Dieu. Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Rattraper, Compenser les jours de Jeûne manqués durant Ramadan

Celui qui annule son jeûne et qui doit le rattrapage seul jour pour jour, c'est: (a) celui qui n'a pas jeûné à cause d'une maladie dont on espère la guérison; (b) celui qui était dans un long voyage durant lequel il n'a pas jeûné; (c) la femme qui a les menstrues ou les lochies; (d) celui qui a délaissé le jeûne délibérément durant RamaDân sans excuse ou qui était en train de jeûner puis a annulé son jeûne par autre chose que le rapport sexuel; (e) la femme enceinte et celle qui allaite, si elles ont peur pour elles-mêmes.

Les mérites du mois de RamaDân, Prières de nuit durant Ramadan (qiyam al-layl, tarawih)

Le prophète صلى الله عليه وسلّم a dit ce qui signifie: « Ô vous les gens, vous voici proches d’un mois éminent et béni. C’est un mois qui comporte une nuit qui est meilleure que mille mois. C’est un mois dont Allâh a fait le jeûne une obligation et la veillée de ses nuits une chose recommandée. C’est le mois de la patience; et la récompense de la patience, c’est le Paradis. C’est le mois de la compassion et de la solidarité. Celui qui donne à un jeûneur de quoi rompre son jeûne, ce sera pour lui un pardon pour ses péchés et un affranchissement du feu de l’enfer. Et, il aura une récompense semblable à la sienne sans qu’il n’en soit diminué quoi que ce soit de la récompense. [en sachant que la récompense du jeûne obligatoire est supérieure à la récompense du fait de donner à manger qui est un acte recommandé]...

Recommandations du Mariage Conseils pour la Bonne Vie de Couple

Le Messager de Allah Salla l-LAhou `alayhi wa sallam a dit: « إذَا صَلَّتِ المرأةُ خَمْسَهَا ، وَصَامت شَهْرَهَا ، وَحَصَّنَت فَرْجَهَا ، وَأَطَاعَتْ بَعْلَهَا دَخَلَت مِنْ أَيِّ أَبْوَابِ الجَنَّة شَاءَت » qui signifie : « Si la femme accomplit les cinq prières obligatoires, jeûne son mois, vit chastement et obéit à son mari, elle entrera par n'importe laquelle des portes du paradis qu'elle voudra ». Et il a dit: « أَكْمَلُ الْمُؤْمِنِينَ إيماناً أَحْسَنُهُمْ خُلُقاً ، وَخِيَارُكُمْ خِيَارُكُمْ لِنِسَائِهِمْ » qui signifie : « Les croyants qui ont la foi la plus complète sont ceux qui ont le meilleur comportement, et les meilleurs d'entre vous sont les meilleurs d'entre vous envers leurs femmes ».

Bon Comportement et Bienfaisance envers l'Épouse en Islam

Allâh `azza wa jall dit: وَمِنْ ءايَاتِهِ أَنْ خَلَقَ لَكُم مِّنْ أَنفُسِكُمْ أَزْوَاجًا لِّتَسْكُنُوا إِلَيْهَا وَجَعَلَ بَيْنَكُم مَّوَدَّةً وَرَحْمَةً إِنَّ فِي ذَلِكَ لآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يَتَفَكَّرُونَ qui signifie: « Parmi les signes que Allâh vous a donné, c'est qu'Il vous a crée des épouses pour que vous trouviez du réconfort auprès d'elles et Il a fait qu'il y ait entre vous de l'amour et de la miséricorde. Il y a certes là des signes pour ceux qui réfléchissent et qui méditent » [sôurat Ar-Rôum 'âyah 21].

Le Contrat de Mariage en Islam Mariage Musulman Ziwaj Halal

Le mariage en Islam nécessite une formule de don en mariage de la part du tuteur de la femme et une formule d'acceptation de la part du marié devant deux témoins musulmans dignes de confiance. Le tuteur prioritaire est le père, puis le grand-père paternel, puis le frère de même père et mère...

Charges Obligatoires envers l'Epouse, Ascendants, Descendants, Parents, Enfants

Le Prophète a dit: « كفى بالمرء إثماً أن يضَيّع من يقوت » qui signifie: « Il suffit comme péché à l'homme de manquer à la charge de ceux qui sont à sa charge ». La charge obligatoire qui incombe à l'égard de l'épouse, des ascendants pauvres et des descendants dans le besoin consiste en un habillement, un logement digne d'eux, une nourriture de base et ce qui accompagne cette nourriture de base digne d'eux.

Bon comportement de l'époux envers l'épouse en Islam. Vie Conjugual

Le Messager de Allâh a dit: « أَكْمَلُ الْمُؤْمِنِينَ إيماناً أَحْسَنُهُمْ خُلُقاً وَخِيَارُكُمْ خِيَارُكُمْ لِنِسَائِهِم » ce qui signifie: « Les croyants qui ont la foi la plus complète sont parmi ceux qui ont le meilleur comportement, et parmi les meilleurs d'entre vous, il y a ceux qui sont les meilleurs envers leurs épouses ». La relation couple entre l'homme et la femme est basée sur l'amour et la miséricorde pour que chacun des deux époux trouvent un réconfort auprès de l'autre

Le Siwak, eau de Zamzam, Ithmid, KoHl, ce que le Pélerin ramène de la Mecque

Quelle chose importante et quel bonheur de profiter de ce que le Messager de Allâh صلى الله عليه وسلم a enseigné à sa communauté ! Parmi ses enseignements, il y a l’incitation à utiliser le siwâk, à passer du ‘ithmid sur les yeux, à porter la qalansouwah – chéchia –, à porter la jallâbiyyah blanche – djellaba –, à boire de l’eau de zamzam, à se parfumer et à d’autres choses utiles encore que le pèlerin peut ramener avec lui. Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « السواك مطهرةٌ للفم ومرضاةٌ للرب » qui signifie : « Le siwâk est une purification pour la bouche et une cause pour obtenir l’agrément du Seigneur ».

La Modestie. Péché de l’orgueil et la vanité.

Le messager de Allâh a dit: « إنَّ المتكَبِّرينَ يُحشَرونَ يومَ القِيامةِ كأمثالِ الذَّرِّ (أيِ النّملِ الأحمَرِ الصغير) يَطَؤهُمُ النَّاسُ بِأَقْدَامِهِمْ » ce qui signifie: « Les orgueilleux seront rassemblés au jour du jugement à l’image des petites fourmis rouges, les gens les écraseront de leurs pieds ».

Les Péchés des Yeux en Islam

Parmi les péchés de l'œil, il y a regarder le visage ou les mains des femmes 'ajnabiyyah avec désir et le reste de leurs corps même sans désir. De même le regard des femmes sur les hommes 'ajnabiyy – une personne de sexe masculin qui n'est pas inépousable à jamais à cause des liens de sang, d'allaitement ou de mariage – s'il s'agit de la zone comprise entre le nombril et les genoux, le regard sur le reste du corps n'étant pas illicite s'il n'est pas avec désir.

Les Péchés du Corps en Islam 4

Parmi les péchés du corps, il y a abandonner les obligations ou les retarder, tuer le gibier avec ce qui tue par son poids et fait sortir l’âme rapidement, prendre un animal pour cible, souiller la mosquée, retarder l’accomplissement du pèlerinage Hajj après en avoir eu la capacité, s’endetter sans nécessité s’il n’espère pas pouvoir rembourser d’une ressource clairement envisagée, ne pas ajourner la dette de celui qui est dans l'incapacité de rembourser et dépenser l'argent dans le péché.

Le Gain Usuraire Prêt avec Intérêt Ar-Ribâ

Le Messager de AllAh a dit : « كُلُّ قَرْضٍ جَرَّ مَنْفَعَة فَهو رِبا » qui signifie : « Tout prêt où il est conditionné un intérêt c'est un gain usuraire », [rapporté par al-Bayhaqiyy]. Et il a dit aussi : « لَعَنَ اللهُ ءَاكِلَ الرِّبا وَمُوكِلَهُ وَكَاتِبَهُ وَشَاهِدَيْهِ » qui signifie : « AllAh maudit celui qui consomme le gain usuraire, celui qui le donne, celui qui l’écrit et ses deux témoins » [rapporté par Abôu Dâwôud]. Le gain usuraire (ar-ribâ) est interdit : le pratiquer, le consommer, le prendre, le noter et être témoin de son contrat.

Les Péchés des Pieds en Islam

Parmi les péchés du pied et qui est grand péché, il y a se pavaner en marchant, c’est-à-dire de marcher avec une démarche d’orgueil et de fierté. Allâh ta`âlâ dit: { وَلاَ تَمْشِ فِي الأَرْضِ مَرَحًا إِنَّكَ لَن تَخْرِقَ الأَرْضَ وَلَن تَبْلُغَ الْجِبَالَ طُولاً } qui signifie: « et ne marches pas avec orgueil et fierté certes tu ne vas pas fissurer la terre et tu n’atteindras pas la hauteur des montagnes ». Le Prophète a dit: « من تعظّم في نفسه أو اختال في مشيته لقي الله وهو عليه غضبان » qui signifie: « Celui qui marche en se pavanant ou avec fierté viendra au jour du jugement sous la menace du châtiment de Allâh » [rapporté par Al-Bayhaqiyy].

Rencontre du Prophète Môuçâ et Al-KhaDir

Allâh ta`âlâ dit ce qui signifie : « Ils trouvèrent un de Nos esclaves pieux, à qui Nous avions accordé une miséricorde de Notre part et à qui Nous avions enseigné une science de Notre part. Môuçâ lui dit : pourrai-je t’accompagner afin que tu m’enseignes de ce que tu as appris ? l’homme lui répondit : Tu ne pourras pas faire preuve de patience en ma compagnie ! » [sôurat al-Kahf].

Interdiction du Mensonge en Islam

Le Prophète MouHammad a dit ce qui signifie: « Attachez-vous à la véracité; la véracité mène à la bienfaisance et la bienfaisance mène au Paradis. L’homme qui persévère sur la véracité et cherche à être véridique sera inscrit selon le jugement de Allâh au nombre des véridiques. Et gardez-vous du mensonge car le mensonge mène à la perversité et la perversité mène à l’enfer. L’homme qui persiste sur le mensonge et cherche à mentir sera inscrit selon le jugement de Allâh au nombre des menteurs. »

L'importance de garder le long silence

Le Messager de Allâh عليه السلام a dit: " مَنْ صَمَتَ نَجَا " qui signifie: « Celui qui se tait est sauvé ». et il a dit: " أكثرُ خطايا ابنِ آدَمَ من لسانِهِ " qui signifie: « La plupart des péchés du fils de 'Âdam provient de sa langue ».

Péchés de l'Oreille, Sons interdits en Islam Musique à vent, à corde

Parmi les péchés de l'oreille , il y a écouter les instruments de musique à vent et à corde. Le prophète MouHammad a dit: « لَيَكُونَنَّ أُناسٌ في أمتي يَسْتحِلُّون الحِرَ والحَرِيرَ والخمر والمَعَازِف » qui signifie: « Il adviendra des gens de ma communauté qui pratiqueront beaucoup la fornication, le fait de porter de la soie [pour les hommes], le fait de boire les boissons alcoolisées et l’utilisation des instruments de musique à corde », [rapporté par Al-Boukhâriyy].

Péchés de la langue: la Médisance et la Calomnie en Islam

La médisance c’est le fait de mentionner le musulman en son absence par quelque chose qui est vrai à son sujet dont il n’aimerait pas qu’on parle, que ce soit quelque chose relatif à son corps, son ascendance, à ses vêtements, son logement ou son comportement. La calomnie, c’est mentionner le musulman par ce qui n’est pas vrai à son sujet. La calomnie est plus grave que la médisance car cela comporte un mensonge.

L’Imam An-Nawawiyy explique le Hadîth al-Jâriyah (Hadîth de la femme esclave)

L’Imam An-Nawawi confirme que Dieu n'a aucune ressemblance avec les créatures, il est impossible à son sujet la localisation et la direction et que les Hadîth équivoques ne sont pas interprétés dans un sens qui n'est pas dignes de Dieu

Le Chaykh As-Soubki Al-Azhari explique le Hadîth de la femme esclave (al-jâriyah) et Hadîth an-Nouzoul

soubki: la signification de (yanzilou rabbounâ ‘ila s-samâ’i d-dounyâ) descend Son messager (ange) ou Sa miséricorde. Quant à la décision du Messager (Salla l-Lâhou ta`âlâ `alayhi wa `âlâ âlihi wa sallam) de libérer la femme esclave (al-jâriyah), lorsqu’elle a dirigé sa main vers le ciel, c’est parce que cela indique de sa part qu’elle n’attribue pas d’associé à Allâh. Car en montrant le ciel du doigt, il a su qu’elle n’était pas de ceux qui adorent les idoles qui sont sur terre

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16