Évocations et Invocations de Protection Citadelle du Musulman

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم

La louange est à Dieu, le Créateur du monde. Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps ; rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent. Et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre Maître Mouḥammad Al-’Amîn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’Islam la religion de tous les Prophètes du premier 'Adam `alayhi s-salâm au dernier Mouḥammad ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam.

  1. Invocations et Évocations (‘Adhkâr) du Messager de Allāh
  2. Invocation pour éloigner les jinn
  3. Invocation contre le mauvais œil
  4. Invocation contre la magie
  5. Invocation pour être préservé
  6. L'importance et les bienfaits d'évoquer Allāh
  7. Invocation pour la guérison (lorsque la personne est malade)
  8. Ce que l'on dit lorsqu'on visite un malade
  9. Versets ('âyah) pour la guérison
  10. Verset ('âyah) pour la préservation et repousser la nuisance
  11. Invocation contre la paresse et l'endettement
  12. Invocation pour le voyage
  13. Invocation lorsqu'on prend place dans un moyen de transport
  14. Invocation pour la demande de pardon sayyidou al-'istighfār
  15. Invocation pour persévérer dans l'obéissance à Allāh
  16. Invocation que le Prophète disait souvent
  17. Invocation pour ses parents
  18. Invocations pour le nouveau né
  19. Invocations pour remercier son frère en Islam
  20. Invocation pour repousser l'injustice
  21. Invocation pour calmer la colère
  22. Invocation lorsque le vent souffle
  23. Invocation lorsqu'on entend le tonnerre
  24. Invocation lorsqu’il pleut
  25. Invocation après les ablutions
  26. Invocation en entrant dans une mosquée
  27. Invocation en sortant de la mosquée
  28. Ce que l'on dit lors de l'appel à la prière (al-'adhān)
  29. Invocations que l'on dit après chacune des cinq prières
  30. Ce que l'on dit dans l'inclination et la prosternation
  31. Invocations après la prière de aṣ-ṣoubḥ et de al-maghrib
  32. Invocations après la prière de al-fajr et de al-maghrib
  33. Invocations dans la prière
  34. Invocation lorsqu'on sort de chez soi
  35. Invocation à dire à l'entrée du marché
  36. Invocations avant d'entrer aux toilettes
  37. Invocation lorsqu'on regarde dans un miroir
  38. Invocation lorsqu’on s’habille
  39. Invocation lorsqu’on se déshabille
  40. Invocation lorsqu’on porte un nouveau vêtement
  41. Invocation pour celui qui vient de se marier
  42. Invocations pour faire un beau rêve
  43. Invocation pour rêver du Prophète
  44. Invocation quand on s'apprête à dormir
  45. Invocation lors de l'insomnie
  46. Invocation lors du réveil
  47. Évocation lorsqu’on se lève du lit
  48. Évocation lorsqu’on voit la lueur de l’aube
  49. Évocations du matin
  50. Invocation pour conserver quelque chose
  51. Invocation lorsqu'on boit de l'eau de Zamzam
  52. Invocation avant de manger
  53. Invocation lorsqu'on rompt le jeûne
  54. Invocation lorsqu'on éternue
  55. Invocation lorsqu'on baille
  56. Invocation lorsqu'on souhaite entreprendre une chose (istikhārah prière de consultation)
  57. Invocation lors des assemblées de science
  58. Invocation à dire le vendredi: 80 années de péchés effacés
  59. Ce que l'on dit pour la nouvelle année ou le nouveau mois lunaire

Invocations et Évocations (‘Adhkâr) du Messager de Allāh : celui qui les récite matin et soir, rien ne lui nuit et est protégé par la volonté de Allāh.

Pour être préservé contre la magie, le mauvais œil, la nuisance des jinns et à dire en différentes situations.. Il est une condition de savoir prononcer correctement, donc il est nécessaire d'apprendre comment réciter correctement. Voir: Les Points de Prononciation des Lettres Arabes et les Règles de Tajwid

Il est aussi indispensable d'avoir une bonne croyance à savoir que tout est créé par Dieu: nos paroles nos actes, nos idées, et tout ce qui nous arrive comme bien et mal et que Dieu ne change pas. Voir: La Foi Musulmane et ce qui l'Annule. Croyance, Apostasie, Mécréance

Télécharger audio : Invocation de protection mp3

Invocations de Protection Invocations du Matin Invocations du Soir

الله الله ربّي لا أُشركُ به شيئًا

Allāhou Allāhou rabbî lâ 'ouchrikou bihi chay'â

إِنّ رَبّيَ اللهُ الّذِي لاَ إِلَـهَ إِلّا هُوَ عَلَيْهِ تَوَكّلْتُ وَهُوَ رَبُّ العَرْشِ العَظِيم. مَا شَاءَ اللهُ كَانَ وَمَا لَمْ يَشَأْ لَمْ يَكُنْ. أَشْهَدُ أنّ اللهَ عَلَى كُلّ شَىْءٍ قَدِيرٌ، وَأَنّ اللهَ قَدْ أَحَاطَ بِكُلّ شَىْءٍ عِلْما. أَعُوذُ بِاللهِ الّذِي يُمْسِكُ السَّمَاءَ أَن تَقَعَ عَلى الأَرْضِ إلاّ بِإِذْنِهِ مِن شَرّ كُلّ دَابّةٍ رَبّى آخِذٌ بِنَاصِيَتِهَا، إِنّ رَبّي عَلَى صِرَاطٍ مُسْتَقِيم.

('Inna rabbiya l-Lâhou l-ladhî lâ 'ilâha 'il-lâ houwa ; `alayhi tawakkaltou wa houwa rabbou l-`archi l-`aḍhîm. Mâ châ'a l-Lâhou kân ; wa mâ lam yacha' lam yakoun. 'Ach-hadou 'anna l-Lâha `alâ koulli chay'in qadîr, wa 'anna l-Lâha qad 'aḥâṭa bikoulli chay'in `ilmâ. 'A`ôudhou bi l-Lâhi l-ladhî youmsikou s-samâ'a 'an taqa`a `ala l-'arḍi 'il-lâ bi'idhnihi min charri koulli dâbbatin rabbî 'âkhidhoun binâṣiyatihâ,'inna rabbî `alâ ṣirâṭin moustaqîm.)

بِسْمِ اللهِ الّذِي لاَ يَضُرُّ مَعَ اسْمِهِ شَىْءٌ في الأَرْضِ وَلا فِي السَّمَاءِ وَهُوَ السَّمِيعُ العَلِيم. (3 مَرّات)

(Bismi l-Lâhi l-ladhî lâ yaḍourrou ma`a-smihi chay'oun fi l-'arḍi wa lâ fi s-samâ'i wa houwa s-Samî`ou l-`Alîm) [3 fois]

رَضِيتُ بِاللهِ رَبّا وَبِالإِسْلاَمِ دِينا وَبِمُحَمَّدٍ نَبِيّا. (3 مَرّات)

(Raḍîtou bi l-Lâhi rabbâ, wa bi l-'islâmi dînâ, wa bi Mouḥammadin nabiyyâ) [3 fois]

حَسْبِيَ اللهُ لا إِلَـهَ إِلّا هُوَ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَهُوَ رَبُّ العَرْشِ العَظِيم. (7 مَرّات)

(Ḥasbiya l-Lâhou lâ 'ilâha 'il-lâ houwa `alayhi tawakkaltou wa houwa rabbou l-`archi l-`aḍhîm) [7 fois]

يَا حَيُّ يَا قَيُّومُ بِرَحْمَتِكَ أَسْتَغِيثُ ، أَصْلِحْ لِي شَأْنِي كُلَّهُ وَلا تَكِلْنِي إِلَى نَفْسِي طَرْفَةَ عَيْن. (3 مَرّات)

(Yâ Ḥayyou yâ Qayyôum, biraḥmatika 'astaghîth, 'aṣliḥ lî cha'nî koullahou wa lâ takilnî 'ilâ nafsî ṭarfata `ayn) [3 fois]

أَسْتَغْفِرُ اللهَ الّذِي لا إِلَـهَ إِلّا هُوَ الحَيُّ القَيُّومُ وَأَتُوبُ إِلَيْه. (3 مَرّات)

('Astaghfirou l-Lâha l-ladhî lâ 'ilâha 'il-lâhouwa l-Hayyou l-Qayyôumou wa 'atôubou 'ilayh) [3 fois]

أَعُوذُ بِكَلِمَاتِ اللهِ التّامّاتِ مِن شَرّ مَا خَلَق . (3 مَرّات)

('A`ôudhou bikalimâti l-Lâhi t-tâmmâti min charri mâ khalaq) [3 fois]

سُبحَانَ اللهِ وَبِحَمْدِه ، لا قُوَّةَ إِلّا بِاللهِ ، مَا شَاءَ اللهُ كَانَ وَمَا لَمْ يَشَأْ لَمْ يَكُنْ ، أَعْلَمُ أَنَّ اللهَ عَلَى كُلّ شَىْءٍ قَدِيرٌ ، وَأَنَّ اللهَ قَدْ أَحَاطَ بِكُلّ شَىْءٍ عِلْما.

(Soubḥâna l-Lâhi wa biḥamdih, lâ qouwwata 'il-lâ bi l-Lâh, mâ châ'a l-Lâhou kâna wa mâ lam yacha' lam yakoun, 'a`lamou 'anna l-Lâha `alâ koulli chay'in qadîr, wa 'anna l-Lâha qad 'aḥâṭa bikoulli chay'in `ilmâ)

أَعُوذُ باللهِ مِنَ الشَّيْطَانِ الرَّجِيم

('A`ôudhou bi l-Lâhi mina ch-chayṭâni r-rajîm)

اللـهُ لَا إِلَـٰهَ إِلّا هُوَ الْحَيّ الْقَيُّومُ لَا تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلَا نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْ‌ضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِندَهُ إِلَّا بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلَا يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلَّا بِمَا شَاءَ وَسِعَ كُرْ‌سِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وََالْأَرْ‌ضَ وَلَا يَئُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ {255}

(Allāhou lâ 'ilâha 'il-lâ houwa l-Ḥayyou l-Qayyôum, lâ ta'khoudhouhoū sinatoun wa lâ nawm, lahoū mâ fi s-samâwâti wa mâ fi l-'arḍ, man dha l-ladhî yachfa`ou `indahoū 'il-lâ bi'idhnih, ya`lamou mâ bayna 'aydîhim wa mâ khalfahoum wa lâ youḥîṭôuna bichay'in min `ilmihî 'il-lâ bimâ châ', waci`a koursiyyouhou s-samâwâti wa l-'arḍ, wa lâ ya'ôudouhoū ḥifḍhouhoumâ wa houwa l-`Aliyyou l-`Aḍhîm)

[ sôurat Al-Baqarah / 255]

رَبَّنَا آتِنَا فِي الدُّنْيَا حَسَنَةً، وَ فِي الآخِرَةِ حَسَنَةً ، وَقِنَا عَذَابَ النَّارِ . رَبَّنَا لا تُزِغْ قُلُوبَنَا بَعدَ إِذْ هَدَيْتَنَا وَهَبْ لَنَا مِن لَدُنكَ رَحْمَةً، إِنَّكَ أَنتَ الوَهَّابُ.

(Rabbanâ 'Atinâ fî d-dounyâ ḥaçanah, wa fi l-'âkhirati ḥaçanah, wa qinâ `adhâba n-nâr. Rabbanâ lâ touzigh qoulôubanâ ba`da 'idh hadaytanâ wa hab lanâ min ladounka raḥmah, 'innaka 'anta l-Wahhâb)

آمَنَ الرَّسُولُ بِمَا أُنزِلَ إلَيْهِ مِن رَبِّهِ وَالمُؤْمِنُونَ كُلٌّ ءَامَنَ بِاللهِ وَمَلائِكَتِهِ وَكُتُبِهِ وَرُسُلِهِ لاَ نُفَرِّقُ بَيْنَ أَحَدٍ مِن رُسُلِهِ وَقَالُوا سَمِعْنَا وَأَطَعْنَا غُفْرَانَكَ رَبَّنَا وَإِلَيْكَ المَصِيرُ {285} لاَ يُكَلِّفُ اللهُ نَفْسا إلّا وُسْعَهَا لَهَا مَا كَسَبَتْ وَعَلَيْهَا مَا اكْتَسَبَتْ رَبَّنَا لاَ تُؤَاخِذْنَا إِن نَسِينَا أَوْ أَخْطَأْنَا رَبَّنَا وَلاَ تَحْمِلْ عَلَيْنَا إصْرًا كَمَا حَمَلْتَهُ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِنَا رَبَّنَا وَلَا تُحَمِّلْنَا مَا لاَ طَاقَةَ لَنَا بِهِ وَاعْفُ عَنَّا وَاغْفِرْ لَنَا وَارْحَمْنَا أَنتَ مَوْلانَا فَانصُرْنا عَلَى القَوْمِ الكَافِرِينَ {286} [سورة البقرة] (تقرأ مساءً)

'Āmana r-raçôulou bimâ'ounzila 'ilayhi min rabbihī wa l-mou'minôun, koulloun 'âmana bi l-Lâhi wa malâ'ikatihī wa koutoubihī wa rouçoulih ; lâ noufarriqou bayna 'aḥadin min rouçoulih ; wa qâlôu sami`nâ wa 'aṭa`nâ ghoufrânaka rabbanâ wa 'ilayka l-maṣîr (285) Lâ youkallifou l-Lâhou nafsan 'il-lâ wous`ahâ, lahâ mâ kaçabat wa `alayhâ ma ktaçabat, rabbanâ lâ tou'âkhidhnâ 'in nacīnâ 'aw 'akhṭa'nâ, rabbanâ wa lâ taḥmil `alaynâ 'iṣran kamâ ḥamaltahoū `ala l-ladhîna min qablinâ, rabbanâ wa lâ touḥammilnâ mâ lâ ṭâqata lanâ bih ; wa-`fou `annâ wa-ghfir lanâ wa-rḥamnâ, 'anta mawlânâ fa-nṣournâ `ala l-qawmi l-kâfirîn (286) (le soir)

أَعُوذُ بِاللهِ السَّمِيعِ العَلِيمِ مِنَ الشَّيْطَانِ الرَّجِيمِ (3 مَرّات)

('A`ôudhou bi l-Lâhi s-Samî`i l-`Alîmi mina ch-chayṭâni r-rajîm) [3 fois]

هُوَ اللهُ الَّذِي لاَ إِلَـهَ إِلَّا هُوَ عَالِمُ الغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ هُوَ الرَّحْمَـنُ الرَّحِيمُ {22} هُوَ اللهُ الَّذي لاَ إِلَـهَ إِلَّا هُوَ المَلِكُ القُدُّوسُ السَّلاَمُ المُؤْمِنُ المُهَيْمِنُ العَزِيزُ الجَبَّارُ المُتَكَبِّرُ سُبْحَانَ اللهِ عَمَّا يُشْرِكُونَ {23} هُوَ اللَّهُ الخَالِقُ البَارِئُ المُصَوِّرُ لَهُ الأَسْمَاءُ الحُسْنَى يُسَبِّحُ لَهُ مَا في السَّمَـوَاتِ وَالأَرْضِ وَهُوَ العَزِيزُ الحَكِيمُ {24} [سورة الحشر] (تقرأ صباحا ومساءً)

Houwa l-Lâhou l-ladhî lâ 'ilâha 'il-lâ houwa `Ālimou l-ghaybi wa ch-chahâdati houwa r-Raḥmânou r-Raḥîm (22) Houwa l-Lâhou l-ladhî lâ 'ilâha 'il-lâ houwa l-Malikou l-Qouddôuçou s-Salâmou l-Mou'minou l-Mouhayminou l-`Azîzou l-Jabbârou l-Moutakabbir, soubḥâna l-Lâhi `ammâ youchrikôun (23) Houwa l-Lâhou l-Khâliqou l-Bâri'ou l-Mouṣawwirou, lahou l-'asmâ'ou l-Ḥousnâ, youçabbiḥou lahoū mâ fi s-samâwâti wa l-'arḍi wa houwa l-`Azîzou l-Ḥakîm (24) [le matin et le soir]

Le Messager de Allāh ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit à un compagnon:

إقْرَأ قُلْ هُوَ اللهُ أَحَد وَالمُعَوِّذَتَيْن حِيْنَ تُمْسِي وَحِيْنَ تُصْبِح ثَلاثَ مَرّاتٍ تَكْفِيْكَ مِنْ كُلّ شَىء

('iqra' qoul houwa l-Lâhou 'aḥad wa l-mou`awwidhatayn ḥîna toumsî wa ḥîna touṣbiḥ thalâtha marrâtin takfîka min koulli chay')

ce qui signifie : « Récite qoul houwa l-Lâhou 'aḥad et les mou`awwidhatân, trois fois, matin et soir, elles te suffiront pour te protéger de tout ce qui pourrait te nuire ». [rapporté par Abôu Dâwôud]. Pour la protection, on récite donc trois fois chaque matin et chaque soir les trois sôurat suivantes:

بسم الله الرحمن الرحيم قُلْ هُوَ اللهُ أَحَدٌ {1} اللهُ الصَّمَدُ {2} لَمْ يَلِدْ وَلَمْ يُولَدْ {3} وَلَمْ يَكُن لَّهُ كُفُوًا أَحَدٌ {4} [سورة الإخلاص]

Bismi l-Lâhi r-Raḥmâni r-Raḥîm

Qoul houwa l-Lâhou 'aḥad (1) 'Allāhou ṣ-Ṣamad (2) Lam yalid wa lam yôulad (3) Wa lam yakoun lahou koufouwan 'aḥad (4) (3 fois)

بسم الله الرحمن الرحيم قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ {1} مِن شَرِّ مَا خَلَقَ {2} وَمِن شَرِّ غَاسِقٍ إِذَا وَقَبَ {3} وَمِن شَرِّ النَّفَّاثَاتِ فِي الْعُقَدِ {4} وَمِن شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ {5} [سورة الفلق]

Bismi l-Lâhi r-Raḥmâni r-Raḥîm

Qoul 'a`ôudhou birabbi l-falaq (1) min charri mâ khalaq (2) wa min charri ghâciqin 'idhâ waqab (3) wa min charri n-naffâthâti fi l-`ouqad (4) wa min charri ḥâcidin 'idhâ ḥaçad (5) (3 fois)

بسم الله الرحمن الرحيم قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ {1} مَلِكِ النَّاسِ {2} إِلَهِ النَّاسِ {3} مِن شَرِّ الْوَسْوَاسِ الْخَنَّاسِ {4} الَّذِي يُوَسْوِسُ فِي صُدُورِ النَّاسِ {5} مِنَ الْجِنَّةِ وَ النَّاسِ {6} [سورة الناس]

Bismi l-Lâhi r-Raḥmâni r-Raḥîm

Qoul 'a`ôudhou birabbi n-nâs (1) Maliki n-nâs (2) 'ilâhi n-nâs (3) min charri l-waswâci l-khannâs (4) 'al-ladhî youwaswiçou fî ṣoudôuri n-nâs (5) mina l-jinnati wa n-nâs (6) (3 fois)

أعوذ بكلمات الله التامات التي لا يجاوزهن بر ولا فاجر من شر ما ينزل من السماء وما يعرج فيها ومن شر ما ذرأ في الأرض وما يخرج منها ومن شر فتن الليل والنهار ومن شر كل طارق إلا طارقا يطرق بخير يا رحمن

('a`ôudhou bikalimâti l-Lâhi t-tâmmâti al-latî lâ youjâwizouhounna barroun wa lâ fâjir min charri mâ yanzilou mina s-samâ'i wa mâ ya`roujou fîhâ wa min charri mâ dhara'a fi l-'arḍi wa mâ yakhroujou minhâ wa min charri fitani l-layli wa n-nahâr wa min charri koulli ṭâriqin 'illâ ṭâriqan yaṭrouqou bikhayrin yâ Raḥmân)

Invocation pour éloigner les jinn, (matin et soir)

أَعُوذُ بكلماتِ اللهِ التّآماتِ من غضبِهِ وعقابِهِ وشَرِّ عبادِهِ ومِنْ هَمَزَاتِ الشَّيَاطِينِ وأَنْ يَحضُرُونَ

('a`ôudhou bikalimâti l-Lâhi t-tâmmâti min ghaḍabihi wa `iqâbihi wa charri `ibâdihi wa min hamazâti ch-chayâṭîn wa 'an yaḥḍourôun)

 بسمِ اللهِ ما شآءَ الله لا يَسُوْقُ الخَيْرَ إِلا الله

بسمِ اللهِ ما شآءَ الله لا يَصْرِفُ السُّوءَ إِلا الله

بسمِ اللهِ ما شآءَ الله مَا كانَ مِن نِّعْمَةٍ فَمِنَ الله

بسمِ اللهِ ما شآءَ الله لا حَوْلَ وَلا قُوَّةَ إِلا بالله

(Bismi l-Lâhi mâ châ'al-Lâh, lâ yasôuqou l-khayra 'illa l-Lâh, Bismi l-Lâhi mâ châ'al-Lâh, lâ yaṣrifou s-sôu'a 'illa l-Lâh, Bismi l-Lâhi mâ châ'al-Lâh, mâ kâna min ni`matin famina l-Lâh, Bismi l-Lâhi mâ châ'al-Lâh, lâ ḥawla wa lâ qouwwata 'illâ bi l-Lâh)

Invocation contre le mauvais œil

أعوذُ بكلماتِ اللهِ التّامّة مِن كُلّ شَيطانٍ وهامّةٍ ومن كُلّ عَينٍ لامّةٍ

('a`ôudhou bi kalimâti l-Lâhi t-tâmmah min koulli chayṭânin wa hâmmah wa min koulli `aynin lâmmah)

اللّهُم ذا السُّلطانِ العَظيمِ والمَنِّ القديمِ، ذا الرّحمةِ الكريم وليَّ الكلماتِ التّامّاتِ والدَّعوات المُستَجابات عافِني من أنفس الجنِّ وأعْيُنِ الإنسِ.

(Allāhoumma dha s-soulṭāni l-`aḍhīm wa l-manni l-qadīm dha r-raḥmati l-karīm waliyya l-kalimāti t-tāmmāti wa d-da`awāti l-moustajābāt `āfinī min 'anfousi l-jinni wa 'a`youni l-'ins)

Al-Haçan et Al-Houçayn, les petits-fils du Messager de Allāh ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam ont été atteints par le mauvais oeil. Le Messager de Allāh ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam en a été chagriné. L'ange Jibrîl `alayhi s-salâm est alors venu à lui et lui a enseigné une rouqyah. Il lui a enseigné de leur faire une rouqyah avec les paroles suivantes :

اللهمَّ ذَا السلطانِ العظيمِ والْمَنِّ القديـمِ ذَا الرحـمةِ الكريـم

وَلِيَّ الكلماتِ التَّاماتِ والدَّعواتِ المستجاباتِ

عافِ حَسنًا وحُسينًا من أنفسِ الجِنِّ وأَعيُنِ الإنسِ

(Allāhoumma dha s-soulṭâni l-`aḍhîm, wa l-manni l-qadîm, dha r-raḥmati l-karîm, waliyya l-kalimâti t-tâmmâti wa d-da`awâti l-moustajâbât, `âfi Ḥaçanan wa Ḥouçaynan min 'anfouci l-jinni wa 'a`youni l-'ins)

Remarque: on peut réciter cette invocation pour se préserver soi-même contre le mauvais œil, et dans ce cas, on dit : (Allāhoumma dha s-soulTâni l-`aDHîm, wa l-manni l-qadîm, dha r-raḥmati l-karîm, waliyya l-kalimâti t-tâmmâti wa d-da`awâti l-moustajâbât, `âfinî min 'anfouci l-jinni wa 'a`youni l-'ins) Pour réciter cette invocation pour une personne [pour la préserver du mauvais oeil, et également pour celle qui a été atteinte par le mauvais oeil], on remplace la parole (`âfinî) par (`âfi) et on cite le nom de la personne que l'on souhaite protéger ; pour une femme on dit: (`âfihâ).

Invocation contre la magie (pour être délivré de la magie)

أعوذُ بوجهِ اللهِ العظيم الّذي ليس شىء أعظمَ منهُ وبأسماءِ اللهِ الحُسْنى ما علمتُ منها وما لم أعلم وبكلماتِ اللهِ التّامات من شرّ ما خلقَ وذَرَأَ وبَرَأَ

('a`ôudhou biwajhi l-Lâhi l-`aḍhîm al-ladhî layça chay'oun 'a`ḍhama minhou wa bi 'asmâ'i lLâhi l-Ḥousnâ mâ `alimtou minhâ wa mâ lam 'a`lam wa bi kalimâti l-Lâhi t-tâmmâti min charri mâ khalaqa wa dhara'a wa bara'a)

Invocation pour être préservé (préservation)

بسم الله، ربّي الله، حسبي الله، توكّلت على الله، اعتصمت بالله، فوّضت أمري إلى الله، ما شاء الله، لا قوّة إلاّ بالله

(Bismi l-Lâh, rabbiya l-Lâh, ḥasbiya l-Lâh, tawakkaltou `ala l-Lâh, 'i`taṣamtou bi l-Lâh, fawwaḍtou 'amrî 'ila l-Lâh, mâ châ'a l-Lâh, lâ qouwwata 'illâ bi l-Lâh)

Anas Ibnou Mâlik a rapporté du Messager de Allāh ṣalla l-Lâhou `alayhi wa sallam cet invocation :

اللهُمَّ إِنِّي أُشْهِدُكَ وَأُشْهِدُ حَمَلَتَ عَرْشِك وَ مَلائكَتَكَ وَجَمِيعَ خَلْقِكَ أَنَّكَ أَنْتَ الله لا إلهَ إلا أنْتَ وَحْدَكَ لا شَرِيكَ لك وَأَنَّ مُحَمَّدً عَبْدُكَ وَ رَسُولُك

(Allāhoumma 'innî 'ouch-hidouka wa 'ouch-hidou ḥamalata `archik wa malâ'ikataka wa jamî`a khalqika 'annaka 'anta l-Lâh lâ 'ilâha 'il-lâ 'anta waḥdaka lâ charîka lak wa 'anna Mouḥammadan `abdouka wa raçôulouk)

ce qui signifie : « Ô Allāh, Tu sais et je prend à témoin les anges qui portent le Trône ainsi que tous Tes anges et toutes Tes créatures : que Tu es Allāh et qu'il n'est de dieu que Toi, Toi seul Tu n'as pas d'associé et que Mouḥammad est Ton esclave et Ton messager » [à réciter quatre fois matin et soir].

Dieu n'a pas besoin du trône ni des anges ni d'aucune créatures. L’Imam `Aliyy, que Allāh l’agrée, a dit :

« كَانَ اللَّهُ وَلاَ مَكَانَ وَهُوَ الآنَ عَلَى مَا عَلَيْهِ كَانَ »

ce qui ssignifie: « Allāh est de toute éternité sans endroit et Il est maintenant tel qu’Il est de toute éternité » c’est à dire sans endroit, et il a dit :

« إنَّ الله خَلَقَ العَرْشَ إِظْهَارًا لِقُدْرَتِهِ وَلَمْ يَتَّخِذهُ مَكَاناً لِذَاتِهِ »

ce qui signifie : « Certes, Allāh a créé le Trône par manifestation de Sa puissance et Il ne l’a pas pris comme emplacement pour Lui-même », [rapporté par Abôu ManSôur Al-Baghdâdiyy].

Ainsi celui qui attribue l’endroit ou la direction à Dieu n’est pas musulman et il doit revenir à l’Islam en prononçant les deux témoignages en ayant délaissé la mauvaise croyance.

Invocation rapportée par al-Boukhâriyy, Abôu dâwôud et at-tirmîdhiyy:

بِسْمِ اللّهِ الَّذِى لاَ يَضُرُّ مَعَ اسْمِهِ شَىْءٌ فِى الأَرْضِ وَلا فِى السَّمَاءِ وَهُوَ السَّمِيعُ العَلِيم

(bismi l-Lâhi l-ladhî lâ yaḍourrou ma`asmihi chay'oun fi l-'arḍi wa lâ fi s-samâ' wa houwa s-Samî`ou l-`Alîm)

ce qui signifie : « Je commence par le nom de Allāh, Celui par le nom duQuel rien ne nuit, ni sur terre ni au ciel (et tout ce qui a lieu sur terre et dans le ciel, a lieu selon Sa volonté) et Il est Celui Qui entend (sans organe) et Il est Celui Qui sait toute chose » [à réciter trois fois matin et soir].

رَضِيتُ بِاللَّهِ رَبّاً وَبِالإِسْلاَمِ دِيناً وَبِمُحَمَّدٍ نَبِيّاً

(raḍîtou bi l-Lâhi rabbâ wa bi l-'islâmi dînâ wa bi Mouḥammadin nabiyyâ)

ce qui signifie : « Je suis satisfait que Allāh est mon Seigneur, l'Islam ma religion et Mouḥammad mon Prophète » [à réciter trois fois matin et soir].

حَسْبِيَ اللّهُ لا إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَهُوَ رَبُّ العَرْشِ العَظِيم

(Ḥasbiya l-Lâhou lâ 'ilâha 'il-lâ hôu `alayhi tawakkaltou wa houwa rabbou l-`archi l-`aḍhîm)

ce qui signifie : « Allāh me suffit. Il n'est de dieu que Lui. Je me fie totalement à Lui et Il est le Seigneur du Trône éminent » [à réciter sept fois matin et soir]. Information utile : il a été dit au sujet de cette invocation, qu'elle est une cause pour être préservé des tourments du bas-monde et de l'au-delà.

يَا حَيُّ يَا قَيُّومُ بِرَحْمَتِكَ أَسْتَغِيثُ أَصْلِحْ لِي شَأْنِي كُلَّهُ وَلا تَكِلْنِي إِلَى نَفْسِي طَرْفَةَ عَيْن

(yâ Ḥayyou yâ Qayyôumou bi raḥmatika 'astaghîth 'aṣliḥ lî cha'nî koullah wa lâ takilnî 'ilâ nafsî ṭarfata `ayn)

ce qui signifie : « Ô Toi Qui est vivant, Ô Toi pour Qui l'anéantissement est impossible, je recherche le renfort par Ta miséricorde, corrige mon état complètement, et fais que je ne suive pas les mauvais penchants de mon âme, même pas le temps d'un clin d’œil » [à réciter trois fois matin et soir]. Information utile : il a été dit que cette invocation fait partie des meilleures des invocations.

L'importance et les bienfaits d'évoquer Allāh

Le croyant qui multiplie l'évocation de Allāh par les invocations qui nous sont parvenues du Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam, son cœur sera éclairé, son âme sera purifiée et ses réflexions seront élevées. Il aura dans son cœur une immense lumière et par la volonté de Allāh, les suggestions du chayṭān seront repoussées loin de lui.

Le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit :

مَثَلُ الَّذِي يَذْكُرُ رَبَّهُ وَالَّذِي لَا يَذْكُرُهُ مَثَلُ الْحَيِّ وَالْمَيِّتِ

(mathalou l-ladhī yadhkourou rabbahou wa l-ladhī lā yadhkourouhou mathalou l-ḥayyi wa l-mayyit)

ce qui signifie : « L’exemple de celui qui évoque Son Seigneur et de celui qui ne L’évoque pas, est comme l’exemple de celui qui est vivant et de celui qui est mort » [rapporté par Al-Boukhāriyy].

Allāh tabāraka wa ta`ālā dit :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ ءامَنُوا اذْكُرُوا اللهَ ذِكْرًا كَثِيرًا وَسَبِّحُوهُ بُكْرَةً وَأَصِيلاً

(yā 'ayyouha l-ladhīna 'āmanou dhkourou l-Lāha dhikran kathirā wa sabbiḥoūhou boukratan wa 'aṣīlā)

ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru, évoquez beaucoup Allāh et faites son tasbīḥ matin et soir » [sourat Al-'Aḥzāb / 'āyah 41,42].

La quiétude et la paix descendent sur le cœur du croyant lors de l’évocation de Allāh.

Allāh tabāraka wa ta`ālā dit :

الَّذِينَ ءامَنُواْ وَتَطْمَئِنُّ قُلُوبُهُم بِذِكْرِ اللهِ أَلاَ بِذِكْرِ اللهِ تَطْمَئِنُّ الْقُلُوبُ

(al-ladhīna 'āmanoū wa taṭma'innou qouloūbouhoum bi dhikri l-Lāhi 'alā bi dhikri l-Lāhi taṭma'innoū l-qouloūb)

ce qui signifie : « Ceux qui ont été croyants et dont le cœur s’est apaisé par l'évocation de Allāh, certes, les cœurs sont apaisés par l'évocation de Allāh » [sourat Ar-Ra`d / 'āyah 28].

L'évocation du cœur, c’est de ressentir par son cœur la crainte de Allāh ta`ālā, d'une crainte de révérence et de glorification. Cette évocation par le coeur est meilleure que l'évocation faite par la langue uniquement, c'est-à-dire lorsque l'évocation se fait uniquement par la langue sans qu’elle s'accompagne de l'évocation par le cœur. Mais les savants ont dit que la manière la plus complète, c’est de rassembler l'évocation par la langue avec l'évocation par le cœur.

Les invocations sont extrêmement profitables par la volonté de Allāh pour celui qui persévère à les dire, et elles sont efficaces pour se protéger du mal et de la nuisance. Il y a également des évocations qui sont des portes pour le bien, pour l’élévation en degré et qui sont par la volonté de Allāh, pour le croyant qui persévère à les dire, une grande provision et une lumière pour son bas-monde et pour son au-delà.

Par ailleurs il est indispensable d'avoir une prononciation correcte des lettres à partir de leurs points de prononciation pour que le profit, la récompense et le secret des évocations se réalisent par la volonté de Allāh, et d'avoir sincère par recherche de l'agrément de Allāh: Voir: Les Points de Prononciation des Lettres Arabes et les Règles de Tajwid

Il est aussi indispensable d'avoir une bonne croyance à savoir que tout est créé par Dieu: nos paroles nos actes, nos idées, et tout ce qui nous arrive comme bien et mal et que Dieu ne change pas. Voir: La Foi Musulmane et ce qui l'Annule. Croyance, Apostasie, Mécréance

Nous demandons à Allāh qu'Il nous accorde la sincérité dans les paroles et dans les actes, et qu'Il fasse que nous soyons de ceux qui multiplient les évocations matin et soir, nuit et jour, et que nous soyons de ceux qui s'attachent à accomplir ce qu'Il ordonne, qui ne dépassent pas les limites qu'Il nous a fixé, et qui suivent ainsi la voie de la piété afin d'être dans l'au-delà parmi ceux qui seront sauvés, heureux et qui auront réussi, et qui entreront ainsi aux Jardins du Paradis.

Allāh tabāraka wa ta`ālā dit :

وَالذَّاكِرِينَ اللهَ كَثِيرًا وَالذَّاكِرَاتِ أَعَدَّ اللهُ لَهُم مَّغْفِرَةً وَأَجْرًا عَظِيمًا

(wa dh-dhākirīna l-Lāha kathīran wa dh-dhākirāti 'a`adda l-Lāhou lahoum maghfiratan wa 'ajran `aḍhīmā)

ce qui signifie : « Et ceux et celles qui évoquent beaucoup Allāh, Allāh leur réserve un pardon et une grande récompense » [sourat Al-'Aḥzāb / 'āyah 35 ].

Et Allāh ta`ālā dit:

وَاذْكُرُوا اللهَ كَثِيرًا لَّعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ

(wa dhkourou l-Lāha kathīran la`allakoum toufliḥoūn)

ce qui signifie: « Evoquez beaucoup Allāh, puissiez-vous réussir » [sourat Al-Joumou`ah / 'āyah 10].

Allāh ta`ālā dit:

أَلاَ بِذِكْرِ اللهِ تَطْمَئِنُّ الْقُلُوبُ

('alā bi dhikri l-Lāhi taṭma'innou l-qouloūb)

ce qui signifie: « Certes, les cœurs sont apaisés par l'évocation de Allāh » [soūrat Ar-Ra`d / 'āyah 28].

Et le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit:

لا يزال لسانك رطبا من ذكر الله

(lā yazālou liçānouka raṭban min dhikri l-Lāh)

ce qui signifie : « Que ta langue persévère à évoquer Allāh » [rapporté par At-Tirmidhiyy].

Invocation pour la guérison (lorsque la personne est malade)

Quand notre Prophète Mouḥammad ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam était touché par une maladie, il disait:

 « اللَّهُمَّ رَبَّ النَّاسِ، أَذْهِبِ البَأْسَ، اِشْفِ أَنْتَ الشَّافِـي، لاَ شِفَاءَ إِلاَّ شِفَاءُكَ »

(Allāhoumma Rabba n-nās; 'adh-hibi l-ba's; 'ichfi 'anta ch-chāfī; lā chifā'a 'il-lā chifā'ouk)

ce qui signifie: « Ô Allāh, Seigneur des gens, fais partir le mal; accorde la guérison, c’est Toi Celui Qui guérit; il n’y a pas de guérison si ce n’est la guérison que Tu accordes ».

Lorsqu’on ressent de la douleur, on pose sa main sur l’endroit douloureux de son corps et on dit:

باِسْمِ اللهِ، بِاسْمِ اللهِ، بِاسْمِ اللهِ

 (bismi l-Lāh, bismi l-Lāh, bismi l-Lāh)

ce qui signifie: « Je cite le nom de Allāh, je cite le nom de Allāh, je cite le nom de Allāh » par recherche de Ses bénédictions et en demandant Son aide.

Puis on dit:

 أعُوذُ بِعِزَّةِ اللهِ وَقُدْرَتِهِ مِنْ شَرِّ ما أجِدُ وأُحاذِرُ‏ (للشّفاء، 7 مرّات)

('a`oūdhou bi`izzati l-Lāhi wa qoudratihi min charri mā 'ajidou wa 'ouḥādhir) {7 fois}

('ou`īdhouka[i] bi`izzati l-Lāhi wa qoudratihi min charri mā tajidou[īna] wa touḥādhir[īn]) (quand on fait cela à une autre personne)

ce qui signifie: « Je recherche la préservation par la gloire de Allāh et Sa toute-puissance, contre le mal de ce que je ressens et de ce que j’appréhende ».

[Invocation rapportée par l'ange Jibrîl `alayhi s-salâm] On peut réciter pour quelqu'un qui est malade :

بِسْمِ اللهِ أَرْقِيكَ مِنْ كُلِّ شَىءٍ يُؤذِيكَ مِنْ شَرِّ كُلِّ نَفْسٍ أَو عَيْنِ حَاسِدٍ

اللهُ يَشْفِيكَ بِسْمِ اللهِ أَرْقِيك

(bismi l-Lâhi 'arqîka, min koulli chay'in you'dhîka min charri koulli nafsin 'aw `ayni ḥâçidin, Allāhou yachfîka, bismi l-Lâhi 'arqîk)

Pour une femme on dit: « 'arqîki », « you’dhîki », « yachfîki ».

C’est une rouqyah qui est utile pour celui qui est malade et pour celui qui a été ensorcelé également.

La récitation des deux mou`awwidhât après chaque prière est une forte protection [et également une cause pour ne pas tomber dans la paresse et c'est une cause pour repousser le mal des ennemis]. Les deux mou`awwidhât sont les deux dernières sôurat du Qour'ân, c'est à dire sôurat Al-Falaq, et sôurat An-Nās. Ce sont là des invocations de protection pour la personne et pour autre qu’elle. C’est une rouqyah pour elle et pour autre qu’elle. Si on la récite sur quelqu’un qui est malade, c’est une éminente rouqyah.

Et quand on ne sait pas quelle est la maladie, on récite les deux mou`awwidhāt, soit une fois, soit trois fois, durant trois jours successifs, avant le dhouhr et après le dhouhr.

Ce que l'on dit lorsqu'on visite un malade

Lorsque l’on rend visite à un malade, il est conseillé de dire:

 أسألُ اللهَ العظيمَ ربَّ العرشِ العظيمِ أنْ يشفيَك

('as'alou l-Lāha l-`Aḍḥīm, Rabba l-`archi l-`aḍḥim 'an yachfiyak)

ce qui signifie: « Je demande à Allāh, Celui Qui est éminent, le Seigneur du Trône éminent de t’accorder la guérison » 7 fois.

 

Versets ('âyah) pour la guérison

[سورة النحل] ثُمَّ كُلِي مِن كُلِّ الثَّمَرَاتِ فَاسْلُكِي سُبُلَ رَبِّكِ ذُلُلاً يَخْرُجُ مِن بُطُونِهَا شَرَابٌ مُّخْتَلِفٌ أَلْوَانُهُ فِيهِ شِفَاء لِلنَّاسِ إِنَّ فِي ذَلِكَ لآيَةً لِّقَوْمٍ يَتَفَكَّرُونَ {69}

(thoumma koulî min koulli th-thamarâti fasloukî souboula rabbiki dhouloulan yakhroujou min bouṭôunihâ charâboun moukhtalifoun alwânouhou fîhi chifâ' linnâçi 'inna fî dhâlika la'âyatan liqawmin yatafakkarôun)

[سورة الإسراء] وَنُنَزِّلُ مِنَ الْقُرْآنِ مَا هُوَ شِفَاء وَرَحْمَةٌ لِّلْمُؤْمِنِينَ وَلاَ يَزِيدُ الظَّالِمِينَ إَلاَّ خَسَارًا {82}

(wa nounazzilou mina l-qour'âni mâ houwa chifâ'oun wa raḥmatoun lilmou'minîna wa lâ yazîdou ḍh-ḍhâlimîna 'illâ khasârā)

[سورة فصلت] وَلَوْ جَعَلْنَاهُ قُرْآنًا أَعْجَمِيًّا لَّقَالُوا لَوْلَا فُصِّلَتْ آيَاتُهُ أَأَعْجَمِيٌّ وَعَرَبِيٌّ قُلْ هُوَ لِلَّذِينَ آمَنُوا هُدًى وَشِفَاء وَالَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ فِي آذَانِهِمْ وَقْرٌ وَهُوَ عَلَيْهِمْ عَمًى أُوْلَئِكَ يُنَادَوْنَ مِن مَّكَانٍ بَعِيدٍ {44}

(wa law ja`alnâhou qour'ânan 'a`jamiyyan laqâlôu lawlâ fouṣṣilat 'âyâtouhou 'a'a`jamiyyoun wa `arabiyyoun qoul houwa lilladhîna 'âmanôu houdân wa chifâ' wa l-ladhîna lâ you'minôuna fî 'âdhânihim waqroun wa houwa `alayhim `amā 'oulâ'ika younâdawna min makânin ba`îd)

[سورة يونس] يَا أَيُّهَا النَّاسُ قَدْ جَاءتْكُم مَّوْعِظَةٌ مِّن رَّبِّكُمْ وَشِفَاء لِّمَا فِي الصُّدُورِ وَهُدًى وَرَحْمَةٌ لِّلْمُؤْمِنِينَ {57}

(yâ 'ayyouha n-nâçou qad jâ'tkoum maw`iḍhatoun min rabbikoum wa chifâ'oun limâ fi ṣ-ṣoudôuri wa houdan wa raḥmatoun lilmou'minîn)

[سورة الشعراء] وَإِذَا مَرِضْتُ فَهُوَ يَشْفِينِ {80}

(wa 'idhâ mariḍtou fahouwa yachfîn)

[سورة التوبة] قَاتِلُوهُمْ يُعَذِّبْهُمُ اللّهُ بِأَيْدِيكُمْ وَيُخْزِهِمْ وَيَنصُرْكُمْ عَلَيْهِمْ وَيَشْفِ صُدُورَ قَوْمٍ مُّؤْمِنِينَ {14}

(qâtilôuhoum you`adh-dhibhoumou l-Lâh bi'aydîkoum wa youkhzihim wa yanṣourkoum `alayhim wa yachfi ṣoudôura qawmin mou'minîna)

Verset ('âyah) pour la préservation et repousser la nuisance

أَفَحَسِبْتُمْ أَنَّمَا خَلَقْنَاكُمْ عَبَثًا وَأَنَّكُمْ إِلَيْنَا لَا تُرْ‌جَعُونَ {115}

(afaḥaçibtoum 'annamâ khalaqnâkoum `abathâ wa 'annakoum 'ilaynâ lâ tourja`ôun)

وَرَدَّ اللهُ الَّذِينَ كَفَرُوا بِغَيْظِهِمْ لَمْ يَنَالُوا خَيْرًا وَكَفَى اللهُ الْمُؤْمِنِينَ الْقِتَالَ وَكَانَ اللهُ قَوِيًّا عَزِيزًا {25} [سورة الأحزاب] (لردّ الكيد)

wa radda l-Lâhou l-ladhîna kafarôu bighayḍhihim lam yanâlôu khayrâ wa kafa l-Lâhou l-mou'minîna l-qitâl wa kâna l-Lâhou qawiyyan `azîzâ (7 fois)

Invocation contre la paresse et l'endettement

اللهُمَّ إنِّي أعُوذُ بِكَ مِنَ الهَمِّ والحَزَن وأعُوذُ بِكَ مِنَ العَجْزِ والكَسَل وأعُوذُ بِكَ مِنَ الجُبْنِ والبُخْلِ وأعُوذُ بِكَ من غَلبَةِ الدَّينِ وقَهْرِ الرِّجَالِ. (لقضاء الدّين)

(Allāhoumma innî 'a`ôudhou bika mina l-hammi wa l-ḥazan wa 'a`ôudhou bika mina l-`ajzi wa l-kasal wa 'a`ôudhou bika mina l-joubni wa l-boukhli wa 'a`ôudhou bika min ghalabati d-dayni wa qahri r-rijāl)

Invocation pour le voyage

Salam Ibnou `Abdi l-Lāh Ibnou `Oumar rapporte que le compagnon `Oumar Ibnou l-Khaṭṭāb, que Allāh l'agrée, disait lorsque quelqu'un venait le voir avant d'entamer un voyage: « Rapproche-toi de moi afin que je te salue tout comme m'a salué le Messager de Allāh salla l-Lahou `alayhi wa sallam, il nous saluait pour un départ en voyage en nous disant :

أستَودِعُ اللَّهَ دِينَكَ وَأَمَانَتَكَ وَخَوَاتِيمَ عَمَلِكَ

('astawdi`ou l-Lāha dīnaka wa 'amānataka wa khawātīma `amalik)

ce qui signifie : « Je confie à Allāh ta religion, ce qui t'est confié et la finalité de tes œuvres » [ḥadīth ṣaḥīḥ rapporté par l'Imam 'Aḥmad et At-Tirmīdhiyy].

`Abdou l-Lāh Ibnou `Oumar, que Allāh l'agrée lui et son père, a rapporté que le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a enseigné cette invocation pour celui qui part en voyage :

اللهُ أكْبَر، اللهُ أكْبَر، اللهُ أكْبَر، اللَّهُمَّ إِنَّا نَسْأَلُكَ في سَفَرِنَا هذا البِرَّ والتَّقوى ومِنَ العَمَلِ ما تَرْضى، اللَّهُمَّ هَوِّنْ علَيْنا سفَرَنَا هذا وَاطْوِ عنَّا بُعْدَهُ، اللَّهُمَّ أَنتَ الصَّاحِبُ في السَّفَرِ وَالخَلِيفَةُ في الأهْلِ، اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوذُ بِكَ مِنْ وعْثَاءِ السَّفَرِ، وكآبةِ المنظَرِ، وَسُوءِ المنْقلَبِ في المالِ والأهلِ

(Allāhou 'akbar, Allāhou 'akbar, Allāhou 'akbar, Allāhoumma 'inna nas'alouka fi safarinā hādhā l-birra wa t-taqwā, wa mina l-`amali ma tarḍā, Allāhoumma hawwin `alaynā safaranā hādhā wa ṭwi `annā bou`dah, Allāhoumma 'anta ṣ-ṣāḥibou fi s-safari wa l-khalīfatou fi l-'ahli, Allāhoumma 'innī 'a`oūdhou bika min wa`thā'i s-safari wa ka'ābati l-manḍhari wa soū'i l-mounqalabi fi l-māli wa l-'ahl)

ce qui signifie : « Allāh mérite plus de vénération que tout autre. Ô Allāh, nous Te demandons pour notre voyage que voici la bienfaisance et la piété, et nous Te demandons de nous accorder d'accomplir des oeuvres que Tu agrées. Ô Allāh, facilite-nous ce voyage que nous voulons entreprendre et fais que la distance nous soit raccourcie. Ô Allāh, Tu es Celui Qui nous préserve durant ce voyage par Ta grâce et Tu es Celui à Qui nous confions nos familles. Ô Allāh, nous recherchons Ta préservation contre les difficultés du voyage et contre le fait de voir de mauvaises choses durant ce voyage, et contre un mauvais retour aux biens et à la famille » [rapporté par Mouslim].

 Invocation lorsqu'on prend place dans un moyen de transport

L'Imam Mouslim a rapporté dans son saḥīḥ que le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a enseigné cette invocation lorsqu'on prend place sur une monture:

اللهُ أكْبَر اللهُ أكْبَر اللهُ أكْبَر سُبْحَانَ الَّذِي سَخَّرَ لَنَا هَٰذَا

وَمَا كُنَّا لَهُ مُقْرِنِينَ وَ إنَّا إلى رَبِّنَا لَمُنْقَلِبُوْن

(Allāhou 'akbar, Allāhou 'akbar, Allāhou 'akbar, soubḥāna l-ladhī sakh-khara lanā hādhā wa mā kounnā lahou mouqrinīn wa 'innā 'ilā rabbinā lamounqaliboūn)

ce qui signifie: « Allāh mérite plus de vénération que tout autre, Allāh mérite plus de vénération que tout autre, Allāh mérite plus de vénération que tout autre, Il est exempt d'imperfection Celui Qui a mis à notre disposition ce moyen pour nous déplacer, et nous n'aurions pu le maîtriser ni l'utiliser si Allāh ne nous l'avait pas accordé ; et certes nous reviendrons au jugement de notre Seigneur au Jour Dernier ».

 Invocation pour la demande de pardon sayyidou al-'istighfār

Al-Boukhāriyy a rapporté dans son ṣaḥīḥ, ainsi que 'Aḥmad dans son Mousnad, d'après Chaddād Ibnou 'Aws, d'après le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam, l'invocation suivante appelée sayyidou l-'istighfār - la maîtresse des invocations pour la demande du pardon - :

اللهُمَّ أنْتَ رَبِّي لا إلهَ إلا أنْتَ خَلَقْتَنِي وَأنَا عَبْدُكَ وَأنَا عَلَى عَهْدِكَ وَوَعْدِكَ ما اسْتَطَعْتُ أعُوْذُ بِكَ مِن شَرِّ مَا صَنَعْتُ أبُوْءُ لَكَ بِنِعْمَتِكَ عَلَيَّ وَأبُوْءُ بِذَنْبِي فَاغْفِرْ لِي فَإنَّهُ لا يَغْفِرُ الذُّنُوبَ إلا أنْتَ

(Allāhoumma 'anta rabbī lā 'ilāha 'il-lā 'anta khalaqtanī wa 'anā `abdouk wa 'anā `alā `ahdika wa wa`dika mastaṭa`t 'a`oūdhou bika min charri mā ṣana`t aboū'ou laka bi ni`matika `alayya wa aboū'ou bi dhanbī faghfir lī fa 'innahoū lā yaghfirou dh-dhounoūba 'il-lā 'ant)

ce qui signifie : « Ô Allāh Tu es mon Seigneur. Il n'est de dieu que Toi. Tu m'a créé et je suis Ton esclave, et je suis sur l'engagement que j'ai pris (la foi et l'obéissance à Dieu) autant que je peux. Je recherche Ta préservation contre le mal que j'ai fais. Je reconnais les bienfaits que Tu m'as accordés et je reconnais mes péchés, alors, je te demande de me pardonner. Certes nul autre que Toi ne pardonne les péchés ».

 Invocation pour persévérer dans l'obéissance à Allāh

Mouslim a rapporté de `Abdoul-Lāh Ibni `Amr Ibni `Āṣ, que Allāh l’agrée, qu'il a dit que le messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit :

اللَّهُمَّ يَا مُصَرِّفَ القُلُوب صَرِّف قُلُوبَنَا عَلَى طَاعَتِك

(Allāhoumma yā mouṣarrifa l-qouloūb ṣarrif qouloūbanā `alā ṭā`atik)

ce qui signifie : « Ô Allāh, Toi Qui fais changer les cœurs, fais que nos cœurs se consacrent à Ton obéissance ». Ce ḥadīth est une preuve que Dieu est le créateur de nos actes, nos pensées et nos intentions, voir: La Prédestination du Bien et du Mal. Destin Qadar

Invocation que le Prophète disait souvent

Il a été rapporté que l'invocation que le Prophète faisait le plus souvent est la suivante :

رَبَّنا ءاتِنا فِي الدُّنيا حَسَنَةً وفِي الآخِرَةِ حَسَنَةً، وقِنَا عَذَابَ النَّار

(rabbanā 'ātina fi d-dounya ḥaçanah wa fi l-'ākhirati ḥaçanah wa qinā `adhaba n-nār)

ce qui signifie: « Ô Notre Seigneur, accorde-nous un bienfait dans ce bas-monde, et accorde nous un bienfait dans l'au-delà et préserve-nous du châtiment de l'enfer » [soūrat Al-Baqarah / 'āyah 201].

 Invocation pour ses parents

On fait cette invocation en faveur des parents [durant leur vie et après leur mort] s'ils sont musulmans :

رَبِّ اغْفِرْ لِي وَلِوَالِدَيَّ وَارْحَمْهُمَا كَمَا رَبَّيانِي صَغِيرا

(rabbi ghfir lī wa li wālidayya wa rḥamhoumā kamā rabbayānī ṣaghīrā)

ce qui signifie: « Ô Seigneur, pardonne-moi ainsi qu'à mes parents, et fais-leur miséricorde à tous deux comme ils m'ont élevé lorsque j'étais petit ».

 Invocations pour le nouveau né

Aboū Dawoūd et At-Tirmidhiyy ont rapporté de Aboū Rāfi`, que Allāh l'agrée, qu'il a dit : « J'ai vu le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam réciter al-'adhān [– l'appel à la prière –] dans l'oreille de Al-Ḥouçayn le fils de `Aliyy lorsque Fāṭimah l'a mis au monde ».

Il est recommandé de réciter l'appel à la prière [- al-'adhān -] dans l’oreille droite du nouveau-né et l'annonce de la prière [- al-'iqāmah -] dans son oreille gauche.

 Invocations pour remercier son frère en Islam

بَارَكَ اللَّهُ فِيكَ

(bāraka l-Lāhou fīk)

ce qui signifie: « Que Allāh t'accorde des bénédictions ».

Information utile: la bénédiction (al-barakah) signifie l'augmentation en bien.

أَحْسَنَ اللَّهُ إلَيْكَ

('aḥsana l-Lāhou 'ilayk)

ce qui signifie: « Que Allāh t'augmente en bienfaits ».

جَزَاكَ اللَّهُ خَيْراً

(jazāka l-Lāhou khayrā)

ce qui signifie: « Que Allāh te rétribue en bien ».

 Invocation pour repousser l'injustice

Pour repousser l'injustice d'une personne, on dit deux fois la parole suivante :

  اللَّهُ اللَّهُ رَبِّي لاَ أُشْرِكُ بِهِ شَيْئًا

(Allāhou Allāhou rabbī lā 'ouchrikou bihi chay'ā)

ce qui signifie: « Allāh, Allāh est mon Seigneur, je ne Lui attribue aucun associé ».

 Invocation pour calmer la colère

Pour calmer la colère, on répète la parole suivante :

أَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيْطَانِ الرَّجِيمِ

('a`oūdhou bi l-Lāhi mina ch-chayṭāni r-rajīm)

ce qui signifie: « Je recherche la préservation de Allāh contre le mal du diable, lui qui est éloigné du bien ».

Remarque: on dit également cette même invocation lorsqu'on entend le braillement d'un âne ou lorsqu'on entend les aboiements d'un chien durant la nuit.

Invocation lorsque le vent souffle

Lorsque le vent soufflait fortement, le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam disait:

اللَّهُمَّ إِنِّي أسْألُكَ خَيْرَهَا وخَيْرَ مَا فِيْهَا وَخَيْرَ مَا أُرْسِلَتْ بِهِ وأعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّهَا وَشَرِّ مَا فِيْهَا وَشَرِّ مَا أُرْسِلَتْ بِهِ

(Allāhoumma 'innī 'as'alouka khayrahā wa khayra mā fīhā wa khayra mā 'oursilat bihi wa 'a`oūdhou bika min charrihā wa charri mā fīhā wa charri mā 'oursilat bihi)

ce qui signifie: « Ô mon Dieu, je Te demande son bien, le bien qu’il contient et le bien avec lequel il a été envoyé, et je cherche refuge auprès de Toi contre son mal, le mal qu’il contient et le mal avec lequel il a été envoyé ».

 Invocation lorsqu'on entend le tonnerre

Lorsqu'on entend le tonnerre, il est recommandé de dire:

سُبْحَانَ الذِي يُسَبِّحُ الرَعْدُ بِحَمْدِهِ وَالمَلائِكَةُ مِنْ خِيفَتِه

(soubḥāna l-ladhī yousabbiḥou r-ra`dou biḥamdihi wa l-malā'ikatou min khīfatih)

ce qui signifie: « Il est exempt d’imperfection Celui pour Qui Ar-Ra`d ainsi que les anges font le tasbiḥ et les louanges par la crainte qu'ils ont pour Lui ».

Information utile: Ar-Ra`d, c’est le nom de l'ange qui est chargé de faire déplacer les nuages. L’ange Ar-Ra`d a été distingué des autres anges, et il y a une soūrah dans le Qour'ān qui porte son nom. Et Ar-Ra`d peut aussi désigner le tonnerre.

Il a été dit que les anges ont des fouets avec lesquels ils frappent les nuages, et c’est cela qui émet le bruit du tonnerre.

Invocation lorsqu’il pleut

Ce que l’on dit lorsqu’il pleut:

اللهم اجعله صَيِّبًا هنيئا

(Allāhoumma j`alhou ṣayyiban hanī'ā)

ce qui signifie: « Ô mon Dieu, fais que ce soit une pluie profitable ».

 Invocation après les ablutions

Voici ce qu'on dit après avoir fait les [petites] ablutions - le woudou' - :

أَشْهَدُ أَنْ لاَ إلهَ إلاَّ اللَّهُ وَحْدَهُ لاَ شَرِيكَ لَهُ

 وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّداً عَبْدُهُ وَرَسُولُهُ

 اللَّهُمَّ اجْعَلْنِي مِنَ التَّوَّابِينَ وَاجْعَلْنِي مِن الْمُتَطَهِّرِينَ

('ach-hadou 'an lā 'ilāha 'il-la l-Lāhou waḥdahou lā charīka lah wa 'ach-hadou 'anna Mouḥammadan `abdouhou wa raçoūlouh Allāhoumma j`alnī mina t-tawwābīn wa j`alnī mina l-moutaṭahhirīn)

ce qui signifie: « Je témoigne qu'il n'est de dieu que Allāh, Il est unique, Il n'a pas d'associé, et je témoigne que Mouḥammad est Son esclave et Son messager, ô Allāh, fais que je sois au nombre de ceux qui se repentent et fais que je sois au nombre de ceux qui se purifient ».

Invocation en entrant dans une mosquée

Quand notre Prophète bien-aimé Mouḥammad ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam entrait dans la mosquée, il disait:

« بِاسْمِ اللهِ، اللَّهُمَّ اِفْتَحْ لِـي أَبْوَابَ رَحْـمَتِكَ وَانْشُرْ عَلَيَّ خَزَائِنَ عِلْمِكَ »

(bismi l-Lāh; Allāhoumma ftah lī 'abwāba raḥmatika wa nchour `alayya khazā'ina `ilmik)

ce qui signifie: « J’entre en citant le nom de Allāh, ô Allāh ouvre-moi les portes de Ta miséricorde et accorde moi des trésors de la science ».

Aussi il est recommandé de dire avant d’entrer dans une mosquée:

 بِاسْمِ اللهِ

(bismi l-Lāh)

ce qui signifie: « Je commence par le nom de Allāh ».

Puis, on entre dans une mosquée avec le pied droit et on dit:

 اللَّهُمَّ صَلِّ على سَيّدِنَا مُحمَّدٍ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وسَلَّم اللَّهُمَّ افْتَحْ لي أبْوابَ رَحْمَتِكَ

(Allāhoumma ṣalli `alā sayyidinā Mouḥammad ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam; Allāhoumma ftaḥ lī 'abwāba raḥmatik)

ce qui signifie: « Ô Allāh, honore et élève davantage le rang de notre maître Mouḥammad ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam, ô Allāh, ouvre-moi les portes de Ta miséricorde ».

Invocation en sortant de la mosquée

On sort avec son pied gauche et on dit:

 اللَّهُمَّ صَلِّ عَلَى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وسَلَّم. اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ مِنْ فَضْلِكَ

(Allāhoumma ṣalli `alā sayyidinā Mouḥammad, ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam. Allāhoumma 'inni 'as'alouka min faḍlik)

ce qui signifie: « Ô Allāh honore et élève davantage en degré notre maître Mouḥammad, ô Allâh je Te demande une part de ce que Tu accordes par Ta grâce ».

 Ce que l'on dit lors de l'appel à la prière (al-'adhān)

On répète (à voix basse) la même chose que ce que dit le mou'adhdhin (celui qui fait l'appel à la prière) mais lorsqu'il dit:

حَيَّ عَلَى الصَّلاة

(ḥayya `ala ṣ-ṣalāt)

et lorsqu'il dit:

حَيَّ عَلَى الفَلاح

(ḥayya `ala l-falāḥ)

On dit:

لا حَوْلَ وَلا قُوَّةَ إِلا بِالله

(lā ḥawla wa lā qouwwata 'il-lā bi l-Lāh)

Il fait ensuite [- après l'appel à la prière -] l'invocation en faveur du Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam puis il invoque Allāh en disant:

اللَّهُمَّ رَبَّ هَذِهِ الدَّعْوَتِ التَّامَّه وَ الصَّلاةِ القَائمَةِ

ءاتِ مُحَمَّدً الوَسِيلَةَ وَ الفَضِيلَةَ وَ ابْعَثْهُ مَقَامًا مَحْمُودًا الذِي وَعَدْتَه

(Allāhoumma rabba hadhihi d-da`wati t-tammah wa ṣ-ṣalāti l-qā'imah 'āti Mouḥammadan l-wacīlata wa l-faḍīlah wa b`ath-hou maqāman maḥmoudani l-ladhī wa`ad-tah)

ce qui signifie: « Ô Allāh, le Seigneur de cet appel et de cette prière qui va être accomplie, accorde à Mouḥammad le haut degré (al-wacīlah) et le haut mérite (al-faḍīlah) et fais qu'au Jour du Jugement, il ait un degré élevé (maqāman maḥmoūdā), ce degré même qui lui a été promis ».

 Invocations que l'on dit après chacune des cinq prières

اللَّهُمَّ أعِنِّي على ذِكْرِكَ وَشُكْرِكَ وحُسْنِ عِبادَتِكَ

(Allāhoumma 'a`innī `alā dhikrika wa choukrika wa ḥousni `ibādatik)

ce qui signifie: « Ô Allāh aide moi à T'évoquer, à Te remercier et à accomplir les actes d'adoration que Tu agrée ».

اللَّهُمَ أَنْتَ السَّلام وَمِنْكَ السَّلام تَبَارَكْتَ يَا ذَا الجَلالِ وَالإكْرَام

(Allāhoumma 'anta s-salāmou wa minka s-salām tabārakta yā dha l-jalāli wa l-'ikrām)

ce qui signifie: « Ô Allāh tu es As-Salām [- Celui Qui est exempt de tout défaut -] et c'est Toi Qui accorde la sauvegarde, Tu es exempt d'imperfection Ô Toi Dhou l-Jalāli wa l-'Ikrām [- Celui Qui mérite d'être glorifié et Qui mérite de ne pas être renié, et Il est Celui Qui accorde aux saints la réussite au Jour du Jugement -] ».

Aboū Hourayrah, que Allāh l'agrée, rapporte que le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit:

مَنْ سَبَّحَ اللَّهَ فِي دُبُرِ كُلِّ صَلاةٍ ثَلاثًا وَثَلاثِينَ وَحَمِدَ اللَّهَ ثَلاثًا وَثَلاثِينَ وَكَبَّرَ اللَّهَ ثَلاثًا وَثَلاثِينَ فَتْلِكَ تِسْعَةٌ وَتِسْعُونَ وَقَالَ تَمَامَ الْمِائَةِ : لا إِلَهَ إِلاّ اللَّهُ وَحْدَهُ لا شَرِيكَ لَهُ لَهُ الْمُلْكُ وَلَهُ الْحَمْدُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ غُفِرَتْ خَطَايَاهُ وَإِنْ كَانَتْ مِثْلَ زَبَدِ الْبَحْرِ

ce qui signifie: « Celui qui dit après chaque prière (soubḥāna l-Lāh) 33 fois, (al-ḥamdou li l-Lāh) 33 fois, (Allāhou 'akbar) 33 fois, soit 99 évocations en tout, et pour la 100ème évocation, il dit: (lā 'ilāha il-la l-Lāhou waḥdahou lā charīka lah, lahou l-moulkou wa lahou l-ḥamdou, wa houwa `alā koulli chay'in qadīr), il lui sera pardonné ses péchés même s'ils étaient aussi nombreux que les écumes de la mer ». [rapporté par Mouslim]

 Ce que l'on dit dans l'inclination et la prosternation

Dans la prière, durant l'inclination et la prosternation, il est recommandé de dire:

سُبحانَكَ اللهُمَّ رَبَّنَا وَبِحَمدِكَ اللَّهُمَّ اغفِرْ لِي

(soubḥānaka l-Lāhoumma rabbanā wa bi ḥamdik Allāhoumma ghfir lī)

ce qui signifie: « Tu es exempt d'imperfection Ô Allāh, notre Seigneur à Toi la louange, Ô Allāh pardonne-moi ».

 Invocations après la prière de aṣ-ṣoubḥ et de al-maghrib

Il a été rapporté dans le ḥadith que le croyant qui dit cette invocation sept fois après la prière de aṣ-ṣoubḥ, s'il meurt durant la journée, Allāh le préserve du feu de l'enfer. Et s'il dit cette invocation sept fois après la prière de al-maghrib, s'il meurt durant la nuit, Allāh le préserve du feu de l'enfer.

L'invocation qu'on répète sept fois est la suivante:

اللَّهُمَّ أجِرْنِي مِنَ النَّارِ

(Allāhoumma 'ajirnī mina n-nār)

ce qui signifie: « Ô Allāh préserve moi du feu de l'enfer ».

Invocations après la prière de al-fajr et de al-maghrib

Il est parvenu que celui qui dit après la prière de al-fajr et après la prière de al-maghrib:

لا إلهَ إلا اللهُ وَحْدَهُ لا شَرِيكَ لَهُ ، لَهُ المُلْكُ وَ لَهُ الحَمْدُ

يُحْيِي وَ يُمِيتُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شيء قَدِير

(lā 'ilāha 'il-la l-Lāhou wahdahou lā charīka lah lahou l-moulkou wa lahou l-ḥamdou youḥyī wa youmīt wa houwa `alā koulli chay'in qadīr)

ce qui signifie: « Il n'est de dieu que Allāh, Celui Qui est unique et Qui n'a pas d'associé, à Lui la souveraineté et à Lui la louange, Il fait vivre et Il fait mourir, et Il est sur toute chose tout-puissant ».

Il dit dix fois cette invocation (après avoir passé le salam dans la prière), avant qu'il ne change de position (qu'il avait lorsqu'il a terminé sa prière), il lui sera écrit dix bonnes actions particulières, il lui sera effacé dix mauvaises actions parmi les grands péchés, il sera protégé contre les mauvaises choses, il sera parmi ceux qui seront en sécurité et qui seront apaisés, et il sera préservé contre le chayṭān et contre la nuisance des jinn et il sera préservé de la nuisance de la sorcellerie.

 Invocations dans la prière

L'invocation de recherche de préservation (al-'isti`adhah)

Il est recommandé de réciter au début de chaque rak`ah avant la récitation de la Fātiḥah l'invocation suivante:

أَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيْطَانِ الرَّجِيم

('a`oūdhou bi l-Lāhi mina ch-chayṭāni r-rajīm)

ce qui signifie: « Je recherche la préservation de Allāh contre le mal du diable, lui qui a été éloigné du bien ».

At-tawajjouh : l'invocation d'ouverture de la prière

Il est recommandé de réciter cette invocation après la formulation du takbīr d'entrée en rituel [c'est-à-dire dans la première rak`ah] et avant la récitation de la Fātiḥah:

وَجَّهْتُ وَجْهِيَ لِلَّذِي فَطَرَ السَّموَاتِ وَالأَرْضَ

(wajjahtou wajhiya li l-Ladhī faṭara s-samāwāti wa l-'arḍa)

ce qui signifie: « Mon adoration est vouée à Celui Qui a créé les cieux et la Terre ».

حَنِيفاً مُسْلِماً وَمَا أَنَا مِنَ الْمُشْرِكِينَ

(ḥanīfan mousliman wa mā 'anā mina l-mouchrikīn)

ce qui signifie: « Je suis musulman, je ne fais pas partie des associateurs ».

إنَّ صَلاَتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلَّهِ رَبِّ العَالَمِينَ

('inna ṣalātī wa nouçoukī wa maḥyāya wa mamātī li l-Lāhi rabbi l-`ālamīn)

ce qui signifie: « Certes, ma prière, mes actes d'adorations, ma vie et ma mort appartiennent à Allāh le Seigneur des mondes ».

لاَ شَرِيكَ لَهُ، وَبِذَلِكَ أُمِرْتُ وَأَنَا مِنَ الْمُسْلِمِينَ

(lā charīka lah, wa bidhālika 'oumirtou wa 'anā mina l-mouslimīn)

ce qui signifie: « Il n'a pas d'associé. De cela j'ai été ordonné et je suis au nombre des musul­mans ».

L'invocation du tachahhoud

التَّحِيَّاتُ المُبَارَكَاتُ الصَّلَوَاتُ الطَّيِّبَاتُ لِلّه

(at-taḥiyyātou l-moubārakātou ṣ-ṣalawātou ṭ-ṭayyibā­tou li l-Lāh)

ce qui signifie: « Les salutations que les croyants se passent les uns aux autres appartiennent à Allāh, ces salutations qui sont pleines de bénédictions [- al-barakah: la bénédiction, c'est l'augmentation en bien -], les cinq prières ainsi que les bons actes, tout ceci appartient à Allāh ».

السَّلاَمُ عَلَيْكَ أَيُّهَا النَّبِيُّ وَرَحْمَةُ اللهِ وَبَرَكَاتُهُ

(as-salāmou `alayka 'ayyouha n-Nabiyyou wa raḥmatou l-Lāhi wa barakātouh)

ce qui signifie: « Je demande à Allāh qu'Il t'élève en degré, et qu'Il protège ta communauté Ô Prophète de ce tu crains pour elle ».

السَّلاَمُ عَلَيْنَا وَعَلَى عِبَادِ اللهِ الصَّالِحِينَ

(as-salāmou `alaynā wa `alā `ibādi l-Lāhi ṣ-ṣaliḥīn)

ce qui signifie: « Je demande que Allāh nous protège et qu'Il préserve Ses esclaves vertueux ».

أَشْهَدُ أَن لاَ إِلهَ إِلاَّ اللهُ وَأَشْهَدُ أَنَّ مُحَمَّداً رَسُولُ الله

('ach-hadou 'an lā 'ilāha 'il-la l-Lāh

wa 'ach-hadou 'anna Mouḥammadan raçoūlou l-Lāh)

ce qui signifie: « Je témoigne qu'il n'est de dieu que Allāh et je témoigne que Mouḥammad est le Messager de Allāh ».

 L'invocation en faveur du Prophète (aṣ-ṣalātou `ala n-nabiyy)

La meilleure formule d'invocation en faveur du Prophète, c'est aṣ-ṣalātou l-'ibrāhīmiyyah. Si ce n'était pas la meilleure invocation en faveur du Prophète, Allāh aurait enseigné à son Messager une autre formule d'invocation.

Certains savants ont composé des formules d’invocation en faveur du Prophète, et ils en ont fait l'éloge. Cependant, nous confirmons que aṣ-ṣalātou l-'ibrāhīmiyyah est bien la meilleure des invocations en faveur du Prophète. Attachez-vous à la réciter chaque jour, elle comporte un grand bienfait.

اللَّهُمَّ صَلِّ عَلَى مُحَمَّدٍ وَعَلَى آلِ مُحَمَّدٍ

كَمَا صَلَّيْتَ عَلَى إبْرَاهِيمَ وَعَلَى آلِ إبْرَاهِيمَ

إنَّكَ حَمِيدٌ مَجِيدٌ

اللَّهُمَّ بَارِكْ عَلَى مُحَمَّدٍ وَعَلَى آلِ مُحَمَّدٍ

كَمَا بَارَكْتَ عَلَى إبْرَاهِيمَ وَعَلَى آلِ إبْرَاهِيمَ

إنَّكَ حَمِيدٌ مَجِيدٌ

(Allāhoumma ṣalli `alā Mouḥammadin wa `alā 'āli Mouḥammad, kamā ṣallayta `alā 'Ibrāhīma wa `alā 'āli 'Ibrāhīm, 'innaka Ḥamidoun Majīd.

Allāhoumma bārik `alā Mouḥammadin wa `alā 'āli Mouḥammad, kamā bārakta `alā 'Ibrāhīma wa `alā 'āli 'Ibrāhīm, 'innaka Ḥamidoun Majīd)

ce qui signifie: « Ô Allāh, honore et élève en degré Mouḥammad et accorde ta Miséricorde aux croyants de la famille de Mouḥammad, comme Tu as honoré et élevé en degré 'Ibrāhīm et accordé Ta miséricorde aux croyants de la famille de 'Ibrāhīm, certes Tu es Al-Ḥamīd, Celui Qui mérite les louanges et les remerciements, Al-Majīd, Celui Qui est glorifié.

Ô Allāh, accorde Tes bénédictions à Mouḥammad et aux croyants de la famille de Mouḥammad, comme Tu as accordé Tes bénédictions à 'Ibrāhīm et aux croyants de la famille de 'Ibrāhīm, certes Tu es Al-Ḥamīd, Celui Qui mérite les louanges et les remerciements, Al-Majīd, Celui Qui est glorifié. »

Invocation lorsqu'on sort de chez soi

بِسْمِ الله ، تَوَكَّلْتُ عَلَى الله ، وَلا حَوْلَ وَلا قُوَّةَ إلا بِالله

(bismi l-Lāh tawakkaltou `ala l-Lāh wa lā ḥawla wa lā qouwwata 'il-lā bi l-Lāh)

ce qui signifie : « Je commence par le nom de Allāh, je me fie à Allāh. Il n'est de préservation [contre la désobéissance à Allāh que par la préservation de Allāh] et il n'est de force [pour l'obéissance à Allāh] que par [l'aide de] Allāh ».

Information utile: il a été dit que cette invocation préserve par la volonté de Allāh contre le mal du chayṭān.

اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوذُ بِكَ أَنْ أَضِلَّ أَو أُضَلَّ أَو أَزِلَّ أَو أُزَلَّ، أَو أَظْلِمَ أَو أُظْلَمَ، أَو أَجْهَلَ أَو يُجْهَلَ عَلَيَّ

(Allāhoumma 'innī 'a`oūdhou bika 'an aḍil-la 'aw 'ouḍall 'aw 'azilla 'aw 'ouzall 'aw 'aḍhlima 'aw 'ouḍhlama 'aw 'ajhala 'aw youjhala  `alayy)

ce qui signifie : « Ô Allāh, je Te demande de me préserver contre le fait d'égarer [autrui] ou d'être égaré [par autrui], je Te demande de me préserver de tomber [dans le péché] ou qu'on me fasse tomber [dans le péché], je Te demande de me préserver de commettre une injustice ou de subir moi-même une injustice ».

Invocation à dire à l'entrée du marché

Le messager de Allāh ṣalla lLāhou `alayhi wa sallam a dit:

« مَنْ قَالَ فِي سُوقٍ مَنْ هَذِهِ الأَسْوَاقِ لا إِلهَ إِلا اللَّهُ وَحْدَهُ لا شَرِيكَ لَهُ، لَهُ الْمُلْكُ وَلَهُ الْحَمْدُ يُحْيِي وَيُمِيتُ وَهُوَ حَيٌّ لا يَمُوتُ بِيَدِهِ الْخَيْرُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَىءٍ قَدِيرٌ، كَتَبَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ لَهُ أَلْفَ أَلْفِ حَسَنَةٍ، وَمَحَا عَنْهُ أَلْفَ أَلْفِ سَيِّئَةٍ، وَبَنَى لَهُ بَيْتًا فِي الْجَنَّةِ »

ce qui signifie: « celui qui dans l'un de ces marchés: " lā 'ilāha illa l-Lāh waḥdahou lā charīka lah, lahou l-moulkou wa lahou l-ḥamdou youḥyī wa youmīt wa houwa ḥayyoun lā yamoūt, biyadihi l-khayrou wa houwa `alā koulli chay'in qadīr " Allāh lui inscrit un million de bonnes actions et lui efface un million de péchés et lui accorde une maison au Paradis  » rapporté par at-Tirmīdhiyy, ibnou Mājah, aṭ-Ṭabarāniyy et d'autres d'après `Oumar ibnou l-Khaṭṭāb que Allāh l'agrée.

 Invocations avant d'entrer aux toilettes

بِسمِ اللَّه، اللَّهُمَّ إِنِّي أَعُوذُ بِكَ مِنَ الخُبُثِ وَالخَبَائِث

(bismi l-Lāh Allāhoumma 'innī 'a`oūdhou bika mina l-khoubouthi wa l-khabā'ith)

ce qui signifie: « J'entre en citant le nom de Allāh, Ô Allāh je recherche Ta protection contre la nuisance des démons mâles et femelles ».

Information utile: il est recommandé d'entrer aux toilettes avec le pied gauche et d'en sortir avec le pied droit.

A la sortie des toilettes, on dit:

الحَمدُ لِلَّهِ الَّذِي أَذهَبَ عَنِّي الأَذَى وَعَافَانِي

(al-ḥamdou li l-Lāhi l-ladhī 'adh-haba `anni l-'adhā wa `āfānī)

ce qui signifie: « Je loue Allāh pour m'avoir accordé la sortie de ce qui aurait nuis à ma santé (si c'était resté dans mon corps) et je Le loue pour m'avoir protégé ».

 Invocation lorsqu'on regarde dans un miroir

Lorsqu'on regarde dans un miroir, il est recommandé de dire:

الحَمْدُ لله اللَّهمَّ كما حَسَّنْتَ خَلْقِي فَحَسِّنْ خُلُقِي

(al-ḥamdou li l-Lāh Allāhoumma kamā ḥassanta khalqī faḥassin khoulouqī)

ce qui signifie: « La louange est à Allāh. Ô Allāh, tout comme tu m'as accordé un bel aspect, fais que mon comportement soit bon ».

Dans une autre version:

 الـحَمْدُ للهِ الَّذِي خَلَقَنِـي فَسَوَّانِـي، اللَّهُمَّ كَمَا حَسَّنْتَ خَلْقِي فَحَسِّنْ خُلُقِي

 (Al-ḥamdou li l-Lāhi l-ladhī khalaqanī façawwānī, Allāhoumma kamā ḥassanta khalqī faḥassin khoulouqī)

ce qui signifie: « La louange est à Allāh Qui m’a créé et qui a fait que je sois bien proportionné. Ô Allāh tout comme Tu m’as accordé un bel aspect accorde moi un comportement d’excellence ».

Invocation lorsqu’on s’habille

Quand notre Prophète Mouḥammad ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam mettait un habit, il disait:

الـحَمْدُ للهِ الَّذِي كَسَانِـي مَا أُوَارِي بِهِ عَوْرَتـِي وأَتَـجَمَّلُ بِهِ فِي حَيَاتِـي ‏

(al-ḥamdou lil-Lāhi l-ladhī kaçānī mā 'ouwārī bihi `awratī wa 'atajammalou bihi fī ḥayātī)

ce qui signifie: « La louange est à Allāh Qui m’a accordé de mettre ce qui me permet de couvrir ma zone de pudeur et d’avoir un bel aspect durant ma vie ».

Invocation lorsqu’on se déshabille

Lorsqu’on enlève ses vêtements, il est conseillé de dire:

بِاسْمِ اللهِ

(bismi l-Lāh)

ce qui signifie: « Je commence en citant le nom de Allāh »

ou:

بسم اللهِ الرحمنِ الرحيم

(bismi l-Lāhi r-Rahmani r-Rahim)

ce qui signifie: « Je commence en citant le nom de Allāh, Ar-Raḥmān, Ar-Raḥīm ».

Invocation lorsqu’on porte un nouveau vêtement

الحَمْدُ للهِ الَّذِي كَسَاني ما أُوَاري بِهِ عَوْرَتي وَأَتَجَمَّلُ بِهِ في حَيَاتي

('al-ḥamdou li l-Lāhi l-ladhī kaçānī mā 'ouwārī bihi `awratī wa 'atajammalou bihi fī ḥayātī)

ce qui signifie: « La louange est à Allāh qui m’a accordé de mettre ce qui me permet de cacher ma zone de pudeur et d’avoir un bel aspect durant ma vie ».

 

 Invocation pour celui qui vient de se marier

Aboū Dawoūd, At-Tirmidhiyy, Ibnou Mājah et d'autres ont rapporté de Aboū Hourayrah, que Allāh l'agrée, que le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam disait à celui qui se mariait:

بَارَكَ اللَّهُ لَكَ وَبَارَكَ عَلَيْكَ وَجَمَعَ بَيْنَكُمَا فِي خَيْرٍ

(bāraka l-Lāhou laka wa bāraka `alayka wa jama`a baynakoumā fī khayr)

ce qui signifie: « Que Allāh t'accorde des bénédictions, qu'Il fasse qu'il y ait sur toi des bénédictions et qu'Il vous réunisse toi et ton épouse dans le bien ».

 Invocations pour faire un beau rêve

Celui qui souhaite avoir un bon rêve par la volonté de Allāh, il s'endort en ayant le woudou' [car avoir le woudou' quand on s'apprête à dormir est quelque chose de sounnah] puis il récite: soūrat Al-Kāfiroūn, soūrat Al-Falaq, soūrat An-Nās, soūrat Al-'Ikhlāṣ. Puis il évoque Allāh jusqu'à s'endormir. Et par la volonté de Allāh, il fera un beau rêve. De plus, en faisant cela, un ange restera à ses côtés durant toute la nuit pour veiller sur lui et le protéger du mal des jinn et autre.

 Invocation pour rêver du Prophète

Nous citerons ici une formule d'invocation en faveur du Prophète qui est parvenue dans le ḥadīth. Beaucoup de ceux qui l'ont récité ont vu le Prophète Mouḥammad ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam dans le rêve. C’est une invocation à dire chaque jour 100 fois [- ou plus que 100 fois -] le matin ou le soir. L'invocation est la suivante:

 أللّهُمَّ صل على محمّدٍ النَّبيِ

وأزواجِهِ أمهاتِ المؤمنينَ وذريتِهِ

وأهلِ بيتِهِ كمَا صليتَ على ءالِ إبراهيمَ

إنك حميدٌ مجيدٌ

(Allāhoumma ṣalli `alā Mouḥammadini n-nabiyyī wa 'azwājihi 'oummahāti l-mou'mīnin wa dhourriyyatihi wa 'ahli baytihi kamā ṣallayta `alā 'āli 'Ibrāhīma 'innaka ḥamīdoun majīd)

 Invocation quand on s'apprête à dormir

Mouslim a rapporté dans son ṣaḥīḥ l'invocation que le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam disait quand il s'apprêtait à dormir:

اللّهُمَّ رَبَّ السَّمواتِ وَرَبَّ الأرْضِ وَرَبَّ العَرْشِ العَظِيم رَبَّنَا وَرَبَّ كُلِّ شيء فَالِقَ الحَبِّ وَالنَوَى مُنْزِلَ التَوْرَاةِ وَالإنْجِيلِ وَالقُرْءانِ أَعُوْذُ بِكَ مِنْ شَرِّ كُلِّ ذِي شَرّ أَنْتَ ءاخِذٌ بِنَاصِيَتِه اللّهُمَّ أَنْتَ الأوَّلُ فَلَيْسَ قَبْلَكَ شَيْءٌ وَأَنْتَ الآخِرُ فَلَيْسَ بَعْدَكَ شَيْء وأنت الظَّاهِرُ فَلَيْسَ فَوْقَكَ شَيْءٌ وَأَنْتَ البَاطِنُ فَلَيْسَ دُونَكَ شَيْءٌ اقْضِ عَنَّا الدَّيْنَ وَ أَغْنِنَا مِنَ الفَقْر

(Allāhoumma rabba s-samāwāti wa rabba l-'arḍi wa rabba l-`archi l-`aḍḥīm rabbanā wa rabba koulli chay' fāliqa l-ḥabbi wa n-nawā mounzila t-tawrāti wa l-'injīli wa l-qour'āni 'a`oūdhou bika min charri koulli dhī charr 'anta 'ākhidhoun bināṣiyatih Allāhoumma 'anta l-'awwalou falayça qablaka chay' wa 'anta l-'ākhirou falayça ba`daka chay' wa 'anta ḍḥ-ḍḥāhirou falayça fawqaka chay' wa 'anta l-bātinou falayça dounaka chay' 'iqdi `anna d-dayna wa aghninā mina l-faqr)

ce qui signifie: « Ô Allāh, Seigneur des cieux, Seigneur de la terre et Seigneur du trône éminent, Tu es notre Seigneur et Tu es le Seigneur de toute chose, Celui Qui fait pousser les graines et les noyaux, Celui Qui a fait descendre At-Tawrāt , Al-'Injīl et Al-Qour'ān, je recherche par Toi la préservation contre le mal de tous ceux qui ont un mal et qui sont sous Ta Domination, Tu es Al-'Awwal [Celui Qui n'a pas de début à Son existence] rien n'est avant Toi et Tu es Al-'Ākhir [Celui Qui existe de toute éternité et Qui n'a pas de fin à Son existence] rien n'est après Toi, Tu es Aḍḥ-Ḍḥahir [Celui Qui domine toute chose] rien n'est au-dessus de toi. Tu es Al-Bāṭin [Celui Que les imaginations n'atteignent pas et Qui sait les choses cachées] rien n'est en dessous de Toi. Fais que nos dettes soient remboursées et accorde nous une richesse de notre pauvreté »

Information utile: Il est parvenu dans le ḥadīth ṣaḥīḥ que celui qui va à son lit pour s'endormir, lorsqu'il occupe sa place, viendra à lui un ange et un chaytan. Le chayṭān lui dit: « Termine ton éveil par un mal » et l'ange lui dit: « Termine ton éveil par un bien ». S'il termine son éveil par un bien, l'ange le protège et le surveille toute la nuit, il le protège contre le mal des jinn et autres.

Terminer son éveil par un bien, cela se fait en disant par exemple: « 'astaghfirou l-Lāh » ou bien: « lā 'ilāha 'il-la l-Lāh » ou bien: « soubḥāna l-Lāh » ou ce qui est du même ordre parmi les paroles de bien.

 Invocation lors de l'insomnie

Zayd Ibnou Thābit, que Allāh l'agrée, a rapporté que le messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a transmis cette invocation contre l'insomnie:

اللَّهُمَّ غَارَتِ النُّجُومُ وَهَدَأَتِ الْعُيُونُ وَأَنْتَ حَيٌّ قَيُّومٌ

لا تَأْخُذُكَ سِنَةٌ وَلا نَوْمٌ ، يَا حَيُّ يَا قَيُّومُ أَهْدِئْ لَيْلِي وَأَنِمْ عَيْنِي

(Allāhoumma ghārati n-noujoūm wa hada'ati l-`ouyoūn wa 'anta Ḥayyoun Qayyoūm, lā ta'khoudhouka sinatoun wa lā nawm, Yā Ḥayyou Yā Qayyoūm, 'ahdi' laylī wa 'anim `aynī)

ce qui signifie: « Ô Allāh, les étoiles sont apparues, des yeux se sont reposés. Tu es Celui Qui a pour attribut une vie éternelle et Tu es Celui dont l'anéantissement est impossible, Tu n'es pas atteint par la somnolence ni par le sommeil. Ô Toi Qui a pour attribut la vie, Toi Qui prédestine toute chose, apaise ma nuit et fais que mes yeux se referment [- pour mon sommeil -] » [rapporté par Ibnou Ḥibbān].

 Invocation lors du réveil

Al-Boukhāriyy a rapporté que le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam disait lors du réveil:

الحَمْدُللهِ الذِي أَحْيَانَا بَعْدَ مَا أَمَاتَنَا وَ إِلَيْهِ النُّشُور

(al-ḥamdou li l-Lāhi l-ladhī 'aḥyanā ba`da mā 'amātanā wa 'ilayhi n-nouchoūr)

ce qui signifie: « La louange est à Allāh Qui nous a maintenu en vie après nous avoir accordé le sommeil, et c'est pour Son jugement que nous serons ressuscités au Jour Dernier ».

Évocation lorsqu’on se lève du lit

Quand notre Prophète Mouḥammad ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam se levait de son lit, il disait:

 رَبِّ اغْفِرْ وَارْحَمْ وَاهْدِ لِلسَّبِيلِ الأَقْوَمِ‏

(Rabbi ghfir warḥam wahdi li s-sabīli l-'aqwam)

ce qui signifie: « Seigneur, pardonne, fais miséricorde et guide vers le chemin le plus droit ».

Évocation lorsqu’on voit la lueur de l’aube

Quand notre Prophète Mouḥammad ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam voyait la lueur de l’aube, il disait:

أَصْبَحْنَا وَأَصْبَحَ الـمُلْكُ للهِ وَالـحَمْدُ للهِ وَالـخَلْقُ وَالأَمْرُ وَاللَّيْلُ وَالنَّهَارُ للهِ‏

('aṣbaḥnā wa 'aṣbaḥa l-moulkou li l-Lāh; wa l-ḥamdou li l-Lāh; wa l-khalqou wa l-'amrou wa l-laylou wa n-nahārou li l-Lāh)

ce qui signifie: « Nous sommes parvenus au matin et la souveraineté appartient toujours à Allāh; la louange est à Allāh; Il est L’unique Créateur, Il ordonne et mérite qu’on Lui obéisse, la nuit et le jour appartiennent à Allāh ».

Évocations du matin

De plus, il est également recommandé de dire le matin:

أصْبَحْنا وأصْبَحَ الـمُلْكُ للهِ وَالحَمْدُ للهِ رَبِّ العَالَمِين

('aṣbaḥnā wa 'aṣbaḥa l-moulkou li l-Lāhi wa l-ḥamdou li l-Lāhi Rabbi l-`ālamīn)

ce qui signifie: « Nous sommes parvenus au matin et la souveraineté appartient toujours à Allāh et la louange est à Allāh le Seigneur des mondes ».

Ainsi que la parole:

‏ اللَّهُمَّ بِكَ أصْبَحْنا، وَبِكَ أمْسَيْنا، وَبِكَ نَحْيا، وَبِكَ نَمُوتُ وَإِلَيْكَ النُّشُورُ

(Allāhoumma bika 'aṣbaḥnā wa bika 'amsaynā wa bika naḥyā wa bika namoūtou wa 'ilayka n-nouchoūr)

ce qui signifie: « Ô Allāh, c’est par Ta puissance que nous parvenons au matin et que nous arrivons au soir, c’est par Ta puissance que nous vivons et que nous mourons et c’est Toi Qui nous ressusciteras au Jour du jugement ».

 Invocation pour conserver quelque chose

Quand on veut confier quelque chose pour qu'elle soit conservée comme par exemple un endroit, ou ce qu'il contient, ou des personnes qui sont dans cet endroit, on dit la parole suivante ( avec une bonne prononciation et une bonne intention):

اللَّهُمَّ إنِّي أسْتَوْدِعُكَ هَذَا المَكَانَ وَ مَا فِيهِ وَ مَنْ فِيه

(Allāhoumma 'innī 'astawdi`ouka hadha l-makān wa mā fīhi wa man fīh)

ce qui signifie: « Ô Allāh, je Te confie cet endroit, ce qu'il contient, et je Te confie les personnes qui s'y trouvent ». 

 Invocation lorsqu'on boit de l'eau de Zamzam

Si quelqu'un a une affaire pour laquelle il désire voir une issue favorable, qu'il boive de l’eau de Zamzam avec l'intention de voir son affaire se régler, en raison de ce que cette eau comporte comme particularités. Celui qui veut en boire, qu'il dise à ce moment-là:

اللَّهُمَّ إنَّهُ بَلَغَنِي أَنَّ نَبِيَّكَ قَالَ مَاءُ زَمْزَمَ لِمَا شُرِبَ لَه

اللَّهُمَّ إِنِّي أَشْرَبُهُ مُسْتَشْفِيًا بِهِ فَاشْفِنِي وَاغْفِرْ لِي

اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْأَلُكَ عِلْمًا نَافِعًا وَرِزْقًا وَاسِعًا وَشِفَاء مِنْ كُلِّ دَاء

(Allāhoumma 'innahou balaghanī 'anna nabiyyaka qāla: mā'ou zamzama limā chouriba lah ; Allāhoumma 'innī 'achrabouhou moustachfiyan bihi fachfinī wa ghfir lī ; Allāhoumma 'innī 'as'alouka `ilman nāfi`an wa rizqan wāci`an wa chifā'an min koulli dā')

ce qui signifie: « Ô Allāh, il m’est parvenu que Ton Prophète a dit: "L’eau de Zamzam est utile pour ce pour quoi elle est bue". Ô Allāh, j’en bois pour en rechercher la guérison. Guéris-moi et pardonne-moi. Ô Allāh, je Te demande une science utile, une subsistance abondante et une guérison de tout mal ».

 Invocation avant de manger

On dit avant de manger, afin de rechercher la bénédiction par ce repas, pour qu'il soit une aide et un renfort dans l'obéissance à Allāh:

اللَّهُمَّ بَارِك لَنَا فِيْمَا رَزَقْتَنَا وَ قِنَا عَذَابَ النَّار

(Allāhoumma bārik lanā fīmā razaqtanā wa qinā `adhāba n-nār)

ce qui signifie: « Ô Allāh, accorde nous des bénédictions dans ce que Tu nous as accordé comme subsistance et préserve-nous du châtiment de l'enfer ». Puis on dit:

بِسْمِ الله

(bismi l-Lāh)

ce qui signifie: « Je commence par le nom de Allāh ».

Et si quelqu'un a oublié de dire (bismi l-Lāh) au début du repas, il dit:

بِسْمِ اللهِ أَوَّلَهُ وَآخِرَه

(bismi l-Lāhi 'awwalahou wa 'ākhirah)

ce qui signifie: « Je cite le nom de Allāh pour le début de ce repas et pour sa fin ».

Après avoir mangé et après avoir bu, on dit:

الحَمْدُ للهِ الذِي أطْعَمَنَا وَسَقَانَا وَجَعَلَنَا مُسْلِمِيْن

(al-ḥamdou li l-Lāhi l-ladhī 'aṭ`amanā wa saqānā wa ja`alanā mouslimīn)

ce qui signifie: « La louange est à Allāh Qui nous a donné à manger et Qui nous a donné à boire, et Qui a fait de nous des musulmans ».

 Invocation lorsqu'on rompt le jeûne

Aboū Dawoūd a rapporté que le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam disait lorsqu'il rompait le jeûne:

اللَّهُمَّ لَكَ صُمْت وَعَلَى رِزْقِكَ أَفْطَرْت

(Allāhoumma laka ṣoumt, wa `alā rizqika 'afṭart)

ce qui signifie: « Ô Allāh, c'est par recherche de Ton agrément que j'ai jeûné et c'est avec la subsistance que Tu m'as accordée que je romps le jeûne ».

 Invocation lorsqu'on éternue

D'après le ḥadīth rapporté par Al-Boukhāriyy dans son ṣaḥīḥ,lorsque le croyant éternue, il est recommandé qu'il dise:

الحَمْدُ لله

(al-ḥamdou li l-Lāh)

ce qui signifie: « La louange est à Allāh ».

On dit alors ( à celui qui a éternué ):

يَرْحَمُكَ الله

(yarḥamouka l-Lāh)

( et si c'est une femme, on lui dit (yarḥamouki l-Lāh) )

ce qui signifie: « Que Allāh te fasse miséricorde ».

Et celui qui a éternué lui répond alors en invoquant Allāh ta`ālā en sa faveur en disant:

يَهْدِيكُمُ الله ويُصْلِحُ بَالَكُم

(yahdīkoumou l-Lāh wa youṣliḥou bālakoum)

ce qui signifie: « Que Allāh vous guide ( vers ce qui est un bien pour vous ) et qu'Il apaise votre coeur ».

Invocation lorsqu'on baille

Lorsqu'on baille, on essai de contrer le baillement autant que faire se peut et si on baille, on pose alors sa main sur sa bouche puis on dit:

أَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيْطَانِ الرَّجِيمِ

('a`oūdhou bi l-Lāhi mina ch-chayṭāni r-rajīm)

ce qui signifie: « Je recherche la préservation de Allāh contre le chayṭān qui est maudit ».

 Invocation lorsqu'on souhaite entreprendre une chose (istikhārah prière de consultation)

Al-Boukhāriyy a rapporté, d'après le compagnon Jabir Ibni `Abdi l-Lāh, que Allāh l'agrée, que le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam leur a enseigné une invocation à réciter lorsqu'ils souhaitaient entreprendre une chose, cette invocation est appelée: dou`ā' al-'istikhārah.

C'est une invocation que l'on récite après avoir accompli deux rak`ah (cycles de prière) d'une prière surérogatoire ( en ayant l'intention d'accomplir la sounnah de al-'istikhārah ). On dit alors après avoir accompli ces deux rak`ah (c'est-à-dire après avoir passé le salam), l'invocation suivante, que le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a enseigné à ses compagnons:

اللَّهُمَّ إِنِّي أَسْتَخِيرُكَ بِعِلْمِكَ وَأَسْتَقْدِرُكَ بِقُدْرَتِكَ وَأَسْأَلُكَ مِنْ فَضْلِكَ فَإِنَّكَ تَعْلَمُ وَلَا أَعْلَمُ وَتَقْدِرُ وَلَا أَقْدِرُ وَأَنْتَ عَلَّامُ الغُيُوب اللَّهُمَّ إِنْ كُنْتَ تَعْلَمُ أَنَّ هَذَا الأَمْرَ خَيْرٌ لِي فِي دِينِي وَمَعَاشِي وَعَاقِبَةِ أَمْرِي أَوْ فِي عَاجِلِ أَمْرِي وَءَاجِلِه فَاقْدِرْهُ لِي وَيَسِّرْهُ لِي وَإِنْ كُنْتَ تَعْلَمُ أَنَّ هَذَا الأَمْرَ شَرٌّ لِي فِي دِينِي وَمَعَاشِي وَعَاقِبَةِ أَمْرِي أَوْ فِي عَاجِلِ أَمْرِي وَءَاجِلِه فَاصْرِفْهُ عَنِّي وَاصْرِفْنِي عَنْهُ وَاقْدِرْ لِي الخَيْرَ حَيْثُ كَانَ وَرَضِّنِي بِهِ

Allāhoumma innî ‘astakhîrouka bi`ilmika wa ‘astaqdirouka bi qoudratika, wa ‘as’alouka min faḍlika, fa 'innaka ta`lamou wa lâ ‘a`lamou, wa taqdirou wa lâ ‘aqdirou wa ‘anta `allâmou l-ghouyôub, Allāhoumma ‘in kounta ta`lamou anna hâdha l-‘amra (on cite la chose) khayroun lî fî dînî wa ma`âchî wa `âqibati ‘amrî ‘aw fî `âjili ‘amrî wa ‘âjilih faqdirhou lî wa yassirhou lî, wa ‘in kounta ta`lamou anna hâdha l- ‘amra (on cite la chose) charroun lî fî dînî wa ma`âchî wa `âqibati ‘amrî ‘aw fî `âjili ‘amrî wa ‘âjilih faṣrifhou `annî wa ṣrifnî `anhou wa qdir liya l-khayra ḥaythou kâna wa raḍḍinî bih.

 ce qui signifie: « Ô Allāh, je Te demande l'aide pour m'accorder ce qui est le mieux, Toi Qui a la science de toute chose, je te demande de m'accorder la force de réaliser le bien, je Te fais cette demande, Toi Qui est éminent par le mérite et Qui accorde à Tes esclaves des bienfaits par Ta grâce, Tu es certes Tout-Puissant sur toute chose, et je n'ai de capacité à faire le bien que par Ton aide, et Tu es Celui Qui a la science de toute chose, alors que je ne sais que ce que Tu m'as accordé de savoir, et Tu es Celui Qui a la science des choses cachées et des choses à venir. Ô Allāh, Toi Qui sait toute chose, si cette chose que je souhaite entreprendre (et on cite à ce moment la chose qu'on souhaite entreprendre) serait pour moi une source de bien pour ma religion, pour ma vie d'ici-bas, et pour mon au-delà, fais qu'elle me soit accordée, qu'elle me soit facilitée et qu'il y ait en elle une bénédiction pour moi ; et si cette chose que je souhaite entreprendre ( et on cite à ce moment la chose qu'on souhaite entreprendre) serait pour moi une chose qui ne soit pas bénéfique pour ma religion, pour ma vie d'ici-bas, et pour mon au-delà, fais qu'elle soit éloignée de moi et que je m'éloigne d'elle, accordes-moi ce qui est un bien où qu'il se trouve et fais que j'en sois satisfait. »

Information importante: Cette invocation est réalisée pour une chose licite (ḥalal) que l'on souhaite entreprendre, qui ne comporte donc pas de péché, ni de caractère déconseillé (makroūh). En effet, par définition, le péché (al-ḥarām) est une chose interdite que la personne doit éviter, et la chose déconseillée est une chose qui fait mériter des récompenses à l'éviter.

Information  complémentaire: Une fois que le croyant a réalisé cette invocation de al-'istikhārah, il s'engage alors dans le choix pour lequel son coeur est apaisé, il n'est pas une condition qu'il voit quelque chose de particulier dans son rêve suite à cette invocation.

 Invocation lors des assemblées de science

Le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit:

إِنَّ النَّاسَ إِذا اجْتَمَعُوا فِي مَجْلِس ثُمَّ فَارَقُوهُ وَلَمْ يَذْكُرُوا اللهَ

وَلَمْ يُصَلُّوا عَلَى النَّبِي يَكُونُ حَسْرَةً عَلَيْهِم فِي الآخِرَةِ وَإِن دَخَلُوا الجَنَّة

('inna n-nāça 'idha jtama`oū fī majlis thoumma fāraqoūhou wa lam yadhkoūrou l-Lāha wa lam youṣallou `ala n-nabiyy yakoūnou ḥasratan `alayhim fi l-'ākhirati wa 'in dakhalou l-jannah)

ce qui signifie: « Lorsque des croyants se réunissent dans une assemblée de science et qu'ils se séparent sans avoir évoqué Allāh et sans avoir fait l'invocation en faveur du Prophète, ils manqueront d'un bien dans l'au-delà, même s'ils entrent au Paradis » [rapporté par Aṭ-Ṭabarāniyy dans son livre Ad-Da`awat].

Dans l'au-delà, la personne dira: « si seulement je n'avais pas raté ce bien ». Même si elle entre au Paradis, elle dira cela sans en ressentir de tristesse. Lorsqu'elle verra l'éminente récompense de l'évocation de Allāh et de l'invocation en faveur du Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam, elle dira: « si seulement je n'avais pas raté cette récompense ».

On peut donc dire après une assemblée de science ( et on peut répéter chacune de ces invocations trois fois ):

لاَ إِلهَ إِلاَّ اللّه

(lā 'ilāha 'il-la l-Lāh)

اللَّهُمَّ صَلِّ عَلَى سَيِّدِنَا مُحَمَّدٍ وَ عَلَى آلِهِ وَ صَحْبِهِ وَ سَلِّم

(Allāhoumma ṣalli `alā sayyidinā Mouḥammad wa `alā 'ālihi wa ṣaḥbihi wa sallim)

ربِّ اغْفِرْ لِي وَلِلْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ

(rabbi ghfir lī wa li l-mou'minīna wa l-mou'mināt)

Invocation à dire le vendredi: 80 années de péchés effacés

Il est recommandé de multiplier les invocations en faveur du Prophète (aṣ–ṣalātou `alā n-Nabiyy) le jour du vendredi après le `Aṣr et avant le coucher du soleil.

Le Messager de Allāh ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit:

 « إن من أفضل أيامكم يوم الجمعة فأكثروا عليّ من الصلاة فيه فإن صلاتكم معروضة علي »

ce qui signifie: « Certes, parmi les meilleurs de vos jours, il y a le jour du vendredi. Multipliez-y donc les invocations en ma faveur, car certes vos invocations me sont exposées ». Rapporté par Aboū Dawoūd

Par ailleurs, Ad-Dāraqouṭniyy et autres que lui ont rapporté que le Prophète ṣalla l-Lāhou `alayhi wa sallam a dit:

« مَنْ صلّى عليَّ عَصْرَ يومِ الجُمُعَةِ ثمانينَ مرّةً غَفَرَ اللهُ لهُ ذنوبَ ثمانينَ عامًا »

ce qui signifie: « Celui qui fait pendant le `aṣr du jour de Vendredi 80 invocations d’élévation en degrés en ma faveur, Allāh lui pardonne les péchés de 80 années ».

Il lui a été dit: « Comment on fait l’invocation en ta faveur ô Messager de Allāh ? » Il a dit:

« تقول: اللهم صل على محمد عبدك ونبيك ورسولك النبي الأمي وتعقد واحدة »

ce qui signifie: « Tu dis: Allāhoumma ṣalli `alā Mouḥammadin `Abdika wa Nabiyyika wa Raçoūlika n-Nabiyyi l-‘Oummiyy, et tu comptes une fois avec le bout du doigt ».

La traduction de cette invocation qui est à dire en arabe est: « Ô Allāh, élève davantage le degré de Mouḥammad, Ton esclave, Ton Prophète et Ton Messager, le Prophète qui ne lisait pas et qui n’écrivait pas ».

A noter que le fait que le Prophète ne lisait pas et n’écrivait pas est un éloge à son sujet.

Nous vous incitons donc à dire 80 fois pendant le temps du `Asr l’invocation suivante: Allāhoumma ṣalli `alā Mouḥammadin `Abdika wa Nabiyyika wa Raçoūlika n-Nabiyyi l-‘Oummiyy.

Puis après la 80ème fois dire une fois: wa `alā ‘ālihi wa ṣahbihi wa sallim.

Ce que l'on dit pour la nouvelle année ou le nouveau mois lunaire

D’après Abdou l-Lāh fils de Hichām: Les compagnons du Messager de Allāh apprenaient cette invocation qu’ils disaient lorsqu’une nouvelle année ou un nouveau mois commençait:

« اللَّهُمَّ أَدْخِلْهُ عَلَيْنَا بِالْأَمْنِ وَالْإِيمَانِ، وَالسَّلَامَةِ وَالْإِسْلَامِ، وَرِضْوَانٍ مِنَ الرَّحْمَنِ، وَجِوَارٍ (أيْ حِفْظٍ) مِنَ الشَّيْطَانِ »

(Allāhoumma adkhilhou `alaynā bi l 'amni wa l-'īmān, wa s-salāmati wa l-'islām, wa riḍwānin mina r-Raḥmān, wa jiwārin mina ch-chayṭān)

Ce qui signifie: « Ô Allāh fais que son arrivée soit accompagnée de sécurité et de foi, de protection et d’Islam, d’agrément de Ar-Raḥmān, et de préservation contre le chayṭān ».

Le Ḥafiḍh Nouroud-Dīn al-Haythamiyy a dit dans Majma` az Zawā'id: Cela a été rapporté par Aṭ–Ṭabarāniyy dans Al-'Awsaṭ et sa chaîne de transmission est bonne.

Le Ḥafiḍḥ Ibnou Ḥajar, que Dieu lui fasse miséricorde, l’a rapporté dans Al-'Iṣabah dans la biographie de `Abdou l-Lāh fils de Hichām que Allāh l’agrée, par l’intermédiaire de Ibnou Wahb, et il a cité la même chose. Le Ḥafiḍḥ a dit: Ce ḥadīth est mawqoūf (c’est-à-dire sa chaîne s’arrête au compagnon) et remplit les critères du ṣaḥīḥ.

بِسْمِ الإلــــٰهِ وَبِهِ بَدَيْنَا  وَلَوْ عَبَـدْنا غَيْرَهُ شَـقِينَا
وَحَبـَّذَا رَبـًّا وَحَبَّ دِينــا  وَحَبَّذَا مُـحَمَّدٌ هَادِينَا

{سُبْحَانَ رَبِّكَ رَبِّ الْعِزَّةِ عَمَّا يَصِفُونَ (180) وَسَلَامٌ عَلَى الْمُرْسَلِينَ (181) وَالْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ (182)} [سورة الصافات 180 - 182]

الحمد لله رب العالمين

La louange est à Allāh, le Créateur du monde.

https://www.islam.ms/?p=181
adhkar audios islamiques mp3 beaucoup de Hassanat beaucoup de récompenses citadelle du musulman cours islamiques dars din dars en français dars mp3 dhikr doua doua du soir doua mp3 doua pour vendre une voiture douaas protectrices soir dourous dourous Mp3 évocation évocation doua départ en voyage évocations exorcisme exorciste faciliter accouchement islam invocation invocation à la sortie des toilettes invocation avant entrée aux toilettes invocation contre la magie invocation contre le mauvais oeil invocation contre paresse et endettement invocation de protection invocation en arabe invocation en islam invocation évocation doua avant après manger invocation évocation doua avant et après manger invocation évocation doua fin assemblée invocation évocation doua pour confier à Dieu une chose invocation guerison invocation islam amour invocation islam examen invocation islam tristesse invocation islamique invocation mariage islam invocation matin et soir invocation pour trouver du travail islam invocation pour vendre une voiture invocations invocations du matin invocations embauche invocations islam invocations islamiques invocations mp3 islam rappel les invocation du soir les invocations du matin les invocations en islam millions de Hassanat podcasts islamiques mp3 podcasts mp3 pour être délivré de la magie prêches islamiques en français mp3 rappel en islam rappel islam rappel islamique rappels islam rokia roqia gratuite roqya gratuite rouqya gratuite rouqia rouqia gratuite rouqya rouqyah télécharger dourous Mp3 télécharger podcasts islamiques mp3 télécharger prêches islamiques mp3 invocations protection invocations de protection invocation protection invocation de protection invocation voyageur