Paroles des Savants Musulmans dans La Croyance Musulmane 2

21 - L’Imam, le ḥâfiḍh, le Moujtahid Abou Ja`far Mouḥammad Ibnou Jarîr AT-Tabariyy mort en 310 de l’Hégire, à l’occasion de l’exégèse de la parole de Allāh ta`ālā sôurat Al-Hadîd 'Ayah 3 :

﴿ هُوَ الأَوَّلُ وَالآخِرُ وَالظَّاهِرُ وَالبَاطِنُ ﴾

(houwa l-‘Awwalou wa l-‘Akhirou wa DH-Dhâhirou wa l-BâTin)

Il a dit : « Rien n’a plus de science des choses intimes de quoi que ce soit que Lui, tout comme Il dit : (wa Naḥnou ‘aqrabou ‘ilayhi min Habli l-warîd) [sôurat Qâf / 16]. C’est-à-dire que la proximité par la distance est impossible au sujet de Allāh » [Jâmi`ou l-Bayân volume 13 tome 27 p 215].

22 - Le Spécialiste de la langue arabe Ibrâhîm bnou s-Sourriyy Az-Zajjaj, l’un des linguistes les plus connus, mort en 311 de l’Hégire, a dit : « Il est `aliyyoun – Celui Qui a la supériorité absolue– sur Ses créatures par Sa toute-puissance. Il ne faut donc pas aller au sens de l’élévation spatiale car nous avons indiqué que ceci n’est pas possible au sujet de Ses attributs exemptés d’imperfection. Il n’est pas permis de considérer qu’Il serait accessible à l’imagination. Que Allāh soit exempté de tout cela d’une totale exemption » [Tafsîrou l-‘Asmâ’i l-Housna p 48].

23 - Il a dit également dans ce même livre en page 30 : « Allāh ta`ālā est exempt de toute ressemblance avec les créatures, ce qui est visé par al-`oulouww n’est pas l’élévation spatiale car Allāh ta`ālā est exempt de l’élévation de l’endroit. Dans ce cas, al-`oulouww ne veut dire que l’élévation du degré et la supériorité de la souveraineté ».

L’Imam Abou ManSôur `abdou l-Qâhir Ibnou Tâhir At-Tamîmiyy Al-Baghdâdiyy a dit : « Ils ont été unanimes, c’est-à-dire Ahlou s-Sounnah, que Allāh n'est pas contenu dans un endroit et que le temps ne s’écoule pas sur Lui » .

24 - L’Imam de Ahlou s-Sounnah Abou ManSôur Al-Matouridiyy, mort en 333 de l’Hégire que Allāh l’agrée a dit : « Allāh soubḥânah existe de toute éternité alors qu’il n’y a pas d’endroit de toute éternité. Il est possible que les endroits cessent d’exister mais Lui demeure toujours tel qu’Il est, Il est tel qu’Il est de toute éternité et Il est tel qu’Il est maintenant. Il est exempt du changement, de l’anéantissement et de l’évolution d’un état à un autre » [Kitâbou t-tawḥīd p 69].

Ce qui veut dire que tout ceci est exclu s’agissant de Allāh et impossible à Son sujet soubḥânahou wa ta`ālā. L’Imam Mouḥammad Ibnou Mouḥammad connu sous le nom de Abôu ManSôur Al-Mâtourîdiyy est l’Imam illustre des Imams du Salaf vertueux qui a défendu la religion et a exposé les fondements de la croyance de Ahlou s-Sounnah sur laquelle étaient les compagnons et ceux qui les ont suivis en apportant les preuves textuelles du Qour’ân et du ḥadīth ainsi que les preuves rationnelles, tout en répliquant aux faux-semblants des mou`tazilah et des mauvais innovateurs, en débattant contre eux en public et en les confrontant dans leurs discussions jusqu’à les réduire au silence. Il a lutté pour donner la victoire à la Sounnah et il a revivifié la Loi de l’Islam au point qu’on l’a surnommé « l’Imam de Ahlou s-Sounnah ».

25 - Il a dit dans son livre « At-tawḥīd » page 85, pour confirmer la vision des croyants qu’ils auront de Allāh dans l’au-delà : « Si quelqu’un dit : « Comment sera-t-Il vu ? On lui dit : « Sans comment car le comment advient à celui qui a une image, Il sera vu sans être qualifié d’une image, d’une position debout, assise, adossée ou suspendue, d’un contact ou d’une séparation, sans qu’Il soit de face ou de dos, court ou long, lumière ou obscurité, immobile ou en mouvement, en contact ou séparé, extérieur ou intérieur et sans aucun sens que l’imagination pourrait retenir ou que la raison pourrait estimer car Il est totalement exempt de tout cela ». Ainsi Al-Mâtourîdiyy déclare explicitement qu’il exempte Allāh ta`ālā de la direction et ceci comporte une réplique également aux moujassimah – ceux qui attribuent le corps à Allāh – et aux mouchabbihah – ceux qui assimilent Allāh à Ses créatures –, eux qui prétendent calomnieusement que les gens du Salaf ont confirmé la direction au sujet de Dieu. Attache-toi donc à ce qu’a dit Al-Mâtourîdiyy, tu demeureras sur la bonne guidée.

26 - Il a dit également dans ce livre, page 75-76, : « Quant au sens de l’élévation des mains vers le ciel, ce geste est fait à titre d’acte d’adoration. En effet, il appartient à Allāh d’ordonner à Ses esclaves de L’adorer comme Il le veut et de les orienter vers la direction qu’Il veut. La croyance de celui qui a pensé qu’on lève les yeux vers le ciel parce que Allāh serait dans cette direction est équivalente à la croyance, entre autres, de celui qui prétend que Allāh est en direction du sous-sol du fait qu’il pose son front par terre en s’orientant dans la prière. C’est comme la croyance de celui qui prétend que Allāh se trouve à l’Est ou à l’Ouest lorsqu’il s’oriente dans ces directions dans la prière ou en direction de La Mecque quand il se rend au pèlerinage. Gloire à Allāh Qui est exempt de tout cela ».

27 - Le ḥâfiḍh, Mouḥammad ibnou Hibbân, mort en 354 de l’Hégire, l’auteur du « ṣaḥīḥ » réputé sous le nom de « ṣaḥīḥou bni Hibbân » a dit : « La louange est à Allāh, Celui Qui est exempt de limite et Qui n’est donc pas limité pour être contenu, Qui est exempt d’échéance à Son existence pour être anéanti, Qui n’est cerné par aucun des endroits et Qui n’est pas sujet à l’écoulement du temps »[Ath-thiqât tome 1 p 1].

28 - Il a dit également : « Il est de toute éternité –Allāh– alors qu’il n’y a pas de temps ni d’endroit de toute éternité »[ṣaḥīḥou bni Hibbân: Al-‘IHsânou biTartîbi ṣaḥīḥi bni Hibbân tome 8 p 4].

30 - Le QaDi Abôu Bakr Mouḥammad Al-Bâqil-laniyy Al-MAlikiyy Al-‘Ach`ariyy, mort en 403 de l’Hégire a dit : « Nous ne disons pas que le Trône est un lieu d’établissement ou un endroit pour Allāh car Allāh ta`ālā existe de toute éternité alors qu’il n’y a pas d’endroit de toute éternité. Lorsque les endroits ont été créés par Lui, Il n’a pas changé par rapport à ce qu’Il est de toute éternité »[Al-‘InSâf fîmâ yajibou-`tiqadouhou wa lâ yajouzou l-Jahlou bih p 65].

31 - Il a dit également dans ce même livre, page 64 : « Il est un devoir de savoir que le Seigneur ta`ālā est exempt de tout ce qui indique l'entrée en existence ou un quelconque défaut. Ainsi, Il est exempt, ta`ālā, de la caractérisation par les directions, d'être qualifié par les caractéristiques de ce qui entre en existence, Il n'est pas caractérisé non plus par le changement et le déplacement, ni la position debout, ni la position assise en raison de Sa parole ta`ālā (layça kamithlihi chay’) qui signifie : « Rien n’est tel que Lui » [sôurat Ach-Chôurâ / 11] et en raison de Sa parole (wa lam yakoun lahôu koufouwan ‘aḥad) qui signifie : « Il n'a point d’équivalent » [sôurat Al-‘IkhlâS / 4]. Car les attributs précédemment cités indiquent l'entrée en existence et Allāh ta`ālā est exempt de tout cela ».

32 - Abôu Bakr Mouḥammad Ibnou l-Haçan connu sous le nom de Ibnou FOUrak Al-‘Ach`ariyy, mort en 406 de l’Hégire a dit : « Il n'est pas possible que Allāh ta`ālā s'incarne dans les endroits du fait de l’impossibilité qu'Il soit limité ou fini et ceci du fait de l’impossibilité qu'Il soit entré en existence » [Mouchkilou l-ḥadīth p 57]

33 - Il a dit également : « Sache que, lorsque nous disons « Allāh `azza wa jall est fawqa mA khalaq », cela ne veut pas dire que c'est une fawqiyyah – supériorité – spatiale ni une élévation sur les endroits par le distance ni leur supervision par le contact avec quoi que ce soit de ces endroits » [Mouchkilou l-ḥadīth p 64].

34 - Le Chaykh, l’Imam Abôu ManSôur `abdou l-Qahir Ibnou Tahir At-Tamimiyy Al-Baghdâdiyy Al-IsfarAyIniyy, mort en 429 de l'Hégire a dit : « Ils ont été unanimes, c’est-à-dire Ahlou s-Sounnah, que Allāh n'est pas contenu dans un endroit et que le temps ne s’écoule pas sur Lui » [Al-Farqou bayna l-Firaq p 333].

35 - Le ḥâfiḍh Abôu Bakr AHmad Ibnou l-Houçayn Al-Bayhaqiyy, mort en l'an 458 H a dit : « Certains de nos compagnons ont tiré un argument, pour renier l'endroit à Son sujet, de la parole du Prophète : (Allāhouma 'anta DH-Dhâhirou falayça fawqaka chay' wa 'anta l-BâTinou falayça dôunaka chay’) qui signifie : « Ô Allāh, Tu es ADH-Dhâhir, rien n’est donc au-dessus de Toi et Tu es Al-BâTin, rien n’est donc en dessous de Toi ». Puisque rien n'est au-dessus de Lui et rien n'est en dessous de Lui, Il n’est donc pas dans un endroit » [Al-‘Asmâ’ou wa S-Sifât p 400].

36 - Le Faqîh – spécialiste de la jurisprudence –, le Moutakallim – spécialiste de la croyance – Abôu l-MouDHaffar Al-‘Isfarâyîniyy Al-‘Ach`ariyy, mort en 471 de l’Hégire a dit : « Chapitre quinzième dans l’exposé de la croyance de Ahlou s-Sounnah wa l-Jamâ`ah : Il faut que tu saches que tout ce qui implique l’entrée en existence, que ce soit la limite, la fin, l’endroit, la direction, l’immobilité, le mouvement, tout cela est impossible à Son sujet, soubḥânahou wa ta`ālā, car il n’est pas possible qu’il advienne à Celui Qui n’est pas entré en existence ce qui implique que Son existence aurait eu un début » [At-TabSîrou fi d-dîn p 161 ; le quinzième chapitre].

37 - Le Faqîh – spécialiste de jurisprudence –, l’Imam, le Chaykh , Abôu ‘Is-Hâq Ach-Chîraziyy Ach-Châfi`iyy, Al-‘Ach`ariyy, mort en 476 de l’Hégire a dit dans son traité de croyance: « Son istiwâ’ n’est pas un établissement ni un côtoiement car l’établissement et le côtoiement sont des caractéristiques des corps qui sont donc créés alors que le Seigneur, `azza wa jall, est de tout éternité. Cela indique donc qu’Il existe de toute éternité alors qu’aucun endroit n’existe de toute éternité, qu’Il a créé les endroits et qu’Il est tel qu’Il est de toute éternité » [voir la croyance de Ach-Chîraziyy dans l’introduction de son livre CharHou l-Louma` tome1 p 101].

38 - L’Imam des deux Haram Abou l-Ma`alî `abdou l-Malik Ibnou `abdi l-Lâh Al-Jouwayniyy Al-‘Ach`ariyy, mort en 478 de l’Hégire a dit : « Al-Bâri’, le Créateur, soubḥânahou wa ta`ālā n’a pas besoin d’autrui , Il est exempt d’avoir besoin d’un endroit où s’incarner ou d’un endroit qui Le porterait » [Al-‘Irchâd ‘ilâ QawâTi`i l-‘Adil-lah p 53]. Sache que la signification de Son non besoin c’est Qu’Il se passe de toutes les créatures. Il n’a donc pas besoin de qui L’aurait spécifié par l’existence car le besoin d’autrui contredit Son exemption de début alors que l’obligation de Son exemption de début et de Son exemption de fin a été confirmée.

39 - Il a dit également : « La voie de tous les gens de la vérité sans exception c'est que Allāh soubḥânahou wa ta`ālā est exempt de la localisation et de la spécification par les directions » [Al-‘Irchâd p 58].

40 - Le Chaykh Abôu Hâmid Mouḥammad Ibnou Mouḥammad Al-Ghazâliyy Al-‘Ach`ariyy, mort en 505 de l’Hégire a dit : « Il est exempt – ta`ālā – c’est-à-dire Allāh, d’être contenu dans un endroit tout comme Il est exempt d’être limité par le temps. Il existe de toute éternité, avant le temps et l’endroit et Il est maintenant tel qu’Il est de toute éternité » [‘IHyâ’ou `oulôumi d-dîn livre Qawa`idou l-`aqâ’id les Règles de la Croyance, premier paragraphe tome 1 p 108].

41 - Il a dit également dans son livre " ‘IHyâ’ou `oulôumi d-dîn " : « Le septième fondement : savoir que l’Être de Allāh ta`ālā est exempt d’être spécifié dans les directions car la direction est soit haut ou bas, droite ou gauche, devant ou derrière et toutes ces directions, c’est Allāh Qui les crée » [Chapitre Les Règles de la Croyance, Troisième paragraphe, Septième entrée tome1 p 128].

https://www.islam.ms/?p=24
Foi Musulmane Croire en Dieu Rappels islamiques Savants Sunnites apprendre savoir foi coran cinq piliers de l Islam Croyance Musulmane Foi en Dieu Foi Musulmane islam rappel la religion islamique les grands savants musulmans les savants musulmans les sunnites liste des savants musulmans musulmans sunnites rappel en islam rappel islam rappel islamique rappels islam réplique contre athée Savants Musulmans Savants Sunnites sunnisme