Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Différence entre Moubarak et Mabrouk en Arabe

Certains personnes utilisent le mot « mabrôuk » à l’occasion des fêtes dans le sens de la félicitation. Mais cette utilisation n’est pas conforme à la langue. On dit plutôt Moubârak. En effet, il y a deux verbes dont les sens sont différents. Il y a le verbe « baraka » et le verbe « bâraka » (dont la voyelle du B est prolongée).

Le compagnon Khâlid Ibnou l-walid recherche les bénédictions (tabarrouk) avec les cheveux du Prophète

Al-Hakim rapporte dans son livre Al-Moustadrak ainsi que d'autres, avec une chaîne de transmission, que: "Khalid Ibnou l-Walid avait perdu sa toque le jour de la bataille du Yarmouk. Il a dit: "Mettez-vous à sa recherche". Mais ils ne l'ont pas trouvée. Puis ils se sont remis à sa recherche et l'ont finalement retrouvée. Khalid a dit: "Le Messager de Allâh a fait une `Oumrah et s'est rasé le crâne. Les gens ont alors pris les cheveux des côtés et je les ai précédés pour la mèche du haut du front. Je l'ai placée dans cette toque. Je n'ai pas été présent lors d'une bataille, l'ayant sur moi sans que la victoire ne me soit accordée".

La bataille de 'OuHoud

Les non-croyants de Qouraych étaient sortis avec leur armée jusqu'à parvenir aux alentours de Médine l'Illuminée, près de la montagne de 'Ouĥoud. Là, le Prophète éminent accomplit la prière du vendredi devant les gens. A cette occasion, il les encouragea au combat et à la persévérance. Il était sorti avec sept cent combattants courageux parmi les compagnons honorables, après que certains eurent repris le chemin de Médine, par peur du combat.

La Grande Bataille de Badr

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour'ân honoré: { وَلَقَدْ نَصَرَكُمُ اللّهُ بِبَدْرٍ وَأَنتُمْ أَذِلَّةٌ فَاتَّقُواْ اللّهَ لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ } qui signifie: « Allâh vous a accordé la victoire à Badr alors que vous étiez en petit nombre. Craignez Allâh puissiez vous être de ceux qui Le remercient », [sôurat 'âli `îmrân 'âyah 123].

Conseils sur la Nourriture en Islam

Selon le Qour'ân et le Hadîth le miel comporte une guérison. Un médecin (parmi les anciens) très réputé dans la pratique de la médecine arabe qui se nome Khâlid ibnou Kaladah a dit: « المَعِدَةُ بَيْتُ الدَاءِ و الحِمْيَةُ رَأْسُ الدَّوَاءِ » ce qui signifie: « L’estomac c’est la maison des maladies et le fait de manger que ce qui est bénéfique pour la personne c’est le chef des médicaments ». Cela veut dire que la plupart des maladies proviennent de ce que la personne mange et le fait que la personne mange ce qui est bon pour sa santé c’est le chef des médicaments.

La Modération et le Juste Milieu

Les croyants ne sont ni outranciers ni négligents mais ce sont des gens faisant preuve de modération et suivant une voie de juste milieu c'est à dire la Loi de Dieu. Allâh ta`âlâ dit dans le Qour'ân honoré: « وَكَذَلِكَ جَعَلْنَاكُمْ أُمَّةً وَسَطًا لِّتَكُونُواْ شُهَدَاء عَلَى النَّاسِ وَيَكُونَ الرَّسُولُ عَلَيْكُمْ شَهِيدًا » ce qui signifie: « Allâh a fait de vous une communauté de juste milieu... », [sôurat Al-Baqarah / 143]. La voie saine pour se préserver soi-même ainsi que sa famille du châtiment de l'enfer passe par l'apprentissage des choses de la religion, c'est-à-dire apprendre ce que Allâh a rendu obligatoire d'apprendre et éviter ce que Allâh nous a ordonné d'éviter.

Les Règles de Condoléances en Islam. Lavage du mort et préparatifs funéraires

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour'ân honoré: { كُلُّ نَفْسٍ ذَآئِقَةُ الْمَوْتِ وَإِنَّمَا تُوَفَّوْنَ أُجُورَكُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ فَمَن زُحْزِحَ عَنِ النَّارِ وَأُدْخِلَ الْجَنَّةَ فَقَدْ فَازَ وَما الْحَيَاةُ الدُّنْيَا إِلاَّ مَتَاعُ الْغُرُورِ } ce qui signifie: « Toute âme goûtera à la mort ; vous recevrez votre rétribution au jour du jugement ; celui qui sera éloigné de l’enfer et qu’on fera entrer au paradis aura gagné ; la vie du bas monde n’est qu’un bien trompeur » [sôurat ‘Ali `Imrân 'Ayah 185]

Le Soufisme Islamique Véritable

Le Soufisme véritable, c'est d'apprendre la religion et de l'appliquer en accomplissant les devoirs et en évitant les interdits et d'avoir le cœur détaché de ce bas-monde et ceci est la voie qu'a enseigné le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam, ainsi il a dit en s'adressant au compagnon Mou`âdh 'ibnou Jabal: « إِيَّاكَ والتّنعُّم فإنّ عِبَادَ اللهِ لَيْسُوا بِالمتنعِّمِينَ » ce qui signifie: « Ne t'attaches pas au luxe et au superflu car certes les esclaves vertueux de ALLAH ne suivent pas cela », [rapporté par AHmad ].

Le récit de `Iça Jésus et des trois morceaux de pain

Ce récit nous rappelle l'importance de ne pas s'attacher aux biens du bas-monde. L'un d'entre nous, quoi qu'il amasse comme argent, même s'il a de l'argent qui atteint les cimes des montagnes, il va sans aucun doute s'en séparer et mourir. Faites donc preuve de piété et d'ascèse et ne faites pas que vos cœurs soient attachés à ce bas-monde éphémère qui va à sa fin.

Le Jugement de la Loi de l'Islam Relatif aux Actes des Personnes Responsables

Les actes des personnes responsables sont de sept catégories selon le jugement de la Loi de l'Islam : Le devoir ; l'acte surérogatoire ; l'illicite ou l'interdit ; l'acte déconseillé ; l'acte autorisé ; l'acte valable et l'acte non valable. Le devoir est l'acte pour lequel celui qui le fait sera récompensé et celui qui le délaisse mérite d'être châtié.

Le récit de l'homme qui invoquait Allâh en faveur du Prophète

Il y a un grand bienfait dans ce bas-monde et dans l'au-delà, dans le fait de multiplier les invocations en faveur du Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam. C'est une cause d'expiation de péchés, c'est aussi une cause d'élévation en degrés et un moyen par lequel on obtient l'intercession du Messager Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam au Jour du Jugement par la volonté de Allâh.

Éducation des Enfants en Islam

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour'ân honoré: {يَا أَيُّهَا الَّذِينَ ءامَنُوا قُوا أَنفُسَكُمْ وَأَهْلِيكُمْ نَارًا وَقُودُهَا النَّاسُ وَالْحِجَارَةُ عَلَيْهَا مَلائِكَةٌ غِلاظٌ شِدَادٌ لا يَعْصُونَ اللهَ مَا أَمَرَهُمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُونَ } qui signifie: « Ô vous qui avez cru, préservez-vous, ainsi que vos familles, d'un feu dont le combustible sera des hommes et des pierres... ».

Apprendre l'Islam aux Enfants, Éducation des Petits Musulmans, Enseigner l'Islam aux Jeunes

L’Imam Al-Ghazâliyy cite dans son livre IHyâ'ou `Oulôumi d-Dîn après avoir cité des questions de croyance: « .. Sache que ce que nous avons mentionné dans la présentation de la croyance, il convient de l’enseigner à l'enfant dès son plus jeune âge, afin de le protéger et pour qu'il l’apprenne par cœur. Ensuite il en découvrira le sens petit à petit lorsqu'il grandira ». (fin de citation).

Hadith: Profite de cinq choses avant cinq autres

Le Messager de Allâh عليه السلام a dit: اغتنم خمسا قبل خمسا اغتنم حياتك قبل موتك وصحتك قبل سقمك وشبابك قبل هرمك وغناك قبل فقرك وفراغك قبل شغلك qui signifie: " Profites de cinq choses avant cinq autres: profite de ta vie avant ta mort, de ta bonne santé avant ta maladie, de ta jeunesse avant ta vieillesse, de ta richesse avant ta pauvreté, et de ton temps libre avant d'être occupé ".

Rencontre du Prophète Mouhammad avec Certains Médinois

Le Messager de Allâh, ŝalla l-Lâhou `alayhi wa sallam se réunissait à la saison du pèlerinage avec les différentes tribus et les invitait à l'Islam. Un jour, il se réunit donc avec un groupe de gens de Médine et les appela à l'islam. Ils se convertirent et dirent: "Nous allons retourner à Médine et appeler notre peuple à l'Islam", et lui donnèrent rendez-vous pour la saison du pèlerinage de l'année suivante.

Le Décès et la Mort du Prophète MouHammad

Allâh tabâraka wa ta`âlâ dit en s’adressant à Son Prophète Élu dans le Qour’ân honoré: { إِنَّكَ مَيِّتٌ وَإِنَّهٌمْ مَيِّتُونَ } qui signifie: « Tu vas certes mourir et eux aussi mourront » [sôurat Az-Zoumar 'Ayah 30].

L'Émigration de certains compagnons du prophète MouHammad en ABYSSINIE

Le tort que les non-croyants faisaient au Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam et à ses compagnons empira. Alors il ordonna Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam à ses compagnons de partir en terre d'Abyssinie, et une partie d'entre eux émigra.

Récit d'une Partie de ce que le Prophète MouHammad Subit Comme Mal de la Part des Mécréants

Les non-croyants de la Mecque eurent connaissance de l'appel du Prophète, ils commencèrent alors à lui faire du tort et à nuire à ses compagnons. Parmi ceux qui le prirent pour ennemi et lui firent du mal, il y avait Abôu Jahl `amr Ibnou Hichâm, et son oncle Abôu lahab dont le nom est `abdou l-`ouzzâ Ibnou `abdi l-Mouttalib et la femme de ce dernier 'oummou Jamîl fille de ĥarb, qui prenait du bois épineux et le jetait sur le chemin du Messager de Allâh, pendant la nuit.

Les Pièges de ChayTân. Récit de l'ermite égaré

Un jour, deux jeunes hommes voulurent quitter leur région pour faire fructifier leurs biens commerciaux. Ces jeunes hommes subvenaient à leur charge ainsi qu'à celle de leur sœur. Avant de la quitter le temps de leur voyage, ils voulurent charger une personne digne de confiance pour qu'elle puisse s'occuper d'elle, en lui achetant ce dont elle avait besoin durant leur absence.

L'histoire des Gens de l’Éléphant

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour'ân honoré: { أَلَمْ تَرَ كَيْفَ فَعَلَ رَبُّكَ بِأَصْحَابِ الْفِيلِ {1} أَلَمْ يَجْعَلْ كَيْدَهُمْ فِي تَضْلِيلٍ {2} وَأَرْسَلَ عَلَيْهِمْ طَيْرًا أَبَابِيلَ {3} تَرْمِيهِم بِحِجَارَةٍ مِّن سِجِّيلٍ {4} فَجَعَلَهُمْ كَعَصْفٍ مَّأْكُولٍ {5} } qui signifie: « Ne sais tu pas ce qu'a fait ton Seigneur des gens de l'éléphant (1) n'a t'Il pas mis en échec leur manigance (2) et Il a envoyé sur eux des oiseaux par groupes (3) qui leurs jettent des cailloux d'argile et de pierre (4) et Il a fait qu'ils soient comme des feuilles mangées [par les bêtes] (5) », [sôurat Al-Fîl].

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18