Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Le Baiser interdit

Parmi les péchés de la langue, il y a le baiser pour celui qui est en rituel de pèlerinage ou de `oumrah, et également pour celui qui fait un jeûne obligatoire s’il craint l’émission du maniyy, contrairement au jeûne surérogatoire car il est permis de le rompre; cependant par cela le jeûne obligatoire n’est pas annulé s’il n’y a pas d’émission de maniyy.

https://www.islam.ms/?p=242

Hadith Bienfait de l’Argent Licite Halal pour l’Homme Vertueux

Le Messager de Allāh a dit ce qui signifie: « L’esclave au jour du jugement ne quittera pas la station où il rendra des comptes avant d’être interrogé à propos de quatre choses: il sera interrogé à propos de sa vie, dans quoi il l’a passée ? A propos de la science de la religion, qu’est-ce qu’il en a fait ? A propos de ses biens, d’où est-ce qu’il les a acquis et dans quoi il les a dépensés ? Et à propos de son corps, dans quoi il l’a usé ? » L’homme vertueux qui obtient son argent d’une voie licite et qui le dépense dans les voies de bien, quel bienfait que cet argent pour lui !

https://www.islam.ms/?p=243

Invocation quand on se réveille au milieu de la nuit

Dans le jâmi` de at-tirmîdhiyy, d’après `Abdou l-Lâh, le fils de `Amr Ibnou l-`Āṣ, il a dit: « Le Messager de Allāh, ṣalla l-Lâhou `alayhi wa s-sallam, nous a enseigné une invocation à dire quand on se réveille en pleine nuit: « 'a`ôudhou bi kalimâti l-Lâhi t-tâmmâti min ghaḍabihi wa `iqâbih wa charri `ibâdih wa min hamazâti ch-chayâṭîn wa 'an yaḥḍourôun » `Abdou l-Lâh, le fils de `Amr disait: « Nous enseignons cette invocation à ceux qui avait atteint le discernement parmi nos enfants. Et ceux qui n’avait pas encore atteint le discernement, on l’écrivait et on l’accrochait à leurs cous ».

https://www.islam.ms/?p=244

Massacre des musulmans de At-Ta'if en Arabie par la Secte des Wahhabites faux salafites

Lorsqu'ils entrèrent dans AT-Ta'if, les Wahhabites se livrèrent à une tuerie générale des gens, les adultes et les jeunes, ceux qui sont commandés comme ceux qui commandent, les notables et les gens du commun. Ils égorgèrent même le nourrisson sur la poitrine de la mère; ils montaient dans les maisons, faisaient sortir ceux qui s'y réfugiaient et les tuaient. Ils trouvèrent un groupe qui étudiait le Qour'ân et les tuèrent du premier au dernier.

https://www.islam.ms/?p=245

L’Imam An-Nawawiyy explique le ḥadīth al-Jâriyah (ḥadīth de la femme esclave)

L’Imam An-Nawawiyy confirme que Dieu n'a aucune ressemblance avec les créatures, il est impossible à son sujet la localisation et la direction et que les ḥadîth équivoques ne sont pas interprétés dans un sens qui n'est pas dignes de Allāh

https://www.islam.ms/?p=246

L’Imam Al-Qourtoubi explique le ḥadīth de la femme esclave et le verset « A-amintoum man fi s-samâ' »

L’Imam Al-Qourtoubi confirme que la voie des gens de la vérité est de croire que Allāh n’est ni dans les cieux, ni au-dessus des cieux, ni sur terre. Et il explique que le verset « A-'amintoum man fis-samâ' » [sôurat Al-Moulk], ainsi que le Hadîth de la femme esclave (jâriyah) et les autres textes de cet ordre, ne sont pas à prendre selon le sens apparent, mais qu’ils doivent être interprétés de manière correct.

https://www.islam.ms/?p=248

Al-Fatawa Al-Hindiyyah: attribuer un endroit à Allāh est de la mécréance

Dans Al-Fatawa Al-Hindiyyah, il est dit clairement qu’attribuer à Allāh un endroit est de la mécréance. Et également que celui qui dit « Allāh fi s-sama» et qui vise par cette parole que Allāh est dans un endroit, a également commis de la mécréance.

https://www.islam.ms/?p=249

L'Imam al-Ach`ari dit que Allāh existe de toute éternité sans endroit.

Ibnou `Asâkir rapporte que l'imam al-'Acha`ariyy dit: « Allāh est de toute éternité et il n’y a pas d’endroit de toute éternité. Il a créé al-`Arch –le Trône–, al-Koursiyy –le Piédestal–, Il n’a pas besoin d’endroit et Il est, après la création de l’endroit tel qu’Il est de toute éternité avant de l’avoir créé (l’endroit) »

https://www.islam.ms/?p=250

Les Discordes Annoncées par le Prophète Mouḥammad

Le Messager de Allāh a dit: «بَادِرُوا بالأَعْمَالِ فِتَناً كَقِطَعِ اللَّيْلِ المُظْلِمِ يُصْبِحُ الرَّجُلُ مُؤْمِنًا وَيُمْسِي كَافِراً أَوْ يُمْسِي مُؤْمِنًا وَ يُصْبِحُ كَافِراً يَبِيعُ دِينَهُ بِعَرَضٍ مِنَ الدُّنْيَا » qui signifie: « Empressez-vous d'accomplir les bonnes œuvres avant la survenue des discordes qui sont comme des pans dans une nuit obscure où l'Homme se lève au matin en étant croyant et le soir il devient non-croyant. Ou bien, il est croyant le soir, et il se lève au matin en étant non-croyant. Il vend sa religion en échange d’un bien du bas monde », [rapporté par Mouslim].

https://www.islam.ms/?p=252

Réciter le Coran Qour'ân en Faveur des Morts Musulmans est Permis selon l'Unanimité des Savants Sunnites des Quatre Écoles

Le Messager de Allāh a dit: « إِقْرَءُوا يَس عَلَى مَوْتَاكُم » qui signifie: « Récitez Yâ-sîn pour vos morts ». L'Imam An-Nawawiyy a également dit dans CharHou l-Madh-hab ce qui suit: « Il est recommandé à celui qui rend visite aux tombes de réciter ce qu'il peut du Qour'ân et après quoi de leur faire des invocations. Les gens de ‘Ahlou s-Sounnah sont unanimes à dire que les invocations des musulmans et la demande de pardon sont utiles au mort musulman ».

https://www.islam.ms/?p=253

La Zakat aumône sur les Biens Commerciaux

Il est un devoir de payer la zakât sur les biens commerciaux qui sont acquis à l'origine en échange d'une contrepartie si ces biens ont atteint le seuil à la fin de l'écoulement d'une année lunaire. Et la signification du commerce, c'est faire tourner les biens de la vente et l'achat dans le but de faire des profits.

https://www.islam.ms/?p=256

La Zakât sur les Récoltes, les Raisins Secs et les Dattes

La Zakât est obligatoire sur les récoltes que les gens prennent comme nourriture de base quand ils ont le choix c'est à dire celles dont les hommes font provision d’ordinaire afin de s’en nourrir, comme le blé, l’orge ou le maïs; ce n’est pas le cas des fruits tels que les pommes et les oranges. Concernant les fruits: la zakât est obligatoire sur deux sortes d’entre eux : les dattes et les raisins secs.

https://www.islam.ms/?p=257

La zakât sur les Monnaies Précieuses, Or et Argent métal

Allāh dit: { و الَّذِينَ يَكْنِزُونَ الذَّهَبَ وَ الفِضَّةَ وَ لاَ يُنفِقُونَهَا في سَبِيلِ اللهِ فَبَشِّيرْهُم بِعَذَابٍ ألِيمٍ } qui signifie: « Et ceux qui thésaurisent de l'or et de l'argent [métal] et n'en dépensent pas dans la voie que Allāh agrée, annonce leur un châtiment douloureux »

https://www.islam.ms/?p=258

Discours `Âchôurâ 10 MouHarram

l’Imam AHmad rapporte dans son Mousnad, avec une chaîne de transmission jusqu’à Abôu Hourayrah, que Allāh l’agrée, que le Prophète est passé auprès de non musulmans qui étaient en train de jeûner le jour de `Âchôurâ’ et il leur a dit: « فَقالَ ما هَذا مِنَ الصَّوْمِ » ce qui signifie: « Qu’est-ce que ce jour représente pour que vous le jeûniez ? » Ils ont répondu: « C’est le jour où Allāh a sauvé de la noyade Môuçâ et les fils de ‘Isrâ’îl, alors que Pharaon est mort noyé ! Et c’est le jour où l’arche de Noūḥ s’est établi sur al-Jôudiyy. Noūḥ et Môuçâ l’ont jeûné pour remercier Allāh ta`âlâ. »

https://www.islam.ms/?p=259

Achoura 10 Mouḥarram 1443 - 2021

Il est recommandé de jeûner ce jour, ainsi qu'un jour avant (et un jour après). Il est recommandé de jeûner ce jour, ainsi qu'un jour avant (et un jour après). Le jour de `Achôurâ' est le jour durant lequel Dieu a sauvé Môuçâ et a fait noyer Pharaon. C'est aussi le jour où Il a accepté le repentir de 'Adam, où Il a sauvé l'Arche de Noūḥ. Le Messager de Allāh a dit ce qui signifie: « Aujourd'hui c’est le jour de `Achôurâ', Allāh n'a pas fait un devoir pour vous de le jeûner; que celui qui le veut jeûne, et que celui qui ne le veut pas ne jeûne pas ».

https://www.islam.ms/?p=260

La Zakât sur le Bétail

Concernant le bétail, la zakat est un devoir sur trois catégories qui sont: 1 - Les chameaux, mâles et femelles; 2 - Les bovins, mâles et femelles; 3 - Les chèvres et les moutons. La zakât n'est pas un devoir sur d'autres animaux que ceux ci. Elle n'est donc pas un devoir ni sur les chevaux ni sur les ânes, sur ces choses là en tant que telles sauf si ils sont utilisés pour faire du commerce, et n'est pas un devoir non plus sur d'autres tels que la volaille, par l'Unanimité des savants.

https://www.islam.ms/?p=261

L’Aumône Obligatoire - La Zakât - définition

Du point de vue de la langue arabe, le terme (az-zakât) signifie la croissance, la bénédiction et l'augmentation du bien. Et il est employé pour le fait de purifier, ALLAH ta`âlâ dit: {قَدْ أَفْلَحَ من زَكَّهَا} qui signifie: « Certes, a réussi celui qui l'a purifiée »; c'est-à-dire qu'il a purifié son âme de ses souillures.

https://www.islam.ms/?p=262

L'Aumône Obligatoire - Zakât -

Allāh ta`âlâ dit: { وَأَقِيمُواْ الصَّلاَةَ وَءاتُواْ الزَّكَاةَ وَارْكَعُواْ مَعَ الرَّاكِعِينَ } ce qui signifie: « Accomplissez la prière et donnez la zakât », [ sôurat Al-Baqarah / 43 ]. Dans la langue arabe, le mot zakât signifie: la purification et l'accroissement. Selon la Loi, c'est le nom de ce que l'on paye sur un bien ou sur le corps, de façon spécifique. La zakât a été appelée ainsi parce que les biens s'accroissent par la bénédiction du versement de la zakât et parce que celle-ci purifie des péchés celui qui la paye. La zakât fait partie des choses les plus éminentes de l'Islam; Allāh l'a ordonnée la deuxième année après l'Hégire.

https://www.islam.ms/?p=263

Valeur de Zakat al FiTr. Zakat fin du jeûne de Ramaḍān

La zakât de la fin du jeûne (zakâtou l-fiTr) est obligatoire pour tout musulman, s'il lui reste de quoi la payer en plus de ce qu'il faut pour payer sa nourriture de base, la nourriture de base de ceux qui sont à sa charge, ses dettes, son habillement et son logement qui sont dignes de lui, et ceci, pendant le jour de la Fête de la fin du jeûne (`Idou l-fiTr) et la nuit qui suit.

https://www.islam.ms/?p=264

Ceux qui ont Droit à la Zakât Aumône Obligatoire

Allāh ta`âlâ dit dans le Qour'ân: { إنَّما الصَّدَقَاتُ لِلفُقَرَاء و الْمَسَاكِينِ و الْعَامِلِين عَلَيْها و الْمُؤَلَّفَةِ قُلُوبُهُم وَ في الرِّقَابِ وَ الغَارِمِين وَ في سَبِيلِ الله وَاْبنِ السَّبِيلِ } qui signifie: « certes les aumônes [obligatoires] ne sont [destinées] qu'aux miséreux, aux pauvres, à ceux qui travaillent au service de la zakAt, aux nouveaux convertis dont le cœur est à raffermir, aux esclaves [qui en ont besoin pour remplir leur contrat d'affranchissement] aux endettés [qui ne peuvent pas s'acquitter de leurs dettes], aux combattants [bénévoles] et au voyageur [qui n'a pas ce qui lui permet d'atteindre sa destination] ».

https://www.islam.ms/?p=265
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19