Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Imam Ach-Châfi`iyy: Biographie Fondateur de l'école chafiite

Le grand Imam Mouḥammad Ibnou Idrîs Ach-Châfi`iyy est né en 150 de l’Hégire, l’année de la mort du fondateur de l’école hanéfite ‘Abôu Hanîfah. Après avoir appris la science de la religion de manière approfondie, Ach-Châfi`iyy est devenu apte à donner des avis de jurisprudence (fatwas) et il a fondé sa propre école: le madh-hab châfi`ite.

https://www.islam.ms/?p=309

Imam 'Aḥmad ibnou Hanbal Biographie Fondateur de l'école Hanbalite

L’Imam ‘Aḥmad Ibnou Hanbal né en 164 et il est décédé en 241 de l'hégire fait partie des grands savants de l’Islam. Il a vécu lors du 2ème siècle de l’Hégire, il fait donc partie du salaf vertueux à savoir les musulmans des trois premiers siècles de l'hégire. Il a ainsi appris la science de la religion auprès de l’Imam Ach-Châfi`iyy entre autres. Il a par la suite fondé sa propre école de jurisprudence: l’école hanbalite.

https://www.islam.ms/?p=310

Imam Mâlik Ibnou 'Anas Biographie Fondateur de l'école malikite

L’Imam Mâlik (90 - 179), que Allāh l’agrée, était de ceux qui s’attachaient à la Sounnah (la voie prophétique pure), celle sur laquelle était le Prophète. Sa croyance était celle des compagnons honorables et de la famille pure du Prophète. C’est lui qui a énoncé cette loi de grande valeur: On ne dit pas kayf [c'est-à-dire comment] au sujet du Créateur. Et le kayf [le comment] au sujet de Allāh est impossible. Donc, Allāh est exempt du comment.

https://www.islam.ms/?p=311

L'imam ‘Abôu Hanîfah : Biographie Fondateur de l'école Hanafite

L’Imam moujtahid ‘Abôu Hanîfah (80 - 150 H) est le fondateur de l’école de jurisprudence (madh-hab) hanafite. Il était moujtahid absolu (mouTlaq) apte à déduire les lois à partir du Qour’ân et de la Sounnah (Hadîth). Il a énormément insisté sur la propagation de la croyance en l’existence de Dieu sans endroit et sans comment auprès des gens. Il a dit entre autres: « Dieu existait et il n’y avait pas d’endroit, Il existait avant de créer les créatures, Il existait il n’y avait pas d’endroit ni créatures ni aucune chose et Il est le créateur de toute chose. »

https://www.islam.ms/?p=312

Exégèse de Sôurat ḍ-Ḍouḥā

(wa wajadaka ḍâllan fahadâ) signifie: « tu ne connaissais pas le Qour'ân et les jugements de la Loi et Allāh t'a guidé vers eux ». Le Prophète, avant la révélation avait foi en Dieu et croyait en Son Unicité. L’exégète Abôu Ḥayyân al-'Andalouciyy a dit: il n'est pas permis d'expliquer ḍâllan par l'égarement qui est le contraire de la bonne guidée, car les prophètes sont préservés de cela.

https://www.islam.ms/?p=313

La biographie du troisième calife: le compagnon `Outhmân Ibnou `Affân

`Outhmân a eu la charge du califat de l’an 24 à l’an 36 de l’hégire. L’empire musulman s’est agrandi durant cette période. `Outhmân a joué un rôle décisif dans la diffusion du Mouṣ-ḥaf (le livre du Qour'ân). Durant son califat, il a repris les feuillets rassemblés par Abôu Bakr et les a fait vérifier et confirmer par les compagnons avant de les faire copier en un seul livre. Il a diffusé plusieurs exemplaires de ce livre dans l’empire musulman pour qu’ils servent de référence.

https://www.islam.ms/?p=315

La bataille de 'OuHoud

Les non-croyants de Qouraych étaient sortis avec leur armée jusqu'à parvenir aux alentours de Médine l'Illuminée, près de la montagne de 'Ouĥoud. Là, le Prophète éminent accomplit la prière du vendredi devant les gens. A cette occasion, il les encouragea au combat et à la persévérance. Il était sorti avec sept cent combattants courageux parmi les compagnons honorables, après que certains eurent repris le chemin de Médine, par peur du combat.

https://www.islam.ms/?p=320

La Modération et le Juste Milieu

Les croyants ne sont ni outranciers ni négligents mais ce sont des gens faisant preuve de modération et suivant une voie de juste milieu c'est à dire la Loi de Dieu. Allāh ta`âlâ dit dans le Qour'ân honoré: « وَكَذَلِكَ جَعَلْنَاكُمْ أُمَّةً وَسَطًا لِّتَكُونُواْ شُهَدَاء عَلَى النَّاسِ وَيَكُونَ الرَّسُولُ عَلَيْكُمْ شَهِيدًا » ce qui signifie: « Allāh a fait de vous une communauté de juste milieu... », [sôurat Al-Baqarah / 143]. La voie saine pour se préserver soi-même ainsi que sa famille du châtiment de l'enfer passe par l'apprentissage des choses de la religion, c'est-à-dire apprendre ce que Allāh a rendu obligatoire d'apprendre et éviter ce que Allāh nous a ordonné d'éviter.

https://www.islam.ms/?p=323

Le Soufisme Islamique Véritable

Le Soufisme véritable, c'est d'apprendre la religion et de l'appliquer en accomplissant les devoirs et en évitant les interdits et d'avoir le cœur détaché de ce bas-monde et ceci est la voie qu'a enseigné le Prophète ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam, ainsi il a dit en s'adressant au compagnon Mou`âdh 'ibnou Jabal: « إِيَّاكَ والتّنعُّم فإنّ عِبَادَ اللهِ لَيْسُوا بِالمتنعِّمِينَ » ce qui signifie: « Ne t'attaches pas au luxe et au superflu car certes les esclaves vertueux de ALLAH ne suivent pas cela », [rapporté par AHmad ].

https://www.islam.ms/?p=325

Le Jugement de la Loi de l'Islam Relatif aux Actes des Personnes Responsables

Les actes des personnes responsables sont de sept catégories selon le jugement de la Loi de l'Islam : Le devoir ; l'acte surérogatoire ; l'illicite ou l'interdit ; l'acte déconseillé ; l'acte autorisé ; l'acte valable et l'acte non valable. Le devoir est l'acte pour lequel celui qui le fait sera récompensé et celui qui le délaisse mérite d'être châtié.

https://www.islam.ms/?p=327

Éducation des Enfants en Islam

Allāh ta`âlâ dit dans le Qour'ân honoré: {يَا أَيُّهَا الَّذِينَ ءامَنُوا قُوا أَنفُسَكُمْ وَأَهْلِيكُمْ نَارًا وَقُودُهَا النَّاسُ وَالْحِجَارَةُ عَلَيْهَا مَلائِكَةٌ غِلاظٌ شِدَادٌ لا يَعْصُونَ اللهَ مَا أَمَرَهُمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُونَ } qui signifie: « Ô vous qui avez cru, préservez-vous, ainsi que vos familles, d'un feu dont le combustible sera des hommes et des pierres... ».

https://www.islam.ms/?p=329

Apprendre l'Islam aux Enfants, Éducation des Petits Musulmans, Enseigner l'Islam aux Jeunes

L’Imam Al-Ghazâliyy cite dans son livre IHyâ'ou `Oulôumi d-Dîn après avoir cité des questions de croyance: « .. Sache que ce que nous avons mentionné dans la présentation de la croyance, il convient de l’enseigner à l'enfant dès son plus jeune âge, afin de le protéger et pour qu'il l’apprenne par cœur. Ensuite il en découvrira le sens petit à petit lorsqu'il grandira ». (fin de citation).

https://www.islam.ms/?p=330

Le Décès et la Mort du Prophète Mouḥammad

Allāh tabâraka wa ta`âlâ dit en s’adressant à Son Prophète Élu dans le Qour’ân honoré: { إِنَّكَ مَيِّتٌ وَإِنَّهٌمْ مَيِّتُونَ } qui signifie: « Tu vas certes mourir et eux aussi mourront » [sôurat Az-Zoumar 'Ayah 30].

https://www.islam.ms/?p=333

L'Émigration de certains compagnons du prophète Mouḥammad en ABYSSINIE

Le tort que les non-croyants faisaient au Prophète ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam et à ses compagnons empira. Alors il ordonna ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam à ses compagnons de partir en terre d'Abyssinie, et une partie d'entre eux émigra.

https://www.islam.ms/?p=334

Les Pièges de satan chayṭān. Récit de l'ermite égaré

Un jour, deux jeunes hommes voulurent quitter leur région pour faire fructifier leurs biens commerciaux. Ces jeunes hommes subvenaient à leur charge ainsi qu'à celle de leur sœur. Avant de la quitter le temps de leur voyage, ils voulurent charger une personne digne de confiance pour qu'elle puisse s'occuper d'elle, en lui achetant ce dont elle avait besoin durant leur absence.

https://www.islam.ms/?p=336

Pour la Palestine ! Jérusalem Qouds Capitale Palestine

La Palestine est la terre de Al-Qouds, la terre de Al-‘Aqṣā, la destination du voyage de nuit de notre Prophète, c’est la Qiblah vers laquelle s’est dirigé le Messager de Allāh pendant dix-sept mois après l’émigration. Il s’agit de la Palestine la terre des prophètes et des messagers. C’est sur cette terre qu’a vécu Ibrâhim, Is-ḥâq, Ya`qôub (Jacob), Yôuçouf, Lôuṭ, Dâwôud, Soulaymân, Zakâriyya, Yaḥya et `Içâ `alayhimou s-salâm et beaucoup d’autres prophètes des fils de Isrâ’îl dont les noms n’ont pas été cités.

https://www.islam.ms/?p=342

La Biographie du 4ème grand calife bien guidé: compagnon `Aliyy Ibnou Abî Tâlib

Le Messager de Allāh a dit à `Aliyy ce qui signifie: « Allāh t'a embelli par une parure. Il n'a pas accordé meilleure qu'elle aux autres gens. C'est la parure des bienfaisants et pieux selon le jugement de Allāh. Il s'agit de l’ascèse dans le monde. Il a alors fait que tu ne t’attaches à rien du bas monde et que le bas monde ne prenne rien de toi. Il a fait que les pauvres t'aiment et te suivent, que tu sois satisfait d'eux comme partisans, et qu'eux soient satisfaits de toi en tant que guide. »

https://www.islam.ms/?p=346

Histoire des Prophètes Zakariyyâ (Zakaria) Zakaria et Yaḥyā (Yaḥia) Jean

Peu avant la naissance du prophète `Içâ (Issa) -Jésus- `alayhi s-salâm, Allāh envoya le prophète Zakariyyâ (Zakaria) -Zakarie- `alayhi s-salâm comme messager aux fils de Isrâ'îl. Ya`qôub (Jacob) s'appelle aussi 'Isrâ'îl (Israel), il est musulman comme le sont tous les prophètes, il avait douze enfants qui ont donné naissance aux douze tribus des fils de 'Isrâ'îl (Israel) ; parmi le peuple des fils de 'Isrâ'îl (Israel) il y avait des musulmans et des non musulmans.

https://www.islam.ms/?p=347

Ô Dieu pardonne-moi, fais-moi miséricorde, guide-moi, accorde-moi la bonne santé et la subsistance

Lorsqu’un homme se convertissait à l’Islam, le Prophète, lui enseignait la prière, puis il lui conseillait de d’invoquer avec ces paroles : « اللَّهُمَّ اغْفِرْ لِي وَارْحَمْنِي وَاهْدِنِي وَعَافِنِي وَارْزُقْنِي » qui signifie : " Ô Dieu pardonne-moi, fais-moi miséricorde, guide-moi, accorde-moi la bonne santé et la subsistance ". Rapporté par Mouslim.

https://www.islam.ms/?p=351

Persévérer sur l’adoration de Allāh. Signification de l'adoration

Sachez, vous-tous les croyants, que Allāh `azza wa jall nous a créés, nous a fait exister dans ce bas monde caduque, éphémère, pour une sagesse éminente et très importante: Il nous a créés afin de nous ordonner de L’adorer, Lui Seul sans rien Lui associer, afin de Lui obéir en tous les ordres qu’Il nous a donnés, et de nous abstenir de tout ce qu’Il nous a interdit, car Allāh soubḥânahôu wa ta`âlâ mérite d’être adoré. En effet, Allāh est Celui Qui donne les ordres alors nul ne Lui en donne, Il est Celui Qui fixe les interdits alors que nul ne Lui en fixe.

https://www.islam.ms/?p=356
0 1 2 3 4 5 6 7 8