imam nawawi. Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Imam an-Nawawiyy interprète Hadith an-Nouzoul

cela consiste à interpréter les textes en fonction de ce qui est digne de ALLAH. Ils l’ont fait et ils ont interprétés ce Hadîth avec deux explications: l’une d’entre elles est un ta’wîl par Mâlik ibn Anas et d’autres, qui a dit: ce sont Sa Miséricorde (raHmah), Son Ordre (amr) et Ses anges qui descendent, comme on peut dire: “le sultan a fait ceci” alors que cela a été fait effectivement par des personnes sous son commandement [et non par lui personnellement]“.

Préserver sa Foi: Éviter Apostasie, Mécréance, Blasphème

Il y a des paroles, des actes et des croyances qui annulent l'Islam, même si elles sont dites en plaisantant ou en colère ou par ignorance du jugement tel que insulter Dieu, les prophètes, l'Islam ou approuver la mécréance ou aider à la mécréance.

L’Imam An-Nawawiyy explique le Hadîth al-Jâriyah (Hadîth de la femme esclave)

L’Imam An-Nawawi confirme que Dieu n'a aucune ressemblance avec les créatures, il est impossible à son sujet la localisation et la direction et que les Hadîth équivoques ne sont pas interprétés dans un sens qui n'est pas dignes de Dieu

Paroles des Savants Musulmans sur Apostasie, Mécréance, Blasphème

Les savants sunnites sont unanimes qu'il y a des paroles, des actes et des croyances qui annulent l'Islam, même si elles sont dites en plaisantant ou en colère ou par ignorance du jugement tel que insulter Dieu, les prophètes, l'Islam ou approuver la mécréance ou aider à la mécréance

Réciter le Coran Qour'ân en Faveur des Morts Musulmans est Permis selon l'Unanimité des Savants Sunnites des Quatre Écoles

Le Messager de Allâh a dit: « إِقْرَءُوا يَس عَلَى مَوْتَاكُم » qui signifie: « Récitez Yâ-sîn pour vos morts ». L'Imam An-Nawawiyy a également dit dans CharHou l-Madh-hab ce qui suit: « Il est recommandé à celui qui rend visite aux tombes de réciter ce qu'il peut du Qour'ân et après quoi de leur faire des invocations. Les gens de ‘Ahlou s-Sounnah sont unanimes à dire que les invocations des musulmans et la demande de pardon sont utiles au mort musulman ».

Imam Mâlik Ibnou 'Anas Biographie Fondateur de l'école malikite

L’Imam Mâlik (90 - 179), que Allâh l’agrée, était de ceux qui s’attachaient à la Sounnah (la voie prophétique pure), celle sur laquelle était le Prophète. Sa croyance était celle des compagnons honorables et de la famille pure du Prophète. C’est lui qui a énoncé cette loi de grande valeur: On ne dit pas kayf [c'est-à-dire comment] au sujet du Créateur. Et le kayf [le comment] au sujet de Allâh est impossible. Donc, Allâh est exempt du comment.

L’Imam Al-Qourtoubi explique le Hadîth de la femme esclave et le verset « A-amintoum man fi s-samâ' »

L’Imam Al-Qourtoubi confirme que la voie des gens de la vérité est de croire que Allâh n’est ni dans les cieux, ni au-dessus des cieux, ni sur terre. Et il explique que le verset « A-'amintoum man fis-samâ' » [sôurat Al-Moulk], ainsi que le Hadîth de la femme esclave (jâriyah) et les autres textes de cet ordre, ne sont pas à prendre selon le sens apparent, mais qu’ils doivent être interprétés de manière correct.

Comment Se Convertir à l'Islam ? Devenir Musulman

Pour devenir musulman, il faut PRONONCER en y croyant: Je témoigne qu'il n'y a pas d'autre dieu que Dieu et je témoigne que MouHammad est le Messager de Dieu. Si la personne n'arrive pas à prononcer MouHammad (en arabe), elle appelle le Prophète par son surnom : Abou l-Gaacim, le père de Gâcim est le Messager de Dieu

Le Chaykh As-Soubki Al-Azhari explique le Hadîth de la femme esclave (al-jâriyah) et Hadîth an-Nouzoul

soubki: la signification de (yanzilou rabbounâ ‘ila s-samâ’i d-dounyâ) descend Son messager (ange) ou Sa miséricorde. Quant à la décision du Messager (Salla l-Lâhou ta`âlâ `alayhi wa `âlâ âlihi wa sallam) de libérer la femme esclave (al-jâriyah), lorsqu’elle a dirigé sa main vers le ciel, c’est parce que cela indique de sa part qu’elle n’attribue pas d’associé à Allâh. Car en montrant le ciel du doigt, il a su qu’elle n’était pas de ceux qui adorent les idoles qui sont sur terre

Al-Fatawa Al-Hindiyyah: attribuer un endroit à Allâh est de la mécréance

Dans Al-Fatawa Al-Hindiyyah, il est dit clairement qu’attribuer à Allâh un endroit est de la mécréance. Et également que celui qui dit « Allâh fi s-sama» et qui vise par cette parole que Allâh est dans un endroit, a également commis de la mécréance.

Imam 'AHmad ibnou Hanbal Biographie Fondateur de l'école Hanbalite

L’Imam ‘AHmad Ibnou Hanbal né en 164 et il est décédé en 241 de l'hégire fait partie des grands savants de l’Islam. Il a vécu lors du 2ème siècle de l’Hégire, il fait donc partie du salaf vertueux à savoir les musulmans des trois premiers siècles de l'hégire. Il a ainsi appris la science de la religion auprès de l’Imam Ach-Châfi`iyy entre autres. Il a par la suite fondé sa propre école de jurisprudence: l’école hanbalite.

La Prière en Assemblée AL-JAMA`AH

La prière en assemblée pour les cinq prières est une obligation communautaire farDou kifâyah. L'obligation est réalisée en accomplissant la prière en assemblée de façon que l'accomplissement du rite ait un signe manifeste. Ainsi, elle est faite dans la petite ville en un lieu unique et dans la grande ville en plusieurs lieux de sorte que celui qui compte y aller puisse l'atteindre sans difficulté apparente. La prière pour laquelle l'assemblée est la plus requise, c'est celle de As-SoubH, puis celle de al-`ichâ', puis celle de al-`aSr.

Imam Ach-Châfi`iyy: Biographie Fondateur de l'école chafiite

Le grand Imam MouHammad Ibnou Idrîs Ach-Châfi`iyy est né en 150 de l’Hégire, l’année de la mort du fondateur de l’école hanéfite ‘Abôu Hanîfah. Après avoir appris la science de la religion de manière approfondie, Ach-Châfi`iyy est devenu apte à donner des avis de jurisprudence (fatwas) et il a fondé sa propre école: le madh-hab châfi`ite.

L'imam ‘Abôu Hanîfah : Biographie Fondateur de l'école Hanafite

L’Imam moujtahid ‘Abôu Hanîfah (80 - 150 H) est le fondateur de l’école de jurisprudence (madh-hab) hanafite. Il était moujtahid absolu (mouTlaq) apte à déduire les lois à partir du Qour’ân et de la Sounnah (Hadîth). Il a énormément insisté sur la propagation de la croyance en l’existence de Dieu sans endroit et sans comment auprès des gens. Il a dit entre autres: « Dieu existait et il n’y avait pas d’endroit, Il existait avant de créer les créatures, Il existait il n’y avait pas d’endroit ni créatures ni aucune chose et Il est le créateur de toute chose. »

Al-QâDî `IyâD rapporte l'unanimité sur le fait que l'ange de la mort s'appelle `Azrâ'îl

Dans son livre Ach-Chifa (page 489 de cette édition) Al-Qadi 'Iyad a dit au sujet du nom des Anges: « والمشتهر المتفق عليه بالإجماع القاطع كجبريل و ميكائيل ومالك […] وكعزرائيل…» « Ce qui est connu par accord et qui fait l’unanimité de manière catégorique: Jibrîl (ange Gabriel), Mika'îl (ange Mikael), Malik […] et 'Azrâ'îl… »

La prière du retardataire (Al-masbôuq)

Le retardataire (al-masbôuq), c'est celui qui entre dans la prière en assemblée après que l'imam l'a déjà commencée, de sorte qu'il n'a pas été avec l'imam dans la position debout une durée au moins équivalente à celle suffisant pour réciter la FâtiHah, ou bien qui entre dans la prière alors que l'imam se trouve dans un autre pilier comme par exemple l'inclination, le redressement (al-i`tidâl), la prosternation ou le tachahhoud.

Paroles des Savants Musulmans dans La Croyance Musulmane 1

Les fondateurs des 4 écoles de jurisprudence islamique, à savoir ‘Abôu Hanîfah, Mâlik, Ach-Châfi`iyy et AHmad Ibnou Hanbal sont tous sur la même croyance : celle du Prophète et de ses compagnons. Ils croient tous quatre en l’existence de Dieu (Allâh) sans endroit sans comment et sans direction. Ainsi ils sont unanimes sur le fait qu’ attribuer une direction à Dieu est de la mécréance.

Dieu existe sans endroit et sans comment. Unicité de Dieu

Dieu existe sans endroit et sans comment et ne dépend pas du temps. Dieu a créé l'espace et le temps, Il existe avant les créatures et n'a besoin de rien

Interprétation Exégèse Correcte du Qour'ân et du Hadîth. Tafsir Coran en Français

Allâh dit ce qui signifie : « Dieu est Celui Qui a fait descendre sur toi le Livre qui comporte des 'âyah explicites qui sont la base du Livre et d'autres non explicites. Quant à ceux dont le cœur comporte un égarement ils vont s'attacher à ce qui n'est pas explicite pour en donner une mauvaise interprétation afin d'égarer les gens », [sôurat 'Ali `imrân 'âyah 7].

Les Règles d'Interprétations du Qour'ân et du Hadîth. Exégèse Correcte du Coran

Allâh ta`âlâ a fait descendre la révélation du Qour'ân au Prophète MouHammad salla l-Lâhou `alayhi wa sallam dans une langue arabe. Le Qour'ân est un livre révélé, et c'est le meilleur des livres. Il ne comporte aucune contradiction. Allâh a fait de la compréhension de ce livre une épreuve pour les gens. Certaines personnes réussissent cette épreuve et se maintiennent sur la vérité et sur la croyance en l'unicité de Allâh, et d'autres échouent dans cette épreuve et s'égarent en tombant dans l'assimilation de Allâh à ses créatures.

0 1 2 3 4 5 6 7 8