Rappels islamiques. Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

L’Imam An-Nawawiyy explique le Hadîth al-Jâriyah (Hadîth de la femme esclave)

L’Imam An-Nawawi confirme que Dieu n'a aucune ressemblance avec les créatures, il est impossible à son sujet la localisation et la direction et que les Hadîth équivoques ne sont pas interprétés dans un sens qui n'est pas dignes de Dieu

Le Chaykh As-Soubki Al-Azhari explique le Hadîth de la femme esclave (al-jâriyah) et Hadîth an-Nouzoul

soubki: la signification de (yanzilou rabbounâ ‘ila s-samâ’i d-dounyâ) descend Son messager (ange) ou Sa miséricorde. Quant à la décision du Messager (Salla l-Lâhou ta`âlâ `alayhi wa `âlâ âlihi wa sallam) de libérer la femme esclave (al-jâriyah), lorsqu’elle a dirigé sa main vers le ciel, c’est parce que cela indique de sa part qu’elle n’attribue pas d’associé à Allâh. Car en montrant le ciel du doigt, il a su qu’elle n’était pas de ceux qui adorent les idoles qui sont sur terre

Al-Fatawa Al-Hindiyyah: attribuer un endroit à Allâh est de la mécréance

Dans Al-Fatawa Al-Hindiyyah, il est dit clairement qu’attribuer à Allâh un endroit est de la mécréance. Et également que celui qui dit « Allâh fi s-sama» et qui vise par cette parole que Allâh est dans un endroit, a également commis de la mécréance.

L’Imam Al-Qourtoubi explique le Hadîth de la femme esclave et le verset « A-amintoum man fi s-samâ' »

L’Imam Al-Qourtoubi confirme que la voie des gens de la vérité est de croire que Allâh n’est ni dans les cieux, ni au-dessus des cieux, ni sur terre. Et il explique que le verset « A-'amintoum man fis-samâ' » [sôurat Al-Moulk], ainsi que le Hadîth de la femme esclave (jâriyah) et les autres textes de cet ordre, ne sont pas à prendre selon le sens apparent, mais qu’ils doivent être interprétés de manière correct.

Le Calame élevé, la Table préservée, les sept Cieux et Terres

Après que ALLAH ta`âlâ a créé l'eau et le Trône, Il a créé le calame élevé, la Table préservée. Cinquante mille ans après cela, ALLAH a créé les cieux et la terre dans six jours. Après la création des sept cieux, ALLAH ta`âlâ a créé les commodités de la terre. Ensuite, ALLAH ta`âlâ a créé 'Adam à la fin du sixième jour, qui était le vendredi. 'Adam fut la dernière créature du point de vue du genre et fut le premier des prophètes. La création des anges, des jinn et des animaux avait précédé la création de 'Adam.

Ne pas Donner des avis de religion (fatwa) sans science

La voie de la sauvegarde, c'est de se préserver d'abord nous-mêmes, avant de donner un avis de jurisprudence, et de nous rappeler que nous avons devant nous le Paradis et l’enfer. Si la réponse à la question est claire pour nous, comme la clarté du soleil au milieu du ciel, on répond, sinon on ne répond pas. On ne donne aucun avis à partir de ses passions, car celui qui suit ses passions court à sa perte et chutera.

Il est Permis de Mettre en Garde contre les faux savants qui falsifient la religion

En Islam Il est obligatoire de juger selon la loi de l'Islam et mettre en garde contre les égarés qui falsifient la religion

Savants Sunnites ayant Répliqué Contre MouHammad Ibnou `abdi L-Wahhâb

Savants Sunnites ayant Répliqué Contre MouHammad Ibnou `abdi L-Wahhâb le fondateur de la secte wahhabite prétendue salafites

Tawassoul: Invocation de Dieu par le Degré des Êtres Vertueux

Tawassoul: Invocation de Dieu par le Degré des Êtres Vertueux est permise en Islam en croyant que Dieu est le Seul qui crée le profit et la nuisance.

Rechercher des Bénédictions par les Traces Physiques du Prophète MouHammad tabarrouk

La recherche des bénédictions par les traces physiques du Prophète MouHammad est une cause permise selon l'unanimité des savants musulmans tout en croyant que Dieu est le Seul Créateur du profit et de la nuisance

Les Miracles du Pophète Jésus `Içâ (`Issâ)

Lorsque le prophète `Içâ (Jésus) le Messie eut trente ans, il reçut la révélation de la part de Dieu. En tant que Prophète, il lui fut ordonné d’appeler les gens à l'adoration de Dieu, l'Unique Qui n'a pas d'associé. `Içâ (Jésus) partit donc parcourir les contrées et traverser les villages, appelant les gens à l’Islam. Dieu lui a accordé des miracles prouvant sa véracité

Les Attributs de Dieu qu’il faut connaître

Il est un devoir pour chaque personne responsable de connaître les treize attributs de Dieu qui sont : l’existence, l'unicité, l’exemption de début, l’exemption de fin, le non-besoin, la puissance, la volonté, la science, l’ouïe, la vue, la vie, la parole et la différence absolue avec ce qui entre en existence. Les attributs de Allâh n’ont aucune ressemblance avec les attributs des créatures.

Les Miracles des Prophètes et les Prodiges des Saints (Waliyy) en Islam

Le miracle (al-mou`jizah) est quelque chose d’extraordinaire qui vient confirmer les dires de celui qui prétend être prophète. Quant au prodige (karâmah), c’est un événement extraordinaire qui a lieu par l'intermédiaire d'un croyant droit dans son obéissance à Allâh - c'est-à-dire un saint (waliyy). C'est en cela que les prodiges se distinguent de la magie et du charlatanisme.

Ibnou Mou`allam al-Qourachiyy rapporte la déclaration de mécréance de celui qui fait ressembler Dieu aux créatures

Ibnou Mou`allam al-Qourachiyy a dit : « Ceci est de la mécréance selon l'Unanimité et nous déclarons non-croyant ceux qui se réclament de l'Islam qui disent que la Parole de Dieu est crée et ceux qui disent que Dieu ne sait pas les choses avant leur existence et celui qui ne croit pas en la Prédestination et celui qui croit que Dieu est assis sur le trône tout comme a rapporté ce jugement le juge -Al QâDî - Houçayn d'après le texte de Ach-Châfi`iyy ».

Fuseaux Horaires des Pays

Fuseaux Horaires des Pays

La Prière de l'éclipse solaire et de l'éclipse lunaire. salat khousouf, kousouf

La prière de l’éclipse solaire ou lunaire est très recommandée (sounnah mou’akkadh). On prie la prière de l’éclipse deux rak`ah, dans chaque rak`ah on fait deux inclinations (roukôu`) et deux redressements. On récite longuement durant les positions debout et on fait le tasbîH (glorification de Dieu) longuement durant les inclinations. Après les deux rak`ah de l’éclipse l’imam fait deux discours. On récite à voix basse dans la prière de l’éclipse solaire et à voix haute dans la prière de l’éclipse lunaire.

Comment se Repentir en Islam Tawbah

Le Prophète MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit: « التائب من الذنب كمن لا ذنب له » qui signifie: « celui qui se repent d'un péché, c'est comme s'il ne l'avait pas commis », et il a dit: ce qui signifie: « le regret est le pilier imminent dans le repentir ». Il est un devoir de se repentir de ses péchés tout de suite pour toute personne responsable. Cela consiste à les regretter, à cesser de les faire et à prendre la résolution de ne plus y revenir. Si le péché consistait en l'abandon d'un acte obligatoire, il faudra le rattraper; si le péché consistait en une injustice envers un être humain, il faudra lui rendre son droit ou bien lui demander son pardon.

Préserver sa Langue en Islam. Éviter les Péchés de la Langue

Allâh dit ce qui signifie: « Pas une parole qu’il prononce sans qu’il ait auprès de lui Raqîb et `Atîd ». Le prophète a dit ce qui signifie: « La plupart des péchés du fils de ‘Adam provient de sa langue. »

Péchés de la langue: la Médisance et la Calomnie en Islam

La médisance c’est le fait de mentionner le musulman en son absence par quelque chose qui est vrai à son sujet dont il n’aimerait pas qu’on parle, que ce soit quelque chose relatif à son corps, son ascendance, à ses vêtements, son logement ou son comportement. La calomnie, c’est mentionner le musulman par ce qui n’est pas vrai à son sujet. La calomnie est plus grave que la médisance car cela comporte un mensonge.

Une Mauvaise Récitation du Qour'ân

Parmi les péchés de la langue, il y a la mauvaise récitation du Qour’ân en changeant le sens, ou en altérant les terminaisons grammaticales même si cela ne change pas le sens et qu’il ne l’altère pas mais qu’il l’a fait délibérément, comme de dire al-Hamdou lou-lLâh ou lieu de al-Hamdou li l-Lâh en changeant la kasrah du lâm en Dammah, ceci ne change pas le sens mais c’est interdit. L’exemple de la récitation erronée en changeant le sens c'est comme de dire ‘an`amtou au lieu de ‘an`amta dans la FâtiHah

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14