Faire un vœu de léguer ses biens dans l’intention de priver son héritier

Parmi les péchés de la langue et qui est un grand péché, c’est que l’homme fasse un vœu de léguer ses biens dans l’intention de priver son héritier de la succession. Par conséquent, si un tel vœu était prononcé par quelqu’un, ce vœu ne serait pas valable ; comme s’il dit je fais le vœu de léguer mes biens à la mosquée ou aux pauvres, dans l’intention de priver un héritier.

De même il lui est interdit d’offrir tout son bien dans l’intention de priver un héritier et ceci est également un grand péché.

Cependant s’il sait que son fils est grand pécheur et qu’il va dépenser le bien dans l’interdit, dans ce cas s’il fait le vœu de léguer ses biens à la mosquée par exemple pour éviter que son fils les utilise dans le péché, ceci est valable et n’est pas interdit.

S’il fait le vœu de léguer ses biens sans l’intention de priver un héritier, ceci est valable et n’est pas interdit. Si quelqu’un a fait un testament par lequel il lègue ses biens à quelqu’un d’autre que les héritiers, alors ce legs sera appliqué sur le tiers de l’héritage et le reste sera partagé entre les héritiers. S’il lègue tous ses biens à un héritier, la réalisation de cela est conditionnée par l’agrément des autres héritiers. Le leg est limité aux tiers de l'héritage et ce qui est plus que cela nécessitera l'accord des ayants droit à l'héritage pour qu'il soit donné.

priver héritier péchés langue jurisprudence islamique rappels islamiques,