anges. Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Les Causes pour Gagner le Pardon de Dieu. Les Bonnes Actions qui effacent les Péchés

Mes frères de foi, peu d’entre nous sont ceux qui évitent les péchés mais celui qui est raisonnable, c’est celui qui s’empresse de se repentir de ses péchés, qui s’empresse pour gagner le pardon de son Créateur et notre Seigneur est Celui Qui pardonne et Qui est miséricordieux. Il est rapporté du prophète que Allâh ta`âlâ dit ce qui signifie: « Ô toi, fils de ‘Âdam, tant que tu M’invoques et tu espères Mon Pardon, Je te pardonne pour ce que tu commets, sans compter. O toi, fils de ‘Âdam, même si tes péchés atteignaient le ciel et que tu Me demandes de te pardonner, Je te pardonne. Ô toi fils de ‘Âdam, si tu venais avec toute la terre pleine de péchés et que tu arrives au jour du Jugement sans M’attribuer d’associé, Je t’accorderais autant de pardon. »

Signes de la Fin du Monde: Beaucoup d’Assassinats et de Meurtres

Parmi les signes qui précèdent le jour du Jugement, il y a le grand nombre d’assassinats et de meurtres. En effet, Al-Boukhâriyy a rapporté dans son SaHîH, d’après Aboû Hourayrah, que le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit: { لا تقوم السَاعة حَتَّى يُقبضَ العِلم و تكثرُ الزّلازِلُ و يُتَقَارب الزَّمانُ و تكثُر الفتن و يكثر الهَرْجُ و هو القتلُ القتلُ } qui signifie: « Le jour du Jugement n’arrivera pas avant que la Science ne devienne rare, avant que les tremblements de terre ne deviennent nombreux, avant que le temps ne paraisse court, avant que les discordes ne se multiplient, avant que l’assassinat et le meurtre ne deviennent nombreux ».

Les Péchés du Corps en Islam

Parmi les péchés du corps, il y a faire mal aux parents, rompre les liens avec les proches parents, nuire au voisin, que les femmes se font ressembler aux hommes et inversement.

Les Péchés du Corps en Islam 5

Parmi les péchés du corps, il y a le fait de manquer de considération envers le Qour'ân ou la science de la religion, utiliser l'objet emprunté dans ce qui n'est pas autorisé par le propriétaire, se réserver un bien libre, utiliser un objet trouvé avant l'annonce, s’asseoir dans un endroit où il y a quelque chose de ré-prouvable, participer à des banquets sans y avoir été invité, la magie et de la sorcellerie, se charger d'une fonction sans être capable de l'assumer, abriter un injuste, effrayer les musulmans, le brigandage, ne pas respecter le vœu (an-Nadhr), jeûner deux jours ou plus sans rompre le jeûne avec la nourriture, prendre la place de quelqu'un et délaisser le deuil sur l'époux décédé.

La Magie et le Charlatanisme sont interdits en Islam

ALLAh ta`âlâ : « قُل لاَّ يَعْلَمُ مَن فِي السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ الْغَيْبَ إِلاَّ اللَّهُ » ce qui signifie : « Dis : Ne sait les choses de l'avenir et ce qui est caché dans les cieux et la terre que ALLAh », [sôurat 'an-Naml 'Ayah 65]. Seul Dieu sait les choses cachés. C'est de la mécréance (chirk) de croire que le voyant (le charlatant) sait les choses cachés

Interdiction de Rompre les Liens avec les Proches Parents

Le Messager de AllAh Salla l-LAhou `alayhi wa sallam a dit: « ما من ذنب أجدر بأن يُعجلَ لصاحبه العُقُوبَةُ في الدنيا معَ ما ينتظره في الآخرة من البغي و قطيعة الرحم » ce qui signifie: « Il n’y a pas un péché qui fait mériter à celui qui l’a fait que le châtiment lui soit avancer dans cette vie avec ce qui l’attend dans l’au-delà, comme l’injustice (nuire aux gens) et le fait de rompre les relations avec les proches parents », [rapporté par 'AHmad].

Interdiction du Mensonge en Islam

Le Prophète MouHammad a dit ce qui signifie: « Attachez-vous à la véracité; la véracité mène à la bienfaisance et la bienfaisance mène au Paradis. L’homme qui persévère sur la véracité et cherche à être véridique sera inscrit selon le jugement de Allâh au nombre des véridiques. Et gardez-vous du mensonge car le mensonge mène à la perversité et la perversité mène à l’enfer. L’homme qui persiste sur le mensonge et cherche à mentir sera inscrit selon le jugement de Allâh au nombre des menteurs. »

Se préparer pour ce qu'il y a après la Mort, Au delà. Éviter l'Enfer

Nous sommes dans le bas monde, Allâh nous a créés et nous a ordonné de L’adorer. Préparez les provisions pour le Jour du retour à la vie. Sachez que le châtiment de Allâh n’est pas chose négligeable.

Ne pas Donner des avis de religion (fatwa) sans science

La voie de la sauvegarde, c'est de se préserver d'abord nous-mêmes, avant de donner un avis de jurisprudence, et de nous rappeler que nous avons devant nous le Paradis et l’enfer. Si la réponse à la question est claire pour nous, comme la clarté du soleil au milieu du ciel, on répond, sinon on ne répond pas. On ne donne aucun avis à partir de ses passions, car celui qui suit ses passions court à sa perte et chutera.

Donner un avis de jurisprudence islamique sans science

Parmi les péchés de la langue et qui est un grand péché, il y a donner un avis de jurisprudence (fatwâ) sans science.

Les maux et les Péchés de la langue

Mes frères de Foi, les bienfaits que Allâh ta`âlâ nous a accordés sont nombreux, au point que nous ne pouvons les énumérer. Allâh ta`âlâ est Celui à Qui nous appartenons, Il est Celui à Qui appartiennent tous les bienfaits dont Il nous a faits grâce. Il nous a ordonné de Le remercier pour ces bienfaits et ce, en nous abstenant de les utiliser dans ce qu’Il ne nous a pas autorisés. C'est-à-dire de ne pas utiliser ces bienfaits dans ce que Allâh nous a interdit. Mon frère musulman, tes biens sont un bienfait de la part de Allâh, ne les dépense pas dans une autre voie que celle que Allâh t’a autorisée. Ton corps est un bienfait, ne l’utilise pas dans la désobéissance à Allâh. Ta main est un bienfait, ne l’utilise pas dans ce que Allâh n’agrée pas. Ton pied est un bienfait, ne l’utilise pas pour marcher vers ce qui te ferait mériter le châtiment de Allâh. Ton œil est un bienfait, ne regarde pas avec ce que Allâh t’a interdit de voir. Ton oreille est un bienfait, ne l’utilise pas pour écouter ce que Allâh t’a interdit d’entendre. Ta langue est un bienfait, ne l’utilise pas dans ce que Allâh t’a interdit de prononcer. Le danger de la langue est grand. Sa taille est petite mais son péché peut être grand. Autrement dit, ses dimensions sont petites mais les péchés qu’elle peut commettre sont grands.

Des droits du musulman envers un musulman

Abôu Hourayrah, que Allâh l’agrée, a rapporté que le Messager de Allâh a dit: (حقُّ المسلمِ على المسلمِ سِتٌّ) ce qui signifie: « Les droits du musulman sur un autre musulman sont au nombre de six »... ( إذا لَقِيتَهُ فسلِّم عليهِ وإذا دعاكَ فأجِبْهُ، وإذا استنصحَكَ فانصَحْ له وإذا عطَسَ فحمِدَ اللهَ فشَمّتْهُ، وإذا مرِضَ فعُدْهُ، وإذا ماتَ فاتبَعْهُ) ce qui signifie: « Que tu lui passes le salâm lorsque tu le rencontres, que tu répondes à son invitation lorsqu’il t’invite, que tu lui donnes le conseil lorsqu’il t’en fait la demande, que tu invoques Allâh pour lui afin qu’Il lui accorde le bien et la bénédiction lorsqu’il éternue et dit Al-Hamdou lil-Lâh , que tu lui rendes visite lorsqu’il tombe malade et, que tu l’accompagnes en suivant son convoi funéraire lorsqu’il meurt » [rapporté par Mouslim].

Ceux qui sont agréés par Allâh: Pieux, Saints, Vertueux

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân honoré ce qui signifie: « Celui qui obéit à Allâh et au Messager, il sera avec ceux à qui Allâh a fait grâce, parmi les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux et quelle bonne compagnie que la compagnie de ceux-là. ».[sôurat An-Niçâ’/69] Bonheur à celui qui fait partit de ceux que Allâh ta`âlâ agrée, à celui qui s’attache à ceux que Allâh agrée.

La Nuit et la Journée de la mi-Cha`bân

La nuit de la mi-Cha`bân est une nuit bénie et éminente. Cette nuit-là nous rappelle que le meilleur des mois est proche, à savoir le mois de RamaDân dans lequel a été révélé le Qour’ân. C’est ainsi que le Messager de Allâh nous a indiqué ce qui convient au croyant d’accomplir durant la journée de la mi-Cha`bân et ce qu’il fait durant sa nuit, c'est-à-dire la nuit qui précède la journée de la mi-Cha`bân, qu’il convient de se lever la nuit pour faire des prières, des invocations, des demandes de pardon et de jeûner la journée. Allâh a fait l’éloge de ceux qui demandent le pardon (Al-‘istighfâr) dans la dernière partie de la nuit (le temps du saHar).

Les Preuves Incontestables qu’il est Permis de Commémorer la Naissance de la Meilleure des Créatures, le Prophète MouHammad Mawlid

Preuves à partir du Qour'ân, du Hadîth et des paroles des grands savants musulmans qu'il est permis de commémorer la naissance honorée du Prophète MouHammad صلى الله عليه وسلم et que cela comporte des récompenses.

Paroles des Savants Sunnite sur la Permission du Mawlid Nabawi Commémorer la naissance honorée du Prophète MouHammad

Dans le Livre exempt de contradiction, Il dit: « إِنَّ اللهَ وَمَلائِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ ءامَنُوا صَلُّوا عَلَيْهِ وَسَلِّمُوا تَسْلِيمًا » qui signifie: « Certes Allâh élève en degré le Prophète et les anges invoquent AllâH pour qu'Il élève davantage en degré le Prophète. Ô vous qui avez cru invoquez Allâh et demandez qu'Il l'élève encore davantage en degré et qu'Il préserve sa communauté de ce qu'il craint pour elle ». En ces jours revient à nous un heureux souvenir, le souvenir de la naissance du Bien-aimé de Allâh, la meilleure des créatures, notre maître MouHammad. Quelle occasion éminente que les musulmans fêtent dans les orients de la Terre et ses occidents, par remerciement envers Allâh ta`âlâ pour avoir fait apparaître notre maître MouHammad à ce bas-monde.

A La fin de RamaDân

Ce bas monde passe rapidement comme RamaDân est en train de passer. Le bas monde s’écoule avec ses plaisirs, ses désirs, sa fatigue, ses difficultés ; et les gens oublient cela. Mais, ils vont tout de même retrouver la rétribution correspondante à ce qu’ils ont accompli. S’ils ont œuvré en bien, ce sera un bien qu’ils vont trouver ; mais s’ils ont agi en mal, ils trouveront un mal. Allâh, Lui Qui est exempt de toute imperfection et dont la Parole est parfaite, dit dans sôurat Az-Zalzalah: ce qui signifie: « Celui qui accomplit ne serait-ce qu’un peu de bien, il le retrouvera ; et celui qui accomplit ne serait-ce qu’un peu de mal, il le retrouvera. »

Allâh existe sans endroit

Parmi les fondements de la croyance des musulmans, indiqués par les preuves et par les arguments catégoriques tirés à partir du Qour’ân, du Hadîth, de la raison et de l’unanimité -al-‘ijmâ`-, il y a l’exemption de Allâh soubHânahou wa ta`âlâ de la localisation dans un endroit ou du fait d’être diffus dans tous les endroits. Notre Seigneur soubHânahou wa ta`âlâ est le Créateur des endroits, Il existe avant l’existence de tous les endroits, sans en avoir besoin. Ensuite, Il a créé les endroits et après les avoir créés, Il est tel qu’Il est de toute éternité, c'est-à-dire sans endroit. En effet, Allâh soubHânah fait changer les choses alors que Lui-même ne change pas, tout comme cela s’est répandu parmi les musulmans du commun ainsi que parmi leurs savants. En effet, si le changement était possible au sujet de Allâh, Il aurait besoin de qui le ferait changer. Or, celui qui a besoin d’autrui ne peut être un dieu.

Le jour du Jugement. Rendre des comptes

Les livres des œuvres, sur lesquels les anges ont inscrit ce que les gens ont fait comme bien et ce qu’ils ont fait comme mal, seront diffusés au jour du Jugement pour que chacun lise ce qu’il y a dans son livre. Le fait que le livre soit reçu à la main droite est une preuve que la personne est sauvée. Après cela, le croyant sera tellement heureux de savoir qu’il fait partie de ceux qui sont sauvés, qu’il va le manifester à d’autres personnes qui seront alors heureuses pour lui. Quant à celui qui fait partie des perdants le jour du Jugement celui qui reçoit son livre à sa main gauche, il trouvera sa mauvaise fin qui lui a été dévoilée. Il va souhaiter n’avoir pas reçu son livre en raison de ce qu’il voit comme laideur de ses actes. Il va souhaiter que Allâh ne l’ait pas ressuscité pour l’interrogatoire. Il dira ce qui signifie: « Si seulement, c’était la dernière ! » c'est-à-dire la vie du bas monde et qu’il n’y a plus de résurrection après.

Imam Mâlik Ibnou 'Anas Biographie Fondateur de l'école malikite

L’Imam Mâlik (90 - 179), que Allâh l’agrée, était de ceux qui s’attachaient à la Sounnah (la voie prophétique pure), celle sur laquelle était le Prophète. Sa croyance était celle des compagnons honorables et de la famille pure du Prophète. C’est lui qui a énoncé cette loi de grande valeur: On ne dit pas kayf [c'est-à-dire comment] au sujet du Créateur. Et le kayf [le comment] au sujet de Allâh est impossible. Donc, Allâh est exempt du comment.

0 1 2 3 4 5