Chamelle. Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Fête et Règles du Sacrifice Aïd el-Kebir aid al Aḍh-ḥā 2022 / 1443H

Aid al-Aḍ-ḥâ (Aid al-Kabîr) la fête du sacrifice est le 10 dhou l-Ḥijjah. Aid moubārak. Que Dieu agrée votre jeûne et vos actes d’adoration. Koullou `âm wa 'antoum bikhayr. Que Dieu vous fasse revivre cette occasion dans le bien et la piété. Dans un Hadîth rapporté par la Dame `A'ichah, que Allāh l'agrée, elle a dit que le Messager de Allāh, ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit ce qui signifie: « Sacrifiez, il n'y a pas un musulman qui se dirige vers la qiblah avec la bête pour la sacrifier sans que son sang et sa laine soient des ḥaçanāt pour lui au Jour Dernier ».

https://www.islam.ms/?p=97

Rendre des Comptes le Jour du Jugement Dernier

Les livres des œuvres, sur lesquels les anges ont inscrit ce que les gens ont fait comme bien et ce qu’ils ont fait comme mal, seront diffusés au jour du Jugement pour que chacun lise ce qu’il y a dans son livre. Le fait que le livre soit reçu à la main droite est une preuve que la personne est sauvée. Quant à celui qui fait partie des perdants le jour du Jugement celui qui reçoit son livre à sa main gauche, il trouvera sa mauvaise fin qui lui a été dévoilée. Il va souhaiter n’avoir pas reçu son livre en raison de ce qu’il voit comme laideur de ses actes. Il va souhaiter que Allāh ne l’ait pas ressuscité pour l’interrogatoire. Il dira ce qui signifie: « Si seulement, c’était la dernière ! » c'est-à-dire la vie du bas monde et qu’il n’y a plus de résurrection après.

https://www.islam.ms/?p=75

Les Miracles des Prophètes et les Prodiges des Saints (Waliyy) en Islam

Le miracle (al-mou`jizah) est quelque chose d’extraordinaire qui vient confirmer les dires de celui qui prétend être prophète. Quant au prodige (karâmah), c’est un événement extraordinaire qui a lieu par l'intermédiaire d'un croyant droit dans son obéissance à Allāh - c'est-à-dire un saint (waliyy). C'est en cela que les prodiges se distinguent de la magie et du charlatanisme.

https://www.islam.ms/?p=76

Histoire et Récit du Prophète Mouça -Moïse- Moussa

Notre maître Môuçâ `alayhi s-salâm fait partie de la descendance de Ya`qôub (Jacob), le prophète de Allāh [Ya`qôub (Jacob) s'appelle aussi 'Isrâ'îl (Israel), il est musulman comme le sont tous les prophètes, il avait douze enfants qui ont donné naissance aux douze tribus des fils de 'Isrâ'îl (Israel) ; parmi le peuple des fils de 'Isrâ'îl (Israel) y avait des musulmans et des non musulmans]. Môuçâ est né en Égypte où il a vécu un certain temps avant d'en sortir pour la quitter. L’Égypte était à son époque gouvernée par Pharaon qui était un non-croyant.

https://www.islam.ms/?p=88

Jour du Jugement Dernier, Résurrection, Rassemblement, Exposition des Actes, Balance

Le jour du dernier, c'est le jour du jugement. Il commence avec la sortie des gens de leurs tombes et se termine lorsque les gens du paradis seront établis au paradis et les gens de l'enfer en enfer. Ce jour-là, le soleil se rapprochera des têtes des gens, il y aura des situations difficiles auxquelles les croyants pieux échapperont. Les gens seront réunis pour l'exposition à chacun de leurs actes. Leurs œuvres, qu'elles soient de bien ou de mal, leur seront exposées. Leurs œuvres seront pesées avec une balance; les bonnes actions seront mises sur l'un des plateaux et les mauvaises actions sur l'autre. Le non-croyant, lui, n'aura aucune bonne action.

https://www.islam.ms/?p=104

Les Miracles des Prophètes

Mes frères de Foi, Allāh a soutenu chaque prophète par des preuves claires et des miracles qui indiquent de manière catégorique son statut de prophète et qui témoignent de sa véracité. Le miracle est donc un signe et une preuve de la véracité des prophètes lorsqu’ils prétendent être prophètes. Il n’y a pas eu un seul prophète qui n’ait eu un miracle. Le miracle est quelque chose d’extraordinaire. Autrement dit, c’est quelque chose qui est contraire à ce qui est habituel. Le miracle vient d’une manière conforme aux dires de ceux qui prétendent être prophètes. Il est sauf de toute opposition par quoique ce soit de semblable. Le miracle est valable pour représenter un défi.

https://www.islam.ms/?p=300

La Biographie du Deuxième Calife : le Compagnon `Oumar Ibnou l-Khaṭṭāb

`Oumar a été le deuxième calife de l’Islam. Il a dirigé les affaires du califat avec loyauté et justice. Il a instauré de bonnes innovations en Islam qui se sont avérées utiles et bénéfiques. Il a été le premier à rassembler les gens pour accomplir la prière de al-qiyam derrière un seul imam et il s’est exclamé: Quelle bonne innovation (bid`ah) que celle-ci ! [rapporté par Al-Boukhâriyy et Mâlik dans al-Mouwaṭṭa'].

https://www.islam.ms/?p=301

La bataille de 'OuHoud

Les non-croyants de Qouraych étaient sortis avec leur armée jusqu'à parvenir aux alentours de Médine l'Illuminée, près de la montagne de 'Ouĥoud. Là, le Prophète éminent accomplit la prière du vendredi devant les gens. A cette occasion, il les encouragea au combat et à la persévérance. Il était sorti avec sept cent combattants courageux parmi les compagnons honorables, après que certains eurent repris le chemin de Médine, par peur du combat.

https://www.islam.ms/?p=320

Lettre du prophète Mouḥammad à Chosroês (Khosro) le roi des perses

Le Prophète envoya le compagnon Ibnou Houdhâfah auprès du roi des perses afin de lui porter une lettre. Le roi des perses déchira cette lettre et renvoya le compagnon. Le Prophète invoqua contre ce roi qui mourut. Les perses du Yémen entrèrent en Islam.

https://www.islam.ms/?p=340

Hôud et Ṣâliḥ deux Prophètes Arabes. Les Prophètes sont tous Musulmans

Hôud et Ṣâliḥ sont deux Prophètes arabes. Hôud vivait au Yémen tandis que la ville de Ṣâliḥ se situait entre Tabouk et Médine. Ils ont tous deux appelé les gens à suivre la religion de l’Islam comme tous les prophètes, mais certains ne les ont pas suivis. Ces non croyants ont été exterminés par un châtiment violent et inattendu.

https://www.islam.ms/?p=348

Récit de l'Allaitement du Prophète MOUHAMMAD

'Aminah enfanta le Messager de Allāh dans l'année de l'éléphant et l'allaitait au début. Et parmi les habitudes des arabes, ils faisaient venir des nourrices pour allaiter leurs enfants. Les Banôu sa`d vinrent auprès de la tribu des Qouraych pour prendre les nouveau-nés et les allaiter contre salaire. Le Prophète fut présenté aux nourrices et aucune n'accepta de le prendre car il était orphelin. Chaque nourrice espérait avoir la chance d'obtenir un enfant de riche. Chaque nourrice accueillit un enfant et il ne resta que le Prophète. Ce fut Halîmah qui le prit.

https://www.islam.ms/?p=359