité à avoir : il s’agit de la véracité. Par opposition, parmi les caractères les plus laids qu’Il a interdits, il y a le mensonge.  L’Imam Mouslim a rapporté dans son SaHîH que `Abdou l-Lâh Ibnou Mas`ôud, que Allâh l’agrée, a dit : « Le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« عَلَيْكُمْ بِالصِّدْقِ فَإِنَّ الصِّدْقَ يَهْدي إِلى الْبِرِّ وَإِنَّ الْبِرَّ يَهْدي إِلى الجَنَّةِ، وَما يَزالُ الرَّجُلُ يَصْدُقُ وَيَتَحَرَّى الصِّدْقَ حَتَّى يُكْتَبَ عِنْدَ اللهِ صِدّيقًا، وَإِيَّاكُمْ وَالْكَذِبَ فَإِنَّ الكَذِبَ يَهْدِي إِلى الفُجور وَإِنَّ الفُجورَ يَهْدي إِلى النّارِ وَما يَزالُ الرَّجُلُ يَكْذِبُ وَيَتَحَرَّى الكَذِبَ حَتَّى يُكْتَبَ عِنْدَ اللهِ كَذّابًا« 

(`alaykoum bi S-Sidqi fa’inna S-Sidqa yahdî ila l-birr ; wa ‘inna l-birra yahdî ‘ila l-jannah ; wa mâ yazâlou r-rajoulou yaSdouqou wa yataHarra S-Sidqa Hattâ youktaba `inda l-Lâhi Siddîqâ ; wa ‘iyyâkoum wa l-kadhib ; fa’inna l-kadhiba yahdî ‘ila l-foujôur ; wa ‘inna l-foujôura yahdî ‘ila n-nâr ; wa mâ yazâlou r-rajôulou yakdhibou wa yataHarra l-kadhiba Hattâ youktaba `inda l-Lâhi kadh-dhâbâ)

ce qui signifie : “ Attachez-vous à la véracité. La véracité entraîne à la bienfaisance. La bienfaisance mène au Paradis. L’homme qui persévère sur la véracité et qui cherche à être véridique, sera inscrit selon le jugement de Allâh au nombre des véridiques. Gardez-vous du mensonge, car le mensonge entraîne à la perversité, et la perversité mène en Enfer. L’homme qui persévère sur le mensonge et qui cherche à mentir, sera inscrit selon le jugement de Allâh au nombre des menteurs.” »  Mes frères de Foi, aujourd’hui, nous voulons parler plus en détails du mensonge. Le mensonge consiste à dire une chose qui est contraire à la réalité, tout en sachant qu’elle est contraire à la réalité. Le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a interdit le mensonge et a mis en garde contre le mensonge. Le mensonge mène la personne à la perversité, c’est-à-dire au penchant vers le mal et à la corruption. Lorsque le mensonge est répétitif, il devient une habitude et une nature dont il est difficile de se débarrasser. À partir de ce moment-là, la personne sera inscrite au nombre des menteurs. Nous demandons à Allâh ta`âlâ de faire que nous soyons au nombre des véridiques. Mes frères de Foi,  en ce qui concerne le mensonge, il y a ce qui a trait au petit péché et il y a ce qui a trait au grand péché. En outre, il y a ce qui a trait à la mécréance ; que Dieu nous en préserve. Si le mensonge ne comporte pas de nuisance à un musulman, c’est un petit péché. Mais, nous ne devons pas négliger les petits péchés, car les montagnes sont constituées de cailloux ! L’Imam AHmad et AT-Tabarâniyy rapportent que le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« إِيَّاكُمْ وَمُحَقَّرَاتِ الذُّنُوبِ فَإِنَّمَا مَثَلُ مُحَقَّرَاتِ الذُّنوبِ كَمَثَلِ قَوْمٍ نَزَلُوا بَطْنَ وَادٍ فَجَاءَ ذَا بِعُودٍ وَجَاءَ ذَا بِعُودٍ حَتَّى حَمَلُوا مَا أَنْضَجُوا بِهِ خُبْزَهُمْ وَإِنَّ مُحَقَّرَاتِ الذُّنُوبِ مَتَى يُؤْخَذْ بِهَا صَاحِبُهَا تُهْلِكْهُ« 

(iyyâkoum wa mouHaqqarâti dh-dhounôub ; fa’innamâ mathalou mouHaqqarâti dh-dhounôubi kamathali qawmin nazalôu baTna wâdin fajâ’a dhâ bi`ôudin wa jâ’a dhâ bi`ôudin Hattâ Hamalôu mâ ‘anDajôu bihi khoubzahoum ; wa ‘inna mouHaqqarâti dh-dhounôubi matâ you’khadhou bihâ SâHibouhâ touhlikouh) ce qui signifie : « Méfiez-vous des petits péchés ! L’exemple des petits péchés est comme l’exemple d’un groupe de personnes qui ont fait halte dans une vallée. Untel a ramené une brindille et untel a ramené une brindille jusqu’à amasser ce qui leur permet de cuire leur pain… » Ce Hadîth honoré indique que les petits péchés sont une cause qui amène la personne à commettre les grands péchés. Combien sont nombreux les petits péchés que la personne commet tout en les négligeant. Ils l’amènent à commettre les grands péchés ! Il se peut même qu’ils l’amènent à commettre de la mécréance. C’est pour cela qu’un savant du Salaf a dit : « Les péchés mènent à la mécréance tout comme la fièvre mène à la mort. »  [Rapporté dans Chou`abou l-‘Îmân de Al-Bayhaqiyy]. Que Dieu nous préserve de tout le mal ! Si le mensonge comporte une nuisance à un musulman, c’est un grand péché ; que Dieu nous en préserve. Parmi les mensonges laids, il y a le fait de mentir au sujet du Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam. C’est ainsi que le Prophète `alayhi S-Salât wa s-salâm a dit :

« فَمَنْ كَذِبَ عَلَيَّ مُتَعَمِّداً فَلْيَتَبَوأْ مَقْعَدَهُ مِنَ النّارِ« 

(faman kadhiba `alayya mouta`ammidan falyatabawwa’ maq`adahou mina n-nâr)

ce qui signifie : « Celui qui m’attribue mensongèrement des paroles, qu’il se prépare à occuper sa place en Enfer. » [Rapporté par Al-Boukhâriyy et Mouslim] Si dans ce mensonge, il y a le fait de rendre licite quelque chose d’interdit par l’unanimité –Al-’Ijmâ`- qui est connue comme d’évidence dans la religion comme étant interdite telle que la fornication, la sodomie, l’assassinat, le vol, l’usurpation; le fait de considérer interdit quelque chose de clairement licite telle que la vente ou le mariage alors que la connaissance du jugement n’échappe pas à la personne qui le renie, cela est de la mécréance. Que Allâh ta`âlâ nous en préserve ! C’est le cas de celui qui, pour faire rire les gens, ment en disant : « Allâh ta`âlâ dit : “ Lorsque tu vois l’aveugle, renverse-le par terre, tu n’es pas plus généreux que son Seigneur ». Cela est une mécréance, que Allâh ta`âlâ nous en préserve ! Mes frères de Foi, sachez que le mensonge est interdit ; que la personne le dise par plaisanterie ou en étant sérieuse.  C’est ainsi que le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit au sujet du mensonge :

« لا يَصْلُحُ الكَذِبُ في جِدٍّ وَلا في هَزْلٍ« 

(lâ yaSlouHou l-kadhibou fî jiddin wa lâ fî hazlin)

ce qui signifie : « Le mensonge n’est autorisé ni dans le sérieux ni dans la plaisanterie » Et le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« ويل للذي يحدث القوم فيكذب ليضحكهم ويل له ويل له« 

(wayloun li l-ladhî youHaddithou l-qawma fayakdhiba liyouD-Hikahoum wayloun lahou wayloun lah)

ce qui signifie : « Malheur à celui qui dit des paroles et ment pour faire rire les gens ! Malheur à lui ! Malheur à lui ! » [Rapporté par l’Imam AHmad dans son Mousnad] Mes frères de foi, il convient de mettre en garde contre certaines choses, contre ce que certains appellent le mensonge du 1er avril ou poisson d’avril. Le mensonge est interdit, qu’il soit le 1er avril ou ailleurs. Parmi les conséquences de pareils mensonges et dans beaucoup de cas, il y a le fait de faire peur à un musulman. Par exemple, le menteur lui dit : « Ton fils est mort ! » ou « Il est arrivé telle chose à ta femme ! » , il lui fait peur et l’effraie. Que Allâh ta`âlâ nous en préserve ! À ce sujet, il est rapporté dans le Mousnad de l’Imam AHmad, le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« لاَ يَحِلُّ لِمُسْلِمٍ أَنْ يُرَوِّعَ مُسْلِمًا« 

(lâ youHillou limouslimin ‘an yourawwi`a mouslimâ)

ce qui signifie : « Il n’est pas licite au musulman d’effrayer un musulman. » Il l’a dit lorsqu’un des compagnons, par plaisanterie, a fait peur à un autre compagnon en lui enlevant une flèche alors qu’il était en train de dormir. Chers bien-aimés, le mensonge n’est pas bon ni dans le sérieux ni dans la plaisanterie. Même si l’objectif est de faire rire l’assistance, même s’il n’y a pas de nuisance aux gens, c’est interdit. À ce sujet, le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit :

« إني لأمزح و لا أقول إلا حقا« 

(‘innî la ‘amzaHou wa lâ ‘aqôulou ‘il-lâ Haqqâ)

ce qui signifie : « Il m’arrive de plaisanter, mais je ne dis que la vérité. » [Rapporté par At-Tabarâniyy dans Al- Mou`jam al-Kabîr] C’est-à-dire que le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a annoncé qu’il ne ment pas. Et nous vous mettons en garde contre la parole de certains qui disent que le mensonge est “comme du sel pour les hommes”. Tandis que d’autres disent : « Quelle honte pour celui qui dit la vérité ! ». Ces paroles sont de la mécréance claire, car la première comporte une appréciation de ce qui est connu comme d’évidence chez les Musulmans comme étant laid dans la religion. Et dans la seconde, il y a le fait de considérer laid ce qui est connu comme d’évidence comme étant bien dans la religion. Toutes les deux entraînent un démenti de la religion. Que Allâh ta`âlâ nous en préserve ! Alors, mes frères de Foi, méfiez-vous du mensonge et mettez en garde contre le mensonge, car c’est une habitude laide. Si elle indique quelque chose, elle indique le mal qu’il y a dans la nature de celui qui ment. Alors, craignez Allâh et soyez avec les véridiques!

Articles en Relation