Dieu. Apprendre Islam sunnite. Informations religion musulmane. Site Islamique, Musulman

Le Mariage et les Fiançailles en Islam

Le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a dit: « تَنَاكَحُوا فَإِنِّي مُكَاثِرٌ بِكُمُ الأُمَمَ يَوْمَ القِيَامَةِ » qui signifie: « Mariez-vous, je serai fier de votre nombre parmi les autres communautés le jour du jugement ». Le mariage est recommandé pour celui qui en a besoin tout en étant capable d'assurer les dépenses. Quant à celui qui n'en a pas besoin, s'il ne peut pas assurer les dépenses, le mariage lui est déconseillé.

Le Pèlerinage à La Mecque Hajj et `Oumrah

ALLAH ta`âlâ dit: { وَلِلّهِ عَلَى النَّاسِ حِجُّ الْبَيْتِ مَنِ اسْتَطَاعَ إِلَيْهِ سَبِيلاً } ce qui signifie: « ALLAH a ordonné de faire le pèlerinage à la Maison sacrée pour qui en a la capacité », [sôurat 'Ali `Imrân / 97]. Le pèlerinage est une obligation éminentes. il est un devoir de l'accomplir une fois dans la vie pour toute personne responsable (moukallaf), libre, qui en a la capacité.

Les Causes pour Gagner le Pardon de Dieu. Les Bonnes Actions qui effacent les Péchés

Mes frères de foi, peu d’entre nous sont ceux qui évitent les péchés mais celui qui est raisonnable, c’est celui qui s’empresse de se repentir de ses péchés, qui s’empresse pour gagner le pardon de son Créateur et notre Seigneur est Celui Qui pardonne et Qui est miséricordieux. Il est rapporté du prophète que Allâh ta`âlâ dit ce qui signifie: « Ô toi, fils de ‘Âdam, tant que tu M’invoques et tu espères Mon Pardon, Je te pardonne pour ce que tu commets, sans compter. O toi, fils de ‘Âdam, même si tes péchés atteignaient le ciel et que tu Me demandes de te pardonner, Je te pardonne. Ô toi fils de ‘Âdam, si tu venais avec toute la terre pleine de péchés et que tu arrives au jour du Jugement sans M’attribuer d’associé, Je t’accorderais autant de pardon. »

Les Péchés du Coeur

Dieu dit : { يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تُبْطِلُواْ صَدَقَاتِكُم بِالْمَنِّ وَالأذَى كَالَّذِي يُنفِقُ مَالَهُ رِئَاء النَّاسِ } qui signifie : « Ô vous qui avez cru, n’annulez pas la récompense de vos aumônes par le rappel et la nuisance comme celui qui dépense son bien par insincérité en recherchant l’éloge des gens ». Parmi les péchés du cœur il y a l'insincérité, l'infatuation, l'orgueil, etc...

Interdiction de Rompre les Liens avec les Proches Parents

Le Messager de AllAh Salla l-LAhou `alayhi wa sallam a dit: « ما من ذنب أجدر بأن يُعجلَ لصاحبه العُقُوبَةُ في الدنيا معَ ما ينتظره في الآخرة من البغي و قطيعة الرحم » ce qui signifie: « Il n’y a pas un péché qui fait mériter à celui qui l’a fait que le châtiment lui soit avancer dans cette vie avec ce qui l’attend dans l’au-delà, comme l’injustice (nuire aux gens) et le fait de rompre les relations avec les proches parents », [rapporté par 'AHmad].

Se préparer pour ce qu'il y a après la Mort, Au delà. Éviter l'Enfer

Nous sommes dans le bas monde, Allâh nous a créés et nous a ordonné de L’adorer. Préparez les provisions pour le Jour du retour à la vie. Sachez que le châtiment de Allâh n’est pas chose négligeable.

Ne pas Donner des avis de religion (fatwa) sans science

La voie de la sauvegarde, c'est de se préserver d'abord nous-mêmes, avant de donner un avis de jurisprudence, et de nous rappeler que nous avons devant nous le Paradis et l’enfer. Si la réponse à la question est claire pour nous, comme la clarté du soleil au milieu du ciel, on répond, sinon on ne répond pas. On ne donne aucun avis à partir de ses passions, car celui qui suit ses passions court à sa perte et chutera.

Réciter le Coran Qour'ân en Faveur des Morts Musulmans est Permis selon l'Unanimité des Savants Sunnites des Quatre Écoles

Le Messager de Allâh a dit: « إِقْرَءُوا يَس عَلَى مَوْتَاكُم » qui signifie: « Récitez Yâ-sîn pour vos morts ». L'Imam An-Nawawiyy a également dit dans CharHou l-Madh-hab ce qui suit: « Il est recommandé à celui qui rend visite aux tombes de réciter ce qu'il peut du Qour'ân et après quoi de leur faire des invocations. Les gens de ‘Ahlou s-Sounnah sont unanimes à dire que les invocations des musulmans et la demande de pardon sont utiles au mort musulman ».

Discours `Âchôurâ 10 MouHarram

l’Imam AHmad rapporte dans son Mousnad, avec une chaîne de transmission jusqu’à Abôu Hourayrah, que Allâh l’agrée, que le Prophète est passé auprès de non musulmans qui étaient en train de jeûner le jour de `Âchôurâ’ et il leur a dit: « فَقالَ ما هَذا مِنَ الصَّوْمِ » ce qui signifie: « Qu’est-ce que ce jour représente pour que vous le jeûniez ? » Ils ont répondu: « C’est le jour où Allâh a sauvé de la noyade Môuçâ et les fils de ‘Isrâ’îl, alors que Pharaon est mort noyé ! Et c’est le jour où l’arche de NôuH s’est établi sur al-Jôudiyy. NôuH et Môuçâ l’ont jeûné pour remercier Allâh ta`âlâ. »

Abou Bakr As-Siddiq, le premier des califes bien guidés

Abou Bakr As-Siddiq, le premier des califes bien guidés. Lorsque l’Islam est venu, il fut le premier des hommes à entrer en Islam, il avait alors trente-sept ans. Il était lui-même un compagnon du Prophète MouHammad.

La mi-Cha`bân. 15 Chabane

Voici, mes frères, que la mi-Cha`bân est de retour, que Allâh fasse qu’elle soit, pour nous tous et pour l’ensemble de la communauté, une occasion de bien et de bénédiction. Il convient de nous rappeler les uns aux autres certaines des bonnes œuvres qui ont été rapportées et qu’il convient d’accomplir durant cette nuit, certaines bonnes œuvres dont il nous est parvenu que notre Prophète éminent les accomplissait durant la nuit de la mi-Cha`bân, en espérant que Allâh nous pardonne et nous fasse miséricorde. En effet, chacun de nous ne sait pas quel acte sera accepté de sa part, et lequel de ses actes sera la cause de sa sauvegarde du châtiment au Jour du Jugement.

Les maux et les Péchés de la langue

Mes frères de Foi, les bienfaits que Allâh ta`âlâ nous a accordés sont nombreux, au point que nous ne pouvons les énumérer. Allâh ta`âlâ est Celui à Qui nous appartenons, Il est Celui à Qui appartiennent tous les bienfaits dont Il nous a faits grâce. Il nous a ordonné de Le remercier pour ces bienfaits et ce, en nous abstenant de les utiliser dans ce qu’Il ne nous a pas autorisés. C'est-à-dire de ne pas utiliser ces bienfaits dans ce que Allâh nous a interdit. Mon frère musulman, tes biens sont un bienfait de la part de Allâh, ne les dépense pas dans une autre voie que celle que Allâh t’a autorisée. Ton corps est un bienfait, ne l’utilise pas dans la désobéissance à Allâh. Ta main est un bienfait, ne l’utilise pas dans ce que Allâh n’agrée pas. Ton pied est un bienfait, ne l’utilise pas pour marcher vers ce qui te ferait mériter le châtiment de Allâh. Ton œil est un bienfait, ne regarde pas avec ce que Allâh t’a interdit de voir. Ton oreille est un bienfait, ne l’utilise pas pour écouter ce que Allâh t’a interdit d’entendre. Ta langue est un bienfait, ne l’utilise pas dans ce que Allâh t’a interdit de prononcer. Le danger de la langue est grand. Sa taille est petite mais son péché peut être grand. Autrement dit, ses dimensions sont petites mais les péchés qu’elle peut commettre sont grands.

L'Importance de choisir le Bon Compagnon en Islam. Fréquenter le Bon Musulman

Il convient, pour choisir le compagnon, de rechercher cinq critères: qu’il soit raisonnable et sensé avec un excellent comportement, qu’il ne soit un grand pécheur, ni un mauvais innovateur, ni quelqu’un qui court derrière le bas monde. Pour ce qui est de la raison, c’est le capital, il n’y a pas de bien à tenir la compagnie de quelqu’un de stupide car il se peut qu’il veuille t’être utile mais il te nuira. Pour ce qui est de l’excellence dans le comportement, c'est indispensable car combien de ceux qui sont dotés de raison, lors de la colère ou d’un désir, suivent leurs passions. Il n’y a pas de bien à tenir la compagnie d’une telle personne. Concernant le grand pécheur, il ne craint pas Allâh, et celui qui ne craint pas Allâh, on n’a pas confiance en son comportement et en sa conduite. Il n’est pas fiable. Quant au mauvais innovateur, on craint, quand on tient sa compagnie, la transmission de sa mauvaise innovation.

Les Miracles des Prophètes

Mes frères de Foi, Allâh a soutenu chaque prophète par des preuves claires et des miracles qui indiquent de manière catégorique son statut de prophète et qui témoignent de sa véracité. Le miracle est donc un signe et une preuve de la véracité des prophètes lorsqu’ils prétendent être prophètes. Il n’y a pas eu un seul prophète qui n’ait eu un miracle. Le miracle est quelque chose d’extraordinaire. Autrement dit, c’est quelque chose qui est contraire à ce qui est habituel. Le miracle vient d’une manière conforme aux dires de ceux qui prétendent être prophètes. Il est sauf de toute opposition par quoique ce soit de semblable. Le miracle est valable pour représenter un défi.

L’Amour envers notre Prophète MouHammad

L’amour envers notre Maître MouHammad Salla l-LAhou `alayhi wa sallam est une obligation pour les personnes responsables. À ce sujet, Allâh Al-`Aliyy, Al-`ADHîm dit dans le Qour’ân honoré: ﴾ قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَحِيمٌ ﴿ qui signifie: « Dis: “Si vous aimez AllAh, alors obéissez-moi. Ainsi, AllAh vous agrée et vous pardonne vos péchés. Certes, Allâh est Celui Qui pardonne et Qui est miséricordieux » [sôurat ‘Ali `Imrân / 31].

Différence entre Moubarak et Mabrouk en Arabe

Certains personnes utilisent le mot « mabrôuk » à l’occasion des fêtes dans le sens de la félicitation. Mais cette utilisation n’est pas conforme à la langue. On dit plutôt Moubârak. En effet, il y a deux verbes dont les sens sont différents. Il y a le verbe « baraka » et le verbe « bâraka » (dont la voyelle du B est prolongée).

Éducation des Enfants en Islam

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour'ân honoré: {يَا أَيُّهَا الَّذِينَ ءامَنُوا قُوا أَنفُسَكُمْ وَأَهْلِيكُمْ نَارًا وَقُودُهَا النَّاسُ وَالْحِجَارَةُ عَلَيْهَا مَلائِكَةٌ غِلاظٌ شِدَادٌ لا يَعْصُونَ اللهَ مَا أَمَرَهُمْ وَيَفْعَلُونَ مَا يُؤْمَرُونَ } qui signifie: « Ô vous qui avez cru, préservez-vous, ainsi que vos familles, d'un feu dont le combustible sera des hommes et des pierres... ».

Récit d'une Partie de ce que le Prophète MouHammad Subit Comme Mal de la Part des Mécréants

Les non-croyants de la Mecque eurent connaissance de l'appel du Prophète, ils commencèrent alors à lui faire du tort et à nuire à ses compagnons. Parmi ceux qui le prirent pour ennemi et lui firent du mal, il y avait Abôu Jahl `amr Ibnou Hichâm, et son oncle Abôu lahab dont le nom est `abdou l-`ouzzâ Ibnou `abdi l-Mouttalib et la femme de ce dernier 'oummou Jamîl fille de ĥarb, qui prenait du bois épineux et le jetait sur le chemin du Messager de Allâh, pendant la nuit.

Œuvrer par Recherche de l'Agrément de Allâh / Dépenser dans les Voies de Bien

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour'ân: « مَّثَلُ الَّذِينَ يُنفِقُونَ أَمْوَالَهُمْ فِي سَبِيلِ اللّهِ كَمَثَلِ حَبَّةٍ أَنبَتَتْ سَبْعَ سَنَابِلَ فِي كُلِّ سُنبُلَةٍ مِّئَةُ حَبَّةٍ وَاللّهُ يُضَاعِفُ لِمَن يَشَاء وَاللّهُ وَاسِعٌ عَلِيمٌ » ce qui signifie : « L'exemple de ceux qui dépensent leurs biens dans la voie agrée par Allâh est tel un grain qui a donné naissance à sept épis, dans chaque épi il y a cent grains et Allâh multiplie à qui Il veut... », [ sôurat Al-Baqarah / 'Ayah 261]. Ainsi si une personne donne en aumône, Allâh lui accorde des bénédictions dans le bien qui lui reste pour en profiter plus que si elle n'avait pas donné.

Le mérite de l'invocation en faveur du Prophète MouHammad et de faire son éloge. Salat `ala n-Nabiyy

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour'ân honoré: ﴾إِنَّ اللهَ وَمَلاَئِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ ءَامَنُواْ صَلُّواْ عَلَيْهِ وَسَلِّمُواْ ﴿تَسْلِيمًا qui signifie: « Certes Allâh honore et élève davantage en degré le Prophète, et les anges font des invocations en sa faveur. Vous qui êtes croyants invoquez Allâh pour qu’Il l’élève d’avantage en degré ». Le terme aS-Salâh dans cette ‘âyah, veut dire la glorification. Allâh a glorifié le rang de MouHammad et nous a ordonné de Lui demander soubHânah d’augmenter notre maître MouHammad en honneur et en gloire, (wa sallimôu taslîmâ) ce qui signifie: « et demandez-Lui de préserver sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle » c’est-à-dire de l’apaiser quant au sort de sa communauté.

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16