Musulman. Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Se préparer pour ce qu'il y a après la Mort, Au delà. Éviter l'Enfer

Nous sommes dans le bas monde, Allāh nous a créés et nous a ordonné de L’adorer. Préparez les provisions pour le Jour du retour à la vie. Sachez que le châtiment de Allāh n’est pas chose négligeable.

https://www.islam.ms/?p=213

Préserver sa Langue en Islam. Éviter les Péchés de la Langue

Allāh dit ce qui signifie: « Pas une parole qu’il prononce sans qu’il ait auprès de lui Raqîb et `Atîd ». Le prophète a dit ce qui signifie: « La plupart des péchés du fils de ‘Adam provient de sa langue. »

https://www.islam.ms/?p=215

Péchés de la langue: la Médisance et la Calomnie en Islam

La médisance c’est le fait de mentionner le musulman en son absence par quelque chose qui est vrai à son sujet dont il n’aimerait pas qu’on parle, que ce soit quelque chose relatif à son corps, son ascendance, à ses vêtements, son logement ou son comportement. La calomnie, c’est mentionner le musulman par ce qui n’est pas vrai à son sujet. La calomnie est plus grave que la médisance car cela comporte un mensonge.

https://www.islam.ms/?p=216

Interdiction du Mensonge en Islam en étant Sérieux ou en Plaisantant

Le Messager de Allāh عليه السلام a dit: « لا يَصْلُحُ الكَذِبُ في جِدٍّ وَلا في هَزْلٍ » qui signifie: « Le mensonge n’est valable ni étant sérieux ni en plaisantant », et il a dit: « ويل للذي يحدث القوم فيكذب ليضحكهم ويل له ويل له » qui signifie: « Malheur à celui qui parle aux gens et qui ment pour les faire rire, malheur à lui, malheur à lui ».

https://www.islam.ms/?p=217

Interdiction d'insulter les compagnons du Prophète

Parmi les péchés de la langue, il y a insulter les compagnons du Prophète. Insulter tous les compagnons est de la mécréance ; ainsi celui qui dit qu’ils n’ont pas de mérites par rabaissement envers eux, il devient non-croyant de même celui qui dit qu’ils ne sont pas honnêtes pour transmettre la Loi, il devient non-croyant, car les compagnons sont ceux qui nous ont transmis la religion ; le Qour’ân nous est parvenu par leur voie, ainsi que tous les sujets de la religion car aucun d’entre nous n’a rencontré le Prophète ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam.

https://www.islam.ms/?p=219

Omettre de laisser un testament signalant une dette

Parmi les péchés de la langue, il y a omettre de laisser un testament signalant une dette ou signalant un objet appartenant à autrui laissé chez soi à titre de dépôt (wadî`ah) ou ce qui est de cet ordre, si on craint que cette dette ou cet objet soient égarés avec sa mort par exemple causée par une maladie mortelle qui l'aurait atteint dans le cas ou personne d'autre n'a connaissance de la dette ou de l'objet.

https://www.islam.ms/?p=228

Diffamer la Religion de l’Islam

Parmi les péchés de la langue, toute parole diffamant la religion, un des prophètes, les savants, le Qour’ân ou un rite quelconque de la religion agréée par Allāh, tout cela fait sortir de l’Islam.

https://www.islam.ms/?p=235

Ne pas rendre le Salam qu’il t’est obligatoire de rendre

Parmi les péchés de la langue, il y a ne pas rendre le salâm qu’il t’est obligatoire de rendre d’une obligation d’ordre personnel, comme dans le cas où un musulman responsable a adressé le salâm en premier à un autre musulman précis, ou d’ordre communautaire comme dans le cas où un musulman responsable l’a adressé en premier à un groupe de gens responsables, ceci dans le cas où il s’agit de gens du même sexe.

https://www.islam.ms/?p=240

Invocation quand on se réveille au milieu de la nuit

Dans le jâmi` de at-tirmîdhiyy, d’après `Abdou l-Lâh, le fils de `Amr Ibnou l-`Āṣ, il a dit: « Le Messager de Allāh, ṣalla l-Lâhou `alayhi wa s-sallam, nous a enseigné une invocation à dire quand on se réveille en pleine nuit: « 'a`ôudhou bi kalimâti l-Lâhi t-tâmmâti min ghaḍabihi wa `iqâbih wa charri `ibâdih wa min hamazâti ch-chayâṭîn wa 'an yaḥḍourôun » `Abdou l-Lâh, le fils de `Amr disait: « Nous enseignons cette invocation à ceux qui avait atteint le discernement parmi nos enfants. Et ceux qui n’avait pas encore atteint le discernement, on l’écrivait et on l’accrochait à leurs cous ».

https://www.islam.ms/?p=243

Les Discordes de la Fin des Temps annoncées par le Prophète Mouḥammad

Le Messager de Allāh a dit: « بَادِرُوا بالأَعْمَالِ فِتَناً كَقِطَعِ اللَّيْلِ المُظْلِمِ يُصْبِحُ الرَّجُلُ مُؤْمِنًا وَيُمْسِي كَافِراً أَوْ يُمْسِي مُؤْمِنًا وَ يُصْبِحُ كَافِراً يَبِيعُ دِينَهُ بِعَرَضٍ مِنَ الدُّنْيَا » qui signifie: « Empressez-vous d'accomplir les bonnes œuvres avant la survenue des discordes qui sont comme des pans dans une nuit obscure où l'Homme se lève au matin en étant croyant et le soir il devient non-croyant. Ou bien, il est croyant le soir, et il se lève au matin en étant non-croyant. Il vend sa religion en échange d’un bien du bas monde », [rapporté par Mouslim].

https://www.islam.ms/?p=250

Les Ventes Interdites en Islam

Le Messager de Allāh صلى الله عليه وسلّم a dit: « إنّ الله ورسوله حرّم بيع الخمر والميتة ولـحم الخنزير والأصنام » qui signifie: « Allāh et Son Messager ont interdit la vente de l'alcool, de l'animal mort sans que cela soit de manière légale, la viande de porc et les statues». On lui a dit alors : « Ô Messager de Allāh, quel est le jugement de la graisse des animaux qui sont morts avec laquelle on badigeonne les navires et avec laquelle on graisse les peaux et dont les gens se servent pour s'éclairer ? » Il a dit: « لا هو حرام » qui signifie: « Non, c'est interdit », [rapporté par at-Tirmîdhiyy]. Ce Hadîth constitue donc une preuve pour l'interdiction de la vente de l'alcool à brûler qui est une substance enivrante, à quelqu’un qui le recherche pour s'enivrer ou pour l’utiliser autrement.

https://www.islam.ms/?p=253

La zakât sur les Monnaies Précieuses, Or et Argent métal

Allāh dit: { و الَّذِينَ يَكْنِزُونَ الذَّهَبَ وَ الفِضَّةَ وَ لاَ يُنفِقُونَهَا في سَبِيلِ اللهِ فَبَشِّيرْهُم بِعَذَابٍ ألِيمٍ } qui signifie: « Et ceux qui thésaurisent de l'or et de l'argent [métal] et n'en dépensent pas dans la voie que Allāh agrée, annonce leur un châtiment douloureux »

https://www.islam.ms/?p=256

L'Aumône Obligatoire - Zakât -

Allāh ta`âlâ dit: { وَأَقِيمُواْ الصَّلاَةَ وَءاتُواْ الزَّكَاةَ وَارْكَعُواْ مَعَ الرَّاكِعِينَ } ce qui signifie: « Accomplissez la prière et donnez la zakât » [sôurat Al-Baqarah / 43]. Dans la langue arabe, le mot zakât signifie: la purification et l'accroissement. Selon la Loi, c'est le nom de ce que l'on paye sur un bien ou sur le corps, de façon spécifique. La zakât a été appelée ainsi parce que les biens s'accroissent par la bénédiction du versement de la zakât et parce que celle-ci purifie des péchés celui qui la paye. La zakât fait partie des choses les plus éminentes de l'Islam; Allāh l'a ordonnée la deuxième année après l'Hégire.

https://www.islam.ms/?p=261

Valeur de Zakat al Fiṭr. Zakat fin du jeûne de Ramaḍān

La zakât de la fin du jeûne (zakâtou l-fiṭr) est obligatoire pour tout musulman, s'il lui reste de quoi la payer en plus de ce qu'il faut pour payer sa nourriture de base, la nourriture de base de ceux qui sont à sa charge, ses dettes, son habillement et son logement qui sont dignes de lui, et ceci, pendant le jour de la Fête de la fin du jeûne (`Idou l-fiṭr) et la nuit qui suit.

https://www.islam.ms/?p=262

Ceux qui ont Droit à la Zakât Aumône Obligatoire

Allāh ta`âlâ dit dans le Qour'ân: { إنَّما الصَّدَقَاتُ لِلفُقَرَاء و الْمَسَاكِينِ و الْعَامِلِين عَلَيْها و الْمُؤَلَّفَةِ قُلُوبُهُم وَ في الرِّقَابِ وَ الغَارِمِين وَ في سَبِيلِ الله وَاْبنِ السَّبِيلِ } qui signifie: « certes les aumônes [obligatoires] ne sont [destinées] qu'aux miséreux, aux pauvres, à ceux qui travaillent au service de la zakāt, aux nouveaux convertis dont le cœur est à raffermir, aux esclaves [qui en ont besoin pour remplir leur contrat d'affranchissement] aux endettés [qui ne peuvent pas s'acquitter de leurs dettes], aux combattants [bénévoles] et au voyageur [qui n'a pas ce qui lui permet d'atteindre sa destination] ».

https://www.islam.ms/?p=263

La Naissance du Prophète `Îçâ Jésus `alayhi s-salâm

La mère de notre Maître `Îçâ est la Dame Maryam `alayha s-salâm. Elle est la meilleure parmi les femmes de l’humanité. Elle est celle que Allāh ta`âlâ a décrite dans le Qour’ân honoré par aṣ-ṣiddîqah, la sainte hautement véridique. Elle a grandi en étant pure et étant chaste. Elle a été élevée dans la piété, elle s’acquittait des devoirs et multipliait les actes de bien surérogatoires. Les anges lui ont annoncé la bonne nouvelle qu’elle a été élue par Allāh ta`âlâ parmi toutes les femmes, par le fait qu’elle soit pure de toute souillure et de toute vilenie.

https://www.islam.ms/?p=264

Abou Bakr As-Siddiq, le premier des califes bien guidés

Abou Bakr As-Siddiq, le premier des califes bien guidés. Lorsque l’Islam est venu, il fut le premier des hommes à entrer en Islam, il avait alors trente-sept ans. Il était lui-même un compagnon du Prophète Mouḥammad.

https://www.islam.ms/?p=267

La mi-Cha`bân. 15 Chabane

Voici, mes frères, que la mi-Cha`bân est de retour, que Allāh fasse qu’elle soit, pour nous tous et pour l’ensemble de la communauté, une occasion de bien et de bénédiction. Il convient de nous rappeler les uns aux autres certaines des bonnes œuvres qui ont été rapportées et qu’il convient d’accomplir durant cette nuit, certaines bonnes œuvres dont il nous est parvenu que notre Prophète éminent les accomplissait durant la nuit de la mi-Cha`bân, en espérant que Allāh nous pardonne et nous fasse miséricorde. En effet, chacun de nous ne sait pas quel acte sera accepté de sa part, et lequel de ses actes sera la cause de sa sauvegarde du châtiment au Jour du Jugement.

https://www.islam.ms/?p=269

Les Prophètes et les Messagers

Les prophètes sont les meilleurs des créatures de Allāh. Allāh `azza wa jall les a choisis et Il sait ce qu’Il choisit et Il leur a accordé une grâce et un mérite par rapport aux autres créatures. Les Prophètes sont les gens qui ont le plus de science, qui ont le plus de piété, qui ont le plus d’indulgence, de patience, de miséricorde, ils sont les meilleurs des gens. Allāh leur a accordés spécifiquement le statut de Prophète par Sa grâce et Sa miséricorde. Ce n’est pas un statut qu’ils ont acquis par une action de leur part qui leur aurait fait mériter cela. Car notre Seigneur choisit et accorde Sa Miséricorde à qui il veut et Il n'a aucun devoir, rien n’est obligatoire pour Lui Soubḥânah. Allāh ta`âlâ les a préservés de ce qui n’est pas digne du statut de celui qui reçoit une telle mission, Il les a guidés vers le bien et les a préservés des défauts, ce sont les imams et les guides.

https://www.islam.ms/?p=270

La Patience face aux Épreuves

Dans le livre as-Sounanou l-koubra de an-Naça’iyy, d’après Abou Hourayra, que Allāh l’agrée qu’il a dit: « Le Messager de Allāh, ṣalla l-Lâhou `alayhi wa s-sallam, a dit ce qui signifie: « Celui pour qui Allāh veut du bien, Il lui fait subir des épreuves ». Ce Hadîth est ṣaḥīḥ. Et la signification de « yousib minhou » dans le Hadîth, c’est que Allāh lui fait subir des épreuves, c’est-à-dire que Allāh éprouve la personne par des difficultés. La signification de ce hadith, c’est que si Allāh ta`âlâ veut du bien pour Son esclave qui est croyant, s’Il veut que son esclave croyant atteigne des hauts degrés, Il le protège des épreuves dans la religion. Et Il lui multiplie les épreuves du bas-monde. Il l’éprouve dans son corps, Il l’éprouve dans ses biens et Il l’éprouve dans les êtres qui lui sont chers.

https://www.islam.ms/?p=272
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15